Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 06:55

 En cliquant sur l'image, vous pouvez trouver les coordonnées complètes de ce livre sur des sites que je vous propose.

 

Résumé :

    « Poètes, musiciens, interprètes, les hommes et les femmes troubadours sont des personnages emblématiques des cours méridionales des XIIe siècles français.
   A travers leurs mélodies et leurs chansons en langue d'oc, ils participent à l'éclosion d'une culture laïque, héritière et concurrente de la culture cléricale.
   Cet ouvrage nous propose de les suivre sur les routes du sud de la France, sur les chemins des croisades et des pèlerinages, dans les hasardeux voyages en mer et au sein des festives cours du Midi.
   Il dépeint aussi leur vie mouvementée de grands seigneurs ou de manants et décrit avec minutie leur métier, leurs sources d'inspiration, leur mode de composition et leur conception de l'amour.
   Car, au beau XIIe siècle et à l'époque troublée de l'hérésie cathare et de l'Inquisition qui suivit la croisade albigeoise, c'est tout un art de vivre, d'aimer et de souffrir que reflète la poésie des troubadours. »
 
 
Mon avis :
Si on chantait...... l'amour courtois  !
 
   Ne vous méprenez pas sur mon exclamation, il n'y a pas dans ce livre des paroles de chansons médiévales. Ce livre est un concentré du savoir actuel sur les Troubadours.

   J'ai été transfiguré après sa lecture. On y apprend les premiers balbutiements (évidemment c'est un peu plus vieux que les yéyés), les "grands chanteurs", leurs origines sociales (oui, il y avait aussi des seigneur-troubadours), leurs modes de rémunération, leurs besoins d'inspiration, leurs errances de châteaux en protecteurs...... Tout est traité avec simplicité et rigueur.

   Le troubadour sévissait dans le "Langue-d'Oc", le Sud de la France actuelle  (alors que le trouvère parlait la langue d'Oil du Nord de la Loire), donc il y a un chapitre sur l'époque Cathare et la fameuse croisade des Albigeois qui marqua les esprits et changea les paroles de ces poètes-compositeurs.

   On y apprend la définition de l'amour courtois et de ses règles.

 

  Il y a tant de sujets et de chapitres sur ce thème qui paraissait simple qu'il me faudrait de nombreuses lignes pour tout vous décrire. Je terminerais par cette phrase tirée du livre :

" Quand je veux prendre l'air, je vais au 13ème siècle. Je rends visite à ces brutes, ces guerriers, ces troubadours qui caressaient d'une main si légère une branche de cerisier ou le prénom d'une femme aimée. "

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans LIVRES sur l'époque médiévale
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 21/12/2015 18:32

Cela fait longtemps que j’avais vu et lu cet article. Mais jamais je n’avais laissé de commentaire.
… C’est drôle : vous sortez cet article quand justement je passe quelques moments avec Bertran de Born (mais le grimoire que je lis n’est point sur ce troubadour : on m’en parle parce qu’il fait partie de l’époque et de l’entourage des personnages du livre, et qu’il eut quelque chose à dire et sur l’époque et sur les personnages…).

… Je connais (un peu) les troubadours, sans avoir pourtant de grimoires sur eux dans ma bibliothèque. Au fil de mes diverses lectures j’ai appris à m’en faire une image par ce qu’on m’en disait, et j’en ai encontré quelques uns, et lu quelques bribes de leurs poèmes.
… Ce que vous en écrivez dans le résumé et dans votre avis, je l’ai lu, mais sans que cela soit approfondi. Je suis loin de tout connaître d’eux, pour sûr !

… Au sujet de leurs œuvres propres (bien que ce ne soit pas le thème du livre que vous proposez) :
Mon principal problème, dans le cas des troubadours, c’est qu’ils écrivaient en langue d’oc évidemment !… Et je voudrais pouvoir les lire « dans le texte »… Est-ce qu’un jour j’en serai capable ?
… Autant les trouvères me semblent plus abordables parce que leur langage est le vieux-françois, et même s’il varie de la Picardie à la Champagne, on peut « s’y retrouver », en gros, mais la langue d’oc…
… J’ai un grimoire :« La chanson de la croisade albigeoise », bilingue, mais j’avoue que j’ai été obligée de lire la version en français moderne car l’occitan est trop ardu malgré des ressemblances avec le vieux-françois.

… Il est sûr que ce livre m’intéresserait, pour en savoir encore et toujours plus, et même si l’on n’y trouve point de poèmes, en langue d’oc ou pas.
S’il me « tombe entre les mains », je le lirai avec grand plaisir, car les troubadours (et les trouvères) sont mes amis !

Le Chevalier Dauphinois 25/12/2015 20:25

* Actuellement, je ressors quelques vieux articles de livres. La raison est double :
-1- Avec Noël et la période des cadeaux, je tente de donner quelques idées.
-2- Certains de mes articles sur les livres sont mal classé par google, je tente de les remettre en forme et je retente une publication.
* Et surtout, les troubadours sont un des thèmes intéressant du Moyen Âge que certains jugent de "primitif".
* Pour leur époque, il était aussi bon (sinon meilleur) que nombre de chanteurs de ce 21ème siècle.

philippe 21/12/2015 10:51

On pense trop souvent, en effet, que le Moyen Age est une période d'obscurité à oublier.

Le Chevalier Dauphinois 21/12/2015 19:49

* Raison vous avez messire.
* Sans le Moyen Âge et sa construction de la France la Renaissance ne pouvait pas exister.
* Sans le Moyen Âge et ses découvertes et ses tentatives, les autres époques auraient tâtonné.
* L'époque médiévale fut une grande période qui n'était point que batailles et tueries.

loralie 14/11/2006 20:39


moi j'ai les parchemins et toi les troubadours...et que resterait t'il des légendes de preux chevaliers s'ils n'avaient pas existés.

pour ta légende à toi ça sera moi le troubadour d'accord ? :0010: :0010:

le chevalier du 38 16/11/2006 17:52

Hoooooooooo, oui, "petite ange", une troubadourette pour moi..... rien que pour moi !......... et ma légendaire histoire Obienne...... bien sur.

opheliane 11/05/2006 17:41

Aaahhh c'est Troubadour, la fierté de mon pays du Sud ;)

Heureusement qu'ils étaient là sinon nous ne saurions pas tout ce que l'on apprend de nos jours de cette belle époque !
Je me souviens en avoir lu quelques uns en vrai lange d'oc, en mon jeune temps de lycée ... Oui bon ok je suis pas si vieille mais bon, j'ai presque tout oublié de cette lange :(

Allez à bientôt mister chevalier ^^

Ophéliane

le chevalier du 38 11/05/2006 19:08

    Merci pour ta prose, ho, parfaite Ophélie........... (t'en souviens tu, les parfaits étaient des Cathares). Oui, grace à ces chanteurs-poétes, de nombreux textes (arrangés certes) nous permettent de mieux comprendre la vie de nos lointains ancetres....... C'est vraiment un livre qui ouvre des portes..... A bientot

Marie Bardet 10/05/2006 10:18

Bonjour messire chevalier, on n'arrive pas à lire les noms d'auteur du livre sur les Troubadours...Bien sur qu'il y a avait des grands seigneurs même si je ne m'abuse un comte de Toulouse...Guillaume IX d'Aquitaine dit le "Duc troubadour" !

le chevalier du 38 10/05/2006 17:48


Merci petite Marie d'être venue sur ma page....... Tu as raison, il manque quelques infos, mais mon but n'était pas de tout vous donner...... il faut savoir faire monter le désir (hihihi)
  Pour les livres, il suffit d'aller sur fnac.com ou alapage.com, (pour les plus anciens CHAPITRE.COM)  puis tu tapes le titre et ......... par magie........le livre apparait avec les références ISBN.......... Mais je vais être très chevaleresque... je te donne celà contre..... un ..... (je ne te le dis pas tout de suite hihihihi)
auteur: Geneviève Brunel-Lobrichon  et  ClaudeDuhamel-Amado      Edition Hachette     ISBN 2012355250
    A bientôt.