Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 07:30
 

Pays :

 ITALIE  
 

Région :

 TOSCANE  
 
Province :
 LUCCA  
       



Le bourg

  Situation :  (le voir sur une carte)

       La ville de Lucques (Lucca en Italien)  est située à 25km à l'Est de Pise.

   Coordonnées des fortifications :

43° 50' 52.325" N 10° 30' 25.92" E
 43.847868°  10.5072°

 

Les fortifications

    L'extérieur  :

Pourquoi le choix de cette ville fortifiée ?

     En préparant mes vacances Italiennes, j'avais coché sur la carte la ville de Lucca. Je savais qu'elle avait été fortifié au 16ème, siècle qui sonna le glas du Moyen Age avec la puissance des canons.

   C'est donc un chevalier point surpris qui découvre des puissants murs avec bastion d'artillerie (bien avant les constructions de Vauban).

       Je vous entend dire : "Mais ce n'est pas médiéval, essaies tu de nous induire en erreur chevalier".

   Laissez moi continuer ma démonstration.

 

La découverte

     Je longe les hauts murs jusqu'à (enfin) trouver une porte (non médiévale) pour entrer dans la ville. Un petit escalier dans la pente me fait signe de monter sur les remparts. J'entame une longue marche de 5 kilomètres pour découvrir les bastions avec puissantes canonnières et quelques curiosités comme ce vestige de bretèche. Les protections et axes de circulation me font penser à une fortification de Vauban., pourtant l'ensemble date du 16ème siècle.

   Je redescends par le même escalier et je découvre un canal ayant été certainement très utile à l'époque où l'eau courante n'existait pas. 

 

Le rempart médiéval

    Il est possible que cette eau aujourd'hui canalisée fut utilisée pour les douves, car proche d'elle, il y a le rempart médiéval.

   Je ne me moque pas de vous, ces maisons ouvertes sur la rue sont incluses dans le rempart médiéval dont il est possible de voir les contours sur la vue aérienne que j'ai empruntée à googlemap.

A l'intérieur des fortifications du 16ème siècle, voyez vous l'ancien rempart du moyen âge ?

 

  Je vais entrer par l'impressionnante porte médiévale. Enfin, je revis .

 

 

    L'intérieur  :

La porte médiévale

    A l'extérieur ses dimensions m'impressionnent. Encadrée par 2 hautes tours rondes, elle marque l'importance du site. A l'intérieur, il y a les classiques mais efficaces défenses comme les 2 portes et la herse, dont les rainurages sont visibles. La dimension des gonds donne une idée de la puissance des vantaux.

    Comme souvent en Italie, des peintures illuminent les vieilles constructions. Les personnages religieux sont prédominants.

 

Les constructions médiévales dans la ville

   Plusieurs tours dominant les toits sont visibles dans la citée fortifiée.  Avec les reconstructions, leur fonction d'origine m'échappe un peu, mais il est agréable de les regarder avec leurs imperfections et leurs trous de boulins (sans utilité dans notre siècle).

   La tour la plus caractéristique est peut être la  : Torre civica delle ore. Avec sa forme carrée, sa porte à plusieurs mètres de haut, ses mâchicoulis, je suis dans mon élément.

  Je vous abandonne pour rêver tout seul.



Histoire du château : 

* Vers 180 avant J.C. une fortification Romaine est édifiée.
* Au 13ème siècle, la ville s'équipe de fortification.
* En 1513, la peur des voisins belliqueux (Florence et Sienne) règne à Luca. Avec les progrès de l'artillerie, les hautes fortifications médiévales ne sont plus suffisantes pour se protéger. Elles sont même dangereuses car avec un boulet, les hautes tours s'effondrent sur les défenseurs.
* En 1515, de grands remblais sont aménagés.
* A partir de 1544, d'imposantes tours de garde sont érigées.
* En 1550, des fortification bastionnées et épaisses avec nombreuses bouches à feu sont construites à l'extérieur de l'enceinte du moyen âge.
* Au 19ème siècle, les remparts sont partiellement démolis car ils représente le passé dans ce siècle de révolution industrielle. Le sommet de ces épais murs est aménagé en promenade.
* Au 20ème siècle, les guerres mondiales abîment un "peu" cette ville fortifiée. Mais comme les remparts ne sont que peu détruit, la ville nouvelle s'établit "hors les murs".
* Au 21ème siècle, les remparts, tours et portes sont visitables. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Italie médiévale
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 01/12/2013 21:18

Depuis mon dernier commentaire, la magnifique porte fortifiée de Lucques s'est ouverte un peu plus grand encore pour moi, et plusieurs noms de personnages issus de cette cité, et des faits la
concernant m'ont été révélés :

... En 1163, Lucques se soumet à Frédéric Barberousse, lui jure fidélité, et s'engage à lui fournir 20 chevaliers pour son expédition à Rome, en Pouille et en Calabre. En 1172, Lucques se range du
côté du chancelier de Barberousse, au sujet de l'accord trouvé entre Gênes et Pise. (si j'ai bien compris, Lucques ne fit jamais partie de la "Ligue Lombarde", en somme)

... Il y avait une maison Templière à Lucques, à la porte San Donato.
Ptolémée de Lucques, dominicain et évêque (de Torcello) participa au Concile de Vienne en 1311.
Après la chute du Temple, Edouard II d'Angleterre vendit toute la laine trouvée dans les commanderies Templières de son pays à des marchands de Lucques.

... Sous Philippe le Bel, 2 de ses maîtres des monnaies sont issus d'une famille noble de Lucques : Mathieu et surtout Bétin Cassinel (Bettino Casinelli)

... En 1339, Edouard III d'Angleterre en personne (si mon historien me dit la vérité) et en mal de liquidités aussi (!) alla emprunter de l'argent au banquier Niccolo Bartolomei, à Lucques (et dans
d'autres villes italiennes aussi, d'ailleurs !)

... En 1334, le roi de France avait obtenu des droits sur la cité de Lucques (point ne sais pourquoi ni comment, à ce jour) En 1396, il revendiqua ces droits, ce qui déplut à la ville de Florence
qui du coup se rallia au parti des Orléans que le roi ne tenait pas à soutenir.

... Dès 1374, Dino (Dine) Rapondi, marchand/banquier originaire de Lucques, était un fournisseur du roi de France. Mais ensuite il le devint de la cour de Bourgogne (surtout en tant que créancier
!) Il fut conseiller et maître d'Hôtel de Philippe le Hardi en 1394. Ce fut lui qui s'occupa de négocier la rançon de Jean de Nevers (futur Jean Sans Peur) auprès du sultan Bajazet en 1397, et qui
se chargea de transférer la plupart de la somme.

De tout cela, j'en conclus que Lucques fut une belle cité marchande/banquière, dont une partie de ses marchands/banquiers fut attirée par la France, y prospéra, et toucha de près plusieurs de nos
rois et ducs (et d'autres Européens également)... Et qu'elle dut certainement se fortifier pour se parer des attaques des villes concurrentes et "inamicales", l'Italie au Moyen-âge étant tellement
divisée...

Le Chevalier Dauphinois 02/12/2013 18:59



Lucca, coincés entre Florence et Pise eut à souffrir mais aussi à s'enrichir des 2 cités voisines. Je n'ai fait qu'effleurer l'histoire de cette riche cité. Votre prose complète avec brio mon
modeste article.



Anne la Dauphinoise 09/01/2011 23:43


Je savais que Gervais de Tilbury et son Livre des merveilles me livrerait quelques secrets sur le Dauphiné, mais point ne pensais qu'il me mènerait outre monts, chez nos voisins transalpins...
Encore que, j'aurais dû y songer puisque ses écrits concernent les possessions d'Othon IV de Brunswick son empereur, notre empereur aussi - des Dauphinois (de droit, pas de fait bien sûr...) - et
celui des Lucquois également puisque roi des Romains et empereur d'Allemagne il était, et qu'il avait envahi cette partie de l'Italie dès sa couronne de roi sur la tête.
... En 1204, Othon IV confirma les privilèges de l'église cathédrale de Lucques, et donna l'autorisation aux Lucquois de battre monnaie.
... Lucques, à cette époque, était en plein développement, contrairement à sa voisine Luni qui périclitait (d'où une légende, par laquelle je suis arrivée à Lucques, justement)
... Avant, en 1187, le pape Grégoire VIII avait séjourné à Lucques.


Le Chevalier Dauphinois 11/01/2011 21:18



Voila des morceaux d'histoire qui embellissent ce vieux site médiéval. Merci



Jacqueline 01/12/2010 10:43


j'ai vu!!! mais il me vient en mémoire Vérone, Vicenza et Pavia..je vais aller revérifier dans ta liste...


Le Chevalier Dauphinois 01/12/2010 18:53



Je les connais un peu, mais il n'étaient pas sur mon itinéraire de visites.


Il n'y a pas non plus Rome etc....



violetta 11/05/2010 10:01


Ciao Le Chevalier,
Ah les orages en Toscane c'est terrible :) tu fais bien de parler d'odeurs...de cuisine surtout rien qu'en passant dasn les rues on prends des kilos ;)
Merci d'avoir visité ma belle cité : je mettrais prochainement en ligne les photos de mes retours à Lucca je t'inviterais à venir les partager si tu veux tu retrouverais sans doute encore des
images et des odeurs
a bientot bonne journée


Le Chevalier Dauphinois 12/05/2010 07:08



Dans l'ombre des rues, il y a une vie incroyable en Italie, mais au soleil, ce sont les odeurs de cuisine qui traversent les murs.



violetta 10/05/2010 08:49


Bonjour le chevalier :)
Nouvelle dans la communauté je tombe directement sur ton article de ma ville d'origine: Lucca !!! je suis contente que ça t'ai plu c'est une très jolie ville médiévale : savais-tu qu'elle a été la
ville de Pauline Bonaparte, princesse Borghese de
Lucca mariée avec l'héritier du duché de
Toscane? As tu visité également la
tour "chevelue" au coeur de la ville?
Arrivederla e a presto Violetta


Le Chevalier Dauphinois 10/05/2010 22:50



Bien le bonjour princesse Italienne


  J'ai passé une journée à tourner, photographier, manger puis visiter dans cette cité fortifiée de Luques. Ma journée ne fut interrompe que par un orage vers les 17H00.


  Mon blog n'étant consacré qu'au moyen âge, je n'ai pas mis les photos de toutes les beautés que j'ai dévorées des yeux et des naseaux.