Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 06:30

 

Pays :

 ESPAGNE

Région :

 CATALOGNE

 

Le bourg :

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le château de Miralles ainsi que l'église Santa Maria del Castell sont situés à 15km au Sud-Ouest de Igualada et à 65km au Nord-Est de Tarragone.  

 

 Coordonnées du château :

41° 31' 07" N01° 31' 08" E
 41.5186889° 1.5184749999999°

 

 

 

 

Le château :

      L'extérieur :
L'arrivée
     Sur la petite route sinueuse menant du monastère-fortifié de Santes Creus vers le château de Claramunt, une colline portant une ruine attire mon attention.
   Un panneau routier indique la direction d'une église, mais je soupçonne la présence d'une ruine castrale.

 

Je le vois

       Avec mon oeil d'aigle (aidé par un téléobjectif) j'aperçois les remparts fissurés d'une ancienne fortification. Je me dois de la découvrir.

 

1ère surprise :  Une petite route accessible en voiture monte en serpentant vers le haut de la colline. A une centaine de mètres avant le terminus, une puissante tour carrée me projette dans le moyen âge. Elle est accrochée à un vestige du rempart extérieur et comporte de petites archères droites primitives. Certaines pierres ont une jolie taille et d'autres ressemblent à un remblai.

Est ce dû à un pillage des villageois au cours des siècles ou des réparations rapides ?

 

2ème surprise :   Une église romane du (11ème ?) avec un portail sobre et majestueux me regarde. Mais je ne m'arrête pas car je suis venu voir la ruine d'une fortification médiévale en haut de la colline.

 

3ème surprise :   Le château fort de Miralles a perdu de son prestige.  Les murs ruinés ne survivent que par miracle à la pression des arbres. Les parements sont de mauvaise qualité et le remblai est aléatoire. Le plus choquant est l'absence de défenses (tour et archère).

    Au pied de ce mur, je suis encore plus surpris de la faible épaisseur.

Quelle était la fonction d'un mur borgne si peu épais ?

 Que vais je trouver à l'intérieur ? 

 

   

 

L'intérieur :

Wahouu !... Une vraie ruine !

* Vous vous en doutiez un peu, mais regardez comme elle est belle.

* Le plan presque rectangulaire est immense.

* Les mur intérieurs ont disparu au profit d'une belle pelouse, mais les courtines sont "parlantes".

* Elles sont réalisées avec des pierres pauvrement taillées et comportent un retrait faisant penser à un chemin de ronde (mais vous connaissez mon imagination fertile).

* De nombreuses archères petites avec un faible embrasement sont disposées aléatoirement sur plusieurs cotés.

* Je fouille l'herbe, je scrute les murs mais aucun autre détail significatif se révèle.

* Alors, comme toujours, je me console avec le magnifique panorama.

 

 

  Histoire du château :

* Au 11ème siècle, une fortification est construite sur la colline.

* Au 13ème siècle, modernisation du château.

* Au 20ème siècle, une campagne de consolidation est menée.

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite (sauf en période de travaux). Le risque de recevoir une pierre est faible.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Espagne médiévale
commenter cet article

commentaires

Miralles 22/07/2017 19:54

Merci de faire découvrir mon château, j'admire votre dévouement à faire découvrir ces vieilles demeures ancestrales et moyenâgeuses. Bon courage et félicitation pour vos prestations.

Le Chevalier Dauphinois 22/07/2017 21:15

* Bonjour et merci pour votre compliment.
* Comme vous l'avez constaté, je suis "fou et amoureux" des ruines médiévales fortifiées.
* Donc j'essaie par ce blog de montrer la beauté d'un vieux site castral et des détails fabuleux à découvrir.

Louprouge 17/02/2017 13:52

Bonjour,
Votre carte des châteaux d'Espagne n'est pas visible dans la page dédiée et j'aurais aimé visiter cette ruine. Malheureusement, la localisation du château n'est pas communiquée, c'est bien dommage.

Le Chevalier Dauphinois 17/02/2017 18:44

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog.
** Il y a un an, la plateforme qui héberge mon blog a changé la méthode d'affichage des images, leur stockage et surtout les codes des articles.
** Conséquences, j'ai de nombreux manques et des articles à reprendre.
** Ne pouvant pas savoir quels articles sont touchés par ces changements, je dois tous les visiter... soit plus de 5000 (avec les menus, les tableaux etc....).
* Grâce à votre commentaire, je vais tenter de reprendre cet article.

Jacqueline 13/07/2010 08:39


La position dominante de ce chateau est toujours aussi admirable malgré son état ...j'imagine l'effet qu'il avait sur les ennemis....
Bon Mardi Chevalier!


Le Chevalier Dauphinois 13/07/2010 12:26



   Avec moins d'arbre et un peu plus de murs, il faut imaginer la puissance de ce château dans cette petite vallée. Il a certainement marqué les esprits... Et même aujourd'hui, le mien
est marqué ;)



nath 09/07/2010 23:25


Olé chevalier! Voilà une ruine inattendue! Heureusement que tu as un oeil d'aigle! (canon ou nikkon?)


Le Chevalier Dauphinois 10/07/2010 18:19



Ni l'un , ni l'autre.  A l'époque, j'avais un Fuji Finepix avec un zom jusqu'à 300mm ;)


   Et aussi un oeil d'aigle bien sur



MB 09/07/2010 09:47


superbe ! Il devait faire bien chaud aux abords de ce tertre, Chevalier... merci de votre dévouement pour nous faire connaître ce joli fort


Le Chevalier Dauphinois 09/07/2010 18:05



En France, souvent je "peste" contre l'envahissement des arbres dans les ruines. Mais en Espagne, ils apportent une fraicheur qui est mon amie