Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 07:30

 

Département :    63  - Puy de Dôme

En bordure de falaise, le donjon se réveille doucement Le bourg :
   Situation :    (--> le voir sur une carte)
   La commune de Châteaugay est située à 10km au Nord-Ouest de Clermont-Ferrand et à 5km au Sud-Ouest de Riom.

    Coordonnées du château :

45° 51' 2.358" N 3° 5' 9.3263 E
 45.850655°  3.085924°


Le château:
       L'extérieur :
La découverte
       En arrivant par la route du Nord, avant le levé du soleil, le spectacle de l'ombre du château est magnifique.

 

Questionnement

     Je chausse mes "lunettes spéciales" faible lumière et il apparait au bord de la falaise. Il semble ne pas avoir changé depuis 6 siècles... Pourtant, quelque chose me surprend par rapport au croquis réalisé par Guillaume Revel au 15ème siècle.

Comprenez vous ma surprise ?
 

CQFD

Avez vous trouvé ?

Il y a 2 puissantes tours rondes en avant du château. Comme elles ont été construites au 16ème siècle, Guillaume n'a pas pu les dessiner, évidemment !

Le rempartCe donjon est si fier qu'il n'a pas voulu que je le visite.
   Comme beaucoup de fortifications, un rempart extérieur assure la 1ère défense du château. Il n'en reste que peu mais cette porte avec vestiges de bretèche (voir vocabulaire) donne une idée de sa puissance d'antan.
    Ce rempart n'était pas très long mais protégeait correctement le château et quelques dépendances.

Les tours rondes 

    Je ne vous en parlerais pas car elles sont du 16ème siècle. Chevalier médiéval" je suis (hihihi, cabotin aussi d'ailleurs).

Le donjon
    Évidemment, c'est la construction la plus imposante de la fortification. Le donjon est posé à l'extérieur de la courtine du château et marque sa puissance par sa forme carrée, sa couleur noire et sa hauteur. 
   Pourtant, il ne dispose que peu d'archères et aucune bouche à feu.

Ses dimensions, sa base inclinée et ses mâchicoulis étaient ils si effrayants pour l'époque ?

Avez vous remarqué les belles gargouilles ?

  Voila une construction assez rare sur un donjon.
     En contournant cette tour, au dessus d'une maison adjacente, je remarque 2  "tuyaux" en pierres.

Sont ce des latrines ?

 

        L'intérieur :
La courLa cour ne me fait pas courir vers le moyen âge
     En traversant un passage très reconstruit sur la droite du donjon, j'arrive dans l'ancienne cour intérieure du château (la haute-cour). Le lieu comporte une taverne et une échoppe de vente de vin, l'ambiance n'est pas médiévale et je ne suis pas dans une ruine (comme je vous en montre tant).
     Pourtant quelques indices m'incitent au rêve. Par exemple au dessus de l'auberge, ces fenêtres à meneaux en croix entourées par une échauguette et des corbeaux (pour un chemin de ronde intérieur ?).
    Ces corbeaux sont accrochés au donjon carré, dont l'accès est possible par une tour-escalier.

La visite
   Je tente de pousser cette porte en vain, j'essaie de franchir celle-ci qui ne veut pas céder.  Je demande à une belle donzelle qui s'affaire auprès de touristes descendus d'un immense bus.

Point de réponse ! 
 

Hélas, l'argent est maître de tout !

   Face à de très nombreux touristes assoiffés descendant d'un autocar, "Le Chevalier solitaire" n'est pas prioritaire il semblerait... L'argent est une plaie dans ce siècle où le rêve médiéval ne semble plus permis.
        Je pars de suite vers un château plus accueillant.
 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, une église existe en ce lieu.
* Au 13ème siècle, un château appartient à Pons de Vigoche.
* Vers 1276, ses 2 fils, Louis et Guillaume Vigoche, rendent hommage au Chapitre Cathédrale pour le château.
* Au milieu du  14ème siècle, par mariage (?) le château appartient à la famille Giac.
* Au début du  15ème siècle, Pierre Ier de Giac est chancelier de Louis de Bourbon et de Jean Duc de Berry (voir son château).
* Pierre Ier de Giac obtient le droit de Haute Justice à Vinoche.
* En 1381, trouvant le château trop rustique, Pierre Ier de Giac le fait reconstruire et le nomme Château Gay.
* En 1384, il obtient du Roi de France (voir liste des Rois) l'autorisation d'organiser un marché.
* En 1480, le dernier seigneur Gaic meurt sans héritier. Le château appartient au seigneur Laqueille.
* Vers 1790, la famille Laqueille est dépossédée du château qui devient Bien National.
* En 1911, le château est classé aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite à l'extérieur et dans la cour. La visite payante du donjon est possible certains jours. Renseignez vous car l'accueil est médiocre.

 

La montée est un chemin de croix ...hihihi

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 63 Vers Menu châteaux du Puy de Dôme

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PRINCESSE 22/01/2012 03:08

le mot est juste il est puissant.... et si mystérieux qu il m intrigue... en tout cas il me séduit et je vais me pencher sérieusement sur son histoire.... salutations chevalier

Le Chevalier Dauphinois 23/01/2012 18:52



Si vous obtenez des informations qui puissent être mises dans cet article, je serai très heureux de les inscrire. Ce château vivra une 2ème vie.



princesse 18/01/2012 21:16

moi je l aime ce château. il me fascine. il m apelle depuis le jour où j ai posé les pieds et mes cartons à chateaugay. et je pense que j ai beaucoup de choses à découvrir....

Le Chevalier Dauphinois 19/01/2012 00:08



Ce château a une puissance et une architecture interessante. Mais peut être que son utilisation trop commerciale (magasin, bar) ne le fait pas apprécier à sa juste valeur.



gene 09/04/2010 22:33


s'il y avait que celui là , le donjon me fait penser au château de chalabre , et c'est un peu pareil , y'a des chaises en plastiques... bonne soirée


Le Chevalier Dauphinois 10/04/2010 07:56



Tu as raison. Il faudrait faire un comparatif des dates de construction.



domi 08/04/2010 23:10


Un endroit bien tourisque :-))) c'est dommage que ces vieilles ruines doivent cohabiter avec des terrasses de café bisous


Le Chevalier Dauphinois 09/04/2010 06:51



La présence de magasin dans des vestiges de hâteau fort devient classique, ce qui permet de laisser ouvert la construction presque toute l'année. Mais là, ce ne fut pas le cas.



anne laure 07/04/2010 23:02


jolie balade !!
a chacun de tes articles , j'enrichie mon vocabulaire et me donne un autre regard sur des ruines que je peux croiser !!merci a toi
bizzz
anne laure


Le Chevalier Dauphinois 07/04/2010 23:40



   Je ne cherche pas à avoir une approche trop technique. Ce blog est un petit dictionnaire des châteaux peu connus et des ruines oubliées de France.


En les montrant autrement que les guides Verts Michelin ou les guides Bleus Hachette, je souhaite montrer leurs intérêts touristiques.