Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 06:30

 

Pays :

 ESPAGNE

Région :

 CATALOGNE

 

Le bourg : 

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

     Le petit village de Maldà est situé à 35km au Nord-Ouest de Tarragone et à 90km à l'Ouest de Barcelone.    

 

Le château :

   L'extérieur :

Pourquoi suis je ici ?

    Ma carte détaillée de la Catalogne montre le symbole d'une ruine castrale dans ce village, mais sans information complémentaire.

  Les guides touristiques qui m'accompagnent (heu, je parle de papier par d'humain bien sur) ne comporte aucun article sur ce lieu.

Que vais je trouver ?

 

La découverte

   C'est au bout d'une longue route droite que j'ai la réponse. Un petit village est blotti sur une pente protégé par une construction militaire ou religieuse ?

 

Mon questionnement

        Je laisse mon destrier en bas et je monte doucement les ruelles. Comme souvent (voir autre exemple dans l'Aude), c'est un panneau de rue qui me donne la solution. Je vais découvrir un château, mais  :

Est il médiéval ?

     Certains pensent déjà : "Evidemment chevalier, ce château a été construit au Moyen âge, sinon, il ne serait pas dans ton blog !".

    Détrompez vous, ho, si magnifiques et perspicaces visiteuses et visiteurs, il m'arrive parfois de découvrir autre chose et je ne vous cache rien.... ou si peu.

 

Premiers détails

      Mon 1er contact est curieux. Cet ancêtre me montre des fenêtres carrées, des ouvertures bouchées pour le consolider, des pierres de qualités et de tailles différentes comme un patchwork, aucune défense, et pourtant, là haut, l'espoir !

    Evidemment, vous avez deviné qu'il s'agit d'un vestige d'une échauguette. Et elle n'est pas seule, les 3 autres angles de ce bâtiment rectangulaire comportent des ces "petites constructions posées en surplomb".

 

D'autres indices

        La façade de pierres est peu représentative d'un château fort médiéval : Fenêtres carrées et même obstruées, pas de fente de tir. C'est toujours quand je désespère qu'un détail apparaît (merci madame ma bonne fée). Regardez, c'est là, au dessus de la porte.

Avez vous reconnu une bretèche ?

    Bravo, je suis fier de vous !

 C'est le moment d'entrer dans la ruine. Hélas, la porte est fermée.

Que faire ?

 

Je vais entrer

    La solution est simple. Pour entrer, il suffit de "jeter un oeil". Et là encore, ma chance me sourit grâce à ce mur. Il comporte 2 archères droites et maladroitement insérées une petite canonnière.

 

    L'intérieur :

     Mon oeil entre, et je vois ....  une autre canonnière. Au début de la visite, je doutais que cette construction soit une fortification, et maintenant les preuves positives s'accumulent.

   Il n'y a pas que des système de défense, des voûtes se posent sur des culs de lampes peu sculptés mais gracieux.

Atchoummmm !

  La poussière me pique les yeux et le nez. Je ressors mon oeil et là, j'admire la récompense ultime : Un joli panorama.

 

 

  Histoire du château :

* Au 20ème siècle, une campagne de consolidation est menée.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite, la visite de l'intérieur est interdite en ce début de siècle, mais peut être qu'un jour...... Le risque de recevoir une pierre est faible. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Espagne médiévale
commenter cet article

commentaires

alval42 29/09/2009 22:14


Le premier souci des constructeurs de châteaux forts au moyen âge, était l'eau. Avant la pose de la première pierre et le début des travaux, en général sur un énorme rocher, on s'assura de la
présence à proximité de sources et de rivières. Durant la construction il fallait de l'eau pour les mortiers et pour alimenter les hommes et les animaux présents sur le chantier.
J'aimerai en savoir plus sur ce sujet...


Le Chevalier Dauphinois 29/09/2009 23:28


Dans de nombreuses régions (Alsace, Ariège, Aude...), les châteaux n'avaient pas de puits mais une citerne alimentée par l'eau de pluie.
Il existe des ouvrages sur la construction des citernes et des systèmes de filtration.


la cotentine 21/09/2009 18:23

oui, espérons pouvoir bientôt entrer...

Le Chevalier Dauphinois 21/09/2009 20:58


Il y avait des sac de ciment et une bétonnière, je pense que la consolidation sera terminé prochainement... hummm... Je t'invite ?


Tata Tounette 16/09/2009 19:11

Un bien bel ensemble.
Bien le bonsoir Chevalier, à tantôt

Le Chevalier Dauphinois 16/09/2009 21:30


Simple, discret et "vivant", telle est cette ruine


gene 15/09/2009 23:32

un joli coin et une ruine sympa

Le Chevalier Dauphinois 16/09/2009 21:30


Un village inconnu, non vanté dans les guides touristiques, oublié des routes référencées... et pourtant, il a un charme et un panorama interessant.


Jacqueline 15/09/2009 17:05

et bien voyez vous cher Chevalier j'aurais penché pour un style renaissance , une fin de 15ème siècle par exemple, en regardant la forme de l'echauquette...mais je peux me tromper...:o)

Le Chevalier Dauphinois 15/09/2009 17:59


Il est vrai que plusieurs détails  me font penser à un château du 15ème. En Espagne, les constructions sont très compliquées à dater. La reconquète des territoires sur les Maures a duré de 800
à 1492. Les Maures avaient contruit différemment de nous, et parfois, les reconstructions se faisaient en réutilisant ou non les styles architecturaux.
.... Je ne suis pas assez féru dans cette histoire et je dois écrire quelques non-vérités .