Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 06:30

 

Département :   84 - VAUCLUSE 

 

Le bourg :

Accrochées au rocher, les vieilles maisons tentent de grimper vers le château.    Situation  (--> le voir sur une carte)

      Gordes est un bourg perché sur une colline où chaque maison s'accroche au rocher et se réchauffe à l'abri de son château. Il est situé à 40km au Nord de Salon de Provence, à 35km à l'Est d'Avignon et à 18km à l'Ouest d'Apt.

   Coordonnées du château :

43° 54' 39.776" N 5° 11' 58.682" E
 43.911049°  5.199634°

 

    Origine du nom :   (--> initiation à la toponymie)

- Les Vordences appartienent à une tribu éponyme d'origine Celtes occupant la colline fortifiée.

- A l'époque Gallo-Romaine, le V se mue en G. Le nom du lieu se transforme en Gordences.
- Puis, le nom du village se raccourcit en : Gordes. 

 

Le château :

   Si vous êtes marcheur, déposez votre destrier à moteur en bas du village et découvrez les rues et ruelles en montant vers le château (oui, c'est curieux mais les bâtiment fortifiés du moyen âge sont toujours en hauteur !).
  Mais il est possible de grimper en voiture vers un parking proche de cette forteresse.

 

   L'extérieur :

L'arrivée

    Il est impossible de manquer ce château, car il est en haut du village. C'est aussi la mairie, donc les panneaux indicateurs sont nombreux.
   La bâtisse est très différente des ruines castrales que je vous présente dans mes autres articles. Depuis le parking, elle me fait penser aux "images" de la bastille, cette prison Parisienne symbole de la révolution Française.

Est ce bien une construction médiévale ?

 

La découverte

   Comme à mon habitude, je prends le temps de découvrir l'extérieur pour ressentir les peurs des assaillants et surtout comprendre architecture de ce château. De loin, je ne vois aucune archère ni fenêtre ogivale ni créneaux (voir vocabulaire). Par contre, de très nombreuses bouches à feu pour canons de gros calibre sont présentes dans les tours. Elles ne semblent pas ajouter au la construction.

Serait ce des tours construites pour les canons ?

J'ai des doutes

    Le doute commence à germer.

Ne serait ce pas une forteresse du 16ème siècle ?

Mais en m'approchant d'une puissante tour ronde, quelques détails me redonnent de l'espoir :
      - Des mâchicoulis (petits certes),
      - Une archère fine, (mais n'est ce pas pour un fusil ?).

 

L'espoir renaît

   En contournant cette bâtisse, je découvre encore une tour pour armes du 16ème siècle, mais elle semble plus "primitive" et moins finies que les massives tours d'angle. Des fenêtres de confort ont été implantées plus tardivement.

     La façade opposée comporte de très nombreuses fenêtres à meneaux élégantes et décorées... Point médiéval tout cela !
  Il n'y a que les échauguettes qui trahissent la fonction défensive, mais elles sont équipées de bouche à feu, ce qui est rare dans une construction avant le 16ème siècle. Par contre, le contraste entre la partie basse et haute du mur me fait penser à un château qui a évolué à la renaissance.

Est ce vrai ?

 

La cour

      En pénétrant dans la petite cour, je suis persuadé que bâtiment était habité par une famille aisée ayant beaucoup de goût tant les sculptures sont élégantes et simples.

      Une belle porte qui n'a jamais "vu" une herse ou un pont levis m'invite à pénétrer dans..... la mairie, qui est aussi un musée d'art moderne. L'encadrement est très abîmé par les intempéries. Il est typiquement Renaissance avec son fronton classique et ses deux pilastres.

 

    L'intérieur :

L'escalier

 Un escalier en colimaçon monte, monte, monte, monte...  

      Oupssss, je me suis laissé emporter et je me cogne au plafond sur la dernière marche. En redescendant, un angelot soigne ma bosse par un souffle magique, mais soudain, je suis étonné.

Est ce le coup sur la tête qui me change mes sensations ou suis je sur le chemin de Compostelle ?Lorsqu'un feu brulait dans l'âtre, que regardait le seigneur : La flamme, ou les sculptures ?

   Vous avez compris que je vous montre des exemples de sculpture qui jalonnent le parcours dans cet escalier. Tout est luxe sobre et décors fins dans les salles de ce château.

 

La cheminée

  Le chef d'oeuvre de ce château est incontestablement l'immense cheminée. C'est un plaisir des yeux; La finesse des détails tranche avec la sobriété de la pièce :

- Caissons à rosaces,
- Niches à coquilles,
- Frises de feuilles d'acanthe,
- Pilastres...

 

Il faut parfois se concentrer sinon...

Je ne sais plus où regarder !
   Je reste de longues minutes à admirer cette oeuvre, et j'en oublie de la photographier.

  Erreur.... Un conseil municipal va se réunir, et une charmante "citoyenne" me demande avec un sourire de princesse de quitter cette salle où le sort du monde (local certes) va se jouer ! 

        Je sors un peu à regret car je n'ai pu explorer cette incroyable cheminée.

   Je vais aussi vous quitter car je me sens d'humeur à visiter le musée en franchissant cette porte. A bientôt pour une ruine plus médiévale. 

 

 

Histoire du château :

* Une tribu Celte nommée les Vordences s'établissent sur la colline et construisent une fortification.
* Au 1er siècle, les Gallo-Romains fortifient la position.
* Durant 6 siècles, des hordes de barbares sillonnent la région. La colline est un refuge pour les habitants.
* En 1031, une fortification est citée dans un texte, avec peu de précision.
* En 1070, Rambault d'Agoult, seigneur de Gordes épouse Sancie de Simiane. Simiane devient au cours des siècles une grande famille de Provence.
* En 1123, un texte parle d'une puissante fortification à Gordes.
* En 1525, le château est agrandi et modifié pour plus de confort. Il appartient à Bertrand de Simiane, compagnon de Bayard durant les batailles en Italie.
* En 1541, la refonte du château semble terminée (c'est la date qui apparaît sur une cheminée).
* A parir de 1562, les terribles guerres de religions dévastent la région. Les seigneurs de Gordes participent à la défense de leur cité.
* En 1615, la Seigneurie est érigée en Marquisat (voir titres de noblesse) en faveur de Guillaume de Gordes Simiane.
* Vers 1630, François, fils de Guillaume, devient Grand Sénéchal de Provence et chevalier d'honneur de la reine.
* En 1720, la dernière femme de la lignée des Gordes Simiane épouse Emmanuel de la Tour d'Auvergne, Duc d'Albret.
* En 1722, Emmanuel devient veuf pour la ........3ème fois (Saint Simon le décrit comme "un infatigable marieur").
* En 1734, la fille unique du précédent mariage épouse Charles de Rohan, Prince de Soubise. Elle apporte en dot le domaine de sa mère : Gordes.
* Vers 1750 (?), le domaine appartient aux Princes de Condé.
* Vers 1789, les révolutionnaires s'emparent du château, mais ne le détruisent pas.
* Au début du 20ème siècle, un artiste peintre, André Lhote, tente de redonner vie aux vieilles maisons.
* En 1931, le château est classé aux Monuments Historiques.
* Au 20ème siècle, le village revit et une mairie s'établit en ce lieu féodal.
* Au 21ème siècle, la visite est libre et gratuite.

 

  Vers Menu châteaux du Vaucluse

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Provence : 04 13 83 84
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 20/08/2011 22:33


Bien sûr que pour une Dauphinoise le nom des De Gordes est parlant... mais, merci de m'en faire découvrir leur château "familial", que je ne connaissais pas.
La cheminée est vraiment monumentale, mais je préfère celles plus "rustiques"... Par contre la coquille saint Jacques est magnifique.


Le Chevalier Dauphinois 23/08/2011 18:43



 Un château fort non abandonné au 16ème siècle se modernise et possède de nouveaux bâtiments et décorations.


  Celui de Gordes tout en étant massif, a des faux airs de renaissance.



Francis 27/10/2008 19:07

Je ne me souviens pas du château, mais de la ville oui.
Je suis passé il y a quelques années. Cette région est magnifique et j'ai encore en mémoire les murs faits de petites pierres...

J'avais beaucoup aimé Roussillon aussi pour la couleur.

Bonne soirée Chevalier d'Over-Blog.
Ben vi, un nom noble avec une particule :)

Le Chevalier Dauphinois 27/10/2008 21:42


Ho oui, cette région comporte des châteaux, mais aussi des petits villages magnifique. Et puis l'arrière pays est fantastique pour les photographes et les marcheurs.... Humm... cela me donne envie
d'y retourner !


Flo-Avril2 :0010: 25/10/2008 12:40

Juste un coucou pour te souhaiter un merveilleux week-end
Flo

Le Chevalier Dauphinois 25/10/2008 13:39


Hoooo, la princesse rose-flo m'offre un oiseau.... Heu... non, non, troublé je suis, je voulais dire un coucou "weekénesque".... Merciiiiii.


denise 23/10/2008 18:57

Merci Chevalier de votre visite .
Le Mistral à moins que ce soit la Tramontane , m'ont déposée sur votre site,devant la cheminée ....
Elle est effectivement tres belle et surprenante par la richesse de sa décoration !
Je m'attelle aux Seigneurs de GORDES ........
Amitiés

Denise

Le Chevalier Dauphinois 23/10/2008 20:33


 La visite d'un château d'origine médiévale, qu'il soit en ruine ou presque entier (comme celui de Gordes) est toujours un émerveillement et recelle très souvent un détail, une
sculpture, une archère, une architecture unique.
Celui de Gordes possède une cheminée unqiue.


loralie 19/03/2007 11:15

Tu nous la montrera ta ruine toute cassée ? j'attends avec impatience. :0056:

bonne semaine, en espérant un chevalier tout réparé....

le chevalier du 38 19/03/2007 18:42

Mais oui ..Mais oui "petite ange", ......... je te le montrerais ce château "tout très beaucoup cassé" que j'ai vu durant ces vacances de mars...    Aujourd'hui, j'ai photographié 1003 (oui, tu as bien lu mille trois) monuments d'origine médiévale.... et il y en a qui ne sont que pierres couchées au sol.  Pour le mettre dans le blog il me faut un peu de texte. J'adore avoir un peu l'histoire, ou la reconstitution du site.... et quand je n'ai rien, je n'ose le mettre en ligne.  Je t'informerais... promesse de chevalier.