Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 06:30

 

Département :   74 - HAUTE SAVOIE

 

Le bourg :

Voila une ruine comme j'aime !    Situation :  (--> le voir sur une carte)

   Cusy est un petit village entre le lac d'Annecy et le lac du Bourget, à 10 km au Nord-Est de Aix les Bains. Fésigny est un lieu-dit sur les hauteurs (660 mètres) à l'Ouest de Cusy. 

   Coordonnées du château :

45° 46' 13.39" N 6° 0' 36.137" E
 45.770386  6.010038

 

    Origine du nom :

   Le hameau porte le nom du château, qui était le nom des propriétaires durant 500 ans. 

 

Le château : 

    Extérieur :

Préambule

   En préparant mon week-end en Haute Savoie, j'avais prévu de voir une "ruine ruinée" (comme j'ai l'habitude de vous en montrer). Je me réjouissais à l'avance. Ma seule crainte était que la ruine ait été démolie comme cela arrive parfois avec des bâtiments dangereux trop proche des routes ou des habitations.

  En arrivant dans le hameau de Cusy, je mis mon "destrier à moteur" dans l'herbe, et je me rendis vers le point le plus haut, endroit logique pour un château médiéval. Et là, une surprise m'attendait..... 

 

La surprise

   Je n'avais pourtant pas bu, mon gps m'indiquait bien l'endroit :

- Avais je été drogué dans la taverne au matin ?

- Étais je victime d'un empoisonnement d'un "ennemi" Savoyard contre votre chevalier Dauphinois ?
- Y avait il sorcellerie ?

  Evidemment, rien de tout cela :

* Au 21ème siècle, il y a une grande amitié entre nos deux régions.
* Et ce n'est pas la sorcellerie qui me fait voir cela.

   Cette transformation entre ma carte postale en noir et blanc et la réalité en couleur au 21ème siècle est du à un "passionné des vieilles pierres" ayant redonné vie à une ruine qui se laissait mourir !

 

Je suis sous le charmeQuelle harmonie entre ces époques de construction. 

     Ce qui est surprenant, c'est le contraste  entre l'époque médiévale, l'amélioration renaissance et le confort des ajouts du 20ème siècle. Mais l'ensemble est très harmonieux.

Qu'en pensez vous ?

 

Mes constatations

   Ma première constatation est que cette bâtisse ne devait pas être un château, mais une maison forte.
  L'autre constatation est la finesse de l'architecture pour un bâtiment médiéval construit pour la "défense" (défense très allégée car je ne vois pas de trace de rempart, ni de fossé).

   Je me dois de mieux regarder cette architecture.

 

 La face Ouest
      Le bâtiment le mieux conservé et le moins modifié est incontestablement sur le coté Ouest. Les murs sont bien appareillés en tuffe, et les angles comportent deux belles échauguettes avec toiture conique. Elles reposent sur une série de 3 encorbellements arrondis que vient "casser" l'angle des murs.

     Voila une méthode de construction que l'on retrouve même dans le pays Audois (voir château de Quillan). Les ouvertures rectangulaires ressemblent plus à des fenêtres Renaissance qu'à des archères ou postes de guet. Pourtant, elles sont asymétriques comme pour offrir un plus grand angle de vision.
   Les échauguettes ainsi que la courtine comportent des corbeaux.

Était ce pour soutenir des hourds (voir vocabulaire) ou bien un ancien chemin de ronde ?

 

Y a t il des systèmes défensifs ?

   Curieusement, je ne vois aucun système défensif habituel. Pas d'archère, de bouche à feu, de créneaux de bretèche. Ma supposition que Fésigny soit une maison forte plutôt qu'un château se confirme.

   Au Sud de ce bâtiment une jolie porte avec arc brisé renforce l'image d'une bâtisse médiévale. L'originalité de cette porte est la double utilisation de matériaux pour les montants :
      - En partie basse, la structure est en calcaire et chanfreinée aux angles,
      - La partie supérieure est en molasse.

 

 La face Sud 

      Accrochée au bâtiment, une tour carrée en molasse surprend par sa sobriété. D'après les documents d'archive, elle comporte un escalier à vis desservant tous les étages. Voici encore une preuve que cette maison forte n'est pas un château. Une construction fortifiée médiévale ne donne pas à l'ennemi l'accès direct à tous les étages. Escalier mobile, échelles en bois, labyrinthe, sas étaient courant pour ralentir l'intrus et améliorer la défense.

 

Le blason

   Sur la face Est de la tour, au dessus d'une porte "récente", j'aperçois une baie de lumière verticale. Elle comporte sur le montant droit de son encadrement en calcaire un blason; C'est celui de la famille Fésigny : "De gueule à bande d'argent étoilée".

  Ce blason se trouve aussi sur le linteau en accolade de la porte d'entrée de la cour.

 

   L'intérieur :

      Hélas, le jour de ma visite, les propriétaires étaient absents. Je n'ai pas trouvé de littérature décrivant l'aménagement des salles.

    Peut être que j'aurais plus de chance avec le prochain château

M'accompagnez vous ?

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, il semble qu'une fortification soit construite. Une famille Fésigny est citée, elle est vassale des Comtes de Genève.
* A la fin du 13ème siècle, le Comte de Savoie Amédée V (voir liste) s'empare des terres Genevoises de toute la région. Le seigneur de Fésigny ne s'oppose pas à ce changement. Il est maintenant vassal du Comte de Savoie.
* En 1464, Guy de Fésigny, président du conseil Ducal est chargé d'une mission. Il doit arrêter son voisin Jacques de Montmayeur qui a offensé le Duc. Mais après quelques péripéties, Montmayeur tranche la tête de Fésigny.
* A la fin du 20ème siècle, les bâtiments sont consolidés et une habitation moderne se construit en prolongement donnant une seconde vie à cette maison forte.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est possible. La visite de l'intérieur est interdite car c'est une propriété privée.

 

 Cela vous plairait une échauguette pour installer votre coin informatique ?

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 74 Vers Menu châteaux de Haute Savoie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Savoie Médiévale : 01 73 74
commenter cet article

commentaires

Mathieu patrick 15/08/2011 08:55


Prioritaire je suis a votre disposition pour une ciste merci 0674870907


nath 02/08/2010 00:15


Bien sûr chevalier, on va continuer à suivre tes pérégrinations... Voilà un bien joli château... Moi aussi je visite un château, grandiose ma foi! Versailles!


Le Chevalier Dauphinois 02/08/2010 22:00



Il parait... mais supposition cela est... que des seigneurs aurait... mais est ce crédible.... construit des châteaux sans défense, et même avec des miroirs partout et même ...
mais là c'est impossible.... des jardins pour sentir bon, des des jets d'eau.


   Pfff, cela semble irréalisable car l'eau manque dans un château fort.... Diablerie cela est certainement ! :P



Anne la Dauphinoise 29/07/2010 22:20


Je saisis la perche qui m' est tendue....
Puisque vous dites avoir lu une version différente des faits, Chevalier ( votre réponse au dernier commentaire de messire Phil) voulez-vous ma la narrer ? cela m' intéresse fort. Et puis-je avoir
le titre de l' ouvrage de messire Phil ?
J' ai peut-être une version fausse et une fausse idée de ce seigneur... Bien que je sache aussi que dans cette affaire , à un moment donné Montmayeur avait obtenu des poursuites et même des
condamnations contre Fésigny. "On" était donc honnête envers lui. Mais entre-temps Fésigny était devenu président du Conseil résident etc... Et si Montmayeur ne fut jamais inquiété ni poursuivi
après "l' assassinat", c'était peut-être bien reconnaître encore son droit féodal quelque part ? ou alors ne pas oser le défier plus ? Ce que j' ai appris de cocasse, par mon historien, est qu'
après cette histoire Montmayeur alla combattre la Ligue du Bien Public en France ...( qui, si j' ai bien saisi l' Histoire, et sous couvert d' autres ressentiments exposés, cherchait notamment à
sauvegarder ce qu'elle pouvait encore de ses droits féodaux bien dépassés et plus que restreints, ou me trompé-je ? )...donc combattre par obligation, je suppose, à cause de l' alliance d' Amédée
IX avec Louis XI.
Je n' ai rien contre Montmayeur - ni pour, d' ailleurs - du moment que cela ne touchait pas à notre Province ! C' était une affaire entre Savoyards cette fois-ci, alors, comme l'on dit...


Phil 17/05/2010 21:30


Fesigny c'est fait effectivement tranche la tete sur les droits de justice feodaux accordé à Jacques Momtmayeur. Ne pas oublié que Fusigny était lie avec Anne la duchesse de Savoie pour nuire aux
intérêts de Montmayeur. Je viens de lire un excellent ouvrage qui donne une version différente à la réputation austère qui est fait a Montmayeur.


Le Chevalier Dauphinois 26/05/2010 13:58



J'ai aussi lu 2 articles différents sur cet évènement. Il faudra que je m'accorde du temps pour en faire la synthèse.



Anne la Dauphinoise 19/04/2010 20:45


Et pour encore mieux comprendre nos " ennemis" Savoyards-Bressans ( ou Bressans - Savoyards) cette fois:
Les Dauphinois avaient malmené plus d' une fois les Bressans, notamment sur la rive droite du Rhône qu'ils convoitaient, à tel point que le bourg de Montluel ( qui avait été saccagé) nous incluait
dans ses litanies de cette façon: " de la guerre, de la famine, de la peste et des Dauphinois, délivre-nous Seigneur" ...!!! Fallait-il qu'ils nous détestent !... ou qu'ils aient si peur de
nous...
( J' en ai fini de mes diversions " delphino-savoyardes" pour me consoler du départ de Commynes. Je m 'en vais rajeunir de 200 ans en compagnie du Sire de Joinville maintenant...)


Le Chevalier Dauphinois 20/04/2010 20:37



Wahouuu... Il est possible de rajeunir par les livres !.... Je connais ton secret maintenant !