Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 07:30
 

  D'après certains "experts" sachant lire dans le futur, le fin du monde est proche. Elle est si proche qu'il nous resterait que 2 semaines à vivre.

  Il semblerait que les livres "sacrés" donnent l'emplacement où l'humanité sera sauvée.... à condition de se rendre en ce lieu avant le cataclysme évidemment.

  Je sais où se trouve cette arche de quiétude, lieu unique et incroyable  . J'y suis allé pour voir.... non pas des prédicateurs... mais un château fort très ruiné.

  Je vous présente, en ce jour du 12/12/12, le bourg de la "fin du monde".

 

 

Département :  11 - AUDE
 

Le bourg

     Situation :   (--> le voir sur une carte) Voila une ruine ruinée...hummmm

       Le village se situe au pied du plus haut sommet des Corbières (1241 m), à 15km à l'Est du château de Quillan, à 70km au Sud-Ouest de Narbonne et à 50km au Nord-Ouest de Perpignan.

     Coordonnées du bourg :

42° 52′ 41″ N 2° 21′ 7″ E
 42.878056°  2.351944°

 

Le château :  

     L'extérieur :

La découverte

     Ce n'est pas un nid d'aigle perché sur un pog, c'est un château de plaine protégeant le petit village et les habitants. (voici un autre exemple de château de plaine).

    De loin, le bâtiment dépasse les fermes et les maisons individuelles, et semble massif. En se rapprochant, la physionomie change. C'est un enchevêtrement de murs d'époque différente (800 ans de construction) en ruine. 2 ensembles sont très typés :

        - Le mur de courtine,

        - La tour d'angle.

 

Le rempart 

    Avec un regard de "chercheur de pierres" et un peu d'imagination, il est possible de voir un rempart  entourant le château (et peut être le village). Les multiples constructions des 2 derniers siècles ont supprimé de nombreuses traces.

 

Le mur Est

    Ce mur devait être la courtine Est entre 2 tours carrées. Aujourd'hui elle est 'accrochée' sur le coté Nord à une tour en mauvais état, et coté Sud par..... rien.

    Les différentes époques de construction du château se retrouvent sur ce mur. Elles sont facilement visibles :

1 - Toute la partie centrale est construite en appareil assez grossier, elle comporte 2 archères à fente droite datant certainement du 13ème siècle.

Ce mur comporte aussi 2 autres ouvertures. L'une ressemble à une canonnière très abîmée par les années, l'autre semble être une fente de tir (à moins que cela fut une évacuation d'eau usée ?).

2 - La partie gauche et l'angle sont de facture plus récente (16ème siècle ?). Les pierres sont bien taillées et assemblées harmonieusement.  A 5 mètres de haut, l'angle comporte la base d'une tourelle de flanquement (ou échauguette). Ce triple encorbellement très soigné donne un luxe à cette façade un peu trop linéaire.

   Dans la partie supérieure du mur, de jolies fenêtres à grande ouverture devaient donner une belle lumière au 16ème siècle.

 

La tour

    Elle est plantée fièrement au Nord-Est et a une largeur de 6 mètres. Comme le mur, sa partie rectiligne est composée d'appareil assez grossier, seuls les angles sont très soignés. Elle comporte 4 niveaux :

  * Le 1er niveau, qui est le rez de chaussée servait de citerne (c'est ce que m'a dit un habitant, curieux de voir un touriste attaché autant d'importance à SA ruine dans un pays qui comporte tant de châteaux plus connus). Les murs feraient 1,5 m d'épaisseur et la voûte serait percée d'un trou pour puiser l'eau (je n'ai rien vu mais le Bugarachois était tellement véhément que je n'ai aucun doute sur ses informations).
  * Le 2ème niveau comporte des bouches à feu. Elles servent aujourd'hui de 'niche' pour oiseaux ou 'pot' pour plante grimpante .Cette étage possède aussi les vestiges de la porte d'entrée avec corbeaux (à moins que cela soit les latrines) .
  * Le 3ème niveau devait être un habitat, car de grandes fenêtres à meneau en croix sont visibles. Pour consolider la ruine, elles sont aujourd'hui bouchées.

 

     L'intérieur :

  Les murs s'étant effondrés, le site ayant été transformé en ferme, puis en petit jardin paysager, il n'y a pas vraiment de conclusion à tirer sur les entrailles du logis.

 

 

Histoire du château :

* Au 1er siècle, les Romains exploitent les mines aurifères.
* En 889, le site nommé "Villa Bugaragio" appartient à l'abbaye de Saint Polycarpe
* En 1209, début de la croisade des Albigeois le village ne semble pas inquiété, il n'héberge pas des 'parfaits' connus ou militants.
* En 1231, après la défaite des Cathares, le site de "Bugraragium est dans le fief de Pierre de Voisin, compagnon d'arme de Simon de Montfort. Curieusement, aucun château figure dans l'acte.
* En 1347, le site se nomme "Bugaragium".
* En 1576, durant les guerres de religion, le village de "Bugaraich" et son 'château' sont le théâtre d'affrontements importants.
* En 1713, la carte de Roussel, recensant les fortifications, identifie "Beugarach" comme un village fortifié.
* En 1756, début de la guerre de sept ans. Quelques soldats Bugarachois sont faits prisonnier, et sont "déportés" en Pologne. Ils apprennent  la confection des chapeaux. Cet acte fera, au retour des prisonniers, la fortune du village.
* En 1815, la carte de Cassini (autre recensement) précise que les fortifications du village sont en état.
* Au 20ème siècle, le château est transformé en ferme. Les fortifications de la ville ont presque disparu.
* Au 21ème siècle, la tour s'écroule, elle est consolidée provisoirement. La visite de l'extérieur est gratuite, mais attention aux pierres, en bas .........et en haut. 

 

La bouche à feu est un joli pot de fleur

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Montel claude 22/04/2015 20:08

Merci pour notre site. Je désire savoir si les graffitis qui furent découverts dans les année 60 se trouvent dans la partie du 13 eme siècle c'est à dire sur le château antérieur , qui,aurait été un fief des De Voisins. Merci de votre aide

Le Chevalier Dauphinois 23/04/2015 12:43

* Bonjour et merci pour votre visite sur mon modeste blog.
* J'ai visité ce château il y a très longtemps. Je ne me souviens plus des graffitis.
* Je serais incapable de vous donner l'ancienneté du mur les montrant.
* Mais je me souviens des graffitis à Albières.
* Ils ont été réalisé par les "cathares" après la croisade des Albigeois. Symboles d'un lieu de "culte" ?

Papy martial 22/12/2012 15:47

Bonjour.joli coin plein de "déception", au sens militaire du terme. Lol! «Mesures visant à induire l'ennemi en erreur, grâce à des truquages, des déformations de la réalité, ou des falsifications,
en vue de l'inciter à réagir d'une manière préjudiciable à ses propres intérêts»

Le Chevalier Dauphinois 22/12/2012 17:45



Diantre... Que lis je ?.... Déception militaire vous avez eu.


   Mon modeste article sur la ruine de Bugarach est un contrepieds aux escrocs de la fin du monde. La ruine est la fin d'un château, mais le début d'une autre vie.



Esclarmonde 22/12/2012 14:16

Pourquoi inventer des histoires à dormir debout dans cette belle région ? Il y a pourtant largement de quoi exciter son imagination avec la réalité historique... J'ai fait un tour autour de
Bugarach au printemps dernier, paysage très joli et très apaisant mais je ne suis pas allée dans le village, je sens que je vais y revenir maitenant que la fin du monde est derrière nous et le
calme revenu... Belle journée et bonnes fêtes

Le Chevalier Dauphinois 22/12/2012 15:22



  Je pense qu'avec la dramaturgie des Cathares, le mystère de Renne le Château, la grotte d'or des Templiers à quelques kilomètres, les inventeurs de mythes se régalent à proser inutilement
sur des mensonges idiots.... L’homme est ainsi fait qu'il adore se donner des peurs... Cela pour rendre son quotidien plus intéressant je suppose.


  Qu'importe... La montagne de Bugarach est jolie (je l'ai grimpé il y a 6 ans), la vallée est agréable. Plus loin, il y a le site médiéval de Camp sur l'Agly.



bernard othon de niort 22/12/2012 02:41

j'ai visiter se lieu y'a 6 ans , rien n'a donc changer , on y a vu la méme chose .
je repond le 22/12/12 , y'a eu un bug a rach ?

Le Chevalier Dauphinois 22/12/2012 11:27



un Bug à Rach ... Absolument !... Les "experts en bêtises" ont encore frappé. Pfff....  au 21ème
siècle, il est lamentable de croire encore à ces idioties !


   Mes images du château fort datent de 2006. Je ne publie pas mes articles dans l'ordre de mes visites ni en revenant de vacances. Certes, je prends des notes, parfois j'écris ou dicte
l'article (la mémoire phonique d'un téléphone portable est un excellent outil pour un découvreur comme moi).... Mais pour ne pas donner le monopole de diffusion à une région, j'essaie de
ne pas mettre le même département plusieurs fois par mois. Ainsi, je couvre la France par petite touche.



eic 21/12/2012 20:02

qu elle region !!!le bugarach est au centre de tous les debats en ce moment mais cela ne date pas d aujourd hui nous nous ne sommes pas loin du mystere de Rennes le chateau de l abbe Sauniere de
Boudet
enfin merci Chevalier pour nous avoir presenté l endroit sous un autre aspect

Le Chevalier Dauphinois 21/12/2012 21:12



Mon modeste article est un petit clin d'oeil... A Bugarach, il n'y a pas que la colline "du sauvetage", il y a aussi de jolis paysages et ... une ruine de château fort peu décrite sur le web et
pourtant passionnante.