Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 07:30
 

Pays :

 ITALIE  
 

Région :

 TOSCANE  
 
Province :
 FLORENCE  
       
 

 

 

 

  J'ai beaucoup hésité à faire cet article car mon blog a pour thème les fortifications du Moyen âge et ce bâtiment est un luxueux palais dans la ville. Mais avec ses défenses du 14ème siècle, il me semble qu'il a sa place ici.


 

 

Le bourg :

   Situation :  (le voir sur une carte)

        La magnifique ville de Florence (Firenze en Italien) capitale de la Toscane est située à mi-distance entre l'Adriatique et la Méditerranée.

  Coordonnées du château :

43° 46' 9.635" N 11° 15' 20.974 E
 43.769343°  11.255826°

 

Le Palazzo Vecchio : 

     L'extérieur

L'immanquable !

      Avec sa gigantesque tour de 94 mètres de haut (nommée tour Arnolfo), il est impossible de ne pas voir le Palazzo Vecchio en arrivant à Florence.

Quelle était la fonction de cette "fragile" construction haut perchée ?

   C'est certainement plus pour marquer la puissance et la richesse de son possesseur que pour se défendre contre les Siennois (ennemi médiéval). Bien que d'imposants mâchicoulis fassent penser à une tour de défense, les sculptures montrent le raffinement de la société Florentine.

 

Les façades

   Le Palazzo Vecchio est surprenant. Au 1er regard, il parait froid sans âme, avec le bas des façades sans sculpture et sa couleur sombre. Après quelques secondes, les fenêtres aux contours blancs me font penser à un bâtiment "administratif" post-renaissance. Et enfin, en levant les yeux, je vois une forteresse prête à se défendre.

Que de contrastes en moins de 5 minutes d'observation !

 

Les défenses

   Les façades ne comportent aucun système de tir puissant (canonnière par exemple), toutes les défenses ont été reportées en haut. Il y a des fentes de tir verticales (archères ?.. J'en doute car elles sont trop petites pour le 14ème siècle), d'impressionnants mâchicoulis et surtout, sous des merlons borgnes (c'est curieux pour un bâtiment du 14ème siècle), un chemin de ronde couvert avec des ouvertures beaucoup trop grandes mettant à découvert un soldat, (Pourquoi ne pas avoir apposé des corbeaux pour des mantelets (voir vocabulaire), la défense aurait été plus aisée).

    Les défenses ressemblent un peu à la haute tour, elles ont pour but d'impressionner mais pas d'être efficaces

L'intérieur va t il être aussi surprenant !

 

   L'intérieur

Le début de la visite   (petit conseil : laissez votre souris sur chaque image avant de cliquer)

      Après avoir laissé quelques piastres puis avoir été fouillé et passé au détecteur de métaux (hihihi, mon armure de chevalier a fait sonner toutes les alarmes  ) je découvre l'entrée riche de plafonds peints et de piliers sculptés contrastant avec la sobriété de l'extérieur. 

   L'escalier suivant m'habitue doucement à la beauté grâce à son plafondses culots, et sa coupole du palier.

 

Le choc !

  Les mots me manquent pour décrire la 1ère salle. Il faut de longue minutes pour s'habituer à tant de beautés concentrées sur un plafond :

 

Le plafond à caissons se contemple durant des heures Chaque caisson est une oeuvre d'art ! Il n'y a pas que le plafond qui est décoré Les batailles sont un sujet qui plait au maitre du lieu

 

 

Le super choc !
 Je pensais avoir compris la beauté dans la 1ère salle mais la suivante est encore plus envoûtante. La femme est très présente (N'est ce point la plus belle des "créatures") dans les tableaux au thème mythologique.

Madame, cachez ce sein que je ne saurais voir Ai je attrapé un coup de soleil dans le dos ? Oupsss, j'ai les fesses à l'air ! Arrête ton char, Benhurette ! Il est parti si vite qu'il a oublié son armure !

 

 

L'hyper choc !

  Certaines salles dédiées à la chasse et à la nature montrent des tableaux très printanier, mais c'est la beauté féminine qui est le thème dominant des nombreuses pièces.

  Hooo le joli serpent. Va t il me donner une pomme ? Compostelle, est ce encore loin ?  

 

Le choc Paradisiaque !

    Comme dans tout palais seigneurial, il faut une chapelle. Evidemment, les thèmes religieux sont peints sur murs et plafond.

 

L'ivresse finale !

     Dans ce palais, tout n'est que beauté, harmonie, luxe et rêverie. Je suis si ivre de ces merveilles qu'il faut que je me repose sur une chaise. Erreur, d'autres splendeurs au plafond s'offrent à moi.



     

 

Y a t il des traces médiévales ?

     Le moyen âge est peu présent, il faut avoir des yeux de chevalier Dauphinois pour les découvrir . J'ai réussi à voir une petite salle avec un plafond peint et des poutres décorées.... Saurez vous les voir aussi lors de votre visite ?

 

 

Histoire :

* Durant le 13ème siècle, sur les ruine d'un ancien temple Romain, la puissante famille Gibeline des Uberti a fait construire de belle demeure.
* Au milieu du 13ème siècle, les Gelfes vainqueurs des Uberti rasent les maisons.
* En 1299, un "palais de la seigneurie est construit sur les bases du champs de ruine.
* En 1314, l'architecte Arnolfo di Cambi termine enfin la 1ère partie du Palais.
* Durant 2 siècles, le palais est agrandi, mais sa forme austère et asymétrique est gardée.
*Au 16ème siècle, sur la demande de Cosme Ier (en 1540 ?), Buontalenti et Vasari modernisent l'intérieur et lui donnent sa beauté actuelle.
*Au 21ème siècle, la visite de l'intérieur est payante. Vous ne regretterez pas la somme (importante) déboursée pour cette visite sans guide.

 

Trop de beauté saoule votre chevalier !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Italie médiévale
commenter cet article

commentaires

Kelly 02/02/2010 08:21


il a bien sur sa place et il est magnifique, comme beaucoup d'autres batiments en italie. $$
bonne journée


Le Chevalier Dauphinois 02/02/2010 23:19


Ce palais est fortifié sans vraiment l'être. J'avoue que de ne pas le décrire aurait été une souffrance.


J F F GrandsLieux! 26/12/2009 17:12


Bien aimé les légendes des photos...(lol) et la musique est bien choisie : enjouée, vive, joyeuse, comme peut l'être l'Italie la plupart du temps.
Bonne fin d'Année, Chevalier !


Le Chevalier Dauphinois 26/12/2009 18:30


 Une image (très connue puisque ce bâtiment est énormément photographié) peut être vue différemment. Mon sérieux de chevalier laisse parfois la place au bouffon du roi.
Multiple aussi je suis.


gaby 28/10/2009 13:14


et voilà un lien pour voir la copie du David devant ce palais que tu décris si bien...

http://idata.over-blog.com/0/36/88/77/florence-II/copia-david-miche.jpg


Le Chevalier Dauphinois 28/10/2009 17:15


Mais que vois je !?.. Un monsieur avec la "zigounette" librement visible ... Hooo !
Mon blog étant consacré aux fortifications médiévales, je n'ai évidemment pas mis les multiples photos de sculptures dans Florence. Rien que la fontaine mériterait un artcile détaillé.
... Peut être qu'un jour je ferais un blog sur les beautés créées par l'homme !


la cotentine 26/10/2009 20:31


je connais...et c'est vrai que l'on n'a pas assez d'yeux pour s'émerveiller !!
merci pour ce rappel de mon joli voyage à Florence...


Le Chevalier Dauphinois 26/10/2009 20:57


5 heures je suis resté et j'ai eu l'impression de ne pas avoir tout vu, tout dévoré, tout immortalisé !


Quichottine 22/10/2009 09:51


Donc me voilà envoûtée... ?

Rire du matin pour toi, Chevalier. Passe une belle journée.


Le Chevalier Dauphinois 22/10/2009 17:32


Oui, tu l'as été, mais hélas, ma potion ne dure que quelques heures.... Libéré de moi (heu, de mes châteaux) tu es !