Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 06:30

 

Département :    34  - Hérault

Le site :
   Situation :    (--> le voir sur une carte)
     La tour de Saint Salvi est située sur le territoire du petit village de Cesseras (voir ses fortifications) à 30km au Nord-Ouest de Narbonne et à 5km au Sud-Ouest de Minerve.

   Coordonnées de la tour :

43° 19' 20.788" N 2° 43' 18.448" E
 43.322441°  2.721791°

 

La tour :    
       L'extérieur :
La découverte

- Ma carte IGN indique qu'une ruine se repose en haut de la colline.
- Mais mon dictionnaire des châteaux lui attribue le nom de : Tour Saint Salvi.
- Un visiteur m'informe qu'elle se nomme : Saint Salvy.

Qu'importe le nom, je dois la découvrir.

 

L'approche

      Dans cette région ventée, je me demande si ma découverte sera une ruine de château ou les vestiges d'un moulin.
   Un agréable petit chemin en légère pente m'emmène vers ce "mystère".

L'analyse
      Elle est là, cachée par les arbres mais la tête fièrement levée. Elle semble solitaire comme...... un moulin. Un doute me prend : "Est ce vraiment une ruine de château du Moyen Âge ?".
    Je détaille la tour :

  * Point de créneau au sommet  --> De nombreuses fortifications ont été arasées transformant leur esthétique.
 
  * Le sommet est couvert de tuile rouge  --> La tour a peut être été utilisée comme refuge pour berger (?). Mais souvent les tours ouvertes au sommet sont recouvertes pour éviter l'érosion des pluies.
 
  * Les murs sont très reconstruits et cimentés --> Parfois, les hommes au lieu de détruire et prendre les pierres taillées "cimentent" pour garder le souvenir des ancêtres et le notre histoire.
 
  * 2 portes en partie basse --> Cela ne se justifie pas aussi bien au moyen âge qu'au siècle suivant. Mais peut être que l'une était l'entrée et l'autre accédait à un bâtiment latéral aujourd'hui disparu.
 
  * Des trous de boulin (voir vocabulaire) sont présents en haut
--> Dans certaines régions, cette technique a perduré plusieurs siècles. Un trou de boulin n'est pas une preuve irréfutable de l'origine de cette tour.
 

 

L'intérieur va t il me révéler des secrets ?

 

        L'intérieur :

Y a-t-il des traces médiévales ?

   Je le présentais. L'intérieur est très cimenté et ne comporte pas de caractéristique architecturale, ni d'archère. Même en levant la tête, je ne vois rien.  Pourtant... Regardez bien en haut.

Ne serait ce pas un départ de voûte ?

 

Doutes
   J'ai évidemment quelques doutes. Ma seule certitude est (si cette tour est bien médiévale) que ce site n'était pas un château de seigneur mais une tour de guet pour avertir les habitants du bourg fortifié de Cesseras à quelques kilomètres à l'Est.
  Un visiteur de ce blog affirme que ce serait le pigeonnier d'une ancienne métairie.

 

Conclusion

     La recherche de sites médiévaux est parfois animée de doutes. Qu'importe, je me rends maintenant vers une vraie ruine bien cassée à Azillanet.


Histoire du château :  
   Je n'ai hélas aucune information historique sur ce site.

* Au 13ème siècle, un château est construit (Est ce son vestige ?).
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre est faible.

 

  Vers Menu châteaux de l'Hérault

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 09/02/2013 22:48

Comme j'adore regarder (plutôt admirer) la carte de Cassini, je suis allée la "compulser", par rapport au dernier commentaire de cet article : il est vrai que point de tour ni château ne sont
repérés, mais l'on sait que les Cassini ont pu oublier certaines choses sur leurs cartes : ce qu'ils ont accompli est déjà admirable, je trouve, et on peut leur excuser quelques oublis ! Et puis,
la tour n'existait peut-être déjà plus en tant que tour, à leur époque...?
... Par contre, votre lecteur parle d'une métairie : le symbole sur la carte peut être en effet celui d'une métairie (si l'on se réfère à la légende des cartes des Cassini)... ou peut-il simplement
signifier qu'il y avait "du bâti" à cet endroit, sans que cela soit automatiquement une métairie (j'ai vérifié par rapport aux environs de mon village natal) Mais point ne connais cette région, et
votre lecteur la connait sûrement, lui.
... Cependant, il serait étonnant que votre dictionnaire des châteaux ait pris une métairie ou un pigeonnier pour une tour médiévale, non ?... Ou alors, le pigeonnier de la métairie a été construit
à l'emplacement de la tour (et avec ses pierres !) plus tard, peut-être bien ?

Le Chevalier Dauphinois 09/02/2016 19:28

* Je vous remercie pour votre passage sur mon blog et pour votre judicieux commentaire.
* Je note mon erreur et je vous promets que d'ici un siècle ou deux (qu'est ce que le temps pour un médiéviste amateur ?) je me rendrai à nouveau en ce lieu et je pousserai mon destrier proche des ruines de l'église.

Un Cesserassois 09/02/2016 18:10

Comme dit plus bas par le cesserassois Nathan Cabrera, cette tour date du XVIème siècle et n'est "que" le vestige du pigeonnier de la métairie dont les vestiges se voient encore au nord de la tour avec les restes d'un four à pain. Nulle contestation possible, ce pigeonnier et la métairie étant clairement mentionnés dans le compoix de 1564 de Cesseras (le village proche). Par contre à une centaine de mètres au sud et sud-est de cette tour on peut voir les ruines d'une église des Xème-XIIème qui était dédiée au saint évêque albigeois Salvy et non loin les restes très arasés d'une tour du Xème, la tour de Peyrefort qui est également citée dans le même compoix.

Le Chevalier Dauphinois 10/02/2013 14:25



   J'ai beaucoup de doute sur mon article. Mon dictionnaire indique une construction fortifiée, mais sans donner l'endroit exact. La carte IGN (via Geoportail) ne définit pas
la ruine. Cassini ne montre aucune fortification.


   Il faudrait que j'écrive aux archives départementales et à la mairie pour en savoir plus.


 Mais j'ai tant à faire en ce moment, entre Pinterest puis la prochaine migration de mon blog sur la nouvelle plate-forme enfin avec la préparation de mes prochaines vacances, que je doute
de résoudre cette question durant 2013.



Nathan Cabrera 29/10/2009 12:12


Cette tour est la tour Saint Salvy et non pas Saint Salvi.
Sur la carte de Cassini une métairie y est relevée.La tour est en fait un ancien pigonnier.
D'ailleur une église a été mise a jour à 50 mètres.


Le Chevalier Dauphinois 29/10/2009 18:01


Je vous remercie pour votre passage et pour votre information sur cette tour.
1 - Pour l'orthographe, j'ai aussi noté que IGN, Michelin, un propectus régional et mon atlas des châteaux forts mettaient les 3 orthographes différentes.
2 - La position d'une simple métairie sur une butte semble curieuse, mais je vous fais confiance car j'ai aussi des doutes sur la fonction défensive de cette construction.


la cotentine 26/10/2009 20:04


oui, comme tu le dis...c'est net, propre, bien isolé...une tour de guet peut-être, mais modernisée...


Le Chevalier Dauphinois 26/10/2009 20:56


Oui... Guet, et modernisé en Gay (hooo, )..ou gué... bref.. elle a perdu ses racines :)


JPP 14/10/2009 08:32


et vu l'orientation de son toit et des ouvertures pratiquées ainsi que son départ de voûte de soutenement amputée, il me semble que cette tour fut réemployée en moulin (?)

Il faudrait voir s'il n'y a pas de percement en hauteur ?


Le Chevalier Dauphinois 14/10/2009 12:40


J'ai beaucoup hésité entre moulin et tour de guet.... Certainement un réemploi. Comme il est impossible de monter, mes constatations s'arrêtent là où mon imaginaire repart


JPP 14/10/2009 08:29


je pense que cette tour fait partie d'une ligne de défense avec Azillaneet,de la cité de Minerve. Seigneurie très importante au XIIe siècle.

cordialement


Le Chevalier Dauphinois 14/10/2009 12:42


Je le pense aussi, car le bourg fortifé un peu en contre-bas avait besoin de tours de guet l'entourant.