Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 07:30

 

Département :  09 - ARIEGE 

 

Le bourgOn comprend pourquoi les croisés n'ont pas attaqué cette forteresse. Quelle puissance !

    Situation :   (--> le voir sur la carte)

      La ville de Foix est située à 120km au Nord-Ouest de Perpignan, à 90km au Sud de Toulouse, à 70km au Sud-Ouest de Carcassonne et à la frontière Est du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

     Coordonnées du château :

42° 57′ 56.02″ N 1° 36′ 18″ E
 42.96556°  1.605°

 

Le château : 

    L'extérieur :

La découverte

       Sur une plate-forme rocheuse, le château Comtal (voir titre de noblesse) domine la ville. Il est impossible de ne pas le voir !

   Au confluent des rivières  l'Ariège et de l'Arget, il contrôle l’accès vers la haute vallée de l’Ariège et surveille le bas pays.

 

1ère analyse

      Ses dimensions, sa géométrie élancée et son isolement sur cet éperon donnent une impression de puissance. Après la cité de Carcassonne, ce château est le 2ème plus important témoignage d'une fortification médiévale non en ruine.

     Au Moyen age, ce château passait pour imprenable. Une chanson troubadour affirmait: « El castels es tant fortz qu’el mezis se defent »  : "le château est si fort qu’il se défend par lui-même".

 

2ème analyse

    Ce castel apparaît dans un excellent état car il n'a jamais été longtemps abandonné, ni assailli par des hordes guerrières. Sa restauration au 19ème siècle lui a redonné un air médiéval.

   Le château présente deux imposantes tours de forme carrée, reliées l'une avec l'autre par deux courtines crénelées. L'ensemble est entouré d'une enceinte dont la pointe sud est composée d'une autre tour circulaire. Une barbacane renforce l'entrée de la forteresse.
   Ce plan du château vous fera mieux comprendre son architecture.

 

Depuis la tour ronde (au Sud) la vue est extraordinaire ! La tour carrée (au Nord)

     Elle est aussi nommée: Tour d'Arget (car elle surveille la vallée de cette rivière). Sa construction remonte au 12ème siècle avec de belles pierres en grès et des inserts de brique. Cette tour était plus dissuasive que fonctionnelle.
   Au début du 14ème siècle, avec l'amélioration des engins de jet, la tour est exhaussée et renforcée par le doublement du coté extérieur. Les fenêtres sont obstruées, la fonction de "vigie" disparaìt, transformant cette tour en "bouclier".
   Elle est coiffée au 15ème siècle par une toiture qui lui confère une touche moderne, mais ses mâchicoulis et ses créneaux (voir vocabulaire) rappellent sa fonction défensive de la fin du 15ème.

 

La tour carrée (au centre)

    Au 12ème siècle, cette tour ne comportait que peu d'ouverture. Sa position centrale la dédiait à d'habitation du seigneur. Des fenêtres à meneaux (voir vocabulaire) ont été aménagées au 15ème siècle par le père de Gaston Phébus.
   Un sceau des comtes de Foix, daté de 1241, montre le château avec 2 tours carrés.

  La ronde tour surprend dans cette architecture anguleuse

La tour ronde (au Sud)

   Cette tour est la plus récente, la plus haute (6 étages) et peut être la plus belle. Elle date du milieu du 15ème siècle (1450 d'après certains experts). Elle fut construite par Gaston IV, non pour la défense mais pour marquer le pouvoir des Comtes de Foix. L'impression de puissance est renforcée par un arc boutant à sa base. Elle servait de logement occasionnel, puis 2 siècles plus tard, la prison fut sa nouvelle fonction.

   Au sommet de cette tour, la vue sur ses 2 ancêtres et sur la vallée est extraordinaire.

 

   L'intérieur du château

Quelle sensation

   Si l'extérieur fait réellement penser à une forteresse médiévale, l'intérieur est bien différent. Les couloirs de circulation, les habitations, les pièces de vie des Comtes ont disparu. Excepté quelques rares traces, nous visitons un "fantôme" de salles médiévales. Mais grâce à ses multiples fonctions et aménagements durant les 5 derniers siècles, cette forteresse n'est pas devenue une ruine comme tant de ses contemporaines.

 

Ce prisonnier était il un marin ou bien rêvait il de voyage entre ces murs ?

Intérieur de la tour ronde

       Au sous-sol de la tour ronde, une salle obscure rectangulaire était la chapelle du château, avant de devenir un cachot, sombre et poussiéreux.

     Un escalier tournant dans l'épaisseur des maçonneries dessert des salles hexagonales, voûtées d'ogive avec blason ou allégories. De grandes cheminées prouvent le luxe et le confort.

     Cette tour ayant servi de prison, chaque fenêtre est pourvue de grilles contre les évasions et de lourdes portes avec verrou dissuadent les prisonniers.

   Sur les murs, le souvenir des prisonniers peut être ressenti grâce aux graffitis. Des noms, des dates, des dessins, des énigmes sont gravés pour l'éternité au cœur de la pierre.
   Les salles de cette tour sont aménagées en musée de l'Ariège.

 

 

 

Histoire du château :

* La préhistoire a laissé quelques traces des magdaléniens dans les grottes de ce roc calcaire.

* Avant l'époque chrétienne, des gaulois vivent le long des 2 rivières. Cette information semble validée par un texte de Jules César écrit en 58 avant notre ère : "Le lieutenant Crassus se heurta aux Sitiates qui se retranchent dans une cité sur un 'oppidum' fortifié."
* Au début de la christianisation, au pied du rocher de Foix, une petite église (nommée Saint-Nazaire) reçoit les reliques de Saint Volusien, évêque de Tours, martyrisé en 497 près de Varilhes.
* En 507, un castrum est présent sur le site de Fuxum (Foix).
* Au 9ème siècle, une abbaye bénédictine  fortifiée (?) est érigée sur l'éperon rocheux.
* Au 10ème siècle, elle prend le vocable de Saint Volusien.
* En 982 (?), un château est cité. Il appartenait à Roger de Carcassonne nommé aussi "Roger le Vieux". Il semble que les premiers bâtiments fortifiés ne soient pas construits en haut de la butte mais sur les flancs.
* En 1002, dans son testament, le comte Roger de Carcassonne divise ses terres pour donner Foix à son fils cadet Bernard-Roger, créant ainsi le Comté de Foix.

 

* En 1034, le château devient chef-lieu du Comté de Foix et joue un rôle déterminant dans l'histoire militaire médiévale.
* En 1209, c'est le début de la terrible croisade contre les Albigeois.
* En 1211, Simon de Montfort (le chef de cette croisade) ravage la région mais ne s'attaque pas au château.
* En 1212, le château résiste à l'assaut (timide) des croisés.
* En 1214, il est remis en gage de soumission au légat du pape. Ce dernier le donne à Simon de Montfort.
* En 1218, après la mort de Simon de Montfort lors du siège de Toulouse, le comte Raymond-Roger peut à nouveau entrer dans son château.
* En 1223, Roger-Bernard de Foix, participant activement à la tentative de retour de Trencavel, reprend Carcassonne aux cotés de Raymond VII de Toulouse.
* En 1229, Roger-Bernard de Foix, fils de Raymond-Roger négocie une paix avec le roi de France. Le château de Foix est de nouveau "occupé" par les troupes du roi de France (voir liste des rois), pendant 5 ans.
* En 1272, le comte Roger-Bernard III s'oppose une nouvelle fois à l'envahissant au pouvoir royal. Il renforce sa garnison, et fait précéder l'entrée d'une barbacane. Mais le Comte (voir titre de noblesse) doit capituler devant Philippe le Hardi venu en personne l'assiéger.
* En 1290, par un mariage, le comte de Foix devient vicomte de Béarn. La famille comtale quitte Foix et part pour le Béarn. Mais, le château est parfois habité par ces propriétaires lors de visites dans la région. A partir de cette date, le château devient le lieu de joutes verbales de troubadours, et de poésies lues.
* A partir de 1315, le père de Gaston Phébus rend habitable le grand donjon, fait percer des fenêtres et voûte les étages.
* Au 14ème siècle un Comte hors du commun, Gaston Phébus (écrit souvent Phoebus), "le soleil", donne à la ville une fière devise : "Touches-y si tu l'oses".

 

* En 1382, Gaston Phoebus tue son fils unique, par un excès de colère.
* Au 15ème siècle, construction de la tour ronde (3ème tour de ce château).
* Vers 1607, après l'avènement de Henri IV (voir liste des rois), le comté est réuni à la Couronne de France et Foix devient le siège d'un gouvernement militaire.
* En 1634, Richelieu ordonne le démantèlement du château, qui fut sauvé par le gouverneur Laforest-Toiras.
* En 1645, cette forteresse sert de dépôt d'archive puis devient une garnison. Sa vie est émaillée de réceptions grandioses lors de venues des gouverneurs dont le Comte de Tréville, capitaine des mousquetaires de Louis XIII, et le Maréchal de Ségur, ministre de Louis XVI.
* En 1790, ce monument devient une prison.
* En 1840, le château est classé aux Monumenst Historiques.
* En 1864, le château abandonne sa fonction de prison.
* Fin 19ème siècle, Paul Boeswildwald, gendre de Viollet Le Duc, restaure le château, essayant de lui redonner son allure médiévale.
* En 1930, le château devient musée départemental. Il offre des collections faisant revivre l'histoire de Foix.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis les ruelles de la ville est libre et gratuite. La visite du château est payante.

 

 

Crénelage et mâchicoulis symbolisent les défenses du Moyen Âge  

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 09 Vers Menu châteaux de l'Ariège

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GOURON Philippe 12/11/2014 18:33

Effectivement et merci pour votre très sympathique réponse.
Je m'en vais de ce pas fouiner dans vos beautés de pierre aveyronnaises.
Merci.
Bien à vous
Philippe

Le Chevalier Dauphinois 12/11/2014 22:25



* Mes images sur l'Aveyron sont de qualité moyenne.


* Pour un photographe comme vous, vous allez voir de nombreuses erreurs (composition, éclairage, saturation etc...)


* Sur mes 124 sites visités, une partie a été immortalisée (il y a 20 ans) avec un appareil photo à pellicule. Donc j'ai du scanner pour les intégrer dans le blog.


* Pour le reste, j'avais utilisé un petit Sony Cybershot DSC. Donc les recadrages sont délicats. Et puis, n'ayant pas de grand angle sur cet APN, j'ai tenté d'assembler 2 images.


* Mais l'important dans mes articles est de montrer une ambiance (différente si possible) pour chaque château. J'espère y résussir.


* D'ici 2 ans, je pense que j'aurai décrit au moins une centaine de châteaux du Rouergue.


 



GOURON Philippe 14/10/2014 14:06

Bonjour,
Chemin faisant sur le web, je viens de découvrir votre blog et notamment ce sujet traité sur le château de Foix.
Au vu de la qualité de vos commentaires, recherches et écrits, je puis vous assurer que vos travaux seront seront sources d'informations comme d'inspiration pour mes travaux photographiques
futurs.
Je voulais vous en remercier.
Photographe professionnel, l'image est ma plume...
Au plaisir de vous lire, d'ailleurs ce que je ne manquerai pas ici...

Le Chevalier Dauphinois 14/10/2014 19:00



* Je vous remercie pour votre visite sur mon modeste blog de passionné et pour votre commentaire.


* Ayant visité vos 2 sites web,  je vois le travail immense qu'il me reste à faire pour améliorer mes images.


* Par contre, je suis heureux que "mes" ruines puissent vous inspirer pour vos futures oeuvres photographiques.


* Actuellement, je rédige des articles sur le Rouergues (Aveyron). Je pressens que
ces beautés de pierres pourraient vous inspirer.



Esclarmonde 29/03/2014 15:18

Je suis venue deux fois en Ariège et on dit bien jamais deux sans trois... le château de Foix fera partie de ma prochaine moisson de merveilles là-bas !
A bientôt

Le Chevalier Dauphinois 29/03/2014 18:36



   Foix est une construction atypique. Il ne ressemble pas aux puissants châteaux forts tel que vus dans les livres d'histoire et les films. Les graffitis des prisonniers sont à eux
seuls un vrai délice.


  S'il te reste un peu de temps, un peu plus au Sud, tu as le pont du Diable de Montoulieu.



marquis 25/10/2011 19:07


Bonsoir, non c'est dans l'histoire de ce château de Foix que vous parliez de cette Eglise au début du Christianisme au pied du château de Foix! merci pour votre réponse Marquis


Le Chevalier Dauphinois 29/10/2011 20:34



   La documentation que je trouve dans les bibliothèques, les bouquinistes, les offices de tourisme et les mairies est très axée sur les châteaux forts. Je chercherai mans "mon trésor"
mais je doute avoir plus d'information sur cette ancienne église.



Marquis 25/10/2011 11:28


Trop Magique vous faites un travail merveilleux- sur la petite Eglise ( st-Nazaire) n'avez vous pas d'autres renseignements?ainsi que sur l'Evêque de Tours ou quelques photos ou documents cela
serait magique de voir tout ceci merci trop intéressant votre sîte on y passserait des heures.Marquis


Le Chevalier Dauphinois 25/10/2011 18:22



Bien que ma mémoire ne soit pas toujours très fiable (800 ans en est l'excuse :P ), je ne me souviens pas avoir photographié une église fortifiée à Saint Nazaire.


  Je regarderai dans mes diapositives.