Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 06:30

 

Pays :

 ESPAGNE

Région :

 CATALOGNE

 

   Non, non, non, ne craignez rien !... Je ne suis pas entré dans les ordres (Chevalier je reste). Vous êtes toujours sur le blog des châteaux forts.
   Les fortifications pouvant prendre des "visages" différents, je voudrais vous montrer une architecture à l'opposé des habituelles ruines castrales.
 Pour entrer dans le monastère, je vous conseille cette musique.

 

Le bourg  : 

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

       Le monastère fortifié de Santa Maria de Poblet est situé à 40km au Nord-Ouest de Tarragone et à 10km à l'Ouest de la ville fortifiée de Montblanc.

    Poblet est le plus grand monastère Cistercien d'Europe, c'est un monument incontournable de Catalogne.

 

Le monastère :

    L'extérieur :  

L'arrivée

  L'idéal pour tous monastères était de créer un petit univers où la discipline, l'ordre et la sécurité étaient au service de Dieu.

   La sécurité a été obtenue par une enceinte extérieure, l'ordre par un cloisonnement justifiant 2 autres remparts.

 

1ère enceinte

     Avec les années l'immense rempart extérieur, qui protégeait les habitats des ouvriers, les cultures et les ateliers, a été abaissé. Cela permet d'admirer la majestueuse sacristie du 18ème siècle (ainsi que le 2ème rempart avec tour de défense), et surtout la magnifique tour-lanterne octogonale.

 Où est l'entrée de ce site ?

 

2ème et  3ème enceinte

    C'est en contournant le mur extérieur que je découvre la porte fortifiée du 2ème rempart. Double vantail, mur épais, bretèche (voir vocabulaire)... Tous les classiques systèmes de défense sont présents. Aujourd'hui, sa fonction est plus pacifiste puisqu'elle héberge la billetterie et le magasin de souvenirs.
   Quelques dizaines de mètres plus loin, je suis en admiration devant l'imposante fortification du bâtiment monastique. Quelle puissance et quel charme !
   Cette façade a inspiré de nombreux artistes et les gravures la représentant à différents siècles ne manquent pas.

   L'intérieur :

L'opposition magnifique
A l'intérieur, c'est le choc !

   L'extérieur représentait la force et la rigueur militaire, l'intérieur aspire au calme et à la plénitude... Wahouu, je ne suis plus le même.
  Pour vous orienter, voici le plan du monastère de Poblet.

Le cloître (repère 6 sur le plan)
  La visite commence par le grand cloitre construit en style Roman à la fin du 12ème siècle, puis réaménagé au 13ème. Les sculptures des chapiteaux gothiques sont très sobres (motifs végétaux). Les arcs des galeries sont trilobés et surmontés de rosaces.
     Ombres et lumières jouent avec nos yeux et incitent au rêve ou au recueillement (mais que m'arrive t il ?).
Est ce pour celà que de nombreux tombeaux de généreux donateurs ont été posés sur les murs de ces allées ?
   Avant d'entrée dans le réfectoire, il faut se laver les mains dans ce large lavatorium --> (repère 7 sur le plan).
Cet endroit est "bruyant" par l'eau qui retombe et pourtant apaisant (holalala, chevalier je ne suis plus, religieux je deviens).

Le réfectoire
(repère 8 sur le plan)
   C'est une grande salle rectangulaire d'une grande sobriété architecturale soutenue par 3 arcs et des croisés d'ogive. Au fond, une chair devait accueillir un moine lecteur.

La cuisine
  (repère 5 sur le plan)
    Évidemment elle communique avec le réfectoire, des trous ont été aménagés dans le mur pour passer les plats. L'architecture est sobre, mais a été "défigurée" par une restauration moderne.

La bibliothèque
(repère 11 sur le plan)
   En entrant dans une petite salle rectangulaire très sobre nommée le parloir (repère 10), je ne m'attendais pas à trouver à gauche un magnifique exemple d'architecture Cistercienne dans l'actuelle bibliothèque. C'était le Scriptorium des moines.

La salle capitulaire 
(repère 12 sur le plan)
   C'est le chef d'oeuvre de Poblet. L'art roman et gothique se mêlent avec harmonie dans le pur respect de l'architecture cistercienne.  J'admire religieusement (je vous avais dit que je changeais) cette architecture si légère.
   Le sol comporte les pierres tombales de certains religieux.

Le réfectoire des frères convers (repère 22 sur le plan)
   Cette élégante salle du 13ème siècle était à l'origine le "pressoir" et la cave à vin. De nombreux tonneaux (aujourd'hui disparus) étaient répartis contre les murs.
    Il est encore possible de voir sous le parquet un canal de transport du vin, ainsi qu'un grand silo en pierres.
   Au 14ème siècle, le sol est surélevé et la salle se transforme en réfectoire
 
Le dortoir des moines
   A l'étage, je suis ébahi devant une salle de 87 mètres de long comportant 19 arcs s'appuyant sur des consoles d'inspiration Mauresque (d'après le guide). Je ne remarque aucune cheminée....  La chaleur de Dieu devait les réchauffer.
 
L'église (repère 13 sur le plan)
   Point de Monastère sans lieu de prières. L'église est à la mesure de ce site : Simple et grandiose. Il faudrait un article entier pour décrire toutes les beautés et les caractéristiques de ce bâtiment. (retable, panthéon royal, chapelles absidiales, etc...). Je préfère vous laisser la surprise de ces merveilles (et puis, chevalier des châteaux je suis).
 
 Nota : Il y a de nombreuses salles que je ne vous ai pas décrites volontairement. Ce sera une surprise lors de votre visite.
 
 
Histoire du château :

* En 1151, le Comte (voir titre de noblesse) Raymond Béranger IV donne à l'abbaye de Fontfroide (en France dans l'Aude) des terres au pieds du versant Nord des montagnes de Prades.
* En 1153, une communauté Cistercienne s'installe sur le site de Poblet.
* Au 14ème siècle, grâce au donation des Rois et des nobles, le monastère devient puissant (nomination de maires, juridiction de Baronnies, etc...).
* Au milieu du 14ème siècle, Pierre III le cérémonieux fait du monastère le Panthéon Royal de la dynastie.
* Le 16ème siècle, annonce le déclin du monastère.
* En 1835, une loi est votée autorisant la vente des biens ecclésiastiques.
* Au 20ème siècle, rétablissement d'une activité monastique.
* En 1991, l'Unesco inscrit Poblet au "Patrimoine Mondial de l'Humanité".
* Au 21ème siècle, la découverte du monastère est payante et accompagnée. Le lieu est si extraordinaire, si unique avec des guides d'une grande quantité que vous ne regretterez pas vos quelques Euros. 

 

Vers Menu églises
fortifiées
d'Europe
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

 

                         Pourquoi le choix de cette musique : Le Lacrimosa du Requiem de Mozart
Parce qu'elle :
   1 - Parle aux anges. Avez vous senti le souffle de leurs ailes ?
   2 - Est ombre et lumière entre les voix et les violons, comme dans le cloître,
   3 - Violente nos sens et adoucit notre stress en même temps. Notre attention est décuplée.

Et puis... Amadeus est incontournable pour moi  !



--> Auriez vous fait un autre choix musical ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Espagne médiévale
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 18/12/2011 23:43

Lisant un livre en anglais sur les Cisterciens (jamais je ne l'aurais lu et acheté en français) je retrouve Poblet.
Il s'y trouve des explications sur l'architecture de ce monastère. Ce qui me permet de compléter les traductions que j'ai entreprises des termes d'architecture, grâce à vos descriptions, en
français, de ce même monastère. car j'en retrouve les équivalences.
Merci de nous l'avoir si bien décrit. Cela m'est très utile.
J'ai lu que le nom de Poblet était dérivé du mot latin "peuplier": arbres qui poussaient là avant sa construction.
Et également qu'Arnaud Amaury qui en fut abbé aida certainement beaucoup à la richesse de Piedra, "fille" de Poblet. Car Innocent III ne pouvait rien lui refuser, eu égard à sa participation contre
"l'hérésie" cathare...
Et que Poblet ne devint indépendant de Fontfroide qu'en 1480.

Le Chevalier Dauphinois 23/12/2011 13:39



  Ce monastère a été très important dans l'histoire économique et religieuse. Je suis très heureux que des morceaux d'histoire se construisent et complètent mes rares informations.



Gérard Durif 05/08/2010 17:00


Oui une autre musique pouvait accompagner cette très intéressante approche de POBLET
MOZART encore , mais pourquoi pas le "Laudate domine" des "Vêpres solennelles pour un confesseur"?Par ailleur je m'interroge beaucoup sur le rôle des cisterciens de
Font froid et de poblet dans la tragédie Cathare (Dominique de Guzman mais aussi Arnaud Amaury ,Pierre de Castelnau,Jacques Fournier mais aussi le Franciscain Bernard Delicieux


Le Chevalier Dauphinois 05/08/2010 20:26



Tu as raison pour le "Laudate domine". Je l'ai d'ailleurs mis dans un autre lieu monastique fortifié.


  Les Cathares : Comme c'est un sujet qui fait vendre (avec d'ailleurs les templiers) il existe beaucoup de livres inutiles, ésotérique, pseudo-énigmatiques affirmant beaucoup de
contre-vérités.


  Je ne m'étendrai pas sur ce sujet complexe et dont les enjeux politiques et financiers furent importants. La pape ayant déclaré la guerre contre "cette "hérésie", certains monastères
furent protecteurs, d'autres neutres et les derniers en faveur du roi de France.


   Je n'ai rien lu et vu de significatif sur Poblet, mais les Catalans n'avaient pas apprécier la proximité du Roi de France à leurs portes.



Anne la Dauphinoise 01/08/2010 21:17


Extraordinaires, le scriptorium bien sûr, et la salle capitulaire...
Je suis fascinée par l' architecture cistercienne ( de style roman pur, c'est le summum pour moi )qui a su créer ce "plus" qui vous "prend" - croyant ou non, mais pour un croyant ce doit être
l'extase je suppose - et qui vous pousse au retour sur soi, ou à la plénitude, hors du temps.
Pour ma part j' aurais gardé un chant grégorien: à lieu spécial, musique spéciale; à lieu épuré," musique" épurée où il ne reste que la voix humaine claire, profonde. ( "ego sum Alpha et Omega" - à
capella -)


Le Chevalier Dauphinois 02/08/2010 22:02



Le chant Grégorien semblait plus approprié, mais, chevalier je suis, je craignais que trop de catholicisme empêchent de voir les murailles :)



Durif Gérard 20/08/2009 16:35

Oui j'aurais fait un autre choix musical , par exemple
Morart oui , mais le Laudate domine des Vêpres solennelles pour un confesseur
Ou bien Allegri le Miserere
Pourquoi ne pas évoquer les vins monastiques de Poblet?

Le Chevalier Dauphinois 20/08/2009 18:16


Voila un choix musical que j'ai fait pour 2 autres châteaux..... ... Mozart est vraiment le compositeur dont les oeuvres
font vibrer les pierres
... Il est vrai qu'en plus du monastère fortifié il existe d'autres merveilles pour nos sens. Ne voulant pas transformer mon blog en "document d'office de tourisme" , j'ai décidé de ne narrer que "les pierres".


mathilde 30/11/2008 23:00

Immense, impressionnant, grandiose............
Musique aérienne, légere, pleine de sensations, d'émotions,de vie..........
Un régal.

Le Chevalier Dauphinois 30/11/2008 23:22



Mozart et ce monastère Cistercien étaient fait pour se rencontrer. Certes, ils ne sont pas contemporains mais ils ont les mêmes qualificatifs. Force et douceur, rigueur et grâce.....
Il est facile de faire un article avec de telles beautés !....(bien que parfois, je suis si impressionné que les mots me manquent).


... En Catalogne, il existe un autre monastère plus sobre, plus brute et très original. Il est ici : http://chateau.over-blog.net/article-22192742.htm