Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 07:30

 

Département :   32 - GERS

 

Le bourg : 

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

    Le bourg de Sainte Mère est situé à 60km à l'Ouest de Montauban, à 30km au Nord-Est de Condom, à 25km au Sud d'Agen et à 10km au Nord de Lectoure. 

   Coordonnées du château :

44° 0' 20.419" N 0° 40' 1.416" E
 44.005672°  0.66706°

 

Le château :  

       L'extérieur

Préambule

     Le Gers ne dispose pas de pog comme le département de l'Aude, ni de haut rocher plat comme l'Alsace, mais cela n'a pas empêché les seigneurs du Moyen Âge de construire des fortifications sur les nombreuses collines.

 

La découverte

    Comme beaucoup de forteresses Gersoises, le château de Sainte Mère, posé sur sa butte, est visible de loin  marquant le territoire du seigneur et surveillant les vallées. Avec ces 2 tours opposées, il me fait penser au château de Mansencome à quelques kilomètres.

 

Un bourg fortifié

   En approchant, je découvre  une autre tour dans un rempart. Sainte Mère ne possédait pas un simple château, c'était un petit village qui devait être fortifié. Et c'est entrant dans la petite cité que je confirme mon hypothèse du bourg fortifié : Voici la Tour-Porte devenue le clocher de l'église.

 

Le petit rempart n'arrête plus les assaillants

Premère analyse

     Quelques mètres plus loin, "la merveille" est là : Haute, solide, grandiose, élancée, robuste, massive......

  Je ne vous montre pas un bâtiment "classique". Regardez bien cette construction. Ce "vestige" semble être l'un des plus anciens châteaux Gascon.

Il faut prendre son temps pour le découvrir et le ressentir !

  Ce bâtiment est entouré d'un mur aujourd'hui peu élevé. Ce devait être le rempart extérieur du château.

 

Le plan

   Avant de vous faire découvrir le château, je préfère vous montrer son plan assez simple et curieux.
     L'architecture est (ou semble) "classique" pour la région; Un haut logis rectangulaire et central avec 2 tours asymétriques de forme carrée et opposées..... Pourtant....

 

Les surprenantes tours

  Avez vous remarqué sur le plan une curiosité  ?

    Les 2 tours ont été construites dans l'alignement de la façade Sud, ce qui va à l'encontre des règles de défense. Normalement, une tour doit être décalée de la courtine pour en assurer la protection.

Les châteaux Gersois m'étonneront toujours !

 

Analyses des tours

     La plus petite mesure environ 3m x 2m de coté pour une hauteur de 20m. Elle comporte peu d'ouvertures exceptée quelques rares archères cruciforme à croix pattée puis une fenêtre à meneau certainement ouverte au 16ème ou 17ème siècle.

     L'autre tour a une hauteur de 26m pour une base presque carrée de 5,5m. De belles archères cruciformes (identiques à celles de la petite tour) ainsi que 2 ouvertures ogivales apportent peu de lumière.

La fonction de défense était la seule raison de ces tours. Mais avez vous remarqué la qualité de construction ? Les pierres ont une taille parfaite et sont si jointives que la végétation n'arrive pas à pousser entre ces blocs de calcaire blanchâtre.

 La fée du logis n'est pas venue, car il reste un peu de poussière !

Le Logis

   C'est un bâtiment rectangulaire de 18m x 11m. Sa hauteur actuelle est de 15m. Il comporte 3 niveaux :
A - Le niveau inférieur semble être réservé à la défense puisque le mur affiche de belles archères droites (voir vocabulaire).

B -  A l'étage supérieur, les ouvertures abîmées sont d'anciennes fenêtres trilobées, certainement ajoutées après la construction d'origine.

   Curieusement, au dessus des fenêtres, sont visibles des corbeaux.

Étaient ce des supports pour des hourds en bois ?

    Sur un des cotés, le mur comporte des trous pour des poutres qui me font penser à un chemin de ronde, cette hypothèse est renforcée par la porte en arc brisé .

   Je vais tenter une "intrusion".

 

       L'intérieur :

    Ce bâtiment est une propriété privée et impossible à visiter. Une vieille brochure (trouvée dans un "pucier") montre son intérieur. Un "passant", surpris de voir un touriste en janvier, me confirme  que :

* Le rez de chaussée a une faible hauteur (3m ?). Ce devait être la réserve.
* Le 1er étage doit être sombre, car seules les archères apportent la lumière.
* Au 2ème étage, les fenêtres rendent les salles habitables. Une grande cheminée prouve que c'était l'étage de vie. Une magnifique corniche comporterait (?) encore des têtes sculptées (peut être un peu comme celle-ci ... retrouvée au château de Wassenbourg en Alsace).

  Si vous disposez de photos de cet intérieur, je serais heureux de les publier.

 

 

 Histoire du château :

* En 1280, Géraud de Montlezun, Evêque de Lectoure, fait construite une fortification. Elle servira de résidence des Evêques durant 499 années.
* Vers 1600, il semble qu'il soit accidentellement incendié (d'après Sérafin).
* Après 1792, les révolutionnaires réquisitionnent le château et le vendent à des marchands de biens. Comme souvent, ces personnages démantèlent les murs pour vendre les pierres, boiseries, poutres etc.....
* En 1943, le château est inscrit aux Monuments Historiques.
* En 1977, le château est classé aux Monuments Historiques.
* Au 20ème siècle, le bâtiments est acheté semble t il par un Anglais qui le restaure.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. Le château est une propriété privée, la visite de l'intérieur est interdite. 

 

  Cliquez pour voir le menu des châteaux forts du Gers Vers Menu châteaux du Gers

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gascogne : 32 47
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 03/12/2015 21:55

M agie toujours opère ici
A vos images… ne m’en lasse mie !
G rand dommage que les hôtes d’antan
N ‘aient été laïcs… Bien gênant
I l m’est dire que j’aurais aimé
F aire partie de « la maisonnée » !…
I llogique ! (je le sais : pas sûr !…)
Q uoi qu’il en soit, m’attirent ces murs
U ne fois encore… Puis-je bien rêver,
E veillée, de cette contrée.

Le Chevalier Dauphinois 08/12/2015 18:52

* Les châteaux (ou les maisons fortes) de ce département sont (un peu) atypiques.
* Certains historiens un peu moqueurs affirment que c'est la "radinerie" des Gascons qui a créé ces sites au fortification minimale.
* Mais d'autres supposent qu'étant loin des frontières entre Français et Anglo-Aquitains, le risque était moindre de voir une vile troupe armée ennemie.
* Qu'importe où est la vérité, la sobriété des constructions médiévales de ce départements me fascine.

Anne la Dauphinoise 04/11/2013 21:31

S uis-je encore attirée par ce lieu-ci.
A cet article aussi quelque magie !
I ntemporel nous parait ce castel...
N 'est-ce point grâce aux images vues, tant belles,
T eintées d'une lumière sans pareil, qui lors
E blouit nos yeux... et le château fort.

M erveille que soit toujours vivant ce site.
E nivrante dut en être la visite,
R empli votre esprit des récits d'antan
E voquant, pour sûr, la guerre de Cent Ans.

G uère ne durent subir, ici, gens d'église
E n cette époque, de ses tourments l'emprise...
R ien ne le prouve, est-ce raccourci pratique;
S upposition faite d'après l'historique...

G ageons, du moins, que ne souffrit point trop
A lors ce genre de "maison de repos".
S ont, il est vrai, signes de défense
C omme belles archères... Quant à la surveillance
O n imagine que tours surent faire le guet.
G randioses, je les trouve, malgré un aspect
N ettement austère, mais non rebutant,
E t noblesse s'en dégage, éminemment...

P ar le peu de fenêtres là entrevues ?
O nt-elles charme et beauté, comme ingénues,
S emblant vouloir "réchauffer l'atmosphère";
T ant menues, mais donnant quelque lumière...

S ur logis, sait-on voir plusieurs consoeurs...
C onfirmés par manant, eûtes-vous l'heur
R econnaître sans mal étages du bâti :
I nstallé d'abord ratier, comme décrit,
P uis archères tiraient de l'étage suivant;
T roisième niveau : logeaient les hôtes, céans;
U n chemin de ronde couronnait le haut.
M ême hourds, sans doute : on voit encore corbeaux.
...

N 'ai-je qu'admiration pour castels gascons.
O r, ne puis-je dire d'où en vient la raison...
T rès atypiques ? (pour certains) : dois-je l'admettre;
A moins que ce ne soient leurs pierres ? peut-être...

B ien dirais-je aussi que comme Aveyron
E st tant belle cette contrée... un vrai fleuron.
N e sont que Dauphiné et Périgord,
E n "ma liste intime", plus chers à mon coeur.

Le Chevalier Dauphinois 06/11/2013 13:23



  Je comprends votre passion pour ce château. Lorsque je l'ai vu, ses reflets (ombres des arbres sur ses murs) m'ont fait penser à un tigre. Ses doubles tours en oppositions sont
aussi fascinantes. L'occupation Anglaise de la région a donné des constructions différentes car peu de moyen financier il y avait.



potterie jean christophe 27/07/2009 18:59

Bonjour , je suis passionné de château, depuis 40 ans, je les parcours dans le Gers et m'aperçois qu'il en manquerait au moins 800....mais nous allons t'aider. Déjà la carte Cassini donne des indications précises de ces édifices.J'en ai restauré un , Saint Guiraud a cotè de Castelneau Barbarens et de sa dame blanches et de ses quilles en or..., un lieu votif paillen,puis gallo romain devenu motte castrale et châteaux féodale puis remanié fortement en 1800.Un site au point haut du Gers, au halte des chemins tracés par les gallo qui se déplaçait par relais sémaphorique .Aujourd'hui je suis sur le point peut être de reprendre un site identique a celui décrit ici. Donc ravi de découvrir tn site, si je peut t'aider,cordialement.

Kelly 04/02/2009 02:12

Bonjour de Kelly ,un bel article,je ne connaissais pas ces tours en système de défense. Comme les églises,il est difficile de visiter l'intérieur, c'est bien dommage,souvent l'intérieur est superbe.Merci pour tes photos,je connais la blogueuse ,canelle,elle me donne souvent des photos ,bonne journée.
http://eglises.over-blog.fr/

Le Chevalier Dauphinois 04/02/2009 06:26


  Les châteaux Gascons ont une architecture un peu différente des "classiques" fortifications médiévales. Certains historiens pensent que cela est du à la présence Anglais quand le Duc
d'aquitaine était le Roi d'Angleterre.
D'autres ont émis l'hypothèse que c'était de petites maisons ortes construites à "l'économie de moyen".
Qu'importe, la variété de formes est une des beautés de ma passion.
...Beaucoup de châteaux en ruine sont fermés car peu consolidés.... Mais parfois, j'ai la chance de rencontrer le propriétaire et j'ai le droit à une visite privée, mais non diffusable sur le web.


domi 28/01/2009 20:34

La tour porte est très belle le château très classique mais pas inintéressant bises du soir

Le Chevalier Dauphinois 29/01/2009 00:31


Les châteaux de Gascogne ont une architecture "simple" et pourtant chacun d'eux possède un détail fascinant. cette région "Anglaise" (au Moyen âge bien sur) est surprenante.