Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 06:30

 

Département :   68 - HAUT RHIN

 

Le bourgPuissante est cette forteresse en haut de la colline.

   Situation  (--> le voir sur une carte)

      Les ruines du château du Landskron sont situées dans le Jura Alsacien, à la frontière avec la Suisse, proche du  village de Leymen.

   Coordonnées du château :

47° 29' 17.815" N 7° 29' 23.705" E
 47.488282°  7.489918°

 

Le château :
    L'extérieur :

Anecdote

    Le château est tellement proche de la Suisse, qu'au 21ème siècle, je dois traverser un passage à niveau pour un train Helvétique en territoire Français.
Incroyable n'est il pas ?

 

L'approche 

    Avec un château-frontière, je pressens que les aménagements des siècles ont dû transformer son aspect médiéval.

    La petite route carrossable transporte mon destrier à moteur vers un parking aménagé. Le château est là haut, posé au sommet d'une colline nommée Landskronberg à 559 mètres d'altitude. La marche sera courte et agréable dans la verdure.

    Curieusement, plus j'approche du château, et moins il me parait médiéval

Me serais je trompé de lieu ?

 

Les premières défenses

     Je distingue en premier des redoutes détachées au Nord et au Sud, ainsi que des fortifications rasantes de type Vauban. Au 17ème, ce  lieu était donc un endroit stratégique. Si proche de la Suisse, ce n'est pas étonnant.

     Enfin, je suis aux pieds d'une bâtisse aux structures connues. Les ouvertures de tir ne ressemblent pas à celles du Moyen Age, le doute subsiste toujours sur l'origine de cette trop belle ruine. Mais mon instinct (et surtout mon livre médiéval sur l'Alsace) me commande de continuer mes recherches.

 

Tour carrée et porte
    En contournant la bâtisse, je distingue mieux la tour carrée. Elle est haute, massive, posée sur le rocher mais sans archère. Un peu plus loin, apparaît la porte d'entrée construite vers 1515.

  Vous pensez : "1515, Marignan, la renaissance. Cela va être jolie"

 

     Ne cherchez pas de décors Renaissance, voici une vraie forteresse militaire sans décor, sans statut, sans sculpture, sans vitrail, sans escalier d'apparat.

 

    L'intérieur :

Tour carrée et portes

    Après avoir traversé ce long tunnel, il y a sur la droite deux bastions trapézoïdaux de type Vauban protégeant la face Ouest. Il faut encore franchir une seconde porte à 2 vantaux, pour découvrir la basse-cour.

Quelle curieuse sensation, 5 siècles d'architecture se mélangent.

 

Le plan

    Pour comprendre ma surprise et surtout l'architecture du site, voici le plan du château  :Le plan du château fort n'est pas traditionnel

 - En orange, les 2 bastions trapézoïdaux de type Vauban du 17ème siècle.

 - En rouge, les tours d'artillerie du 15ème siècle.

 - En bleu clair, les communs et dépendances (15ème siècle)

 - En bleu foncéle donjon féodal modifié extérieurement.

 - En rose, les logis médiévaux très remaniés.

 

Les cours

    La basse cour est située au "milieu" des 3 tours d'artillerie (dont une seule existe au 21ème siècle). Elle comportait des communs aujourd'hui disparus.

    En direction du Nord, une deuxième cour comporte un puits et des murs de bâtiments pour casernement (ou prisons ?). Comme je le soupçonnais, cette forteresse manque de décors faisant vibrer un amateur de pierre. Pourtant, en regardant avec attention, un petit détail redonne de l'intérêt à ces bâtiments trop militaire.

 

Je monte dans la forteresse

    Un escalier en colimaçon du 20ème siècle permet de gravir le donjon (coté Ouest). Du sommet, j'ai une vue parfaite de l'implantation des bâtiments et de l'épaisseur des murs de courtine. Les 3 époques importantes du château sont clairement visibles.

 

La visite des salles

     Pour la première fois depuis que je visite des châteaux en Alsace, je vais pouvoir entrer dans une salle ayant un toit (Moi le chevalier des ruines, j'entre dans une salle couverte.... Quelle sensation nouvelle ! )

  Ce donjon est vraiment médiéval dans ses fondations. Il a certes été réaménagé durant 5 siècles, mais il conserve une porte ogivale. Les réaménagements militaires et le "bétonnage" récent ont défigurés les autres salles.

 

 

Histoire du château :

* Vers 1296, à l'extrémité de la crête le château de Rheineck est cité. Il est construit par la famille Zu Rhein.
* En 1297,  au sommet de la colline, au dessus du Rheineck, la famille Viztum (de Bâle) fait oblation au Comte de Thiébaut de Ferrette pour les terrains sur la colline et le futur château en construction.
* En 1299, une puissante famille Jurassienne très bien implantée dans le milieu ecclésiastiques et très influente à Bâle oblige le Comte de Ferrette, et les Viztum à céder leur droit sur cette colline.
* En 1356, le terrible tremblement de terre qui détruit Bâle et démolit le proche château de Waldeck, endommage partiellement le Landskron.
* En 1430, les Habsbourg revendiquent et obtiennent le château et ses terres. Ils les partagent avec Margraves de Brade.
* En 1462, le château devient la propriété de la famille Reich de Reichenstein très influente dans la région.
* En 1468, le château est attaqué puis pris par les milices du canton de Soleuse qui luttent contre les Habsbourg.
* Vers 1515, la renaissance modifie les châteaux et les rend confortable et "pacifique". Hélas, le Landskron est un château frontière, son modernisme sera "guerrier". Les attaques et le manque d'entretien ont abîmé les bâtiments et les fortifications. Jean-Jacques Reich de Reichenstein demande des subventions à l'Empereur Maximilien Ier, justifiant du caractère frontalier de ce château.
* A partir de 1517, les travaux commencent. De nombreuses pierres sont récupérées de la ruine du Rheineck en contrebas.
* En 1618, début de la "guerre de 30 ans".
* En 1637, Hannibal Reich de Reichenstein résiste aux attaques nombreuses de Bernard de Saxe Weimar.
* En 1639, Hannibal doit céder son château devant la puissance de l'artillerie ennemie.
* En 1648 (le 24 octobre), signature du Traité de Westphalie mettant fin à la guerre de "30 ans". La seigneurie appartient partiellement au roi de France Louis XIV (voir liste des rois).
* En 1663, Louis XIV achète les droits de la famille Margraves de Brade, et devient le seul propriétaire de ce château frontière face à la Suisse.
* En 1673, les troupes Impériales attaquent le château. La garnison Française résiste aux incessantes offensives d'une armée comptant jusqu'à 3 000 hommes.
* En 1674, le château résiste toujours. Fin des attaques impériales.
* A la fin du 17ème siècle, Louis XIV ordonne à Vauban de fortifier ce poste frontière si stratégique.
* En 1684, la réalisation de la fortification de la ville de Huningue diminue l'importance du château de Landskron.
* Au début du 18ème siècle, la forteresse est nommée : "La Bastille D'Alsace". Elle est composée d'une petite garnison d'invalide et de prisonniers.
* A partir de 1789, les révolutionnaires détruisent ou vendent tous les symboles de la monarchie, les châteaux de la région sont des cibles de choix. La forteresse de Landskron étant considérée comme une garnison, elle échappe aux pillages.
* Vers 1792 elle sert de prison révolutionnaire et d'hôpital. Elle subit des aménagements.
* En 1813, l'armée Autrichienne du général Wrede attaque la forteresse "Napoléonienne". Des vétérans de la "grande armée" et des conscrits tentent une défense "héroïque", mais cèdent. Les Autrichiens décident de détruire cette forteresse trop dangereuse. Mystérieusement le donjon est sauvé (On prétend qu'un ecclésiastique influent serait intervenu). Durant 40 ans, la forteresse est pillée de ses plus belles pierres.
* En 1857, la forteresse est achetée par la famille Reinach.
* En 1923, le site est classé aux Monuments Historiques.
* En 1970, les propriétaires installent dans le château de curieux résidents : Des singes.
* En 1980, l'élevage des singes n'ayant pas été une réussite, la ruine est en vente.
* En 1984, une association Franco-Suisse achète la ruine et s'occupe de la conservation et la mise en valeur du site.
* Au 21ème siècle, la découverte de la forteresse est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre est très faible.

 

Les années ont eu peu de prises sur cette puissante tour bastionnée pour artillerie.

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 68 Vers Menu châteaux du Haut Rhin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Alsace : 67 68
commenter cet article

commentaires

BOURDON Patricia 08/06/2013 18:28

Bonjour , je suis à la recherche de'infos sur le château du Landskron afin de préparer ma marche du 11 août de jaquets. Je ne sais pas comment faire pour imprimer tout ceci qui est franchement
super intéressant pouvez vous m'aider s'il vous plaît

Le Chevalier Dauphinois 09/06/2013 11:42



Bien le bonjour princesse Patricia


Diantre !... Votre ordinateur ne sait point imprimer cet article ?!....


1 - Avec un driver acrobat (pdf), cela se réalise facilement.


2 - Avec "Microsoft office Document Image Writer", un simple appui sur les 2 touches ctrl P imprime dans un fichier au format mdi ou tiff.


------------------------------------------------------


* Je vous mets ici-clic le fichier au format mdi


* Il vous suffit de le récupérer sur votre disque dur


* Puis, si votre pc ne le possède pas, il faut aller chercher le driver ici-clic


Attention : Je ne peux pas laisser ce fichier longtemps en lien, la place mémoire est limitée sur un blog, ce fichier occupe la place de plusieurs futurs articles de châteaux forts. ;)



la cotentine 26/10/2009 19:51


impressionnant, massif, militaire...c'est vrai qu'il manque de charme...mais tu nous rends difficiles !!!


Le Chevalier Dauphinois 26/10/2009 20:16


Hihihi.... Trop, cela saoule !... hihihi... Deviens tu ivre de..... mon blog bien sur .
  Quand on visite l'Alsace, les ruines sont toutes si différentes qu'il est impossible de dire :
      "Celle ci est la plus...."
Que penses tu de celle là ?.. et cette autre ?


domi 11/10/2009 20:40


Un bien belle batisse j'aime beaucoup bisous du dimanche soir


Le Chevalier Dauphinois 11/10/2009 20:58


Cette bâtisse est un château fort, et une forteresse en même temps. Une ruine à ressentir.


claude 09/11/2006 09:19

Encore moi, dis moi, j'ai eu vent que cette forteresse a appartenu aux templiers également, je me trompe? Je crois avoir quelque chose la dessus... quand je le retrouve je te l'envoie...

le chevalier du 38 09/11/2006 13:02

Bonjour messire Claude........ Le problème avec l'histoire, c'est que certains "parchemins du 13ème siècle disent des "choses" sans être la vérité, car c'est un narrateur qui explique ce qu'il a cru comprendre. Autre problème, les ordres religieux militaires étaient nombreux et souvent, le bouche à oreille raccourcit la vérité et parle de Templier pour un autre ordre........... Et puis, il semble que ceux qui partaient en croisade, avaient une croix........... le raccourcit Templier est hélas fait......    Ce château est passionnant. Dans ma petite littérature, je n'ai pas trouvé de trace de templiers.... mais l'histoire est en perpertuelle découverte... peut être qu'un document "caché" sortira ?............ Si tu en as un, je suis preneur de l'info........ et mon blog citera ta source ..... et toi bien sur !

loralie 04/11/2006 16:20

il est magnifique ton chateau...devine ce que je préfère ? la porte ogivale...arff j'aime les courbes que veux tu...tes photos sont magnifiques et rendent justice à ce château qu'on a bien maltraité. :0056:

bon week-end chevalier :0010: :0010:

psst y'a pas que dans tes montagnes qu'il fait froid. - 8° chez moi ce matin. brrr

le chevalier du 38 04/11/2006 16:51

Loralie, je te promets de mettre en valeur toutes courbes médiévales.... d'ailleurs, je cherche dès maintenant !............ Humm, les courbes...........hummm, j'adore !