Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 07:30

 

Département :   26 - DROME

 

Le bourg

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

    Rochechinard est un tout petit village caché dans les premières pentes sur le Face Nord du Vercors. Pour le trouver, il faut aller à Saint Nazaire en Royans (voir sa tour médiévale), suivre la direction de Saint Jean en Royans et ne pas oublier de prendre l'embranchement vers Rochechinard.

    L'étroite route serpente dans cette magnifique région et derrière la petite église, au loin à 550m d'altitude, un rocher semble se cacher. C'est l'incroyable château de Rochechinard, posé sur un rocher avancé. Certains médiévistes appellent parfois ce site :

La Citadelle du Vertige !


Le château

     Loin des routes touristiques, caché dans une combe du Vercors, ce château semble tourner le dos aux hommes qui d'ailleurs l'ont oublié puisqu'aucun panneau indique sa présence ni le sentier pédestre à emprunter. Cette ruine ensauvagée est un de mes endroits de prédilection. Elle est dans un lieu de silence et pourtant elle nous conte 500 ans de vie tumultueuse. A chacune de mes visites elle m'en dit un peu plus.

  Cette ruine est un peu ma maîtresse complice.... Vous allez pénétrer dans mon monde.

 

    L'extérieur  :

     De loin, le visiteur pressé croit voir uniquement 3 tours;  Pas du tout, cette ruine a une personnalité incroyable et une construction unique. Pour comprendre son évolution architecturale, voici le 1er secret :
        - La tour de droite est la plus ancienne (c'est en réalité le logis),
        - Celle du centre a été construite 3 siècles après (?),
        - Celle de gauche est la plus "récente".

   Après une marche facile dans la forêt odorante, la ruine apparaît enfin.  Wahouuu, je suis accueilli par une puissante tour polygonale.

Avez vous remarqué derrière, une autre tour ronde de défense ?

 

La Tour Polygonale 

    Avec l'invention des canons, il fallait que les forteresses médiévales s'adaptent à recevoir des boulets mais aussi à en envoyer. Cette tour d'artillerie a été construite dans ce double objectif. Elle comporte de nombreux détails extraordinaires (oui, je sais, mon imagination et mes qualificatifs devant les vieilles pierres sont sans limite, mais là....... c'est vrai).

   Cette tour posée à même le rocher est une sorte de bastion en forme de U comportant 6 pans de murs à l'extérieur. Plutôt que de construire un épais mur bouclier, l'architecte a créé des angles fuyants pour "éviter" les boulets adverses.

    Les bouches à feu et couleuvrines (voir vocabulaire) ont été intégrées sur toutes les faces et sur plusieurs niveaux.

    Le point faible d'une tour carrée ou polygonale, ce sont les angles, car un adversaire peut s'y cacher. L'architecte de Rochechinard a donc implanté une embrasure pour canon dans un angle.... Voila une construction très rare au 16ème siècle. (Je vous avais dit que ce château est unique)

   Pour la rendre encore plus effrayante, une tête presque humaine montrant les dents a été sculptée. Cette bouche à feu est souvent nommée : La Tête du Diable

   Évidemment, construire "des trous" dans un mur (12 canonnières rectangulaires), c'est le fragiliser.

Et comment fait on pour alléger le poids des étages supérieurs ?

Alors, j'attends la réponse !

     Bravo, vous avez trouvé, il suffit de construire un arc de décharge au dessus (Vous êtes devenus incollable en architecture médiévale).

     Malgré toutes les "armes à feu" sensées les repousser, les assaillants peuvent atteindre la base de la tour, il faut donc une défense rapprochée qui est... ou plutôt qui sont : Les mâchicoulis et les bretèches (voir vocabulaire).
  Au sommet de la tour, quelques corbeaux sont encore visibles et même des traces de créneaux.

    Ce qui est surprenant, c'est la mauvaise qualité des matériaux, des assemblages, de la taille des pierres et de la rusticité des bossages.

  Cela est il du :

   - A une construction hâtive ?
   - Ou à un manque de moyen financier de ses propriétaires ?
   - Ou aux multiples réparations suite aux nombreuses attaques subit par ce château durant les guerres de religion ?

    Je pourrais vous parler de cette tour pendant des heures tant elle est magnifique, mais point vous lasser je veux. Il est temps de visiter l'intérieur du château.

  L'entrée s'effectue à droite de la tour polygonale. Et......

   

La Barbacane Souricière

     Là encore, ce château comporte un piège pour les attaquants. Ce couloir est une sorte de sas (certains médiévistes le nomment : Barbacane-souricière). L'assaillant se retrouve sous le feu d'un des pans de la tour polygonale, mais en plus subit le bombardement de la 2ème tour ronde équipée de canonnières.

 

La Tour Ronde (extérieur) 

       Cet assaillant courageux arrive à franchir la 2ème porte et là, encore un piège. Pour résoudre ce problème il doit réfléchir vite car il est bombardé depuis la tour ronde.  (N'oubliez pas que derrière il y a l'autre tour.... Aie... cela tir de partout). De plus, des traces sur les murs latéraux me font penser à des chemins de ronde, avec tireurs embusqués bien sur.

      En passant la nouvelle porte, l'attaquant se trouve devant un nouveau problème : Un vide à franchir.
  La tour pentagonale et l'entrée sont isolées du château, et un pont amovible (je ne pense pas que cela soit un pont-levis) est nécessaire.

   Une vue depuis l'extérieur montre cette séparation entre les 2 tours d'artillerie. Un arc de pierre (comme un pont) devait supporter les poutres rétractiles.

   Au 21ème siècle, point de canon il y a, par contre il faut sauter pour entrer dans la tour ronde, car de passerelle il n'y a plus.... Hop !

 

La Tour Ronde (intérieur) 

    Évidemment, point de décors luxueux, point de rideau aux fenêtres (si, si, il y a des fenêtres coté du ravin, souvenez vous), cette tour de 4 étages sur plancher est pour des militaires. En regardant vers le haut, il n'y a que bouches à feu et murs épais.

   Je pourrais vous narrer cette tour pendant des heures tant elle est passionnante.... Je ne vous dirais rapidement que :
        * L'architecte a utilisé merveilleusement le rocher pour construire cette tour,
        * Le plafond à voûte hélicoïdale est "magnifique",
        * Des traces de cheminée sont visibles sur les 2 premiers niveaux (cuisine pour soldats ?)

   Depuis le rez de chaussée de la tour, un escalier étroit monte vers le logis.

Avez vous remarqué le petit caniveau sous les marches ?

  C'est le système de récupération des eaux de pluie vers la citerne (se trouvant dans la tour ronde).

 

Le logis seigneurial

     Cette pseudo tour est un réalité l'un des murs du logis seigneurial. Sur la droite, à l'extérieur, il y a les vestiges d'une tour escalier desservant les 4 étages.

  Évidemment avec les années et les "pillages", peu de pierres caractéristiques ou de décoration sont visibles. Le logis est devenu un parallélépipède de pierres, pourtant avec un peu d'attention, il est possible de voir :

   * A l'étage inférieur, des embrasures dans le mur Est pour la défense.
   * De nombreuses fenêtres sur 4 étages sur la façade Ouest (coté ravin).
   * Les vestiges de latrines (c'est ce que mon imaginaire croit voir).
   * Une cheminée avec 2 foyers distincts : Cette pièce serait la cuisine.
   * ...

 

     Les angles de ce logis ne sont pas droit car le bâtiment épouse le rocher. Par contre, à l'extrémité Nord, la forme semble arrondie.
Était ce l'emplacement de la chapelle ?
   Avec toutes ces réflexions, mon ventre crie famine. Et c'est en admirant la plaine de Rochechinard et le massif du Vercors que je vous quitte pour une collation bien méritée.

 

 
Historique du château :

L'incroyable histoire du château de Rochechinard est ICI.

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 26 Vers Menu châteaux de la Drôme

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

klr 24/09/2016 16:26

Visite en famille du château ce matin. Grâce à la lecture de ce blog au préalable nous avons pu observer attentivement tous les détails. On adorerait pouvoir entrer... evidemment. Mais le chateau est toujours en chantier et l'entree impossible. J'ai lu cet ete les romans de Mireille Calmel "le chant des sorcieres" dont l'histoire raconte entre autre la captivité du prince djem et sa rencontre avec Helene de sassenage... de quoi augmenter le mystere et les legendes de rochechinard...

Le Chevalier Dauphinois 24/09/2016 18:06

* Bien le bonjour et merci pour votre commentaire.
* J'ai visité ce château 3 fois dont 2 au siècle dernier ce qui explique que j'ai pu entrer dans la ruine.
* Ce château est fascinant par son architecture (3 tours d'époque différente), mais aussi par son illustre personnage.
* Ce "Zizim" a marqué l'histoire du lieu mais aussi de mon Dauphiné.
* Prochainement, je montrera la tour d'un château qui fut son dernière prison.

patrick 06/03/2011 09:01


Bonjour
Lors de ma visite sur ce chateau le 05/03/2011 celui-ci n'est plus accesible que depuis l'entrée.

Actuellement en cours de consolidation, les intervenants ont mis un porte en fer forgé à la porte de la tour ronde seul passage vers le reste du chateau. Impossible d'ouvrir car des madriers sont
mis en travers et dans le cas ou on démacerais ceux-ci risque important de déclencher la projection de pierre.

Sinon ruine formidable et gros travail pour les restaurateurs mais pas impossible.

Cordialement

patrick


Le Chevalier Dauphinois 06/03/2011 16:38



    J'ai appris que ce château avait été acheté, mais je ne savais pas qu'il était déjà en rénovation.


   Voila une bonne nouvelle pour ce site si unique, et une moins bonne pour les découvreurs de vieillez pierrez comme nous.


  Dans quelques années, ce sera un site incontournable à découvrir.Alors... Réjouissons nous !


Je modifie de suite la prose de ce château fort.



Titichu 02/10/2009 16:24


En préparant notre sortie Géocaching (sorte de chasse aux trésors)dans la Drôme, quelle délicieuse surprise de trouver ce site. Nous sommes allés, mon mari et moi, à Rochechinard. Ce château
médiéval nous a enchantés. Merci de nous faire connaître ces merveilles.
Titichu de Grenoble


Le Chevalier Dauphinois 02/10/2009 22:18


Rochechinard est une ruine peu connue mais si unique. En plus, le paysage est surprenant et le village si paisible.
Il y a d'autres trésors dans la Drôme et l'Isère..... Ils arrivent doucement car en ruine ils sont et désiré ils aime être.


martin 13/08/2009 13:29

de bonnes nouvelles, la mairie est en pourparler pour acheter les terrains de "mon" château de Mantaille, ceci affin de le rendre disponible pour le sauvegarder, consolider, etudier, et pourquoi pas le rendre dispo pour des etudiants en archéologie. Je vais me régaler a étudier cette ruine qui reserve bien des suprises (oui je sais , suis le seul a y croire....)

Pour cela je vais meme me lancer dans un diplome universitaire en archéologie et taille de pierres. Meme si on ne parle pas de reconstruction (trop de travail) je pense qu'il est possible de faire quelque chose.

a suivre donc...

Le Chevalier Dauphinois 13/08/2009 18:25


C'est formidable ! ! ! ! ! !
1- Savoir que les pouvoir public s'interressent enfin à notre patrimoine.
2- Savoir que ce château enfoui dans les arbres puisse se laisser admirer dans quelques années
3- Savoir que messire Martin se consacre et consacre son temps à l'étude archéologique.
.
Magnifique !
 Après avoir été oublié des hommes, cette ruine retrouve une nouvelle vie. Victoire et félicitations à vous messire.


martin 13/08/2009 00:52

tres interessant ce chateau surtout que sa restauration commence, et je vous dit pas le travail... Faut d ailleur que j y passe, car j ai un embassadeur qui a joué pour moi... le passage est securisé maintenant par exemple. c est quand meme mieux! donc bonne chance et courage et ce chevalier...

Le Chevalier Dauphinois 13/08/2009 12:31


Il faudra aussi que je retourne redécouvrir cet château si unique !.... L'automne est propoce à cette balade surtout qu'il y a des champignons un peu plus bas.