Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 06:30

 

Département :   32 - GERS 

 

  Le bourg

Est ce bien le château que je cherche ?     Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La petite commune de Courrensan est située à 15km au Nord de Vic-Fézensac et à 15km à l'Est de Eauze.

  Coordonnées du château :

43° 50' 59.593" N 0° 14' 31.942" E
 43.849887°  0.242206°

 

Le bourg fortifié

    Le village est posé sur un éperon rocheux. C'était un petit village fortifié, il conserve les reste d'anciens remparts. Dans les étroites ruelles, de belles maisons médiévales et renaissances donnent de l'ombre fraîche sous le soleil d'été.

Oups... Qu'est ce qui me prends ? 

Je parle comme le guide Vert Michelin  .

   Mon dictionnaire des châteaux affirme que ce village comporte un bâtiment féodal. Planté sur mon destrier en bas de la "falaise", en observant vers l'Ouest, je crois percevoir un château d'origine médiévale.

 

Le château 

    La façade Est

          C'est au bout d'une ruelle que je découvre le bâtiment. Ce n'est pas la ruine d'un château de seigneur mais une maison forte ayant évoluée à la renaissance et ayant été rénové durant les 2 derniers siècles.

  Sa façade comporte des traces de diverses origines. Confort et renaissance sont est le premier constat avec ses fenêtres à meneau en croix. Mais avec un peu d'attention, il est facile de voir que le puissant bâtiment carré à droite pourrait être l'ancien donjon avec ses murs épais.

   Et puis même rebouchée, je crois distinguer une archère droite.

La voyez vous ?

Pour être certain de son origine, il n'y a qu'un seul moyen, redescendre et faire le tour de cette bâtisse.

    
    Au bas du château
    La route qui contourne le village, longe l'éperon rocheux et la vision de la forteresse ne laisse plus le doute sur son origine :

* Voici les fortifications du château.

* Ainsi qu'une tour ronde de défense (certes très remaniée).

  Le site a une forme triangulaire allongée. Il est arasé au Sud et à l'Ouest (voir le plan).

       Et c'est à travers les grands arbres qui cachent un ancien jardin à la Française, que je comprends le "mystère" de ce château...... J'avoue que point mystérieux il est.  C'est un mélange d'époques de construction tel que je l'avais ressenti au début de ma visite.

   La façade Nord montre un bâtiment droit du 18ème (?) avec de larges fenêtres, accolé à une ancienne tour comportant d'élégantes échauguettes

   Ce n'est pas une ruine comme je vous en montre souvent et qui fait mon régal. Pourtant j'ai plaisir à regarder comment les hommes ont modifié avec talent ces rudes forteresses.

 

    L' intérieur :

   Comme vous l'avez constaté, ce château est privé et n'est pas ouvert à la visite.

 

 
Histoire du château :

* A l'époque Romaine, une cité fortifiée existe peut être (?).
* A la fin du 11ème siècle, une maison forte est construite à l'extrémité Ouest de l'éperon.
* A la fin du 13ème siècle, un château est cité dans un texte.
* En 1321, le château appartient à Bernard Trencaléon, seigneur de Firmasson et vassal du Roi d'Angleterre.
* A la fin du 14ème siècle, la seigneurie est englobée dans le Comté d'Armagnac.
* Durant 6 siècles, le château change souvent de propriétaires.
* En 1979, une partie du château est inscrit aux Monuments Historiques.
* A la fin du 20ème siècle, le château appartient à un de nos députés (dont je tairais le nom).
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite est interdite.

 

Ces échauguettes ne servent plus à guetter

  Cliquez pour voir le menu des châteaux forts du Gers Vers Menu châteaux du Gers

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Gascogne : 32 47
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 26/08/2014 22:12

Je ne pense pas que vous y soyez pour grand chose...(je pense qu'à travers vos articles on peut ressentir si vous avez été subjugué ou seulement intéressé par un castel, ressentir votre humeur du
moment, mais il ne me semble pas que cela puisse influencer notre perception propre du castel).
... Pour moi, certains castels ne "sentent" rien (plutôt : ne sentent plus rien) parce que trop défigurés par les reconstructions. Il y manque ce je ne sais quoi d'antan, justement, pour qu'ils
hument le parfum du passé.
... Une preuve : même un castel non médiéval comme celui d'aujourd'hui 'Fan) m'a attirée un tant !

Le Chevalier Dauphinois 30/08/2014 20:00



* Il est vrai que chacun d'entre nous ressent la ruine le castel différemment.


* Je ne prétends pas exercer une "pression" de la vision de chacun.


* Mais je pense que la manière de présenter une construction médiévale fortifiée influence un peu la réflexion.


*  Un jour de pluie ou de soleil, un angle de vue ou un contrejour, un récit humoristique ou détaillé donnent une ambiance différente, donc orientent un peu la vision des visiteurs.
*** Mais peut être me trompe je ? 


.



Anne la Dauphinoise 21/08/2014 21:51

Comme quoi, certaines évolutions ne me gênent point tant.
J'en conclus que là où je "râle", c'est que les changements ne se sont pas faits dans la douceur, donc sont "ratés" à mes yeux, et défigurent les castels ou maisons fortes.

Le Chevalier Dauphinois 26/08/2014 19:51



* Il n'est point facile de savoir pourquoi certains châteaux médiévaux encore habités paraissent magnifiques certains fois et sont froids d'autre fois.


* Il est possible que les mots que j'utilise, la passion que j'insuffle, les images que je montre influence le jugement.


 



Anne la Dauphinoise 18/08/2014 13:22

C ertes, n'est point "en l'état" cette maison, ni ruinée.
O r, m'a t-elle plu. Heureuse que nous la montriez.
U n je ne sais quoi flotte sur cet ensemble pourtant
R emanié par les hommes... Est-ce parce que l'on y sent
R udesse et force encore, malgré "nouvelles" fenêtres ?
E t puis, détail majeur, pierres l'on voit apparaître.
N e sont-elles recouvertes, ou à peine, de crépi,
S ous lequel, bien souvent est étouffée leur vie.
A mbiance guerrière, de protection, dirai-je plutôt,
N ait de ces bâtiments érigés compacts, hauts.

G agné l'on est par puissance qui se dégage lors,
E n oubliant que sécurités ne sont fort.
R empart et échauguettes, ainsi qu'archères sont là,
S ouvenir qu'antan était forte cette maison-là,

G uettant, de son éperon; garantie aussi
A ssurée au bourg contrebas d'ultime repli.
S uis-je sûre que jadis a rempli son rôle très bien.
C ontre qui ? N'est-ce ici le sujet, c'est certain...
O rgueil des seigneurs Gascons se lit dans ces murs.
G racieux, bien qu'austère, est ce lieu, pour moi. Allure
N oble me sied, omises évolutions perçues.
E vitées grandes fenêtres, émotion, oui, j'ai eue.

N e puis-je en dire autant du village fortifié...
O ù, pour une fois, en guide j'aurais bien aimé
T rouver notre Chevalier, de ce bourg nous montrant
A tours qui n'auraient point "juré", assurément,

P uisque village et castel étaient bien "liés".
S uis-je tant pénible... Mais rêves ainsi otez !

Le Chevalier Dauphinois 21/08/2014 19:58



* Heureux je suis que mon ressenti sur ce lieu ait traversé l'écran.


* La puissance du bâtiment sur son rocher me surpris.


* La rudesse de l'architecture compensé par la finesse des défense m'ont stupéfait.


* J'ai eu l'impression que ce château a traversé le temps en prenant un peu de chaque époque... mais un peu.


 



serialmaquetteur 08/01/2009 22:30

Tu disais que l'église de mon village avait une belle histoire (en lien avec la tour 15ème) eh bien ce chateau que tu viens de nous présenter en a une aussi.... C'est toujours magnifique de passer de la guerre a la paix^^

Le Chevalier Dauphinois 09/01/2009 00:18



Les bâtiments millénaires sont toujours des moments de découverte magnifique. Et même s'ils paraissent parfois anodains, un détail sublime toujours ce moment.



Pascaly :0026: 07/01/2009 11:54

Voici pour toi le chevalier et toute ta cour !!        

une Recette pour une délicieuse année
 

Dans une marmite de bonne humeur,
Laissez mijoter un morceau de joie de vivre
Saupoudrez de bonne santé a volonté et pimentez le tout avec
Quelques brins de prospérité, d'amour et d'amitié.
A la dernière minute, ajoutez un zeste de chance
Servez chaud accompagné d'un pichet d'humour bien frais.
 

Pascaly

Le Chevalier Dauphinois 07/01/2009 19:23


Wahouuuuu..... Moi qui ne mange que de la poussière durant mes visites castrales, je vais enfin faire de frugals repas avec mes ruines.... Merci maiKresse !