Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 06:30

 

      Bien que moins spectaculaire que les châteaux forts, les églises fortifiées ont aussi été un des systèmes de défense au moyen âge. Voici un bel exemple.  

 

Département :   08 - ARDENNES 

 
Le bourg

   Situation :   (--> la voir sur une carte)

       La petite commune de Nouvion sur Meuse se situe à 70km au Nord-est de Reims, à mi-distance (10km) entre Sedan et Charlevilles-Mézières.

   Coordonnées du bourg :

49° 42′ 2″ N 4° 47′ 45″ E
 49.700556°  4.795833°

 

L'église fortifiée

       L'extérieur

Préambule

    L'église Nouvion sur Meuse n'est pas dans la liste du circuit des "églises fortifiées de la Thiérache", pourtant elle en a toutes les caractéristiques.

 

L'arrivée

   Comme souvent, l'église trône proche du centre du village. Mon dictionnaire des châteaux m'affirme que cette imposante construction est fortifiée. De loin, bien qu'elle soit massive, elle semble classique.

    Le clocher a certainement dû servir de tour de guet dans cette région de plaine, mais curieusement, je ne vois pas de fente de tir, ni archère pour repousser les assaillants. De système défensif efficace, je n'en vois aucun.

 

Plusieurs systèmes défensifs

    En approchant, je constate que la porte latérale de l'église est défendue une petite bretèche (voir vocabulaire).

"Voila une défense minimale" pensais je.

     Soudain, une autre bretèche apparaît (heu, non, non, cela ne pousse pas instantanément  ). Avec ce ciel sombre chargé de nuages, la pierre est peu colorée et il faut beaucoup d'attention pour découvrir les systèmes de défense.

    La 2ème bretèche comporte des corbeaux moins bien taillés que la précédente, mais elle est accompagnée d'une gargouille qui a peut être vu passer un liquide bouillant limitant l'ardeur des assaillants.

  Petite parenthèse :  
 

- Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas de l'huile bouillante que les défenseurs déversaient et ceci pour 2 raisons :
    * L'huile est rare et très coûteuse, la gaspiller n'est pas une attitude médiévale.
    * L'huile met beaucoup de temps à être portée à ébullition, ceci est incompatible avec une attaque "surprise" ennemie. Il faut énormément de bois pour la chauffer.

- Ce n'est donc pas de l'huile qui était jetée sur les "vilains pas gentils", mais entre autre de la pois et aussi de l'eau lorsque la fortification possédait un puits et non une citerne.

 

 

Encore des défenses

      A l'arrière de l'église, une construction "en verrue" m'étonne. La petite documentation dont je dispose affirme que c'est un bâtiment de refuge.

Avez vous remarqué la qualité du parement d'angle ?

    Ces grandes et belles pierres taillées surprennent par rapport aux petites pierres asymétriques du mur. Mais il semble avoir été refait "récemment" et peut être pas dans le même esprit que nos ancêtres du 15ème siècle.

    Votre oeil d'expert a certainement remarqué les trous de boulin (voir vocabulaire) et surtout la canonnière avec un large ébrasement. Ce bâtiment de repli en comporte plusieurs à des hauteurs différentes et surtout avec une belle taille de pierre. Une de ces canonnières possède une caractéristique inhabituelle.

L'avez vous remarquée ?

   Elle permet au soldat d'avoir 2 angles de tir  tout en restant bien protégé grâce à la pierre centrale.

 

       L'intérieur

  Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle de Nouvions sur Meuse n'échappe pas à la règle. Qu'importe, cette église est une belle découverte à laquelle je ne m'attendais pas.

 

 

 Histoire de l'église :

* Au 15ème siècle (?), avec les pillages et l'insécurité, l'église est fortifiée pour protéger les villageois.
* En 1972, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame de l'Assomption) est libre et gratuite. La visite de intérieur est autorisée en dehors des offices, mais la partie fortifiée n'est pas visitable.

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux des Ardennes 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Champagne : 08 10 51 52 77
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 02/08/2012 22:29

P uis-je vous remercier, Chevalier
O utre que grand temps avez passé
L impides sont vos explications
I mages à l'appui à foison.
O ccasion pour moi de parfaire,
R avie, mes notions "militaires"
C ar même si vocabulaire sais-je
E t la manière de faire un siège
T outefois mon savoir n'est pas
I mmense. Assiéger des villes, ah !
Q ue l'ai-je fait tant souvent, c'est vrai...
U niquement, le devinez,
E n lisant, au chaud, protégée !

Le Chevalier Dauphinois 03/08/2012 13:21



  Mes maigres connaissances acquises après 800 ans d’errance dans notre beau Royaume, j'ai plaisir à les partager. Et j'avoue que parfois, dans mes petits articles, je passe trop vite sur un
détail important.


  Heureux je suis que votre connaissance militaire se perfectionne "chaque jour".



Anne la Dauphinoise 02/08/2012 14:40

Par contre, point n'ai compris le principe de la canonnière à 2 angles de tir, par rapport à la photo : il y avait en fait 2 bombardes (ou autre) de chaque côté ? on croirait que les 2 côtés de la
canonnière sont bouchés... donc je me demandais par où sortaient les boulets ?... mais apparemment point ne sont (ou n'étaient) les côtés bouchés, c'est cela ? seule la photo est "trompeuse" ?...
ou alors je n'ai rien compris du tout...?
... Quant à l'huile bouillante, il est vrai que beaucoup font l'erreur, moi y compris... mais j'avais appris "la vérité vraie" il y a quelques siècles (!) au cours de ma visite inoubliable du
château de Bonaguil, par un guide passionné comme je n'en ai oncques mais rencontré depuis lors, d'ailleurs.

Le Chevalier Dauphinois 02/08/2012 19:03



   Compris vous avez Princesse Anne. Cette petite canonnière (ou plutôt arquebusière) permet par exemple à 2 soldats de tirer alternativement dans 2 directions différentes couvrant ainsi un angle de défense important.... Évidemment, il est aussi possible de réaliser cette fonction
avec un seul tireur.


   Il aurait été possible de réaliser la même fonction avec 2 trous différents comme au château de Miolans en Savoie ou au château de Bouillon en Belgique (même si cette exemple est pour un tir
avec fusil).


  Une autre solution aurait été d'avoir un embrasement intérieur et un autre à extérieur. Mais cette solution couvre un angle moins important... comme dans cet exemple.


  L'avantage de cette solution est que le tir direct par l'attaquant est "cassé" par le V central. Chaque système a ses avantages et inconvénients évidemment



Anne la Dauphinoise 01/08/2012 21:01

N ouvelle église, nouvel aspect
O r celui-ci trop ne me plait
U n édifice certes massif
V ous en donnez un descriptif:
I l semblerait que le clocher
O ncques n'ait servi mais que de guet
N ulle défense y avez trouvée.

S ur un mur latéral du lieu
U ne bretèche enfin est aveu
R épété, car bien sont-elles deux:

M agnifiques vraies sécurités,
E t d'une gargouille agrémentées.
U n refuge aux angles parfaits
S ut parer aussi aux attaques
E n sont les canonnières belles marques.

Le Chevalier Dauphinois 02/08/2012 13:27



   Quel plaisir de lire votre prose , hoo Belle princesse Anne. Vos mots embellissent encore plus cette originale église fortifiée.



Kelly 21/12/2009 07:27


je suis souvent passé devant et jamais prit le temps de la visiter!! +$$
bonne semaine en ce 1er jour de l'hiver


Le Chevalier Dauphinois 21/12/2009 18:02


Il existe en France de nombreuses églises dont les traces de fortifications ont été effacées avec les années. Sans documentation précise, beaucoup ne sont pas identifiables par nous. J'ai eu cette
chance de la voir différemment ;)


Francis 04/04/2009 07:07

J'habite à 5 km de Nouvion et y vais plusieurs fois par semaine :)

Il y a même un bout de château dans mon village.
Site non mis à jour :

http://www.balcons-de-meuse.com/lumes.asp?id-rub=72440

Le Chevalier Dauphinois 06/04/2009 15:06


Qu'apprends je ?..... Un bout de château que je n'ai point vu ! ! ! !... De suite, je prends mon Blanc Destrier pour le voir !