Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 06:30

 

Département :   32 - GERS  

 

Le bourg

Voir et être vu. Telle est la devise de ce château.    Situation  (--> le voir sur une carte)

      Le petit bourg de Castet-Arrouy est situé à 55m à l'Ouest de Montauban, à 30km au Sud-Est d'Agen et à 15km au Nord-Est de Lectoure.

   Coordonnées du château :

43° 59' 5.622" N 0° 43' 59.318" E
 43.984895°  0.733144°

 

   Toponymie (petite initiation)

      D'après ma documentation, Castet-Arrouy se traduit littéralement par Château Rouge. Cela ferait allusion à un fortin en bois recouvert d'argile rouge durant le Haut Moyen Âge.

     Mais d'après un visiteurs avisé, en patois Gascon, cela viendrait de "arrouyat" signifiant : Mur écroulé ou pierre qui roule.

 

Le château : 

    Point besoin de pic imposant ni de pog vertigineux pour implanter un château dans le Gers, celui de Gachepouy est construit sur une colline de 175m d'altitude, mais il se voit de loin.
    Dans cette belle région, les sentiers sont nombreux pour les amoureux de la marche. Depuis le village de Castet-Arrouy, il est possible de se rendre à pieds au château en respectant les champs cultivés.

    Plus j'approche du sommet et plus je sens ma fièvre médiévale monter, même si je vois que c'est une ruine qui m'attend. Comme toujours, je fais le tour pour m'imprégner de cette puissante "beauté".

 

    L'extérieur :

La découverte

     Un détail ne vous a pas échappé j'espère. Il n'y a pas de rempart entourant le château, pourtant une "motte" circulaire l'entoure. Peut être que les pierres ont été utilisées pour construire les maisons alentours.

     La forme générale du château est un parallélépipède de 2 étages, flanqué aux angles Nord-Ouest et Sud-Ouest de 2 tours carrées. Il me fait penser au château de Mansensome.

 

La qualité

     Bien que certains murs aient souffert, les courtines comportent des pierres correctement taillées et jointives.

Avez vous vu la qualité de construction du mur d'angle ?

     Évidemment, ce n'est pas Versailles et de nombreuses bouches à feu ou arquebusières de formes différentes sont visibles sur les murs. Elles sont aussi à des hauteurs différentes dont certaines pour effectuer un tir droit, très efficace au 16ème siècle. J'ai hâte de découvrir l'intérieur.  

 

    L'intérieur :

       L'avantage avec une ruine "un peu cassée", c'est qu'il n'y a pas de porte verrouillée. Quelques mètres plus loin, je découvre ses entrailles.

Wahou, quelle merveille !  

 

Le 1er bâtiment

   Regardez tous ces détails :

* Il y a d'abord la confirmation que ce château comptait 2 étages.
* Puis, l y a des fenêtres sans meneau  et sans coussiège (voir vocabulaire) avec des volets en bois, cela prouve que ce château a été habité "récemment" (car un bâtiment médiéval ne comporte pas d'ouverture aussi grande).
* Il a aussi les arquebusières ajoutées dans le mur, prouvant une modification au 16ème siècle.
* La renaissance a aussi marqué ce château, regardez ces belles niches qui devaient porter un buste (féminin ?).

 J'ai l'impression d'être dans un cabinet de travail ou un boudoir.

Qu'en pensez vous ?

    Même en ruine, même si la végétation s'empare du site, la délicatesse des décors et la finesse des sculptures se voient et trahissent le bon goût de ses anciens propriétaires.

 

Le 2ème bâtiment

   Sur une autre face, la ruine montre une ambiance différente. Les niches et sculptures ont disparu au profit de grandes cheminées avec des pièces plus spacieuses. J'ose faire quelques suppositions pour les étages : Salle de réception et chambres.
    Mais en observant la grande cheminée du rez de chaussée, j'ai l'impression d'être dans la cuisine. Je sais, mon imaginaire est fertile, je vous l'avais déjà dit. Mais je doute un peu car il n'y a pas de chauffe plat, ni de...
.

Le 3ème bâtiment

   En déambulant dans cette ruine, je découvre une salle avec un plafond voûté. Elle comporte une immense cheminée pouvant contenir "un boeuf" et une ouverture pouvant être un chauffe-plat. Un peu plus loin, une double "bulle" me fait penser à un four à pain et à gâteau.....Je sais, mon imaginaire est....
    Ce serait donc la vraie cuisine.

Avant de  partir vers une autre découverte, je contemple une dernière fois cette belle ruine.

 

 

  Histoire du château :

* Certains historiens pensent que durant le Haut Moyen Âge, un premier château aurait été construit.
* Au 14ème siècle, ce château est construit.
* Au 16ème siècle, la défense du château est "modernisé" avec des bouches à feu.
* Entre 1579 à 1584, le château est aménagé pour Anne d' Aydie, Baronne de Pordéac (voir titres de noblesse).
* Vers 1601, construction d'une tour escalier demandée par sa propriétaire : Catherine des Fontaines.
* De nombreux propriétaires se succèdent durant 4 siècles réalisant quelques aménagements de confort.
* Durant la 1ère guerre mondiale, le château aurait été abandonné. Il semblerait qu'il était encore en bon état.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. Mais attention, la ruine est fragile et dangereuse, de plus c'est une propriété privée.

 

C'est certainement une sculpture de princesse qui trônait ici

  Cliquez pour voir le menu des châteaux forts du Gers Vers Menu châteaux du Gers

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gascogne : 32 47
commenter cet article

commentaires

laffourcade 09/12/2014 11:59

selon les anciens pratiquant régulierement le patois local le mot Arrouy proviendrait plutot du mot "arrouyat" mur ecroulé ou pierre qui roule .En effet en LOMAGNE il n'y a pas d'argile rouge

Le Chevalier Dauphinois 09/12/2014 18:04



* Merci pour votre retour sur l'origine du nom.


* De suite je modifie ma prose.



Anne la Dauphinoise 16/10/2014 21:04

G achepouy est nom charmant à mes oreilles,
A insi que cel du bourg : m'attire t-il tout pareil.
C omme j'aime appellations chantant si joliment !
H eur avons-nous, en France, d'en ouïr tant et tant...
E t "fantôme" du castel en contre-jour montré
P articipe à le faire encore plus apprécier.
O utreplus, ses entrailles offrez, et leur splendeur.
U nivers que je mire toujours avec bonheur :
Y sent-on vie passée, et d'elle toutes les "saveurs",

C omme dans cette cuisine qui me fit grand effet,
A ssurément parce que voilà endroit qui est
S ynonyme, à mes yeux, de l'âme d'une chaumière. "
T radition" voulait qu'elle soit l'unique pièce naguère;
E tait-ce lieu "d'assemblée" et tout s'y déroulait.
T out cela, bien sûr, chez "menu peuple" se passait...

A lors qu'elle ne servit, ici, qu'à préparer
R ôts de gibiers divers, et pain, et mets sucrés.
R appel aussi qu'étaient aisés hôtes du castel :
O n devine que cette salle voûtée fut vaste, fort belle.
U n autre indice nous montre des seigneurs la richesse :
Y sont niches sculptées avec délicatesse,

G arantie qu'étaient hommes (et dames !)également
E veillés à l'art, et prisaient cadre élégant,
R endant au fil du temps ainsi les intérieurs
S ouvent moins austères, guerriers, que les extérieurs.

N e saurons-nous point si ce fut le cas ici,
O ù structures principales sont en lambeaux parties...
T outefois, peut-on dans ces vestiges retrouver
A spect initial de ce castel au passé :

B eau quadrilatère* bien fermé avec deux tours
E n diagonale, tant hautes, pour scruter alentours;
N iché sur petit tertre et en si belle contrée :
E nvoûtée suis-je toujours à mirer ses beautés !
...

P uissiez moult de ces ruines encore nous dévoiler,
S ises en ce Pays qu'il m'est doux de contempler !

* je sais que c'est un parallélépipède... mais pour le rythme des vers me fallait un autre mot : j'ai donc "aplati" le volume !

Le Chevalier Dauphinois 19/10/2014 19:06



* Je me souviens de cette découverte.


* Après avoir visité plusieurs ruines très médiévales, rudes, cubique, j'eu plaisir à découvrir cette construction "féminine".


* La diversité durant mes vacances m'anime encore plus.



Anne la Dauphinoise 31/03/2011 22:14


Bien sais que vous êtes en vacances, Chevalier, mais auriez pu faire le ménage dans la cuisine pour que l'on puisse rôtir sangliers et chevreuils dans la magnifique cheminée !
Pour moi, nul doute que c'était la cuisine: cela (se) sent... même à travers l'écran.


Le Chevalier Dauphinois 09/04/2011 19:00



 Ce château est une beauté pour moi, car il symbolise l'évolution architecturale d'un château après la période guerrière du Moyen âge. Il a tout pour faire rêver !



Le Chercheur de vos Empreintes 31/03/2011 11:42


Voila un château qui semble avoir été modifié durant plusieurs siècles. Les décors restant sont magnifiques et délicats.


Le Chevalier Dauphinois 01/04/2011 09:21



  Un château médiéval qui a su évoluer à la renaissance et qui devient ruine est un de mes plaisir. Chaque pierre est une histoire, chaque décors est un chef d'œuvre.



julianeve 08/12/2009 17:15


Merci pour cette belle visite sur les traces de mes ancêtres.
En faisant ma généalogie, j'ai découvert que mes arrières grands-parents y avaient vécu et que ma grand-mère y était née.Mais j'ignore l'histoire familiale et pour quelles raisons ils l'ont
abandonné...


Le Chevalier Dauphinois 08/12/2009 19:31


Hoooo, un personnage noble ayant presque vécu dans ce château est venu sur mon blog poussiéreux... Heureuses sont mes proses .
.... Si vous avez quelques informations, je serais heureux de les récupérer pour faire revivre l'histoire de cette belle ruine.
  A bientôt peut être !