Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 06:30
    Au moyen âge, il n'y avait pas que des châteaux forts pour assurer la protection, le royaume de France possédait aussi des églises fortifiées, des cimetières fortifiés, et des maisons fortes. Le temps a fait disparaître ces "maisons" ou les a transformées.
  Voici un exemple minimal et très joli.
 


Département 33 - GIRONDE

Le bourg :
   Situation :   (le voir sur une carte)
    Le village de Blésignac est situé à 25km au Sud-Est de Bordeaux et à 18km au Sud-Ouest de Saint Emilion.

       Coordonnées du bourg :

44° 46′ 34″ N 0° 15′ 25″ W
 44.776111°  -0.256944°


La maison forte:
      L'extérieur :
Où est elle ?
    C'est grâce au dictionnaire des châteaux forts que je galope vers le village de Grésignac. Un peu à l'extérieur, mon destrier s'arrête pour me montrer ceci.  Surpris je suis car cette construction ne semble ni en ruine (ma passion), ni fortifiée (mon but de balade).
   Tout en respectant la belle pelouse et surtout les limites de la propriété, je cherche un indice.
.... Et quand on cherche.... on trouve.

La description
   La forme générale ne ressemble pas à une forteresse imprenable.Il me semble voir un bâtiment avancé, ancêtre d'une tour. Et surtout, dans l'angle une magnifique échauguette.

       L'intérieur :
    La propriété est privée et je ne me sens pas le droit de déranger le "châtelain" durant sa sieste.


Histoire de la maison forte:

* En 1278, une petite fortification est construite en ce lieu par Ebulon de Puyguilhem.
* Au 15ème siècle, la construction est modifiée (?). 
* Au 16ème siècle, nouvel aménagement de la maison forte.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La propriété est privée et non visitable.

 

 

  Vers Menu châteaux de Gironde

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Guyenne : 33 40
commenter cet article

commentaires

carabÂt 25/12/2014 19:18

Mais c'est à côté de chez moi!!

Le Chevalier Dauphinois 25/12/2014 20:19



* Heureux je suis de t'avoir fait découvrir une beauté fortifiée proche de chez toi.


* Ayant parcouru le Royaume de long en large, et même en travers, je possède une photothèque importante sur les constructions médiévales fortifiées peu connues.


* Peut être que dans l'année qui arrive, d'autres merveilles de ta région s'afficheront.



Anne la Dauphinoise 02/10/2013 23:32

Je me pose une question en lisant le commentaire de Dame Jacqueline et votre réponse : de quoi le toit aurait-il dût être recouvert ?...
Que ce soit antan ou de nos jours, il me semblait que la tuile (romaine !...) était le matériau couramment utilisé, surtout dans cette région... non ? (l'ardoise ou les lauzes n'étant pas pour
cette contrée, je crois).

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2013 18:05



Quelle toiture pour ce bâtiment ?


   Proche de là, un château encore habité (puisque servant à une propriété viticole) montre un toit très en pente, donc sans tuile Romaine : http://idata.over-blog.com/0/23/09/69/chateau/24-33-40-47-64/33-gironde/Daignac-Curton/Daignac-Curton-07.jpg


  Par contre, à Saint Emilion, les maisons du bourg, au toit peu pentu, ont des tuiles rondes : http://img.over-blog.com/300x210/0/23/09/69/chateau/24-33-40-47-64/33-gironde/st_emilion/33-St-Emilion-12.jpg


  Il est vrai que ce qui semble évident pour une maison classique (tuile), l'est moins pour une bâtisse fortifiée..... J'avoue être neutre dans ce questionnement.



Anne la Dauphinoise 01/10/2013 22:05

B ien me plaisent ces maisons fortes, il est vrai.
L eur petite dimension est un attrait.
E n vérité je sais fort que certaines
S avent se montrer moindres que castels à peine,
I mitant ces derniers dans leurs défenses.
G uère ce ne fut le cas ici, je pense.
N ous sommes face à bâtiment remanié
A ujourd'hui, certes, mais qui dans le passé
C onnut aspect sans doute peu différent;

G uerrier un tant : sont vus quelques restants
I ndiquant fonction de sécurité
R appelée par une tour, bien sûr tronquée.
O n peut la supposer, antan, munie
N e serait-ce qu'au moins de mâchicoulis.
D ominant l'ensemble, dut-elle faire le guet...
E chauguette vue : quoi penser ? je ne sais.

G rand'rénovation ne lui fit bienfait...
U n élément, un petit mieux refait :
Y voit-on consoles pour la soutenir.
E n pierre font-elles, on ne peut trop redire.
N 'aurait-on pu, de la même façon,
N ous éviter ce genre de moellons
E n ses murs ? sont-ils trop bien taillés, là.

A cela, que hauteur manquait déjà...
Q u'importe, pour sûr ! nous la pouvons rêver
U tile, plus haut que le toit érigée.
I l m'aurait plu qu'elle et toute la demeure
T oujours aient gardé leur bel extérieur...
A vec mauvais appareillage en pierre ?
I l se peut, mais ainsi je le préfère.
N otons que chaînage d'angle était parfait.
E urent les hôtes de ce lieu richesse assez...
...

N 'omettrai-je point vous dire que pigeonniers
O nt belle allure, sur façade alignés;
T our comme fenêtres à meneaux, même "récentes" :
A jolivent cette maison, cela m'enchante -

B ien sûr, plus anciennes les aurais-je aimées -
E t puis, l'échauguette semble visage former
N ous faisant clin d'oeil, et nous souriant !...
E t visite se termine magiquement !

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2013 18:07



Que voila une belle prose très détaillée, expliquant la petite maison forte qui aurait pu passer inaperçu.... Entre mes images et vos mots, la construction est grandie !



Jacqueline 01/10/2013 08:24

Un vulgaire toit de tuiles a gaché cette admirable construction....ces manants sont inguérissables !!!!!

Le Chevalier Dauphinois 02/10/2013 11:03



  Il est vrai que les tuiles ne semblent pas médiévales, mais lorsqu'un bâtiment n'est pas inscrit ni classé aux Monuments Historiques, le propriétaires n'a pas d'obligation.


  Je vois tant de ruines oubliées, non entrenues que pouvoir admirer une construction entière est un vrai plaisir. La sauvegarde de notre patrimoine doit admettre/permettre quelques
souplesses. 



vikki 01/10/2013 08:19

bonjour cher Chevalier
en effet , il n'y a pas des maisons fortes partout ,
donc , les églises et cimetières étaient des lieux
communaux et étaient toujours ouverts a la population
en ce temps la . c'est dommage qu'elle ne soit pas visitable cette maison forte Bordelaise .
bonne journée cher Chevalier

Le Chevalier Dauphinois 02/10/2013 11:10



J'avoue ne pas avoir tenté de toquer à la porte. Peut être qu'une ravissante princesse m'aurait accueilli.