Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 00:55

 

Département :  67 - BAS RHIN

Ebloui je suis par cet imposant mur du donjon. 

Le bourg : 

  Situation :   (--> les voir sur la carte)

     Le site est proche de la frontière Allemande, à 3 km au Nord de Obersteinbach et à 12 km à l'Ouest de Wissembourg.

     Coordonnées du site castral :

49° 2' 52.764" N 7° 42' 6.12" E
 49.04799°  7.7017°

 

Les châteaux : 

  L'approche

    Les ruines sont à l'extrémité d'une crête, sur une barre rocheuse en grès. Elles se visitent après une marche de 15 minutes sur un chemin bien balisé par le club Vosgien.

 

  L'originalité du site

     La curiosité de ce site castral est qu'il y a non pas un, mais DEUX châteaux sur le rocher, séparés par une faille naturelle.   Ils ne sont séparés que de 3 mètres, mais ils appartenaient (à leur création) à 2 familles différentes (issues de la même branche il est vrai). Ils comportent chacun une entrée différente.

 

Le plan

    Pour mieux comprendre la visite et s'imprégner de cette curiosité architecturale, il est important de comprendre le plan.

67-wasigenstein-plan-global.jpg

 

Le Vieux château  ou  Grand Wasigenstein : 

     L'extérieur :

La surprise

     Le Grand Wasigenstein est à l'Est (à droite sur le plan détaillé). Il occupe la plus grande surface du rocher (d'où son nom évidemment). Cette ruine ressemble à un immense paquebot très effilé de 75 mètres de long, avec une proue, qui est en réalité la ruine du donjon.

 

La découverte

    La découverte commence, comme souvent pour une construction médiévale, par un fossé. Évidemment, avec la pluie, il se transforme en douves (voir vocabulaire). Juste derrière, il y a la classique et efficace tour de flanquement. Certes, elle n'a plus sa hauteur et son prestige d'antan, mais avec ses pierres à bossage, elle semble puissante et devait impressionner les "visiteurs" mal intentionnés de l'époque.

Une citerne creusée dans le roc avec de petites gouttières 

La citerne

En cherchant l'escalier, je découvre une particularité très médiévale : Une citerne.
    Elle creusée dans le roc. Au dessus sont encore visible les "gouttières" récupérant l'eau si précieuse. Un surprenant petit entonnoir est percé dans la roche. L'intérieur est "tapissé" d'argile. Elle devait comporter un système de filtration hélas disparue.

 

L'escalier

    Voila un château qui va me réserver plein de surprises. Vite, je dois trouver le moyen de "grimper" pour découvrir cette curieuse ruine.
     Évidemment, l'escalier est creusé dans la roche. Sur la gauche, quelques encoches devaient servir à insérer des poutres pour barrer le passage aux éventuels agresseurs. On peut même imaginer au dessus un plancher avec un "assommoir".

Nos ancêtres avaient une imagination débordante pour sécuriser leurs biens.

 

   L'étage intermédiaire :

     Un tel château se devait de comporter une salle troglodytique ou partiellement creusée. Sa fonction est difficile à imaginer :

* Pas de latrines,

* Ni d'évier,

* Ni de cheminée.

Peut être une salle de garde protégeant l'étage des seigneurs ?

  En traversant cette salle, je dois monter un nouvel escalier pour découvrir l'étage d'habitation.

 

   L'étage supérieur :

      Au niveau supérieur, plusieurs époques se devinent (voir le plan). D'abord, la partie fin 13ème siècle, une tour étroite et puissante avec un escalier en colimaçon faisant face au petit Wasigenstein.
    Au milieu, l'emplacement des logis et commodité (?). Le sol est curieusement strié. La fonction m'échappe. Est ce la récupération de l'eau ?     Des encoches pour des séparateurs verticaux en bois ?
 Un visiteur m'a donné la solution à cette "énigme" :
   "Ce sont tout simplement les logements des solives qui supportaient le plancher, et certains bâtiments à colombage (constructions mixtes maçonnerie - colombage) en encorbellement. Certains dépassaient donc tout bêtement du rocher."

   Et enfin le donjon pentagonal. Il était renforcé du coté de l'attaque par un éperon fortifié. Mais l'ensemble a été très "bétonné" pour consolider ces vieilles ruines et il est très difficile de différencier les étapes de construction et l'architecture. 

 

  Haut perché est le donjon.

Le Nouveau château  ou  Petit Wasigenstein :  

    L'extérieur :

La découverte

    Il est situé à l'Ouest (à gauche sur le plan détaillé) et occupe une petite surface du rocher.  Au pied de ce château, le puissant donjon donne le vertige.

  L'ancienne basse cour est méconnaissable car les remparts ont disparu et la végétation a remplacé les bâtiments. Sur la face Ouest, apparaît  un escalier creusé dans le roc. Il faut l'imaginer avec son mur sur la gauche et quelques archères dissuasives.

 

Je monte

  Quelques dizaines de marches plus haut, le bâtiment d'entrée se détache des arbres. Avec ses pierres à bossage de teinte rose, il m'invite à le découvrir. Mais humble il faut être car une archère me surveille. Puis une petite porte creusée dans la roche m'oblige à baisser la tête.

 

   L'intérieur :

Confortable et sécuritaire

    La surface étant petite, l'aménagement s'est fait en hauteur avec peu de perte de surface, tout en préservant, par des murailles, la sécurité des habitants.

   L'élégance de ce petit Wasigenstein surprend par rapport à l'autre château. Des portes à arc brisé et des fenêtres trilobées parfois à coussiège (voir vocabulaire) donnent de la vie à ces vieilles pierres.

Mais pourquoi y a t il de l'herbe au milieu de cette pièce ?

Des marches creusées dans le roc

 

Je monte encore

   Je prends l'escalier à vis pour mieux comprendre.

   Du haut de la tour, je constate avec surprise que le niveau intermédiaire est éclairé par de nombreuses fenêtres.

C'est très curieux pour un bâtiment médiéval.

    Etant situé très haut, les flèches du 13ème siècle ne pouvaient atteindre cet étage. Le confort a fait place aux rudimentaires archères de défense.

  Voici le secret de l'herbe :

* S'il y a de la végétation, c'est qu'il y a de l'eau.

* Donc ce grand carré creusé est la citerne du château.

 

 

Histoire du château :

* Vers 1250, il semble que débute la construction d'un château, peut être par Engelhard ou ses fils. 
* En 1270, un texte atteste de l'existence d'un château appartenant à 2 frères Seman et Friedrich qui se font nommé : Wasigenstein. 
* En 1271, débute la construction du Petit château, suite à un "différent" entre les 2 frères.
* Vers 1299, le Petit château est habité par Friedrich. Dans le Grand château logerait Seman. Une paix partielle semble exister entre les 2 frères ayant fondé chacun une famille.
* En 1306, un nouvel accord de paix semble conclu délimitant le territoire et la hauteur des bâtiments sur le rocher. Les familles "grossissent" et ces 2 rochers appartiennent maintenant à 16 co-propriétaires.
* En 1317, le dernier héritier du Grand château de la branche Wasigenstein de Seman décède sans héritier direct. Le possesseur du Petit château récupère l'ensemble des constructions du rocher.
* En 1358, le dernier héritier de la branche familiale de Friedrich meurt sans enfant. Le rocher, les terres et les 2 châteaux appartiennent maintenant aux puissantes familles de Fleckenstein et Hohenbourg. Mais aucun membre direct de ces familles réside dans ces châteaux. Bâtiments et terres sont donnés en fief à de nombreuses familles.
* Durant 1 siècle, les châteaux subissent 5 sièges.
* En 1468, le rocher semble encore habité par une branche de la famille Lichtenberg (qui dispose de nombreux châteaux).
* Vers 1520, les 2 châteaux appartiennent à la puissante famille des Fleckenstein.
* En 1618, début de la "guerre de 30 ans" (voir ce livre). Ce château d'habitation souffre un peu durant cette dévastatrice guerre.
* En 1648 (le 24 octobre), signature du Traité de Westphalie mettant fin à la guerre de "30 ans". Il semble que les bâtiments ne soient plus habités après cette date.
* En 1680, le roi Louis XIV (voir liste des rois) envoie une troupe commandée par le maréchal Monclar pour occuper la région. Le château est pillé puis partiellement détruit.
* En 1711, les Fleckenstein vendent le lieu et les terres à la famille Hanau-Lichtenberg.
* En 1898, les ruines sont classées aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte des ruines est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre est faible, mais attention avec les enfants, certaines fenêtres ou portes en hauteur ont des rambardes minimales.

 

Voici une lithographie de 1828 par J.G. Schweighaeuser représentant les 2 châteaux de Wasigenstein.

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 67 Vers Menu châteaux Bas Rhin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Alsace : 67 68
commenter cet article

commentaires

Tristan 11/06/2007 18:02

Un documentaire très intéressant, j'apprécie beaucoup ces ruines, magnifique patrimoine curieux et mystérieux! une belle source d'inspiration! :)

Le Chevalier du 38 11/06/2007 21:32

Ho oui, ces ruines sont inspiratrices de proses, de poésies et de rêverie..... Quel beau loisir j'ai !

sébastien 07/06/2007 17:23

Petite précision : les "curieuses stries" parallèles dont tu parles, sur le sommet du rocher, sont tout simplement le logement des solives qui supportaient le plancher, et certains bâtiments à colombage (constructions mixtes maçonnerie - colombage), en encorbellement. Certains dépassaient donc tout bêtement du rocher.

le chevalier du 38 07/06/2007 18:10

Merci pur cette précision messire.......  Ensemble nous bâtissons la mémoire de ces vieilles ruines (trop ?) abandonnées des hommes.

sevy 17/12/2006 18:21

c'est sympa d'essayer de trouver des photos ou cartes postales anciennes
je te souhaite une bonne soirée

p.s: un peu de gourmandises de temps en temps ca ne fait pas de mal !!!

le chevalier du 38 17/12/2006 18:39

C'est cela la vie.... gourmandise du palais et des yeux.......

loralie 16/12/2006 21:23

je les aimes tes chateaux. heu celui la a des escaliers immenses, j'ai peur de la hauteur. je me contenterai de l'observer en bas, ou d'accéder la ou je n'ai pas le vertige. c'est à dire heu, pas très haut hihi. c'est affreux cette peur du vide. je loupe beaucoup de chose quand je visite. :0010:

merci pour la ballade enchanteresse encore une fois

bon dimanche :0056:

le chevalier du 38 16/12/2006 22:41

Bonsoir "petite ange d'ob"......... j'ai en projet de faire un et même deux articles sur des châteaux où les escaliers en fer tremblent, et où les marches du pont ont presque disparues.... il faut sauter pour accéder au dongon......Il faudrait que je t'avertisse avant, j'ai peur que tu aies le vertige à la seule lecture de cette prose.....

°°Nina°° 16/12/2006 15:22

Magnifique et Ô combien interessante passion! On en a apprend des choses chez toi!
Bize cher chevalier!

le chevalier du 38 16/12/2006 16:14

Merci Princesse Nina pour ton passage et.......... ta bise  (hummm).... Je ne savais pas si des ruines poussiéreuses, avec des orties allaient intéresser des princesses et des princes...... Comme il semble que c'est le cas......... d'autres châteaux cassés, ruines envoûtantes, et contes légendaires arriveront durant les ........... 100 prochaines années.A bientôt. Nina.