Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 02:01

 

Département 12 - AVEYRON

 

La ville :

    Situation
    Le bourg d'Espalion se situe à 110km au Sud-Est de Brive la Gaillarde, à 70km au Sud-Ouest de Saint Flour, à 45km à L'Est de Decazeville, à 40km à l'Ouest de Marvejols (voir ses portes fortifiées) et à 20km au Nord-Est de Rodez.
 
    Etymologie
       L'antique "Speleveo" tirerait son nom d'un propriétaire terrien établi sur les lieux, à l'époque romaine, un certain Spalia.
     
Le Château :   (--> le voir sur la carte
    Etymologie
* Calmont signifierait : "Mont chauve".
* Olt est l'ancien nom de la rivière Lot. Quand elle entre dans le département de l'Aveyron, la rivière garde cet ancien diminutif et l'accroche à de nombreux villages : Saint Geniez d'Olt, Saint Côme d'Olt.
 
    L'extérieur
Situation
   Coordonnées du château :
44° 31' 2.741" N 2° 45' 9.77" E
44.517428° 2.752714°
 
Description
Le château de Calmont d'Olt, juché sur un piton basaltique, est le centre d'un site panoramique exceptionnel. Surplombant de plus de 500 m la ville d'Espalion et la vallée du Lot, cette place forte surveille les Causses et les monts d'Aubrac.
Il reste de ce "castel médiéval" :
· Une enceinte polygonale qui enchemise l'ensemble. Cet octogone irrégulier est flanqué à chaque angle d'une tour semi circulaire. Quelques traces d'archère et de bouche à feu primitive sont encore visible.
· A l'intérieur de l'nceinte, une tour carrée (premier donjon ?) du XIIème siècle.
· A quelques mètres, un donjon carré du XIVème siècle.
. Des courtines reliant ces 2 tours et clôturant une cour.
 
 
Histoire de la ville et du château
* Au Ier siècle, la ville est située sur le passage de la voie romaine de Rodez à Javols. La ville se développe grâce à son pont sur le Lot.
* Dès le 9ème siècle (?), présence d'un "château" à usage purement militaire dominant la ville d'Espalion.
* Vers l'an 1000, premiers écrits sur les seigneurs de Calmont.
* Au 11ème siècle, une première enceinte est construite autour d'un "donjon-sentinel" de pierre.
* Vers 1100, les seigneurs de Calmont d'olt perçoivent un droit de péage sur le pont d'Espalion, et participe à la fondation de "l'hospital d'Aubrac".
* En 1293, les biens passent à la famille de Castelnau-Bretenoux en Quercy par le mariage de Alasie de Calmont avec Maffre de Castelnau.
* En 1310, le château appartient aux Pelet, seigneurs d'Ales.
* En 1337, début de la guerre de cent ans, Philippe VI confisque la Guyenne. Le Rouergue est rattaché au domaine de France.
* En 1346, les soldats Anglais envahissent Espalion et le château. Durant ces années confuses, la région devint Anglaise et Française alternativement.
* En 1367, le seigneur de Calmont accorde à Espalion le privilège de lever une taxe sur les marchandises durant 4 années pour reconstruire les fortification de la ville.
* A la fin du 14ème, les seigneurs de Calmont d'Olt laissent le château pour s'installer à St Côme d'Olt. Conséquence, la ville est prise par les Routiers.
* En 1395, la Baronnie passe à la famille de Caylus.
* Vers 1400, les ravages provoqués par la guerre de cent ans dans le Rouergue, et la création de nouvelles armes à poudre (canon, bombarde?) nécessitent de nouvelles fortifications pour le château. Une deuxième enceinte est érigée. Elle commande la route allant de Rodez à Aubrac. Cette enceinte basse est dotée de huit tours ouvertes à la gorge et de trente trois archères - canonnières.
* En 1453, fin de la guerre de "cent ans".
* Au 16ème siècle, la ville est prise par les protestants.
* En 1624, le Comte d'Apcher s'empare du château.
* En 1640, le Vicomte d'Arpajon assiège le château et en prend possession.
* Au début du 18ème, le château de Calmont d'Olt sert de repaire à des faux monnayeurs. En représailles, le château est partiellement détruit (démantèlement).
*  En 1833, une gravure de Bichebois atteste de l'état de ruine du château.
*  En 1987, début des travaux de dégagement et de restauration. La tâche est gigantesque mais la ténacité des hommes redonnera prochainement vie à ce château du Rouergue.
 

 

 

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 16/07/2014 21:06

Pour l'hypocras, c'est 2 verres (minimum... après, cela dépend !) qu'il faut boire : par chez nous, on offre toujours un 2e verre en disant : "tu ne vas pas repartir sur une jambe !"... Vous
connaissez sûrement cette expression, ou serait-elle de "mon" Nord-Dauphiné ?
... Pour votre bougie, si sa lueur est faible, il faut mettre devant un bocal (transparent, évidemment) rempli d'eau : ça amplifie la lumière (je l'ai appris par mes grimoires qui ne parlent que du
Moyen-âge... Je vous dirai que je n'ai pas encore eu l'occasion de tester, mais, s'ils le disent...!)
... Et pour l'Aveyron : ... "en beauté entière et en"... panoramique, j'espère ! Est-ce que je brûle ?

Le Chevalier Dauphinois 17/07/2014 19:21



1 - Je testerai le bocal... Est ce que cela fonctionne avec heaume rempli d'hypocras ?


2 - Hélas, j'ai visité l'aveyron il y a plus de 14 ans. Mes images n'étaient pas encore en numériques donc la technique panoramique m'était inconnu. Mais j'ai trouvé 7 incroyables grimoires sur
ce département (je n'en ai présenté qu'un seul livre dans mon blog). Je pense avoir une petite richesse en noms de propriétaires. Beaucoup sont peu connus (voire inconnus),
ainsi il est possible que les généalogistes soient heureux de mes sources/informations.


  Et puis, je vais montrer des lieux qui sont ignorés du site "officiel" du Rouergue.... C'est le but premier de mon blog, montrer les mieux inconnus ou peu cités.



Anne la Dauphinoise 16/07/2014 14:00

Eh ben, Chevalier !... Tant ému vous fûtes (...de revenir aux premiers pas de votre "bébé") que vous en avez oublié votre françoise grammaire ! "médiévals"... ! (désolée, je n'ai pu m'en
empêcher... ça m'a fait rire, mais pas moquer, car j'y ai mis sur le compte de l'émotion ! j'espère que vous le prendrez bien, moi qui vous disais, il n'y a pas si longtemps, que je ne me
permettrais jamais de vous reprendre... je l'ai fait !)
... Vous me direz, il aurait suffi que vous mettiez un "x" à la place du "s", et ç'aurait été du pur vieux-françois des XIe / XIIe siècle !... sauf que... le mot "médiéval" n'existait point ... au
Moyen-âge !
... En ces temps-là, "ils" écrivaient, par exemple, "chevalx" pour le pluriel de "cheval" - "bialx" pour le pluriel de "bel". Et plus tard, au XIIIe siècle, ils ont commencé à mettre le pluriel en
"au" avec un "s" à la place du "x" ("chevaus").

... Cela mis à part (désolée encore pour le petit précis de grammaire de notre temps... l'une de mes passions !), je suis ravie que vous ne repreniez point cet article de suite... si c'est pour
nous en offrir 98 autres ! Même sans trop savoir compter, je crois que l'on y gagne au change ! Merci d'avance !

Le Chevalier Dauphinois 16/07/2014 19:03



    Ecrire après un verre (ou deux) d'hypocras et sous la faible lueur d'une bougie fait obligatoirement commettre des erreurs. Mais n'ayant point été à l'école de Jules
Ferry (puisqu'il n'était pas encore né), ni de celle de Charlemagne (puisqu'il n'est point venu en Dauphiné), je ne fais que montrer mon âge plus que canonique (8 siècles
environ).


    Et pour l'Aveyron, il va y avoir des surprises, aussi bien en minimalisme ruiné, en "chapeau de paille" mais sur base médiévale, en beauté entière et en .... Mais ceci est encore un
secret.


 



Anne la Dauphinoise 14/07/2014 22:39

C omme j'ai aimé ici remonter loin le temps !
A lors, ai-je vu, pour sûr, le prime castel d'antan.
L es vestiges sont si peu ? Ne m'ont point empêchée
M irer, en rêve, donjon à l'allure très carrée,
O u bien rempart ceignant une petite cour d'honneur...
N ous n'en savons guère plus, mais autres défenses eurent l'heur
T émoigner de la force de ce lieu, à leur heure.

D u moins, je l'imagine, car protéger devait.
'
O utreplus, surveillance de lui on attendait...
L 'artillerie naissante et la guerre de Cent ans
T rès grand impact eurent là, qui firent changer le plan :

E t de bien linéaire, anguleuse à souhait,
S ut ligne du castel prendre un tout autre aspect :
P ourvu de belles rondeurs, grâce aux tours érigées,
A eu plus de puissance, un autre donjon dressé.
L e terme de "tour ouverte à la gorge" j'ai connu :
I l m'a plu découvrir quelle bonne idée ce fut
O uvrir toutes ces défenses sur "nouvel intérieur".
N ul doute qu'intrus subirent des assauts ravageurs,

R udoyés qu'ils durent être par les tirs des canons,
O u par jets de l'ancien rempart ou des donjons.
U n vrai guet-apens pour qui parvenait passer
E nceinte première ! quelle mirable ingéniosité !
R appel aussi de ce que fut son importance :
G randiose et raffiné non pas, mais sa "prestance"
U nie à plan subtil fit qu'il se comporta
E n véritable maître de cette contrée... Cela

N e se retrouve plus dans ces restes abîmés.
O r, si l'on s'imprègne de l'histoire qu'avez donnée,
T out devient réel et comme par enchantement
A pparaît ce castel dans son entier, vraiment !

Le Chevalier Dauphinois 15/07/2014 19:58



   Que voila une belle et longue prose pour cette article qui est l'un des 5 premiers que j'ai créé en 2006.... Diantre, comme le temps passe !
 J'ai prévu un jour de le refaire partiellement et de mieux l'illustrer. Mais avant je souhaite montrer les 98 autres sites médiévals  fortifiés que j'ai photographiés dans ce département.



plume thierry 17/01/2007 17:33

bonjour, les demonstrations en tir réel, ont lieu tous les jours en 1/2 saison (mai à oct)à 15h, + jeu découverte pour les enfants, il y à aussi des chantiers archéo, etc, etc.
il y à des infos sur le site : www.chateaucalmont.org malheureusement en panne depuis 2005.
Cordialement
Le Conservateur

le chevalier du 38 21/01/2007 19:30

Bien le bonjour messire......... Je suis honnoré d'avoir votre visite dans mon blog si "ruiné"..... Nous nous sommes rencontrés il y a quelques mois dans votre "citadelle" et votre exposé m'avait impresionné.  J'ai écrit cet article il y a quelques temps (presque 2 ans), et je vais prochainement le reprendre suite à ma 2ème visite dans vos murs et à notre "conversation".

nini 23/08/2006 16:36

Comme l'a dit Dame Rouffe, une visite très très ludique pour tous si vous y passer pendant les périodes d'été.
Nous avons été des spéctateurs très attentifs cet été également (au mois de juillet 2006).
La rénovation du site continue et progresse en même temps.

le chevalier du 38 23/08/2006 18:47

Bonsoir Nini..... humm, il va falloir que je visite certains monuments en été car il me semble que je manque des moments de bonheur inoubliable !