Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 07:30

 

Pays :

  BELGIQUE

Province :

  Luxembourg

  Coloré malgré la pluie

Le bourg :

      Situation :   (--> le voir sur une carte)

         La petite station estivale de Herbeumont est située à 25km au Nord-Est de la ville Française de Sedan et à 10km à l'Est du château de Bouillon.

 

   Coordonnées du château :

49° 46' 36.091" N5° 13' 58.84" E
 49.776692° 5.233011°

 

 

 

Le château :

       Extérieur :

Préambule

   Le château de Herbemont est injustement méconnu. Il a été au 16ème siècle une "seigneurie tampon" entre le Royaume de France et l'Empire Germanique. C'est une ruine incontournable pour qui aime l'histoire.

   Hélas, il bruine le jour de ma visite. L'herbe trempe mes pieds, la pierre est glissante, l'appareil photo est instable, mais.... Je suis venu pour rêver et j'ai le soleil dans les yeux.

N'est ce pas le plus important ?

 

 

Le plan

    Pour comprendre cette ruine, il est nécessaire de lire le plan :

 

 En ROUGE, constructions entre 1268 et 1300

1 - Donjon carré,

2 - Tour flanque,

3 - Courtines. A l'Est, les courtines possèdent des contreforts,

4 - Châtelet d'entrée,

5 - Pont-levis,

6 - Fossé taillé dans le rocher,

 

 En BLEU, aménagements de 1450 à 1550

8 - Plate-forme à canon,

9 - Tour "des Bourgeois",

10 - Tour "Malcouverte",

11 - Couloir d'accès,

12 - Logis seigneuriale avec salle, cheminée et dallage en schiste,

 

 En ORANGE, constructions de 1550 à 1600

13 - Caves et annexes,


 En GRIS, aménagements de 1600 à 1657

14 - Bastion d'entrée avec plate-forme à canons,

16 - Cuisine, fournil, grange et citerne,

17 - Puits de 18m de profondeur.

 

 

Je vous pose une question

    Maintenant que vous avez appris le plan du château, vous êtes capable de me dire ce que je vois ici.

 Alors... J'attends !

 

 

Réponse

   Évidemment au premier plan, c'est lefossé creusé par l'homme, puis devant (sur la droite) les vestiges du donjon carré et enfin sur sa gauche, la petite tour flanque (repère 2).

 

 

Je commence la visite

   Quelques mètres plus loin,  je vois toujours le fossé et sur la gauche le mur  de la plate-forme à canons (repère 8) à la base de la "Tour Malcouverte".

Avez vous remarqué l'analogie d'architecture

avec un château de type "Guédelon" ?

     Évidemment, ils sont tous les deux construits sur la base du plan défini par le Roi de France Philippe Auguste (voir liste des Rois).

 

 

Je contourne le rempart

   Sur l'autre façade, le puissant bastion d'artillerie (repère 14) du 17ème siècle s'intègre parfaitement dans l'architecture médiévale. Et au fond, les vestiges refaits du pont m'incitent à visiter cette beauté fortifiée.

   Je me sens tout petit sur le pont en regardant le donjon carré .

 

 

    L'intérieur :

Depuis le donjon

     Du haut du donjon (en partie arasé), je vois à l'extérieur le fossé bien sur, mais aussi les contreforts, les petites tours flanques avec archères droites (voir vocabulaire) avec un grand embrasement.

Comme moi, êtes vous surpris de la faible épaisseur des courtines ?

   La cour intérieure du château est en grand travaux, le logis (sur la droite) n'est pas accessible. Par contre, il est possible de visiter au fond la grosse tour "Malcouverte".

 

 

La tour "Malcouverte"

       Sur ce "chemin" qui est en réalité les vestiges enfouis des cuisines et autres communs, je me rends vers la grosse tour quand mon regard est attiré par un profond trou. Evidemment ceci est le puits (repère 17) et non la citerne. Je pressens que les travaux dans quelques années vont dégager la terre pour lui redonner une nouvelle jeunesse.

    Les murs très consolidés et la porte trop bien refaite me laissent à penser que des aménagements "modernes" pour la visite ont été réalisés. Pourtant, je suis impatient d'entrer dans cette tour.

 

 

Surprenant mais efficace

      Je vous l'avais dit, la grosse tour a été aménagée pour la visite et un énorme escalier rose (d'habitude avec l'hydromel, ce sont des éléphants roses que je vois ) permet l'accès au sommet.

     Non, non, n'en dites pas du mal, cette rose construction me permet de voir le fossé, la courtine avec les petites tours flanques, le donjon carré et surtout, le magnifique paysage vallonné.

 

 

C'est la fin

* Mais la pluie devient violente, mon armure va rouiller, je vous quitte déjà.

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, le village fait parti des terres de la famille d'Orgeo.

* Au début du 13ème siècle, par mariage Herbemont appartient à la famille Walcourt-Rochefort.

* Au milieu du 13ème siècle, les terres reviennent aux Orgeo.

* En 1268, Herbemont devient une seigneurie indépendante.

* A la fin du 13ème siècle, un château est construit par Jehan.

* Au 13ème siècle, avec l'amélioration des armes à poudre, le château renforce ses défenses.

* En 1420, la famille La Mark-Rochefort possède la seigneurie.

* En 1544, le château appartient à la famille Stolberg.

* En 1558, le château est envahi par les troupes du Duc de Never (voir titre de noblesse).

* En 1574, la famille Löwenstein est propriétaire de la seigneurie.

* A partir de 1618 (durant la guerre de trente ans), le château est attaqué.

* En 1657, les troupes du maréchal de La Ferté prennent par la force le château de Herbemont et le détruisent. Il ne sera plus reconstruit.

* A la fin du 20ème siècle, des travaux de consolidation sont entrepris par l'état Belge.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est possible depuis le sentier. La visite de l'intérieur est possible mais dans la zone sécurisée.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Belgique médiévale
commenter cet article

commentaires

nath 01/12/2011 22:17

Toi tu vois des escaliers roses et moi, je vois de la neige sur le blog! :-)

Le Chevalier Dauphinois 02/12/2011 20:25



Hihihi.... Chacun a son daltonisme qui lui montre un monde différent.


 Parfois... en plus des escaliers, je vois des éléphants roses.



Anne la Dauphinoise 01/12/2011 21:43

Lorsque je lis quelque part le nom de La Marck, je pense au "Sanglier des Ardennes": je l'aurais bien vu habiter ce château pas très "engageant", il est vrai... comme lui !
Neigerait-il sur vos montagnes, ou vos flocons sont-ils des flocons "incantatoires" ??

Le Chevalier Dauphinois 02/12/2011 20:24



Je pense que cette ruine doit être plus accueillante et plus belle avec un peu de soleil... Mais le gris est très agréable pour montrer la longue vie de cet ancêtre de pierres.


 Pour mes flocons sur mon blog... ils sont incantatoires... Car il faut qu'il neige !



Esclarmonde 01/12/2011 19:07

Je vois que tu ne trouves pas d'âme à ce château mais j'ai du mal à me rendre compte avec la photo, même si elle est bien faite. La pluie devait lui donner un charme étrange Le paysage autour (les
Ardennes je suppose) est bien joli en tout cas. Bonne soirée chevaleresque, Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 01/12/2011 21:52



Parfois une ruine ne se révèle pas à moi et parfois les photos ne me montrent que peu... et parfois, ne rédigeant pas l'article de suite, ma mémoire transforme mes anciennes sensations.


--> Cette ruine m'a donné toutes ces situations.



Marquis 01/12/2011 11:49

Tro belle ruine c'est impressionnant ah si les pierres pouvaient parler! ptre que tous les secrets y sont encore enfouis- super top tout ces commentaires et recherches merci j'adore! Marquis

Le Chevalier Dauphinois 01/12/2011 21:49



 En tendant l'oreille, il est possible (avec beaucoup d'imagination) d'entendre les murmures des pierres (grâce au vent il est vrai).



Pierre 01/12/2011 08:42

Le site est impressionnant pas sa masse et sa position. ça nous change des vestiges enfouis sous le lierre et les ronces que tu nous montres parfois (j'aime bien tout de même), il doit parfois y
dormir des "Belles au Bois Dormant"?

Le Chevalier Dauphinois 01/12/2011 21:48



Ce qui m'amuse est de montrer dans ce blog toutes les variétés de ruine féodale.


* Certaines sont minimales,


* D'autres cachées dans la végétation,


* D'autres sont dégagées grâce à une association


* Et d'autres presque entières (presque).