Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 06:30

 

Département :  26 - DROME

  La tour me nargue bien protégée par les ronces piquantes

Le château :

   Situation :    (--> le voir sur une carte)

       Le village se situe à 50km au Sud-Ouest de Grenoble, 30km au Nord-Est de Valence et à 18km à l'Est de Roman sur Isère.

    Coordonnées du château :

45° 3' 32.364" N 5° 14' 46.81" E
 45.05899°  5.246336°

 

Le château :

      Extérieur :

Où est le château ?

    Dans cette petit bourgade, en bordure Nord du plateau du Vercors, où les animations d'été sont nombreuses, il faut être fou comme moi pour chercher une ruine médiévale Dauphinoise.

    D'après ma carte, elle se situe sur une hauteur au Sud du village. Le château domine la vallée sinueuse de la Bourne.

 Le voyez vous sur sa colline ?

 

L'approche

     Pour découvrir cet ancien château fort, il est préférable de venir durant l'hiver, époque où la végétation est la moins dense. Sinon, armez vous d'un pantalon très résistant, car les ronces et autres épineux sont nombreux sur cette colline non exploitée.

  La "visite" commence par la face Sud, puisque les 3 autres cotés ont une pente assez abrupte (c'est logique, ceci est un château féodal posé sur une butte).

Pantalon obligatoire pour visiter cette ruine. 

      Intérieur :

  Je la devine

     Après un travail de "débroussaillage" et de recherche du meilleur chemin, la ruine se distingue enfin entre les arbres. De loin, elle ressemble à une tour de guet.

 

Comme elle est belle !

  La construction solitaire est en réalité la tour maîtresse d'un petit château de seigneur. Cette tour a une forme carrée dont un des murs (coté Nord) s'est effondré. Les murs ne comportent aucune archère ni bouche à feu, voici l'exemple classique d'un donjon de repli du 13ème siècle.

 

Elle a souffert

   Les pierres sont correctement assemblées en petit appareil irrégulier chaîné aux angles, mais le temps a fait des ravages et laisse entrevoir le remblai.

 

C'est fini

   Autour, la végétation empêche de distinguer les contours des bâtiments annexes. Je dois laisser divaguer mon imagination.Puis je repars vers une autre aventure à quelques kilomètre au Sud se nommant : Le château de Rochechinard.

 

 

Histoire du château et du village :

* Il y a 12 000 ans, Les premiers habitants habitent une grotte, au bord de la Bourne (affluent de l'Isère).
* En 4 000 ans avant J.-C., les "autochtones" font commerce d'outils en silex. L'atelier de taille de Vassieux-en-Vercors (village sur le plateau du Vercors) est en pleine ébullition.
* En 121 avant J.-C., une bataille décisive oppose Romains et Allobroges (peuple Gaulois vivant dans la région). Là, au confluent de l'Isère et du Rhône, le pays scelle son destin. Des siècles durant, la Drôme connaîtra la Pax Romana.
* En 1288, le château est cité en fief des Dauphins. Il appartient ensuite aux évêques de Die.
* En 1349, le rattachement du Dauphiné au royaume de France diminue l'importance stratégique de ce château.
* En 1574, les guerres de religions ravagent la région. Les catholiques de Saint Nazaire ne bénéficiant plus de la protection de leur château se réfugient dans celui de Rochechinard à 4km au Sud (voir ce château).

* Dés le 17ème siècle, la famille des seigneurs de Pizançon qui possède d'immenses champs, prairies, pâturages ainsi que des moulins, a déjà réalisé de nombreux ouvrages : - Canaux,
- Chéneaux,
- Baumes (conduites souterraines).
* En 1790, la révolution sonne le glas de ce château. Déserté, cet habitat devient doucement une ruine et sert de carrière de pierres.

* Au milieu du 18ème siècle, les intendants du Dauphiné "de la Porte" et "Pajot de Maréchal" s'intéressent à un projet d'envergure :
- 'la mise en valeur agricole de la plaine de Valence par le captage des eaux de la Bourne'.
* Plus d'un siècle de réflexions, d'amorces d'études, de tentatives sont nécessaire pour regrouper les propriétaires fonciers intéressés, avant d'en voir une réalisation.
* En 1878, le village inaugure son gigantesque aqueduc au pied de la ruine du château.
* En 2004, l'aqueduc est toujours fonctionnel et peut même se visiter.
* Au début du 21ème siècle, la visite de la ruine est "libre" et gratuite (bien qu'elle soit dans un terrain privé). La vétusté de la tour et la densité de la végétation la réserve à des passionnés. Le risque de recevoir une pierre est important.

 

En hiver, la tour du vieux château est visible

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 26 Vers Menu châteaux Drôme

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Sandrine 25/12/2013 17:49

J'aime beaucoup le "il faut être fou..." nous aussi dans la famille nous sommes capables de partir à la recherche d'une ruine dans les pires conditions...peu importe ! Merci pour toutes ces infos !

Le Chevalier Dauphinois 25/12/2013 21:00



  La passion étant parfois à la limite de la folie, j'avoue que je les tutoies beaucoup. Heureux je suis que vous ayez découvert cette ruine oubliée des humains de notre siècle.



David, dit le serial-killer de la maquette :0106: 12/08/2008 00:09

c'est une ruine qui se merite! Vu la vegetation dense, vous avez du en baver avant d'arriver au pied de cette tout Messire! hihihi (quoiqu'avec une armure, on sent pas les epines des ronces lol...)

Le Chevalier Dauphinois 02/12/2016 18:23

* Bien le bonjour messire Michel.
* Heureux je suis que le chemin vers cette ruine soit encore utilisé.
* Souvent, les sentiers lus dans les carte IGN ont disparu (sont envahis par la végétation) et l'accès aux ruines devient impossible.

michel 02/12/2016 18:05

elle n'est pas oublié chez nous autres chasseurs nous y allons très souvent a cet tour pour chasser le sanglier

Le Chevalier Dauphinois 12/08/2008 12:54



Absolument !....L'armure sert au 21ème siècle à se protéger des ronces... Quoiqu'un jour, il y en a une qui s'est mise dans une articulation... Ouillle !
  Durant mes aventures castrales, il y eut des ruines que je n'ai jamais pu atteindre tant la végétation était dense.