Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 06:30

 

Département :   38 - ISERE

 

Le bourg : 

    Situation  (--> le voir sur une carte)

      La petite ville de Seyssinet Pariset est située à 5km au Sud-Ouest de Grenoble, aux pieds du magnifique massif du Vercors.

 Coordonnées de la tour :

45° 10' 19.895" N 5° 40' 6.827 E
 45.172193°  5.668563°

 

    Toponymie :

SANS VENIN : Quel curieux nom pour un lieu fortifié !

  Dans un article sur l'origine des noms, j'avais essayé modestement de vous donner les bases de la toponymie, mais la dénomination de cette tour est en dehors de toute logique.

    Et, quand il n'y a pas de logique....... la légende est présente. Venez la lire ici .

 Seyssinet Pariset est le regroupement de 2 communes donnant un nom composé :

* Seyssinet : L'origine serait latine, Saxeus signifiant Le rocher. Le bourg eut des orthographes différentes durant 18 siècles : Saisineto, Cheissineto...... 
* Pariset : L'origine serait aussi latine, Pares signifiant Paroi, pente, falaise. Le nom du village changea durant les siècles en : Parisio, Parizeti, Parizet......

 

 
Le château :

    L'extérieur :

Où est la tour ?

  Pour découvrir cette tour, vous avez 2 possibilités :

1 - Soit depuis Grenoble, montez en voiture (ou en vélo si vous avez les mollets) vers Saint Nizier de Moucherotte, petit bourg ayant accueilli les Jeux Olympiques de 1968 (Saut à ski). Et juste avant un virage sur la gauche en épingle, dans le hameau du même nom, vous garez votre monture et continuez à pieds durant 5 minutes.
2- Soit l'envie de nature vous prend, alors faites une belle promenade depuis les bois de Vouillan. Une bonne heure de marche ombragée et odorante.

 

Je monte

    Durant la courte montée (oui, une ruine médiévale est très souvent en hauteur), un marcheur curieux comme moi voit dans l'herbe des traces de rocher un peu taillé et des restes de pierres. Il semble logique d'imaginer qu'un rempart protégeait l'accès du site.

 

Une église

   Le 1er bâtiment visible est  une petite église. Certains textes n'hésitent pas à affirmer qu'elle occupe ou serait la chapelle du château. Sa forme et sa construction semblent l'attester. Sur le linteau de la ported'entrée apparaissent 2 blasons de taille différente. La peinture a disparu mais il semble que l'un représentait celui du Dauphin  (voir titres de noblesse) et l'autre celui du seigneur de Pariset. Le château aurait donc  été possession Delphinal.

   Quelques mètres plus loin, la beauté de pierres s'offre à mes yeux ébahis.

 

     Évidemment, vous pensez que j'ai pris quelques drogues hallucinogènes, car une tour médiévale ne peut pas ressembler à cela. La vérité est plus simple, ce lieu fait parti des 7 merveilles du Dauphiné.   Conséquence : Les peintres et les graphistes lui ont donné une forme "légendaire" !

 

Je vous sens impatient d'admirer cette incroyable merveille; Attention :  Voici la Tour Sans Venin.

    Pour la rendre plus impressionnante, j'avoue avoir pris la photo à genou. Mais n'imaginez pas en voyant la petitesse de la ruine que l'ancien château était peu intéressant. Ce site est millénaire et nous conte l'histoire vraie de seigneurs importants et la conquête de la vallée par les Dauphins du Dauphiné.

   D'ailleurs, pour éviter que la tour déprime, toute seule sur ce rocher venté, les Dauphinois du 20ème siècle lui ont donnée une copine, très bavarde je pense.

 

   Tous les visiteurs arrivant sur ce site admirent d'abord la vue incroyable sur le massif de Belledonne. Les 3 vallées arrivant sur Grenoble s'offrent à nous, et avec un oeil expert au loin par beau temps,  il est possible de voir le Mont Blanc.

                          Quel site unique !

    Et c'est en rebroussant chemin que le visiteur comprend l'importance du site et la grandeur de cet ancien château.  En observant chaque pierre, en fouillant les détails avec les yeux, et avançant lentement dans l'herbe (ou la neige en hiver), il est possible de deviner l'emplacement de la citerne, du logis d'habitation, d'une tour ronde du rempart, d'une.... Vous avez compris que je suis resté 3 heures à compter les cailloux, mais tout est en place pour le "chercheur".

Mais avez vous remarqué au loin ce curieux rocher regardant notre tour ?

   Un vestige aussi légendaire que la Tour Sans Venin ne pouvait pas être encadré par une banale montagne. Ce rocher porte un nom magique : Les 3 pucelles..... Je ne me moque pas, allez voir cet article.

 

    L'intérieur :

  Comme vous l'avez constaté, cette tour est minimale, et il n'y a pas d'intérieur.... Qu'importe, ressentir cette ruine est un plaisir unique...... Qu'attendez vous pour venir la visiter, de plus je pourrais être votre guide.

 

 

  Histoire de la Tour :

* Certains historiens pensent qu'un castrum Romain a été aménagé sur ce rocher. Surveillant les 3 vallées, ce site était judicieux.
* Au 11ème siècle, il semble qu'une tour (en bois ?) soit construite par le seigneur de Pariset. 
* En 1195, Guillaume de Pariset est cité dans un texte.
* Au 13ème siècle, un donjon plus puissant est édifié peut être par le Chevalier (voir titres de noblesse) Roux de Pariset, vassal du Dauphin du Dauphiné.
* A la fin du 14ème siècle, le dernier propriétaire du château meurt sans héritier. Le château est habité par un représentant du Dauphin.
* Durant les siècles suivants, le château est peu entretenu, et doucement déserté.
* En 1672, le site est nommé "La tour du château". Cela signifierait il que les remparts sont en ruine ?
* Au 18ème siècle, le lieu est nommé : "Vieux fort ruiné".
* Au 20ème siècle, la tour est consolidée et une consoeur moderne lui tient compagnie.
* Au 21ème siècle, la découverte est libre et gratuite. Ce lieu est un régal pour qui aime le panorama sur les montagnes.

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 38 Vers Menu châteaux de l'Isère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 14/09/2015 22:34

Préparée depuis un temps était ma prose. Oubliée un tant je l’avais… tellement nous ne mirons plus de ruines Dauphinoises… je pense !

T rès fière, à mes yeux, elle se dresse.
O n s’étonne même de cette adresse
U n brin magique, défiant le temps ;
R uine qui avoue presque mille ans.

S a renommée elle a gardée ;
A u fil du temps est-elle restée,
N ‘en doutons point, une merveille.
S es légendes, sur ce point, y veillent.

V ue magnifique est à son pied,
E t les pucelles de saint Nizier
N e sauraient lui faire ombre aucune :
I l y a place pour chacune ! …
N e savons moult de son histoire.

I dem, si antan quelque gloire
S ut auréoler ce castel.
E st-ce peu de chose, car restes sont bels
R ien que par le fait d’exister…
E t cela sait me faire rêver.

N ‘est-ce point le principal, en fait ?
O utrepasser lors le paraître...
T ant est là à imaginer !
A h, vos ruines ! de vrais contes de fées !

Le Chevalier Dauphinois 18/09/2015 23:40

* Il est vrai que cette année, ainsi que les 2 prochaines, notre magnifique Dauphiné ne sera que peu présent.
* J'ai tant besoin de montrer le Rouergue, le Gévaudan et le Périgord que je renie presque les beautés de mon Blason.
* Mais les surprises en 2016 vont être si grandes, si uniques, si différentes, que la non présentation de nos Dauphinoises constructions sera pardonnée.

Pierre 04/02/2011 10:46


Une des merveilles du Dauphiné, il est sûr que mes articles font figure de petites notes en comparaison de ce travail d'historien professionnel. Sur les blogs, j'ai eu souvent la réflexion que les
gens ne prenaient pas le termps de lire les artcicles longs! un signe des temps vitesse et superficialité, dommage il y a beaucoup à apprendre en allant plus loin. Cordialement, j'ai cherché si
vous aviez un article sur st Antoine, sans succès si c'est le cas je veux bien votre lien, merci.


Le Chevalier Dauphinois 04/02/2011 12:49


Tu as raison, le web c'est la rapidité. Le visiteur regarde les 5 images et va ailleurs. J'ai fait le choix d'article pas trop long mais avec quelques détails. Je n'ai pas encore fait d'article sur
Saint Antoine l'abbaye, et je ne pense pas le faire avant 5 ans. J'ai tant d'autres "priorités".


kty 04/10/2008 11:10

Tiens... elles sont rouge et blanche les tours en ruines maintenant ? hihi

Le Chevalier Dauphinois 04/10/2008 11:25


Ho, oui... et en plus bavardes..... holalalala.... c'est pour cela que l'on dit UNE (pipelette elles sont hihihihi).... vilain je suis... désolé


Véroo 19/05/2008 14:59

Est-ce qu'un jour le chevalier viendra se recueillir en forêt de Vallin ?

Le Chevalier Dauphinois 26/05/2008 14:27


Heu..... seul... moi... dans une forêt... heu...avec des loups... des malandrins... des sorcières... des.... heu... pourquoi pas, mais... tu m'accompagneras ?


domi 18/05/2008 16:42

Ouaaahhhh tu es passé pas loin de chez moi super !!!! je connais très bien le coin puisque j'ai bossé dans le secteur pendant longtemps bisous

Le Chevalier Dauphinois 18/05/2008 19:16


Hooo, nous allons finir par nous rencontrer si nos lieu sont si proches... Je suis reconnaissable... un fou avec une armure à genou cherchant des
indices....hihihihi