Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 07:30


Aie.. ma tête


Lorsque je visite une ruine médiévale, il s'avère que 3 étapes bien distinctes rythment ma découverte.

J'ai essayé de changer mes habitudes mais mon instinct me force à procéder par palier.

Après 800 ans  de découverte castrale, voici le secret pour comprendre une ruine.... comme un chevalier Dauphinois.
 
 
J'ai trouvé en Vivaldi (concerto pour flûte "La Notte") les 3 moments définissant la découverte d'une ruine.

Ne soyez pas craintif devant la musique dite classique :

    1 - Ecoutez ce chef d'oeuvre,
    2 - Fermez les yeux (tout en lisant bien sur )
    3 - Imaginez vous (avec moi  ) sous le soleil, avec un vent léger....
 
 
LA DECOUVERTE
---> Cliquez sur ce gramophone moderne pour bien comprendre ce que j'éprouve dans la 1ère étape
Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  I - Largo
 
* J'arrive proche de la ruine,
* Elle est là, je la sens,
* Elle se cache, mais elle m'attend,
* Je ne la brusque pas,
* Croyant l'avoir comprise et apprivoisée, j'approche plus rapidement,
* Mais je sens que je dois l'observer un peu mieux de loin,
* Alors, lentement je progresse vers elle en la regardant.....
 
 
LA FOLLIE
Lorsque le 1er morceau est terminé, cliquez sur cette "suite"
Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  II - Fantasmi Presto

** Et comme poussé par une force invisible, je cours vers elle,
** A ses pieds, je ne m'arrête plus,
** Je vais à droite,
** Je vais à gauche,
** Je regarde en haut tout en la contournant rapidement,
** Parfois je tombe, mais je n'ai pas mal,
** Il faut que je coure, que je l'absorbe,
** Je deviens fou,
** Je tourne autour d'elle rapidement,
** Je ne fais que la regarder sans la voir....
 
 
NOUS NE FAISONS PLUS QU'UN

Cliquez pour connaître l'extase de la découverte vraie

Deezer ayant changé sa politique commerciale, il vous faut cliquer sur :  III - Largo

 

* Puis le calme revient,
* Je m'assieds dans l'herbe,
* Je rampe presque vers elle,
* Je regarde chaque pierre au soleil,
* Je touche délicatement chaque recoin,
* Je m'agenouille devant un pan de mur,
* Je l'effleure du regard de peur de la briser,
* Même le vent s'est arrêté pour me laisser la ressentir....
 
 
 
  Maintenant, quand vous verrez une ruine, imaginez un IPOD sur vos oreilles, un Vivaldi dans votre tête et un chevalier Dauphinois à vos cotés .

   Le château fort, la ruine médiévale et même un vieux puits ou un moulin effondré se révéleront à vous autrement
.

Bon voyage !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans A B C : Initiation
commenter cet article

commentaires

PAPY MARTIAL 18/03/2012 23:46

Bonsoir. C'est une approche de passionné que vous avez. D'autres plus pragmatiques s'imaginent defenseurs pour comprendre toute les subtilités de l'art des fortifications. Personnellement quand
j'aperçois un chateau je suis comme un enfant émerveillé qui joue au chevalier. Je m'imagine les batailles et les combats...

Le Chevalier Dauphinois 19/03/2012 10:35



  Les batailles et combats, souvent je les vis en préparant ma découverte grâce aux livres et revues. Mais j'avoue que j'ai 6 ans quand je visite une ruine. Si je suis seul, il m'arrive
souvent d'être un défenseur luttant vaillamment contre les vils attaquants et... je gagne toujours !



PAPY MARTIAL 13/03/2012 22:49

Bonsoir. Site passionnant et trés bien documenté. J'adore les chateaux.Cordialement. A+

Le Chevalier Dauphinois 14/03/2012 18:59



Merci messire.... Mais il y a tant à faire que parfois cette tâche me parait infaisable !



marie 01/03/2012 19:40

merci de nous faire partager votre passion pour ces vieilles pierres mystérieuses et envoûtantes. Un château c'est l'histoire, l'imagination et la puissance à la fois. à bientôt.

Le Chevalier Dauphinois 01/03/2012 19:52



   Je me suis bien amusé à faire cet article. J'ai voulu montré ma folie lorsque je rencontre un édifice médiéval fortifié. Je crois comprendre qu'elle est passée à travers l'écran !




Muriel 24/11/2011 09:48

J'aimerai bien un album photo de tes ruines sur ton site Chevalier... Un diaporama de toutes les photos de châteaux, de tours, de chemins et paysages...

Le Chevalier Dauphinois 24/11/2011 17:47



Wahouuu... les grands esprits se rencontrent, ou... nous sommes en osmose  car j'avais prévu de faire cela.


  Comme le système d'albums sur overblog me semble très primaire, je regardais vers les sites d'albums animés.


--> Hélas, ma recherche fut arrêtée suite à la panne du site de cartographie. Je me dois de refaire tout le travail de positionnement sur les cartes. J'ai donc tenté de trouver une autre
solution (elle est mixte : image fixe avec les grandes villes + lien dynamique vers google map).


    Pour les Albums, j'avais fait une tentative ici : http://chateau.over-blog.net/5-categorie-10953790.html... Mais le nombre d'images est limité.


   Et j'ai essayé une curiosité (qui n'est point album) que j'ai mise au point chez Le Chercheur dans "voir" : http://graffitis-et-empreintes.over-blog.fr/article-liste-des-marques-de-tacheron-49460234.html, mais cela fait du code html un peu lourd.


 Je pense que ce projet d'album sera pour 2014. Comme je possède plus de 3000 châteaux et ruines en image... Il faudra que je trouve une astuce de classement.



Mur 11/11/2011 10:10


Chevalier, je vais te confier un secret… Depuis toujours mes amis m’appellent « Mur » et jusqu’à présent je me représentais comme une vulgaire accumulation de parpaings avec un coup de crépis
dessus. Depuis que je visite ton blog, j’ai une autre vision des murs, et j’adore me comparer à ces pierres taillées, irrégulières, qui traversent les siècles, rongées par la nature. Merci pour ça
:)


Le Chevalier Dauphinois 11/11/2011 11:57



Le "Mur" est la plus belle création de l'homme, il l'a fait si haut, si fort que l'homme est à genou devant elle... heu... lui voulais je dire.


Mur survivra à tout !