Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 07:00

 

Département :  68 - HAUT RHIN

 

Le bourg : En haut de sa colline, la forteresse surveille la plaine de Wintzenheim,.

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

       Wintzenheim est un petit village à quelques kilomètres à l'Ouest de Colmar.

   Coordonnées du château :

48° 3' 36.533"N 7° 16' 11.377" E
 48.060148°  7.269827°

 

   Au Sud-Ouest du village, au sommet d'une colline de 620 mètres se dresse la forteresse médiévale du Hohlandsbourg. Une route goudronnée serpente jusqu'au pied du château.
  Curiosité : Ce château est peut être le seul d'Alsace à ne pas avoir donné son nom à une famille.

 

Le château :

    Depuis le parking situé au Sud, le château parait "triste" presque non-médiéval. Il semble en bon état (contrairement aux ruines que je vous présente souvent), mais je ne vois aucune tour flanque, aucun donjon, aucun fossé, aucun pont levis. Rien qui fasse vibrer mon âme de médiéviste.
    En bon exploreur, je décide de faire le tour (tel un assaillant cherchant la faille) pour mieux m'imprégner de sa forme et de ses caractéristiques architecturales. 

 

  L'extérieur : 

hoooooooo, c'est haut !

    Du coté Sud-Est apparaît une échauguette au bout de cette façade rectiligne sans créneau. Quelques archères droites sont visibles sur ses hautes courtines. Quelques mètres plus loin, une archère est curieusement doublée par un "canal" dont la fonction m'échappe. Un guide me précise que c'est une fente pour arme à feu, protection latérale très intelligente pour ce château dépourvu de tour flanque.
 
    Au Nord, un bastion du 16ème siècle comportant des bouches à feu (voir vocabulaire) protège le château du coté d'une attaque par artillerie, mais surtout, il protège la vallée d'accès à Munster. Sa forme triangulaire est caractéristique.
 
    Il est très facile de faire le plan du château. C'est un parallélépipède rectangle de 100m par 70m, avec une avancé bastionnée.
 
   A l'Est, proche du parking, la porte d'entrée avec son guichet (oui, c'est payant), ses bouches à feu, son échauguette, sa poterne et les restes d'un pont-levis .

Venez avec moi, je vous offre l'entrée gratuite.

 

  L'intérieur :

    L'aménagement interne du Hohlandsbourg ressemble plus à une garnison qu'à un château. C'est une vaste cour avec des bâtiments adossés aux courtines. Logis et dépendances ont été entièrement reconstruits au 20ème siècle. A l'intérieur, planchers et boiseries ont été refaits, pour accueillir une exposition, une brasserie etc....

   Du château initial bâti sur la montagne appelée "Landsberg" ne subsiste presque rien. L'Oberschloss, le château supérieur, dominait la grande cour. A ses pieds je devine l'ancienne citerne, et un puits plus récent dans une petite tour. Au moyen âge, peut être que le château ressemblait à cela.

    Le chemin de ronde a été partiellement aménagé et offre une vue unique sur la plaine de Colmar. Cette forteresse est le poste d'observation idéal. C'est d'ailleurs cette caractéristique qui lui a permis de traverser les siècles et non d'être abandonné comme beaucoup de "ses contemporains".

 

 

Histoire du château :

* A l'âge de bronze, une population vit sur cette colline.
* Au 12ème siècle, une fortification existe (certainement) sur ce site. La date de construction est inconnue des archives.
* En 1279, le fief est donné par le Roi Rodolphe Ier à Siegfreid de Gundolsheim, prévôt de Colmar. Le château est cité.
* En 1281 (le 6 décembre), le Grand Bailli Impérial Otto von Ochenstein, appuyé par les bourgeois de Colmar, s'oppose au prévôt et attaque le château. La forteresse est pillée.
* Vers 1289, les bâtiments sont reconstruits et se transforment en centre administratif.
* En 1303, le château devient la résidence du Bailli.
* En 1363, château et seigneurie sont donnés à la grande famille de Ribeaupierre, par les Habsbourg.
* En 1399, Herzlaude, fille unique de Ukrich de Ribeaupierre, apporte le château en dot à Jean de Lupfen, famille noble de la Forêt Noire. D'autres sites sont aussi dans cette dot : Hohnack, Berheim. Durant 3 générations, le château est consolidé et renforcé.
* En 1563, Johachim, le petit fils de Jean de Lupfen, unique héritier meurt. Château et seigneurie sont vendus au colonel Lazare de Schwendi, chef des armées impériales en Hongrie. Durant 20 ans ce personnage acquiert un pouvoir important en "Haute Alsace". Le château est dans une Baronnie.
* En 1583,  le Baron meurt et le château appartient à son fils. 
* Vers 1570, le Baron renforce le site et fait construire un bastion avancé au Nord, avec des défenses pour artillerie.
* En 1618, ce nouveau propriétaire décède. Sa fille hérite du château. Hélas, c'est le début de la terrible "guerre de 30 ans".
* En 1633, les Colmariens attaquent le château et le prennent sans difficulté. Ils récupèrent les canons.
* Vers 1635, comme dans beaucoup de lieus fortifiés d'Alsace, une garnison Française occupe le château.
* En 1637, les Suédois arrivent en force. La petite garnison Française préfère fuir devant cet important ennemi. Mais avant, ils détruisent les fortifications et brûlent les bâtiments. Seules les courtines sont encore présentes.
* En 1648 (le 24 octobre), signature du Traité de Westphalie mettant fin à la guerre de "30 ans". La seigneurie appartient au roi de France Louis XIV (voir liste des rois).
* En 1680, le Roi donne la seigneurie au baron Joseph de Montclar, gouverneur militaire d'Alsace.
* Vers 1714, Le Roi rachète la seigneurie aux descendants de Joseph et la donne à la ville de Colmar. Ceci est un échange, puisque le Roi accorda aux Jésuites l'ancien prieuré de Saint Pierre. Le site n'étant plus stratégique, la ville n'entretient pas cette ruine.
* En 1840, la ruine est classée aux Monuments Historiques.
* En 1863, la Société de conservation des Monuments Historiques fait réaliser quelques travaux de consolidation du château.
* En 1914, durant la "Grande guerre", le château devient un poste d'observation Allemand.
* Vers 1985, le château est acheté par le département du Haut Rhin. Et sous l'impulsion du conseil général d'importants travaux d'aménagement sont réalisés
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis le parking est possible, la visite de l'intérieur est payante. Le risque de recevoir une pierre est très faible.

 

Courtines hautes, tourelles, échauguette et archères droites, voici un poste d'observation médiévale.

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 68 Vers Menu châteaux du Haut Rhin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Alsace : 67 68
commenter cet article

commentaires

raphael 11/09/2010 13:59


un peu plus bas sur la route goudronnée il y a un parking en suivant un petit chemin on trouve les ruines du chateau du pflixbourg tres agreables car meconnues


Le Chevalier Dauphinois 11/09/2010 22:56



J'ai visité ce château (comme beaucoup d'autres en Alsace). Hélas, mes images sont des diapos.  C'est pour cela que que nombre d'entre eux n'apparaitront pas dans ce blog avant
plusieurs années (ou siècles).... Mais Ils y seront... promesse de chevalier Dauphinois !



sevy 22/08/2009 09:15

c'est toujours aussi intéressant ...
je reprends un peu mes publications.

Bonne continuation

Bisous

Le Chevalier Dauphinois 22/08/2009 12:16


Wahouuu... La princesse Sévy est revenue ! ! ! ! !... L'Alsace est réellement fascinante. Si cette région n'était pas si loin de mon Dauphiné, j'y serais tout les week-end.


Schubel Tristan 18/04/2007 11:49

Bonjour
Petites précisions concernant le Château du Hohlandsbourg:
-ce sont les Suédois qui chasseront la petite fille de Lazare de Schwendi en prenant pied dans la région.Coupables d'exactions envers la population,ils seront remplacés en 1633 par une armée française commandée par le Marquis de Montausier(voir ses amours avec Julie d'Angennes,fille de la Marquise de Rambouillet)
-le "canal" accompagnant l'archère de l'entrée principale se trouve être une meurtrière rajoutée au XVIeme prenant la porte en enfilade et où devait être engagée une arme à feu en cas d'attaque contre la porte

Concernant votre essai de "reconstitution",je souhaiterais le compléter par une pièce jointe,mais je ne sais comment m'y prendre!Pas doué!
Félicitations pour votre site, bonne suite et à votre disposition pour d'autres renseignements.
Tristan Schubel,guide Château du Hohlandsbourg

le chevalier Dauphinois 18/04/2007 13:11

Merci messire...... Sincèrement merci pour ces précisions. .... J'espère ne pas avoir trop mal dépeind  "votre demeure seigneuriale"....    Mon blog est le ressenti de la ruine ou du château le jour de ma visite. Parfois, il peut m'arriver de l'égratignier dans ma prose à cause du temps, des limitations d'accès, du trop grand nombre de visiteurs, etc.....     Mais j'aime tant les vieilles pierres que mes ongles sont coupés ras  (hihihi), et la cicatrice est presque invisible... Messire, vous êtes doué... si,si.... En réalité, par le module commentaire, il est impossible de joindre une photo ou des plans...... mais je vous recontacte par mail.... A tout de suite.