Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 06:30

 

Département :   05 - HAUTES ALPES

 Posé sur sa butte, le château admire le magnifique paysage

Le bourg

   Situation  (--> le voir sur une carte)

     Le petit village de La Bâtie Vieille est situé à 12km à L'Est de Gap, en retrait de la N94 menant vers Embrun.

  Coordonnées :

44° 33′ 16.92″ N 6° 9′ 46.08″ E
 44.5547°  6.1628°

 

   Toponymie :

      L'origine du nom semble être évidente pour le qualificatif "Vieille", car il existe à 2km au Nord un petit bourg plus récent nommé : La Bâtie Neuve.

     Mais sur le terme "La Bâtie", quelques linguistes sont en désaccord. Une fortification "bâtit" d'abord sur la colline aurait attiré les paysans en ce lieu "bâti".... Je ne sais que dire.

     Les archives (à partir d'une étude réalisée par l'abbé F Allemand) m'informent que ce serait l'évolution du nom depuis la création d'un castrum Romain :

* Bastidae Veteris,
* Bastida Vetus,
* Bastida Antiqua,
* Bastie Vielhe,
* Bâtie Vieille.

 

Le château : 

     L'extérieur :

L'approche

      Depuis l'embranchement avec la route nationale 94, la petite départementale menant vers le hameau est sinueuse. C'est juste après un virage que mon "Graal" apparaît.W

Wahouu....  Une haute tour posée sur une butte.

    L'endroit est propice pour la surveillance de la vallée, de plus la défense est facilitée par 3 cotés en pente raide. La surface "plate" de la butte a certainement abrité un vrai château. Il y a peut être plus de vestiges que la vue de loin le laisse présager.

 

Première constatation

    Depuis la plaine précédent le village, je constate :

* Que les maisons ont été construites sur un seul coté, bénéficiant ainsi de la protection du château,

* Que sur la butte, un chemin piéton serpente pour rejoindre mon rêve de pierres.

J'arrive ho toi, ma beauté médiévale !

  Venez faire une ronde (dansante) autour de la ronde tour

Le village

     Dans le village, certains murs de maison ont une forme arrondie (comme une tour flanque voir vocabulaire). Je crois déceler des fentes d'archère aujourd'hui obstruées. Le village devait faire partie de la première défense. D'ailleurs, un plan me montre la position d'un "château" (maison forte ?) en aval de la tour.

 

La découverte  de la ruine

     Depuis le bas de la colline, "ma beauté" commence à révéler ses charmes. Ce n'est pas une tour ronde comme pouvait le laisser supposer sa vision de loin.

Humm, quelle coquine !

  Elle sait cacher ses atouts.

     Mais en arrivant sur le plateau, "ma beauté" reprend une forme ronde.

Quel est donc le secret de ses changements de formes suivant l'angle de vue ?

 

L'analyse

     La vérité est évidemment simple à comprendre, la tour a une forme oblong. Elle est bombée du coté de l'attaque et plate coté logis. Cette forme est assez habituelle pour une tour flanque, mais assez rare pour un donjon médiéval. Le mur de la partie arrondie a une épaisseur très importante (2 m ?). C'est un peu un mur bouclier.

     Comme toujours avec une tour médiévale, la porte d'entrée est à plusieurs mètres en hauteur. Avec la reconstruction de cette tour et l'absence de trou de boulin, il est impossible de savoir si l'accès se faisait par le chemin de ronde ou une passerelle en bois ou une échelle amovible.

 

Avez vous remarqué la différence de qualité et de couleur des pierres d'angle ?

  Avec les reconstructions et consolidations (voir le ciment sur le mur), il est difficile de connaître la raison.

    Dans l'herbe, il me semble voir les traces des courtines (un mur est présent dans le prolongement de l'angle Nord-ouest). Elles confirment le plan vu sur un panneau proche du site.

 

    L'intérieur :

      Comme vous l'avez constaté, il n'y a pas de porte dans ce château, ni d'escalier pour monter dans la tour. Conséquence : Pas d'intérieur à vous décrire.

   Mais en faisant un peu l'espion, j'apprends qu'il n'y a rien de spécifique dans les entrailles de cette construction. Maintenant que vous êtes des experts en construction médiévale, vous imaginez :

* Qu'il n'y a pas d'escalier dans la tour.
* Que l'ascension dans les étages se faisait par des échelles en bois que le occupants retiraient en cas d'attaque.
* Que le rez-de-chaussée aveugle était une réserve uniquement accessible depuis l'étage supérieur.
* Que .... "mais je sais que vous savez".

 

  Avant de partir, je savoure la richesse d'une ruine médiévale : Le magnifique panorama.

 

 
Histoire du village et du château :

* Au 11ème siècle, il semble qu'un fortin soit construit sur la butte (au 10ème siècle, les Sarrasins ont beaucoup sévi dans la région).
* A la fin du 12ème siècle, l'évêque de Gap fait construire une fortification sur la colline pour prévenir des attaques.
* Au début du 13ème siècle, la famille Faudon, vassal du Comte de Forcalquier, fait construire une forteresse sur la colline en face. Cette construction "rivale" ne va pas plaire à l'évêque de Gap. Un conflit est inévitable.
* Au 13ème siècle, il semble que l'évêque de Gap ait fait détruire le "fortin" ennemi en face.
* En 1420 (?), l'évêque fait réaliser de nombreux travaux de modernisation de défense suite à l'amélioration de la puissance des armes de jets.
* En 1519 (?), le château subit un incendie qui marque sa fin.
* En 1996, de gros travaux sont réalisés pour réhabiliter cette tour.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. La tour est consolidée mais souvenez vous que c'est une ruine et que les pentes sont abruptes autour, donc attention avec les enfants. 

Que cette région est belle !

  Vers Menu châteaux des Hautes Alpes

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 17/08/2013 10:51

Alors vous avez vraiment "émigré" vers le Sud... de notre département !
Dites-moi que vous voyez le Mont Aiguille de chez vous et ça me ravira ! Cette montagne me fascine, par sa forme bien sûr, par son herbe au sommet, par sa situation aussi qui la fait se détacher
tant bien, et... par ses légendes !...
Au début du XIIIe siècle, les gens savaient que "l'herbe verdoyait au sommet" (aperçue d'en face, depuis le Grand Veymont, ou l'imaginaient-ils, comme la suite ?) Et même, certains de ce temps y
auraient vu "de beaux draps blancs y sécher, selon l'habitude des lavandières" : c'est joli, non ? (ce n'est pas de moi, bien entendu, mais de Gervais de Tilbury)
C'est Othon 1er, dans votre article de "la Tour aux Puces" qui m'a fait me souvenir de cela... association de noms, bien que Gervais de Tilbury ait vécu du temps d'Othon IV... nos " Empereur du
Dauphiné", en quelque sorte (et en réalité !)

Le Chevalier Dauphinois 21/08/2013 11:37



  Ce Mont si unique n'est point visible de chez moi. Une montagne m'empèche. Mais j'ai prévu de faire une croisade pour l'aplanir.



Anne la Dauphinoise 15/08/2013 22:29

Merci pour la liste, Chevalier ! (que point n'avais-je songé à voir)
La Roche des Arnauds me "parle" de suite (ainsi que la Bâtie Neuve puisque je vous en ai parlé ici), les autres... à voir ! Il va me falloir fouiller dans mes notes dispersées et dans mes grimoires
(car je récupère mes bribes d'Histoire dans plusieurs livres... ce serait trop beau de tout avoir sous la main dans un seul !)
Mais, un peu de temps me laissez, à ce que je lis... Ouf ! ... Vous remarquerez que pour une fois, point impatiente je suis...(apprendrais-je la sagesse ? moi, "la petite" de 600 ans, avec mon
Chevalier de 800 ans !)

Le Chevalier Dauphinois 17/08/2013 08:07



   Le département 05 est proche de ma masure et pourtant, je n'ai que peu visité ses ruines. Ce n'est que lors de croisade dans des régions plus au Su que je m'arrête quelques "minutes"
pour voler des images.


  Mais il me faudra un jour les montrer dans ce blog... 2014 serait elle l'année de ce Sud-Dauphiné ?


--> Pour la Sagesse ?... Diantre, point de réponse j'ai... Mais il est vrai que mon Grand Âge me permet d'an donner aux autres.



Anne la Dauphinoise 13/08/2013 21:21

Alors, merci d'avance !
Peut-être qu'il y en aura quelques uns que je connais par leurs bribes d'Histoire récoltées au fil de mes lectures... je l'espère !

Pour la Batie Vieille, je n'ai rien de particulier, sauf, en général au sujet des démêlés entre l'évêque de Gap et nos Dauphins:
Théoriquement, depuis le XIIIe siècle le Dauphin du Dauphiné devait hommage au comte de Provence en premier lieu, puis à l'évêque du comté de Gap. Or, cet usage s'était un peu perdu, du moins pour
le comte de Provence qui n'exigeait plus l'hommage depuis le "Transport" du Dauphiné. (dernier hommage: 1354)
... Or, en 1383, l'évêque de Gap voulut recevoir cet hommage dû.
Les officiers du Dauphin rétorquèrent que vu que leur maître (notre Dauphin) était investi du Vicariat Impérial, c'était à lui, évêque de Gap, de rendre hommage d'abord !
Par la suite, il y eut des problèmes incessants entre l'évêché de Gap et nos Dauphins. (NB: le Dauphiné est bien resté terre d'Empire, même après le Transport: j'en lis des preuves de plus en
plus)
... Et je sais qu'en 1450, du temps de notre Dauphin Louis II, futur Louis XI, l'évêque de Gap dut implorer son pardon au Dauphin alors qu'il était allé à Rome auprès du pape en espérant que le
contraire se produirait ! (pour une affaire datant de 1445 dans laquelle La Bâtie Neuve est citée d'ailleurs)

Le Chevalier Dauphinois 15/08/2013 21:44



 Dans le département du 05, je n'ai pas visité beaucoup de ruines. Mais toutes celles qui ont eu la chance d'être immortalisées par mon appareil photo sont listées ici.


  Alors...... votre livre d'histoire va frémir en 2014 et 2015.



Anne la Dauphinoise 13/08/2013 00:43

L umineuse tour, "médiévale beauté",
A t-elle fière allure à mes yeux, posée

B ien droite sur sa colline, unique vestige
A ujourd'hui d'un castel; pour moi prestige,
T ant aurions-nous pu ne voir qu'un amas
I nforme de pierres, si un jour n'avaient pas
E u volonté d'aucuns la sauvegarder...

V eille t-elle ainsi toujours, accoutumée
I l est vrai de le faire, sur le village.
E n était-il de même au Moyen-Âge :
I mmense réconfort habitants trouvaient
L oger près de leur seigneur, et c'était
L ien vassalique alors montré : devoir
E tait aussi du côté du "pouvoir"...

H abitat arrondi avec archères,
A u pied de la butte, prouve que naguère
U ne enceinte existait; un plan donné
T rès bien confirme vos dires. Dans le passé
E urent vraie richesse évêques de ce Pays :
S econd castel purent ériger ici.

A votre "graal" je reviens maintenant.
L a belle vous a surpris, tout en changeant
P lusieurs fois de forme, mais point de magie :
E st plate côté logis : côté "amis",
S es rondeurs, les garde t-elle pour l'ennemi.

D 'aucuns auraient fort aimé le contraire !
A t-on affaire ici à "charmes de guerre" !...
U ne porte, très haut, est un atout second;
P uis ouvertures très rares sont une façon -
H ors du temps, je l'accorde - d'être "bien chez soi".
I l nous importe peu qu'entrailles là ne soient
N ullement vues : avez su raviver,
E n les énumérant, tout leur passé.
...

N e connaissais-je cette ruine de ma contrée...
B onheur ce fut ici de l'encontrer.

Le Chevalier Dauphinois 13/08/2013 14:40



  De cette région, je possède quelques images de châteaux (très ruinés bien sur) qui lentement apparaîtront sur le blog. Ainsi d'autres bonheurs de sites médiévaux vous raviront.


 



jmduvignaux 03/02/2009 14:33

Merci, chevalier, pour votre réponse si rapide et prometteuse ! Du coup je me permets une autre petite question; le petit chateau prétendument à la Batie-Neuve selon la carte postale :
http://cards.geneanet.org/popup_image?src=jmduvignaux662.jpg
est-il en fait le chateau de la Batie-Vieille ou est-ce bien un chateau voisin ?

Le Chevalier Dauphinois 03/02/2009 17:52



hihihihi.... Des lieus et des châteaux ou des mottes castrales nommés La Bâthie (avec ou sans le H puis avec un a ou un â) sont nombreux en France.
Mais il existe bien à quelques km à l'Est une ruine très consolidée au bord de la route et proche du centre bourg. Elle n'a plus la forme de votre photo.

    Elle est visible sur cette carte : http://chateau.over-blog.net/article-29393950.html.
Le lieu se situe un peu au nord du lac de Serre Ponçon, à droite de la Bâtie vieille.
Je l'ai évidemment visitée, mais je suis en ce moment dans ma rédaction de ruines de l'Ouest de la France, je ne suis pas certain de faire un article prochainement sur le département des Hautes
Alpes.
.... Pfff, notre beau pays comporte quelques 20 000 vestiges médiévaux.... J'ai un loisir qui va me prendre au moins 3 vies .