Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 07:30
 

    Le Jura est peu connu pour ses ruines castrales et pourtant, chaque colline porte les traces d'une construction médiévale.
    Dans un rayon de 40km autour de Lons le Saunier, un amateur de vestiges (et même de châteaux) d'origine médiévale peut être heureux durant de nombreux jours.

 

 

Département 39 - Jura

 

Le bourg :Que vois je en haut de la colline ?
   Situation :   (--> le voir sur une carte)
      Le petit bourg de Toulouse le Château est situé à 10km à l'Est de Poligny et à 20km au Nord de Lons le Saunier.

 Coordonnées du château :

46° 49' 35.85" N 5° 35' 12.923" E
 46.826625°  5.586923°


Le château : 
      L'extérieur :
La découverte
    Sur les pentes dans cette région sont alignées des vignes donnant des vins... Hummm.  Et c'est en regardant cet alignement que mon regard est accroché par un "bloc de pierres".

Mais.... Ne serait ce pas un château ?


L'analyse
     Après une petite marche sur une route goudronnée, je découvre cette ancienne beauté. Certains vont me dire : "Mais elle est un peu cassée cette tour". Je répondrais, "Peut être un peu, mais admirez comme ce vestige est droit et fier !".

        L'intérieur :
   Avantage d'une ruine cassée, c'est la possibilité de voir son intérieur, et il y a beaucoup à dire !

Si, si, regardez avec attention.

   D'abord, les dimensions, bien que modestes, rendent cette tour habitable. Et puis, l'épaisseur des murs trahit une origine..... heu..... ancienne (J'avoue ne pas avoir un repère bien fiable).
 
Descriptions détaillées  
    Dans la partie basse (mais qui ne l'était pas tant que cela il y a plusieurs siècles), il y a une ouverture ressemblant à une fenêtre avec un linteau. Cette "fenêtre" bien modeste et peu esthétique ne devait pas être dans un logis seigneurial.

Avez vous remarqué  un "trou" sur la droite.

J'ose avancer l'idée d'un lavabo (voir exemple dans le château de Beaufort au Luxembourg) se déversant dans l'orifice plus bas à droite.
   La ruine est si consolidée que ma supposition n'est peut être que affabulation.
   La fenêtre du dessus est plus belle et comporte le vestige d'une coussiège (voir vocabulaire).

Son arc me le fait dater du... heu.... ne serait il pas Roman ?

Comment les habitants montaient ils dans les étages ?

   Je ne distingue aucun escalier, mais seulement les corbeaux séparant les étages. Le minimalisme de cette ruine me fait peut être écrire une bétise.

Imaginez vous une tour escalier dans la partie disparue ?

     En me retournant, j'ai ce plaisir habituel est si extraodinaire dans de nombreux châteaux médiévaux. Un panorama magnifique !


Histoire du château :
   Hélas, j'ai peu d'informations historiques sur ce vestige castral.

* En 1477, à la mort de Charles le Téméraire, les rivalités pour s'emparer de la Bourgogne sont nombreuses. Les troupes de Louis XI (voir liste des rois) attaquent et détruisent de nombreuses villes et plusieurs châteaux dont celui de Toulouse.
* En 1938, le commune prend le nom de Toulouse le Château.
* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite.

 

  Retour au menu des Châteaux du 39 Vers Menu châteaux du Jura

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Franche Comté : 25 39 70 90
commenter cet article

commentaires

Pierre 20/04/2010 18:49


Dans http://chateau.over-blog.net/article-29022545.html, corriger "En 1477, à la mort de Charles Quint" par "En 1477, à la mort de Charles le Téméraire".
Pour précisions, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Toulouse-le-Ch%C3%A2teau, et (en néerlandais) http://dutchrevolt.leidenuniv.nl/Nederlands/personen/m/marnixtoulouse.htm.


Le Chevalier Dauphinois 20/04/2010 19:32



Honte j'ai d'avoir confondu ces 2 Charles.... Je vous prie de me pardonner cette horreur et je corrige de suite.



Pierre 21/12/2009 11:40


Rien à voir avec la Ville Rose je vois.
En Arbois alors? la première AOC française lors de la création du label.


Le Chevalier Dauphinois 21/12/2009 18:04


Etant le chevalier des ruines oubliées, il n'y aura pas beaucoup de grandes villes dans mon blog. Cette petite merveille oubliée est bien dans la région des bons vins d'Arbois.


Flo-Avril 20/12/2009 17:45


Tu me fais rire LCD, tu remarques la moindre chose, tu es très attentif
Gros bisous, Flo


Le Chevalier Dauphinois 20/12/2009 19:12


Il parait qu'il y a une différence importante entre attentif et attentionné... pfff, mais là j'avoue mon ignorance.
... Pour les ruines, j'avoue que c'est le détail qui me fait vibrer...


Tata Tounette62 19/12/2009 16:13


Suis passée dans cette région il y a quelques années, point vu cette magnifique tour cassée ! J'ai beaucoup ce contraste en la "façade" (côté plein) et l'envers du décor (face cassée) !
Merci pour tes explications, bonne fin d'après-midi


Le Chevalier Dauphinois 19/12/2009 18:43


Le Jura ne possède pas de grands châteaux forts connus et ce fut un plaisir pour moi de chercher les ruines sur mes cartes détaillées. Prochainement, je montrerais d'autres merveilles oubliées.