Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 16:30

 

Département :    02 - AISNE

Le bourg :
   Situation :    (--> le voir sur une carte)
      Le petit bourg de Armentières sur Ourcq est situé à 35km au Sud de Soissons et à 20km au Nord de Château-Thierry.

   Coordonnées du château :

49° 11' 8.686" N 3° 23' 2.375" E
 49.185746  3.383993


  Toponymie :  (petite initiation)
     Certains érudits pensent que Armentières serait un dérivé  de Armamentarium signifiant : Arsenal. Mais l'histoire n'a point la trace d'une telle fonction.
   D'autres plus historiens supposent que le nom a pour origine : Armentum signifiant : Bétail d'élevage. Cette explication est plus plausible. Il suffit de regarder les vastes champs avec bovins.

Le château :
        L'extérieur :
La surprise
    1 - Cela fait au moins ....heu.... 800 ans que je visite des châteaux. Très souvent, je dois monter avec mon destrier ou à pieds pour découvrir une ruine castrale posée sur une colline. Dans les régions de plaine, je marche sur un sol plat, mais curieusement, depuis le village je dois descendre pour m'approcher du château. Je ne connais pas beaucoup de forteresse médiévale construite dans un creux.

Curieux choix n'est ce pas ?

    2 - Ma documentation, il est vrai très ancienne, précise que le château est visitable. Hélas, un impressionnant grillage m'empêche de voir mon Grâal.

Me suis je trompé de site ?

    3 - Un panneau rouillé vient me consoler. Je vais donc découvrir de loin une beauté médiévale remaniée à la renaissance.
1ère impression
    De loin le site parait brouillon, illisible, sans réalité architecturale. La raison principale est la présence d'une exploitation agricole. Elle est très présente avec de longs et hauts bâtiments; Elle empêche de voir la globalité du site médiéval.
    Mais en me décalant,  les "jeunes bâtiments" s'écartent et me laissent voir la vieille ruine.

2ème impression
    La fait de descendre vers le site castral m'a fait pensé que ce château était renaissance et non médiévale. Il est évident qu'une fortification en contrebas est très attaquable par des engins de jet situés en hauteur.
   Mais dans ce terrain humide, 2 fossés séparaient les 2 ensembles fortifiés. Ce château était il précurseur des architectures militaires en région de plaine au 15ème siècle (voir Le Plessis Bourré) ?  J'en doute un peu.
   Pour comprendre la dispositions des bâtiments, je vous propose une copie d'écran que j'ai "volée" au magnifique site géoportail. Le château d'Armentières était composé de 2 ensembles : La basse cour  (en haut à gauche) et la haute cour avec logis seigneurial (en haut à droite).

La basse cour
     Elle se situe à gauche sur cette vue. Elle était entourée par des remparts précédés par des douves et une tour porte en protégeait l'accès. Au 21ème siècle, l'eau a disparu, les remparts ne sont plus mais la tour porte trône encore fièrement solitaire avec les traces du pont levis. sous les fenêtres à meneaux en croix.
    Hélas, je n'ai pas pu correctement photographier les fentes pour les flèches (voir vocabulaire) du pont. Elles ressemblent à celles de beaucoup de château médiévaux, comme à Pompadour.

Le logis et la haute cour
     Un texte m'affirme qu'elle était aussi protégée par des douves, et il semblerait qu'elle fut aussi isolé de la basse-cour. Même s'il est vrai que la vue aérienne montre une scission entre les 2 ensembles, ceci est difficile à voir au 21ème siècle.
    L'extérieur est fascinant. Cet ensemble mesure 45m par 40m et comporte encore des contreforts, créneaux, restes de mâchicoulis, tours carrées, puissantes tours rondes et semi-circulaires puis un imposant donjon.
     Ce qui m'impressionne, c'est l'élégance de l'architecture. Bien que fortifiées, par son style  je n'ai pas l'impression de voir un château fort. Il est dans la tendance des châteaux construits par  Louis d'Orléans (frère du Roi Charles VI - Voir liste). Ce château est si proche de La Ferté Milon que l'architecte d'Armentières a du s'inspirer de sa grâce.

      L'intérieur :
    Le bâtiment est une propriété privée, la visite est  interdite. Mais avec un oeil d'aigle il est possible de distinguer des charpentes à pignon, des croisées d'ogives et quelques pièces avec cheminée.


Histoire du château :  

* Au 13ème siècle, construction d'une fortification.
* A début du 15ème siècle, le château est très remanié pour plus de confort.
* En 1449, Jean II Juvénal des Ursins achète le château. ce personnage important (Avocat général au parlement de Poitier puis chapelain du Roi Charles VII et enfin archevêque de Reims), ne semble pas avoir modifié le château. N'étant que très peu habité par son illustre propriétaire, ses murs se dégradent.
* Au début du 17ème siècle, le château et terre sont vendus à Conflans, Vicomte (voir titre de noblesse) d'Oulchy. Il semble que la fortification soit en mauvais état.
* Entre 1914 et 1918, le château est "abîmé".
* En 1989, le château est classé aux Monuments Historiques.
* Au 20ème siècle, un blog est créé par le propriétaire pour faire connaître cette magnifique ruine.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre à l'extérieur. Le château est une propriété privée non visitable.

 

  Nota :
   Le propriétaire m'informe que le site est ouvert aux Journées du patrimoine. Si vous passez proche, n'hésitez pas à visiter ce site magnifique. Et.... pensez à m'envoyer quelques photos de ses entrailles.
 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 02 Vers Menu châteaux de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

avis au proprio 01/02/2013 13:23

bonjour je suis un jeun homme ayent rencontré le propriétaire de ce château au journée porte ouvert et je souhaiterai contacter le propriétaire du château d’Armentières

Le Chevalier Dauphinois 02/02/2013 08:48



Bien le bonjour messire... Je n'ai hélas pas les coordonnées du propriétaire de ce château. Parfois, en revenant sur les bases des missives d'antan, l'information est plus simple.


* Avez vous pensé à écrire une vraie lettre (sur papier ou parchemin ) en mettant comme adresse :
Propriétaire du château etc... ?


  Je le fais souvent en laissant mon adresse, mon mail et mon numéro de téléphone. Je n'ai jamais eu de 'non-réponse'.


En espérant vous avoir aidé dans votre recherche.



Philatéma 10/10/2012 09:18

Bonjour,
nous possédons dans nos vieilles cartes postales, une photo du château d'Armentière en 1916. Nous serions très heureux de vous la faire partager mais comment vous l'adresser ou l'adresser à
l'actuel propriétaire du château ? Cette photo montre en effet la façade du château alors qu'il avait encore sa toiture, bien que déjà en ruine.
Cordialement

Le Chevalier Dauphinois 15/05/2013 20:16



Bien le bonjour messire


  Je vous remercie pour votre proposition de photos et de suite, je vous envoie un courriel pour commencer nos échanges.



hekla 17/09/2012 16:47

bonjour chevalier
nous sommes allez visiter le site ce WE très joli château et beaucoup de travail pour le propriétaire qui se bat pour le sauvegarder.
il faut le dit haut et fort tout cela coutent de l'argent pour la restauration.
nous disons BRAVO et courage pour votre travail

Le Chevalier Dauphinois 17/09/2012 18:11



 Habitant loin de ce département, je n'aipu me rendre à la visite de cette beauté médiévale, envieux et jaloux je suis.


  Reconstruire un château est l'entreprise d'une vie. Je suis admiratif devant ces propriétaires qui consacrent beaucoup de temps à retrouver les plans et les pierres pour redonner vie à ces
mémoires d’antan. Mon blog ne reflète pas ce travail, cette passion et cet investissement.


  Mes modestes proses tentent de montrer les beautés peu connues. Peut être incitera t il un mécène.



Anne la Dauphinoise 03/04/2011 21:33


Assez bizarre ce château tout élancé... Sa tour-porte ne me sied guère par contre.
Et aussi, il faisait bon être archevêque à cette époque!... Mais point n'en veux à Jean II Juvenal d'avoir possédé un jour ce château, puisqu'en tant qu'archevêque de Reims c'est lui qui sacra "mon
roi" Louis XI (eh oui, mon "tiercé de rois" serait: Louis XI, Philippe Auguste, Philippe le Bel - pour ce dernier je risque de ne pas me faire que des amis, mais j'assume...)
Jean II Juvenal des Ursins fut aussi celui qui auparavant avait conduit le procès en réhabilitation de Jeanne d'Arc.


Le Chevalier Dauphinois 03/04/2011 21:54



A cause des arbres, la fonction de ce château n'apparait pas dans mes photos, mais en examinant la vue aérienne, la fonction de surveillance de la rivière est évidente.


  A la renaissance, des fenêtres sont percées et une tour escalier agrandit les salles de vie.


Cette ruine change un peu des châteaux cassés que je montre souvent sur ce blog.


  Pour votre liste de rois, je vais attendre de mieux les connaitre. Mais ce sont des "hommes de caractère" ;)



Floguy02 19/09/2010 23:32


J'ai visité samedi Armentières-sur-Ourcq, j'ai pris des photos, je les partage volontiers avec vous si elles vous intéressent.


Le Chevalier Dauphinois 20/09/2010 21:58



Je serai heureux de posséder quelques images des entrailles de ce château fort. Armentières sur Ourq est si loin de mon Dauphiné que je n'ai pas prévu de croisade photographique avant... heu... 3
siècles


  Je vous contacte de suite... Merci.