Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 06:30

 

Pays :

ESPAGNE

Région :

CATALOGNE

 

Le bourg :

      Situation  (--> le voir sur une carte)

        La Floresta est un village situé à 35km au Sud-Est de Lleida et à 25km au Nord-Ouest de la cité fortifiée de Montblanc.

  Coordonnées du château :

   
   

 

Le château :

    Je suis tant habitué à voir des ruines médiévales en haut des collines et à marcher sur des sentiers pour les découvrir que je suis surpris de voir ce massif château au bord de la route.

Mais, est ce bien le château que je souhaitais visiter ?

Je mène l'enquête.

 

    L'extérieur :

      1ère constatation, le site est dépourvu de rempart et ne ressemble pas au château fort de mon enfance. Mais en observant les murets des jardinets l'entourant, il me semble reconnaître des pierres taillées. Le réemploi des matériaux est classique lorsqu'une bâtisse "oubliée" est proche d'un village.

     2ème constatation, le bâtiment est habité. Tuiles et verrières remplacent les créneaux et mâchicoulis (voir vocabulaire). Les siècles et surtout les hommes ont adouci la forme guerrière de la fortification

     3ème constatation, une église côtoie le bâtiment fortifié.

Etait ce la chapelle du château ?

   J'ai quelques doutes car une différence de taille de pierre et de construction est visible à gauche du clocher.

   Mais j'opte pour un ajout récent du clocher de cette église, car la "sacristie" me semble de la même époque que le château.

    4ème constatation, malgré le lissage de ses défenses d'antan, le bâtiment a gardé une puissante tour carrée.

Et quelle Tour !

 

   Il y a bien sur les imposants corbeaux ayant certainement supporté des hourds (voir vocabulaire). Et en dessous une porte donnant accès à une chemin de ronde aujourd'hui disparu.

    5ème constatation, comme tous les châteaux médiévaux, la porte d'entrée du donjon est située à plusieurs mètres du sol. Par contre, je ne m'explique pas la fonction du "mur" en léger surplomb sur sa gauche.

Avez vous une idée ?

    6ème constatation, confort et défense s'entremêlent. Regardez sur l'autre face de la tour. Sur la droite il y a une bretèche pour défendre une porte, puis sur la gauche, une fenêtre trilobée à colonne centrale (où j'espère voir une belle princesse pour lui chanter une sérénade).

     7ème constatation, ce château comporte des architectures de périodes différentes. Le roman tardif côtoie le gothique. L'ensemble est homogène.

Vous ne me croyez pas ?

   Regardez ce chapiteau sculpté, cette fenêtre, etc.... Il m'est impossible de distinguer l'époque de construction de chaque mur tant les époques Romanes et Gothiques se mélangent sur une même façade.

     8ème constatation, de nombreuse pierres comportent des dessins ou sculptures incrustée, comme sur le piédroit de cette fenêtre ou sur un des voussoirs de cette porte plein cintre.

     9ème constatation ....... Oupsss, je ne vais pas tout vous décrire, il faut que vous découvriez "ces richesses".

  Cette construction qui paraissait simple et 'sans intérêt" possède une multitude de détails fascinants. Etre un castellologue amateur procure souvent des plaisirs (si l'on sait regarder avec patience).

 

    L'intérieur :

         Hélas !... Ce château est habité et n'est point visitable. A travers les fenêtres et archères, j'ai pu constater que les aménagements de confort du 20ème ont modifié l'aspect des pièces et des murs. Grâce à cela, le vieux bâtiment a une 2ème vie et son futur est garanti.

N'est ce pas formidable !

 
Histoire du château :

* Au 14ème siècle, construction du château.
* Au 17ème siècle (?), construction de l'église.
* Au 20ème siècle, une campagne de consolidation du château est menée.
* En 1949, le bâtiment est reconnu d'intérêt culturel.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du site est libre et gratuite. L'intérieur est privé et non visitable. Le risque de recevoir une pierre est faible. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Espagne médiévale
commenter cet article

commentaires

Bernard MARCHANT 10/07/2012 18:07

Cher Chevalier, vous souvenez-vous si l'ecu du voussoir de la porte portait par hasard un TAU de St antoine ?

Le Chevalier Dauphinois 10/07/2012 20:39



  Je viens de regarder ma photo originale. Je blason au centre est vierge de toute sculpture ou gravure : Point de Tau.



Anne la Dauphinoise 13/08/2011 23:23


... 10ème constatation: il n'y a qu'un Chevalier comme vous pour déceler et nous décrire cette multitude de détails si différents en style et en époque. Un vrai imbroglio, ce château...
Aviez-vous amené votre échelle pour voir au travers de l'archère ?... ou votre destrier vous servit-il pour la courte-échelle ? ...


Le Chevalier Dauphinois 23/08/2011 20:06



Que cela est flatteur... hooo.


  En réalité, je n'y suis pour rien, ce sont les pierres qui m'expliquent ce que je dois écrire.



Fethi 09/08/2011 15:23


Article très riche et bien documenté! Bonne journée


Le Chevalier Dauphinois 23/08/2011 19:56



Cette construction peu connue mériterait plus d'étude. Mais peut être que certains livres en Espagnol le font. Hélas, je ne lis pas cette langue.



gildas 28/03/2009 17:02

Un château difficile à comprendre, à gauche de la porte d’entrée, il semblerait que ce soit un comblement, sans doute du à un effondrement
"d’une deuxième porte" suite à une attaque … on peut rêver et … tout imaginer… Concernant les pierres sculptées, on ne s’attend pas à les voir là, manque de symétrie, me semble t-il! Sur la droite de la porte le "cadran solaire" peut-être récent??? Bon week-end Chevalier. Amitié Gildas.

Le Chevalier Dauphinois 28/03/2009 17:59


Tu as raison, ce site est curieux. L'église incluse "récemment" dans la construction, les aménagements modernes (cadran solaire et solarium), les reconstructions (hâtives ?) ne
facilitent pas la lecture. Mais quel plaisir de découvrir cette fortification dans une région"plate" au bord d'une route.