Translation

   
 
     
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 
 
 

Ombre et lumière


 

Pays :

 Grand Duché du LUXEMBOURG
 




  Cette ruine est incroyable. Pour la découvrir dans la 3ème dimension, je vous propose de cliquer sur le bouton de lecture.

 
Le château :

 

  Situation : (--> le voir sur une carte)

   Le petit bourg de Larochette est situé à 25km au Nord de la ville de Luxembourg.

 

 

  Description du château :

    C'est en direction du château de Beaufort situé à quelques kilomètres au Nord que je vois dans le bourg de Larochette une curieuse tour volant au dessus des arbres.

  Ai je trop bu la veille ?

Y a il quelques sortilèges ?

 

   Evidemment, vous avez compris que cette tour est posée sur un rocher au dessus du village. Une petite voix intérieure (douce et féminine) me dit :

"Chevalier, tu dois voir ce site pour l'immortaliser dans ton blog !".

Je descends donc de mon cheval car j'écoute toujours les conseils d'une femme (quel menteur je suis  hihihi).

 

  Deux solutions pour rejoindre cette fortification :
      * Avec votre destrier jusqu'au parking proche de l'entrée,
      * Par un chemin depuis le village. Il n'y a que 150m de dénivelé.

 

    L'extérieur :

     Cette haute construction se nomme : la maison de Créhange. Elle comporte sur une face 2 tours rondes flanques devant certainement contenir un escalier.
  Sur l'autre face, les hommes du 20ème siècle ont reconstruit une hourd en bois (voir vocabulaire) posée sur 4 corbeaux ainsi qu'un escalier extérieur.

N'y a t il que cette haute maison sur ce site ?

   L'éperon rocheux comporte des murs ruinée  (humm, ma passion) avec fenêtres à meneaux et aussi (précédent les ouvertures rectangulaires) des corbeaux devant soutenir des latrines (si, si, regardez bien).

   En prenant un peu de recul (sur la petite colline en face portant les ruines d'une tour nommée Verlorenkost) je découvre l'étendu de cette fortification médiévale.

   Je vous invite à visiter une incroyable construction fortifiée avec habitations.

 

   Avant d'entrée dans le lieu, il y a quelques piastres à débourser. L'accueil est incroyable, "mon" interlocuteur a les yeux qui brillent en m'expliquant le site, voyant aussi les miens, il devient volubile et je vis un moment de grâce, un échange de complicité entre médiévistes. Quel accueil !

 

 

    L'intérieur :

Je suis dans la place !

 

   Au moyen âge, il m'aurait fallu combattre et même faire un siège de plusieurs semaines pour espérer venir dans l'enceinte; Avec quelques piastres, je suis seul dans ce lieu fortifié.

Votre siècle est formidable !

 

   Les remparts

     Après quelques dizaines de mètres, je découvre les vestiges des remparts. La restauration récente laisse voir un peu de ciment, mais ce n'est pas grave car cette vue est très instructive.  Regardez bien !
    Il y a un chemin de ronde, des créneaux, un mur épais mais surtout des archères au moins sur 2 hauteurs avec ouverture pour un petit canon. Ce château a donc évolué après le 14ème siècle.
    Cinq mètres plus loin, le rempart comporte des canonnières avec une forme différente. Les défenses ont donc été modernisées souvent s'adaptant au progrès technique.

   Un fossé naturel (et peut être un peu élargi par l'homme) isole cette basse-cour du château habité. Au 21ème siècle, un pont fixe remplace le pont "mobile" ou "levis" (je ne peux l'identifier).

 

  Le château

    C'est en traversant une imposante porte fortifiée que je découvre l'intérieur du "château". Ce n'est pas un château traditionnel comme je vous en montre souvent avec donjon, mur bouclier, tour d'angle etc.... Ce site est un compromis entre un village fortifié et un château.

    Evidemment, cette merveille est constituée de ruines, mais la hauteur des murs, les ouvertures, les traces dans la pierre sont révélatrices des fonctions.
   Par exemple, cette pièce avec une large cheminée, des murs peu épais, de nombreuses ouvertures, un pilier central, des sculptures ressemble à une habitation "bourgeoise".
  Pour nourir tous les habitants du site, il faut du pain qui est évidemment cuit dans ce beau four.

   Si vous avez la chance de visiter Larochette, vous verrez une représentation en perspective du site qui vous fera tout comprendre.


  La maison de Créhange

    Vous vous souvenez de cette magnifique maison. Sa visite est réellement enrichissante : Voûtes, décors, cheminées, poutres, fenêtre en ogive, etc... Il y a aussi un puits creusé dans le rocher qui est porteur d'une légende.

    Le site étant payant, je ne me sens pas le droit de vous montrer toutes ces beautés, mais croyez moi, j'ai passé de longues minutes de rêves !   

 
Histoire du château :
 

  • * Au 12ème siècle, un seigneur de Larochette est cité dans un texte.
  • * En 1385, construction de la maison de Créhange.
  • * Au 14ème siècle, 5 demeures seigneuriales sont citées.
  • * A la fin du 16ème siècle, un violent incendie ravage le site. Il ne sera pas reconstruit.
  • * En 1979, l'état Luxembourgeois achète les ruines et commence une campagne de fouille et de restauration.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La visite du château est payante, avec un accueil très agréable. 

 

 

                         Pourquoi le choix de cette musique : "Concerto pour clavier"
Parce que :
   1 - Le clavecin me semble d'un autre temps, comme cette ruine,
   2 - La "lenteur" des mesures nous impose de prendre notre temps pour visiter cette ruine,
   3 - Le clavecin semble être accompagné par d'autres personnages, comme l'est ce site.


Et puis... Bach traversera les siècles comme cette ruine.


--> Auriez vous fait un autre choix de musique ?

Par Le Chevalier Dauphinois - Publié dans : Luxembourg médiéval - Communauté : Le Moyen Age
Ecrire un commentaire - Lire les 3 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés