Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 06:30

 

 

Département :    68 - HAUT RHIN

 

 

Le bourg :

  Situation  (--> le voir sur une carte)

      Le château situé à 940 m d'altitude au Sud-Ouest du village de Labaroche. 

  Coordonnées du château :

48° 5' 39.854" N7° 11' 3.095" E 
 48.094404° 7.184193° 

 

 

Le château :

    L'extérieur :

L'approche

      Au sommet de la colline, le site domine à la fois les vallées qui descendent vers Munster et Kaysersberg; Un lieu de surveillance idéal.

 Ce château est le plus haut château d'Alsace (en altitude) et un des plus hauts châteaux de l'époque médiévale de France.

 

Les 1ères surprises

      Lorsque je découvre le site, ma première surprise est la puissance des murs. Cette sensation est renforcée par les pierres à bossage en grès rose.

    Ma deuxième surprise est le nombre impressionnant de bouches à feu pour un château médiéval. Je perçois que certaines ont été ajoutées dans les murs existants, mais d'autres ont été construites dans les "nouveaux" murs. Quelques archères droites cohabitent avec ces "trous pour artillerie". Ce mélange d'époque et de technique de défense donne un caractère presque intemporel à cette ruine.

 

L'architecture

   En contournant la ruine (voir plan), je distingue un système de défense bastionnée du 16ème siècle :
          - 2 tours carrées (Nord et Ouest),
          - 1 tour-porte (Est),
          - 1 tour semi-circulaire (Sud).

    Je ne vois aucun "angle mort" pour échapper aux tirs. Il fallait être fou ou très courageux pour attaquer un tel château. Je comprends pourquoi l'armée Française de Louis XIV (voir liste des rois) a préféré le détruire au lieu de l'abandonner au temps. (Des faux monnayeurs, ou des routiers auraient été très difficile à déloger, il semblait plus sage pour la tranquillité des habitants de détruire ce château.)

Y a t il d'autres surprises qui m'attendent à l'intérieur ?

 

 

  L'intérieur :

La découverte

    Je pénètre dans la cour par la tour-porte qui n'a plus ses étages, mais la puissance du mur à droite donne une idée de cette première défense. Un pont fixe en bois remplace aujourd'hui le pont levis médiéval pour traverser un petit fossé.
    Comme beaucoup de ruines castrales que je visite, à l'intérieur il n'y a plus de toit et surtout plus de bâtiment d'habitation.

Mais quelle chance !

      Quelques fondations de murs, sont lisibles dans la cour. Il est possible de deviner l'aménagement interne.

 

Le plan

   Ce château a une structure très classique du 12ème siècle (voir plan). Il comporte une grande enceinte polygonale délimitant une cour avec un puits, un escalier en colimaçon et un donjon massif  en pierres à bossage très bien appareillées. Des logis et dépendances sont accolés aux courtines (voir vocabulaire).

   Le donjon semble daté du 12ème siècle avec une base carrée, des murs très épais en grès rose mais aucune porte ni archère dans la partie basse.

    Avant de quitter le site, j'inspecte les murs des courtines et des bastions. Les aménagements d'artillerie du 16ème siècle sont importants et donnent à cette ruine médiévale un petit air de forteresse. 

 

Le projet

* Comme dans beaucoup de châteaux de cette région, de nombreuses marques de tâcherons sont encore visible sur ces solides pierres.

* J'ai hâte que l'association en charge de ce château fasse le recensement de ces marques pour les comparer à celles des autres châteaux de la région.

* Faire une liste des "tailleurs de pierres" et voir les chantiers sur lesquels ils ont oeuvré, serait très intéressant.

 

 

Histoire du château :

* Vers le 3ème siècle, les Romains aurait établi un poste de guet élevé. (les preuves archéologiques sont faibles).
* Au 12ème siècle, sur les "ruines" Romaines, les Comtes d'Eguisheim font construire un château. Ils le donnent en gestion à une famille qui prend le nom du lieu.
* En 1162, un texte cite le château mais sans description précise.
* Au 13ème siècle, par héritage il appartient à la famille Ferrette.
* En 1279, il est aux Ribeaupierre, puissante famille d'Alsace.
* En 1288, le château devient le chef-lieu d'une seigneurie
* En 1325, Henri de Ribeaupierre fait construire dans le château une chapelle dédiée à "la vierge Marie".
* Au 14ème siècle, le château est donné en gestion à une famille qui prend (aussi) le nom du lieu.
* En 1399, Herzlaude, fille unique de Ukrich de Ribeaupierre, apporte le château en dot à Jean de Lupfen, famille noble de la Forêt Noire.
* En 1438, la famille Ribeaupierre récupère le château.
* En 1441, il semble qu'un chapelain de l'église de Bâle soit attaché au château (durant 28 années ?).
* Au 16ème siècle, avec l'amélioration de l'armement, le château est fortement remanié pour l'adapter à l'artillerie.
* En 1635, durant la "guerre de 30 ans" (voir ce livre), le château est occupé par une troupe Royale Française (voir liste des rois).
* En 1648 (le 24 octobre), signature du Traité de Westphalie mettant fin à la guerre de "30 ans". Le château est rendu aux Ribeaupierre.
* En 1655, avec le recul des frontières, le château est "théoriquement" considéré comme non stratégique. Mais cette place fortifiée inquiète les Français. Sur ordre de Louis XIV, le château est évacué puis détruit. Curieusement, un plan du château a été réalisé avant son démantèlement (il serait visible aux archives départementales du Haut Rhin).
* A la fin du 18ème siècle, il sert de carrière de pierres.
* Au 19ème siècle, le château est donné à la "Société pour la Conservation des Monuments d'Alsace". Elle stoppe le pillage des pierres et consolide partiellement cette belle ruine.
* Au 20ème siècle, une nouvelle association a pris en charge la sécurisation du lieu.
* Au 21ème siècle, la visite est "libre" et gratuite. Le risque de recevoir une pierre est faible.

Nota : Depuis 2005, une porte infranchissable a été installée par la mairie. L'intérieur du site est fermé au public. La visite de l'extérieur est déjà très enrichissante, puis voir le château le plus haut d'Alsace est un plaisir unique !

 

   
 Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 68Vers Menu châteaux du Haut Rhin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Alsace : 67 68
commenter cet article

commentaires

Claus Fernand 05/01/2017 22:44

J'ai connu ce château alors que je bénéficiais de deux séjours dans la colonie de vacance qui était à l'orée de la forêt du château, dans les années 60. A l'époque le château était à l'abandon, et l'escalade du donjon était notre sport favori.Il me reste de cette période de très bon souvenirs comme nos descentes à Labaroche où nous dévalisions le boulanger de ses meringues. Le parfum des prés, celui des pins coupés sont inoubliables. Et j'allais oublier les myrtilles!
Merci à ceux qui font connaitre et entretiennent ce coin de nature et d'histoire.

Le Chevalier Dauphinois 06/01/2017 19:00

* Bonjour et merci pour votre témoignage.
* Vous avez, même un court instant, fait parti de l'histoire de ce château.
* C'est cela la mémoire collective.

Jean-Marie NICK 27/09/2015 10:03

Le Hohnack n'est pas le plus haut château fort d'Alsace. Le Freundstein, à cheval sur les arrondissements de Guebwiller et de Thann et sur les cantons de Soultz et de Saint-Amarin, sur la route des Crêtes, le bat de 8 mètres...
...

Le Chevalier Dauphinois 27/09/2015 18:27

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog.
* Je pensais que mes relevés topo étaient bons.
* Je ne doute point et je noterai ceci lorsque je ferai l'article sur Freundstein.

SCHMITT 14/12/2011 17:11

ATTENTION DANGER
Dans la ruine du Hohnack se trouve un puits. Or, en 1945, ce puits servait aux "gamins" du coin à faire exploser des grenades et obus de mortier ramassés dans le coin. Certains de ces engins non
explosés et jetés au fond du puits sont encore actifs.

Le Chevalier Dauphinois 14/12/2011 20:49



Diantre !.... Il y aurait encore des explosifs. Mais il ne sont point médiéval je subodore. D'autres seigneurs-soldats ont donc habité en ce lieu. 



Claudine 26/08/2011 22:48


bonjour,
Ayant visité ce jour (26/08/11)le château du Hohnack, j'ai voulu en savoir un peu plus sur son histoire et j'ai trouvé votre site qui m'a beaucoup intéressée et j'y ai appris son histoire.
C'est là que j'ai vu votre note, que le château n'était pas accessible à l'intérieur : effectivement, il y avait une grille mais elle était ouverte et une pancarte nous avertit des précautions à
prendre (enfants, barrière de protection...).
Voilà pour la petite info sur ce château.

Autre info, concernant les Trois châteaux de Husseren : on n'a plus accès à la tour pour bénéficier du superbe panorama (escalier bois trop dangeureux) - visite du 25/08/11).
Nota : si vous voulez des photos "fraîches" je peux vous les envoyer.
Cordialement, Claudine


Le Chevalier Dauphinois 26/09/2011 13:35



Je serai heureux de disposer de photos récentes, les miennes datent de plus de 12 ans.



Tama 19/11/2010 23:40


Bon ben ça y est, je suis remontée au Château ce matin et j'ai pris des photos des fameuses marques. Il y en a énormément! (on se demandait quand même si certaines n'ont pas été faites
volontairement après car elles paraissent plus récentes ?).
Ca mérite que j'y retourne avec un meilleur appareil mais en attendant je peux envoyer les photos faites ce matin.
Comment faire, car je ne peux pas joindre de fichier attaché ici ?
Bien cordialement


Le Chevalier Dauphinois 20/11/2010 09:03



Hooo, heureux je suis !....


Je t'écris ce jour un courriel, tu auras ainsi le moyen de m'envoyer ces merveilles.


Encore merci.