Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 06:30

 

Département :   67 - BAS RHIN

 Fermez les yeux, cette ruine se ressens !

Le site :

  Ethymologie : (petite initiation)
      Il semblerait que le nom signifie : Tête --> donc poste avancé  (à vérifier).
 
 
  Coordonnées :
48°27'38''N 7°23'54''E
 48.460556  7.398333
 
 
   Situation :   (--> le voir sur une carte)
* En Alsace, sur la route entre Ottrot et le mont Sainte Odile, de nombreuses ruines sont "cachées" dans la forêt.
* Heureusement, le Club Vosgien a merveilleusement balisé les chemins.
* Les anciennes fortifications sont accessibles sans boussole mais avec la force des mollets.
* Pourtant, un château peut échapper à votre regard si vous n'êtes pas attentifs durant votre marche.
* Avec un oeil averti, dans l'épaisseur du feuillage de printemps, il est possible de voir un curieux poteau.
* Il faut maintenant pousser les feuilles et marcher doucement.
 
 
Le château :
Voyez vous un mur d'angle au fond ?Première sensation
* Il n'y a aucun haut mur et aucune tour.
Suis je vraiment sur le site
du château de Koepfel ?
* Je sens que mon "neurone de Sherlock Holmes" doit se réveiller pour découvrir des indices.
 
La recherche d'indice commence
* En observant un peu mieux, je vois un petit mur régulier.
* Malgré les nombreux arbres, je peux constater que ce vestige a une forme rectangulaire de 50m par 25m.
* Voila l'enceinte de ce "fort" axé Nord-Sud. 
* A l'est, (coté du ravin) le mur "disparaît" un peu.
* Les pierres composant le mur sont cubiques ou parallélépipédiques avec des dimensions très variables.
* Ces pierres sont  en grès et taillées parfois grossièrement.
* Elles sont posées sans scellement :  C'est  curieux !
 * Il semble qu'un fossé ait été creusé, ce qui est classique pour un bâtiment médiéval.
* Au centre du petit coté Nord, des pierres forment les bases  d'une tour carrée.
Etait ce une tour de guet ? 
 
Conclusion
Il me semble être en présence d'un "château" primitif.
* Ce devait être une architecture peu haute (3 à 4 mètres ?) en pierre à l'extérieur avec sûrement des palissades ou protections en bois.
* Il devait être gardé par quelques rares soldats qui surveillaient le passage dans la vallée entre les châteaux de Rathsamhaussen et Hagelschloss.
 
Peut être ressemblait il à cela ?
 
 Curieux, cela ressemble presque à un camps Romain. Qu'en pensez vous ?
         

 

Histoire du château : 

* Au 10ème ou 11ème siècle, construction des remparts et de la tour (ceci est une hypothèse suite à l'analyse de la construction).

* Après cette date...... Mystère. Il n'existe aucun texte ou archive relatant le rôle ou les évènements marquants pour ce site. Il est assez habituel qu'un petit fort ou une tour de guet n'ait pas une grande histoire notée par des scribes (voir le châteaux de Fa), mais qu'il n'y ait rien...Aucun acte de propriété, ni d'hommage..... Je suis surpris.

* Au 21ème siècle, la visite est gratuite, mais est elle libre  ?

* Le risque de recevoir une pierre est faible car les murs sont inexistants, mais les pierres au sol sont mouvantes et les racines d'arbres très présentes. Soyez très prudent. Et surtout veuillez respecter ce site presque "intemporel".

 

  Cliquez pour voir le menu des Châteaux forts du Bas Rhin Vers Menu châteaux du Bas Rhin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Alsace : 67 68
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 10/08/2013 18:16

K ilos de pierres, certes rangées, j'aurais vu...
O r, ne fallait-il point oeil ingénu
E n ce lieu pour y deviner castel.
P is, aucun parchemin ne nous rappelle
F ut-ce un hommage, un acte de possession,
E tablissant que fortification
L à se trouvait, près de mil ans peut-être.

B ien sûr, en réfléchissant, ne peuvent être
A insi "sans but" érigés murs de pierres
S ous les feuillus, en sachant que naguère

R ien n'était vu de cette forêt, je pense :
H istoire nous conte qu'antan n'étaient de denses,
I mportantes selves là où châteaux trônaient;
N ul arbre, jadis, l'horizon ne cachait...

A lors, grâce à vous, avons "découvert"
L a colline, en songe, de son feuillage vert :
S pectacle de l'enceinte s'est offert à nous
A yant forme de rectangle, et à un bout
C arrée tour avons-nous vu se dresser.
E nsuite... ne nous restait-il qu'à rêver...

N otamment par l'entremise de vos dits,
O ptant pour un camp, fortifié, petit.
T rès beau croquis - de votre main serait ? -
A su ajouter au tout moult d'attrait.

Le Chevalier Dauphinois 12/08/2013 09:11



  Votre belle prose résume parfaitement cette ruine (que j'ose qualifié d'unique).  Le plaisir le la marche dans cette dense forêt fait lentement monter le plaisir de la
découverte. Hélas, ceci n'est pas facilement montrable dans un article.



Kuuki 10/08/2013 08:03

D'après mes maigres connaissances en alsacien non antique, je dirais que Koepfel peut vouloir dire "petite tête". Du coup peut être en opposition avec une grosse tête quelque part ailleurs.

Bref, sur ce je file!

Le Chevalier Dauphinois 10/08/2013 08:34



  Je vous remercie pour votre témoignage. Il est vrai que dans cette magnifique région où les ruines médiévales sont nombreuses, les "grosses têtes" existent. Cette ruine devait être un
poste de garde surveillant une entrée de vallée ou un point de passage.


  D'autres régions possèdent ce style de fortification minimale : un
exemple.



Raphaël 06/11/2011 17:08


Non c'est génial que vous ayez fait cette page, rares sont les mentions du Koepfel sur le web. Il y en a aussi une sur murpaien.fr si jamais. J'apportais juste ma pierre à la réflexion...
Cordialement,
R.


Le Chevalier Dauphinois 12/11/2011 20:25



   Le site que vous présentez est très instructif. De nombreuses régions ont au moins une ruine dont le but, l'histoire et l'architecture semblent inconnu voire mystérieux.



Raphaël 06/11/2011 12:05


Effectivement, le Koepfel est une énigme : aucune mention nulle part, un plan qui ne correspond pas du tout aux forteresses du secteur, le mode d'assemblage des pierres. Une hypothèse existe au
sujet du Koepfel, qui expliquerait son originalité et son caractère unique : c'est qu'il est peut-être contemporain du Mur païen ; selon un auteur et observateur depuis 20 ans du massif d'Altitona,
Michel Vogt, le Koepfel aurait pu servir de campement aux bâtisseurs de l'enceinte, ceux-ci ne devant pas bivouaquer sur le plateau sacré. Même si la datation du Mur païen dans sa conception
originelle pose toujours de gros problèmes, suscitant de vives polémiques, nombre d'indices évoquent une construction pré-romaine sinon pré-celtique. Le Koepfel pourrait donc appartenir lui aussi
au monde fabuleux de la proto-histoire...


Le Chevalier Dauphinois 06/11/2011 17:01



  Koepfel est une énigme, je suis d'accord. D'ailleurs j'avais hésité à faire cet article. Je voulais simplement montrer les images sans supposition ni affirmation.


  Mais ma fougue castrale a été la plus forte.



kontomichos 22/02/2010 18:45


oui je suis toujour la!! voila ce château daterai de l'époque ou l'empereur ce fait éjecter de sont château part l'évécher "mont st odile"a la suite il construit donc ce petit château en attendant
la construction du château d'ottrott aujourd'hui rathsamahausen,et en profite pour donner en fiéf plusieur terrains autour du mont saint odile à c chevalier et comte, pour ceinturer
l'évéché:lansberg ,dreistein,birkenfels,kaguenfels,haguelschloos et saint pierre biensur et lui au rasthamahausen.La suite au prochaine épisode.
Blandine