Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 00:10
     Le Château de Wegelnburg, dans les Vosges du Nord ressemble à un paquebot "posé" sur un rocher. Cette curieuse architecture dans une région très boisée du Palatinat ne pouvait qu'engendrer une légende avec un rocher et l'habituelle princesse. Cette "histoire vraie" se nomme :  

 

 

La  Princesse  du  château  de  Wegelnburg
 
    un bisou, juste un petit bisou et je deviens........ 

"  Il était une fois, dans un château perché en haut d'un rocher, une princesse très belle mais lasse des demandes en mariage des damoiseaux et des princes.

   Il est vrai que plusieurs fois par jour, elle devait écouter les dires des prétendants, les entendre dans leurs beaux costumes lui promettre des choses qu'ils ne tiendraient pas  (ha bon, nous sommes comme cela, nous les hommes ?).

   Après les avoir évincés poliment, elle retournait dans ses appartements. Elle préférait être seule  dans sa chambre à se regarder dans un miroir et se coiffer ses longs cheveux blonds.

  Elle pensait que ses refus rebuteraient les gentils hommes, mais plus elle refusait, et plus il en venait.
    Un jour, elle fut plus sévère dans ses propos pour refuser les demandes, et.......... les jeunes hommes se suicidèrent tant l'affront était trop dur à supporter (ho, ils sont bien fragile ces hommes ?).
  
  Les puissance divines, voyant qu'une telle beauté refuserait à vie tout homme, et ainsi, ne pas perpétuer le sang princier, décidèrent d'un commun accord de.......... bannir cette princesse dans le royaume des ombres.
 
   A partir de ce jour, elle disparu du monde du visible. mais pour lui redonner une chance, on lui accorda un droit (qui est aussi un devoir). La princesse dut revenir tout les vendredis sur un rocher isolé nommé: le KROTENSTULH"  littéralement :  'le rocher du crapaud'.
   Son sort était simple :  Faire passer 3 épreuves au prince ou roturier qui se présenterait.
  • 1 - Le 1er vendredi, la princesse doit revenir sur terre sous forme d'un serpent. Si le courageux lui caresse la tête en échappant à la morsure vénéneuse, il peut revenir le vendredi suivant.
  • 2 - Au 2ème rendez-vous, la "belle" réapparait sous la forme d'un crapaud purulent et cracheur de feu (ha, les légendes, il faut toujours qu'elles exagèrent). Le "fou" séducteur doit  embrasser la joue du batracien  (beurk). S'il n'est ni brûlé, ni "boutonneux", il peut revenir pour la troisième épreuve.
  • 3 - A la 3ème  rencontre, la belle trone sur le rocher dans sa forme humaine, et doit se peigner les cheveux tout en pleurant et gémissant d'une tristesse non terrestre. Si, malgrè les  lancinants pleurs  (ho, le mythe des sirènes maintenant ?), le prétendant récupère une mèche de sa blonde chevelure  (Oui, les princesses sont toujours blondes, alors les filles, jalouses ?),  il doit la porter au château.
  • Et là............. le mauvais sort est rompu, la princesse devient définitivement humaine et le trésor incomparable du château est donné au vainqueur ! .......... (Evidement, vous connaissez la suite: ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants).

 

    Hélas, à ce jour tous les prétendants sont morts ou ont fuit devant ces épreuves si difficile. La princesse est toujours dans le royaume des ombres et attend avec impatience celui qui viendrait la délivrer ! "

Image confiée par une artiste talentueuse - (C)

    N'appréciant pas trop les serpents et ne raffolant pas des crapauds (quoique les grenouilles cuisinées avec un bon livre),  je n'ai pas cherché à voir cette princesse. Donc j'ai visité cette ruine le ............ mardi.

    Si vous vous sentez courageux ou invincible, rien ne vous empêche de m'envoyer un mail le jeudi, pour me faire part de votre.......... disparition le vendredi


Cette histoire peut s'apparenter aux légendes de "Dame Blanche".
   * la dame blanche du Hohenbourg 
   * la dame blanche du Montségur 
   * la dame blanche de Puivert
   * la dame blanche du Reichenstein


   Remerciement : Le dessin du monstre m'a été aimablement confié par une créatrice talentueuse qui ouvrira un site prochainement. 

   Attention : Cette image n'est pas libre de droit. Elle ne peut pas être mise dans un autre site ou blog.

  Vers menu
Contes
 et
Légendes

<---  clic

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Contes et Légendes
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 19/07/2013 14:23

M'a bien amusée votre dicton !

... Mais dès lors devriez dire : "sans peur et quatre-vingt-dix-huit reproches" ! : d'esprit ne manquez, et d'honnêteté non plus, puisqu'avez avoué votre prudence.

Le Chevalier Dauphinois 21/07/2013 19:13



Un proverbe Espagnol affirme : « Les vertus sans prudence sont des beautés sans yeux. »


  Le Dauphinois Chevalier serait il aussi un peu Ibère ?



Anne la Dauphinoise 17/07/2013 21:20

"Prudence est mère de sureté", dites-vous ? je vous rétorque (plutôt Voltaire): "Le prudent se fait du bien, le vertueux en fait aux autres"...! là, je suis dure !... mais j'espérais pouvoir
acrosticher de nouveau sur une autre fin de "légende vraie", et bien comptais-je sur vous ! Pauvre princesse qui va devoir attendre encore et toujours...
Et puis, mon idéal du Chevalier Dauphinois est en train de prendre l'eau ! Depuis mon enfance on m'assure que ce dernier est "sans peur et sans reproches" !... M'aurait-on menti ?...!

Le Chevalier Dauphinois 18/07/2013 20:05



"Sans peur et cent reproches" est mon dicton.... donc, j'accepte le votre.



Anne la Dauphinoise 16/07/2013 22:46

A lors, s'il est certain que la belle (vous) attend,
L e Chevalier que vous êtes devrait, coeur battant,
O ultrepasser ses craintes (sont-elles même bien fondées ?),
R egarder autrement crapauds, bêtes détestées !...
S urtout, si un jour la belle vouliez encontrer,

I l faudrait que votre courage preniez à deux mains
L e vendredi !!!... Et changerait votre destin !...

F aisons abstraction de la couleur des cheveux (!)
A autre "polémique" m'engager ici ne veux !...
U ne princesse en bête immonde étant transformée :
T out de même !... Légende a "bouchon trop loin poussé" !

Y devriez aller voir de plus près, je pense.

A insi, de la belle écourter attente intense...
L e seul problème, dans ma vision, est que dès lors
L égende disparaîtrait !!!... Evacué vos peurs
E n contrepartie auriez ! et, "dans la foulée",
R éécrire une histoire vous serait-il donné !

!

Le Chevalier Dauphinois 17/07/2013 11:02



  Même si je suis un incroyable Chevalier, même si le courage des Dauphinois soit en moi.... J'avoue qu'affronter autant de risques me fait un peu reculer.... "Prudence est mère de
sureté". 



Anne la Dauphinoise 06/07/2013 14:03

L oin dans le temps, déjà les belles savaient,
E h oui ! que point ne se fier il fallait
G énéralement aux promesses alléchantes
E t vaines - pour sûr !- de la masculine gente !...
N e savais-je point, par contre, que faibles étaient,
D u moins si fragiles, hommes face à tels faits !...
E n vérité, je pense qu'ont "incendié"

D e mots que n'ose point ici répéter,
U ne fois, deux fois, même plus, la belle princesse,

W agons d'insultes devenus leurs promesses !...
e t qu'en suicide légende l'a transformé;
G rand'aise prise avec "la réalité" !...
E n avons-nous autre exemple plus avant :
L 'intervention des dieux bien convenant,
N e suis-je point dans le vrai ? pour se venger
B el et bien de la honte d'être évincés !...
U ne remarque à faire sur ce que j'ai dit ?
R ien qu'une, et je serai vraiment ravie
G rossir cet écrit ! (Dame ! je suis "finie" !)

... Adonc, vous laisse à présent moult ruminer, maugréer, tempester, pestiférer, "monter sur vos grands destriers", vociférer (point trop fort ! frêle je suis et cela pourrait m'effrayer !)... être
fort dépité, désabusé, courroucé, iré, oultré... allez-vous sûrement blasphémer !...
... et enfin vous laisser dans vos montagnes aller pour vos nerfs y passer ! (tandis que calmement m'en vais-je aller travailler !)

Le Chevalier Dauphinois 09/07/2013 19:29



Voila une belle prose complétant (autrement) cette histoire vraie (bien sur) que le peuple ose nommer "Légende".... Mais je sais que la belle est là, quelque part, et qu'elle
(m') attend.



valserine 09/11/2007 08:34

Peut-être qu'en fait la princesse n'aimait que les femmes et ne le savait pas ? Peut-être qu'une femme passerait les épreuves avec succès ?
Bon je dis ça juste pour le plaisir de l'hypothèse, j'ai pas envie d'y aller, hein !!!

Le Chevalier Dauphinois 09/11/2007 18:55

Hooooo, mais cela explique de nombreuses légendes !.... Et si je t'emmenais voir ce rocher, nous testerions ensemble et peut être que........