Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 07:30

 

Département :   15 - CANTAL 

 

Le bourg :

Sur sa colline, le château attend le visiteur:   Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le château d'Alleuze est situé à 100km au Nord de Millau, à 60km à l'Est d'Aurillac, à 8 km au Sud de Saint Flour et à 5 km à l'Ouest du célèbre viaduc de Garabit

   Coordonnées du château :

44° 57' 23.184" N 3° 5' 26.707" E
 44.95644°  3.090752°

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

      Tranquillement assis "dans" mon destrier à moteur, je serpente la petite route qui est censée me conduire vers la ruine du château d'Alleuze.

     Soudain, au détour d'un virage, elle apparaît. Certes la ruine est encore loin, mais sa forme caractéristique des châteaux de la région est bien visible.

 

Rapide analyse

    Cette architecture très simple peut se voir pour de nombreux châteaux du Cantal. Elle devait être idéale et efficace puisque des fortifications ayant été construites plusieurs années (et même des siècles) après ont repris ce plan. Par exemple, Anjony (voir ici) a été construit lorsque Alleuze devenait une ruine.
  Comme souvent, je laisse mon destrier loin du site et je savoure en marchant ce plaisir qui monte.

 

Une construction classique 

       Le château est construit sur un promontoire isolé en bordure de ravin de la Barge et du torrent des Ternes, proche de la retenue artificielle créée par le barrage de Grandval.

      A l'époque médiévale, le site était facile à défendre car l'ennemi ne pouvait arriver que d'un seul coté. Sur ce promontoire avancé, c'est un lieu de surveillance parfait.

      En faisant le tour de la butte, je découvre ce château d'architecture assez classique. C'est un logis rectangulaire flanqué aux 4 angles de tours circulaires talutées.

    Ce qui me surprend en inspectant les pourtours du château, c'est la mauvaise qualité des parements. Cela dénote une construction hâtive avec hélas peu d'évolution architecturale malgré ses 300 ans d'existence "et de cohabitation avec l'homme".

     Les tours d'angle comportent des archères plongeantes à étrier. Elles semblent avoir été ajoutées ou modernisées.
  C'est par une brèche dans un mur que je pénètre lentement dans le logis.

 

Le logis

      De l'extérieur, le château paraissait assez grand, mais à l'intérieur, "enfermé" par les hauts murs peu lumineux, l'exiguïté me surprend. Évidemment, dans un château abandonné depuis 400 ans il ne reste que peu d'éléments, et aucun mur intérieur. Mais avec un peu d'attention, l'architecture révèle ses secrets.

     Le bâtiment devait avoir 3 étages, et chaque salle comportait des cheminées, elles sont encore visibles sur les murs de courtine.

   Excepté quelques puits de lumière, les courtines ne comportent aucune ouverture ou système de défense. Elle était assurée uniquement par les 4 tours d'angle et un chemin de ronde avec mâchicoulis (voir vocabulaire). 

 

 Observation et défense, les deux fonctions sont respectées pour ces tours.  Les tours

      La première fonction de ces tours est l'observation, et par leur hauteur, elles permettent une vision à 360° sur les collines, mais aussi sur la rivière qui était un axe de circulation et de commerce.

      Mais en cas d'attaque, les tours doivent protéger les courtines sans défense. Par les archères dans les angles, la protection est correctement assurée. 

     Les évêques de Clermont, propriétaires des lieux, n'ont jamais investi dans l'amélioration de défense, et à l'arrivée des canons, ce château dépourvu de bouche à feu fut abandonné.

    Dans les tours, une surprise m'attend :  Des petites salles polygonales voûtées en calotte.

Ont elles été créées pour les prisonniers au 14ème siècle, ou pour le confort des soldats entre 2 tours de garde ?

    Qu'importe, au 21ème siècle, cette architecture fine est un plaisir pour le visiteur sachant regarder dans le silence....

  Mais de silence il n'y avait pas ce jour, car les oiseaux très nombreux piaillaient en tourbillonnant. 

 

 

Histoire du château :

* En 1252, le castrum "belodie" est cité dans un texte, il appartient à l'évêque de Clermont.
* En 1257, une paroisse existe dans le village.
* En 1279, le château est toujours possession des évêques de Clermont. Cette région est pauvre et peu peuplée, l'entretient du château a un coût important au vue des faibles ressources.
* Au début du 14ème siècle, le château devient une prison. Les gardiens ne sont pas des soldats, mais des habitants des villages peu entraînés au combat.
* En 1345, des bandes de Routiers (souvent à la solde des Anglais) sévissent dans la région
* En 1382, le terrible Bernard de Garlan et sa troupe attaquent le château qui se rend sans combattre. Le nouveau "propriétaire" occupe le site devenant le quartier général de ses futures "forfaitures". Il menace la ville de Saint Flour, et rançonne les paysans et les marchants ambulants.
* En 1383, les troupes Royales (voir liste des rois) tentent de chasser les Routiers. Les soldats se heurtent à une défense acharnée, et échouent.
* En 1384, Saint Flour se sent menacée par ces "guerriers" à la solde des Anglais. Une armée de 200 Sanflorains s'attaquent au château, mais ne peuvent vaincre ces Routiers bien retranchés.
* En 1391, les Routiers abandonnent le château contre le paiement d'une rançon. Mais l'évêque de Clermont n'a pas retenu la leçon et délaisse ce site. Il ne le fait pas garder par des soldats. Saint Flour émet une ordonnance demandant la destruction du château.
* En 1395, l'évêque n'ayant pas exécuté l'ordonnance, Saint Flour en émet une autre, hélas, non exécuté.
* Vers 1405, sans l'autorisation de l'évêché, la ville de Saint Flour prend la décision de démanteler le château pour éviter qu'il redevienne le refuge de bandits, ou de mercenaires à la solde des Anglais.
* Vers 1410, l'évêque de Clermont intente un procès pour destruction de biens.
* En 1412, la ville de Saint Flour est sommée de reconstruire le château à ses frais.
* En 1536, sentant la menace des guerres de religion, l'évêque consolide le château et installe quelques hommes d'arme.
* En 1575, les Huguenots s'emparent du château.
* A la fin des guerres de religion, le château est inhabité et laissé à l'abandon.
* En 1927, la ruine est inscrite aux Monuments Historiques.
* A la fin du 20ème siècle, une association tente de faire revivre le château par des activités médiévales, ou "son et lumière".
* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe. Le lieu est si beau, prenez le risque avec... précautions.

 

4 tours rondes avec courtines droites. Quel magnifique symbol du château fort !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 15 Vers Menu châteaux du Cantal

Partager cet article

Repost 0

commentaires

christine Lachartre 15/06/2014 15:42

Bonjour,
C'était très émouvant de me trouver enfin dans ce chateau.Il a une âme! L'accès n'était pas trop difficile malgré la chaleur caniculaire (mardi dernier)car il y a des passages d'ombre sur la
montée.Merci pour vos infos, j'ai pu apprécier le chateau grâce à vos indications.Cordialement

Le Chevalier Dauphinois 15/06/2014 17:34



* Heureux je suis que la montée ne fut pas trop pénible.
* Il est vrai que ce château n'est point classique par son accueil. Entre les oiseaux, le vent léger et la chaleur des pierres, le rêve de son passé est très... présent.



christine lachartre 13/10/2011 18:13


Bonjour,
superbes photos et bravo pour les infos. Ca donne envie!!!!Comment peut on y aller?N'y a t il pas trop de monde en juin?
Cordialement
Christine


Le Chevalier Dauphinois 13/10/2011 23:02



Bien le bonjour


1 - Situation : Pour chaque château fort, ruine ou bâtiment fortifié, j'ai créé un lien vers une carte dynamique. Il est ainsi aisé de situer le
lieu et les routes à prendre.


C'est ici pour Alleuze : http://chateau.over-blog.net/article-26986725.html


2 - Ce site du château fort étant loin des routes touristiques, je suppose qu'en juin, il n'y a pas beaucoup de visiteurs. En mai, il n'y avait personne.



chriscraft_ 27/05/2009 14:14

lors d'une baladedu coté du viaduc je suis passée près d'un chateau qui a été le cadre d'un film genre la grande vadrouille: je ne me souviens pas de son nom jeleretrouverais sans doute

Le Chevalier Dauphinois 27/05/2009 23:27



Absolument, Messires De Funes et Bourvil ont égayé par leur talent et leur humour un moment de la vie de cette ruine..... D'ailleur, il faudra que j'en parle dans ma rubriqiue Cinéma.



gildas 27/05/2009 13:04

Tout ce que j’aime. Il a dû faire son travail de château fort celui là, ça se voit, il était là pour défendre!Amitié Gildas.

Le Chevalier Dauphinois 27/05/2009 23:24


Ce pauvre château n'a pas eu beaucoup de chance. Point de grand seigneur (et honnête) durant sa vie..... Mais il  su rester fier !


colas 22/08/2008 22:49

Bonjour Chevalier

Je l'ai visité ce WE je suis au regret de vous que auqu'un travaux visible de consolidation ou de remise en état n'a été fait par contre c'est une super ruine pour celui qui c'est l'apprécier comme nous

Franck

Le Chevalier Dauphinois 22/08/2008 23:05



* Ho, oui, Alleuze est un peu le symbole du château fort de notre enfance... Il y a moults années, j'avais en jouet un château en carton-pate avec une ossature carrée et 4 tours d'angle.
* En Visitant Alleuze, j'ai cru rajeunir de ... heu.... 800 ans .
* Je pensais que l'association allait consolider cette ancêtre magnifique, surtout qu'il est près de la route.