Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 06:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Quel formidable château !

Situation :   (--> le voir sur une carte)   

     Le petit village de Arques se situe à 24km au Nord-Est de Quillan et à 51km au Sud de Carcassonne.

  Coordonnées du château :

42° 57′ 11″ N 2° 22′ 1″ E
 42.953056°  2.366944°

 

Le château :

       A quelques centaines de mètres à l'ouest du village, le caricatural château d'Arques s'élève au sommet d'un petit mamelon. C'est un chef d'œuvre de l'art gothique et de l'architecture médiévale.

     L'ensemble est plus une plaisante résidence aristocratique qu'une place militaire. 


L'enceinte Quadrangulaire

    L'enceinte presque carrée (51 mètres sur 55) est percée au centre d'une porte en arc brisé munie d'un mâchicoulis  ornée au sommet d'une clef de voûte aux armes de la famille Voisins. Ces armoiries sont décrites ainsi: "De gueules à trois fusées d'or en fasce, accompagnées en chef d'un lambel à quatre pendant de même".

De nombreux bâtiments devaient exister le long de l'enceinte, mais seul deux tours-logis sont visible dans la partie méridionale, la mieux conservée.

Pourquoi sortir sous le soleil, alors qu'il fait frais dans le logis ?

 

La tour-logis du Sud-Ouest

    Cette tour logis datant du 15ème siècle comporte 2 niveaux. La salle basse est partiellement souterraine. Elle est voûtée en berceau et percée de 3 petites ouvertures de lumière.

   La salle haute est éclairée, au sud et à l'ouest, par 2 fenêtres géminées trilobées. La construction s'orne d'une cheminée et d'une belle voûte tombant sur 4 culs de lampe. Les figurines représentées (3 hommes et 1 femme) ont un rapprochement stylistique avec le château de Puivert. Des latrines sont aménagées dans le mur nord.

   Dans la petite tour attenante, un escalier à vis dessert les 2 niveaux. Elle comporte une archère au nord, au dessus de la porte.

 

La tour-logis du Sud-Est

    La tour sud-est est refaite et transformée en habitation du 20ème siècle, mais elle conserve une clé de voûte armoriée ainsi que les vestiges d'une cheminée. 

 

Le donjon

   Ce fier donjon en grès rose haut de 25 mètres, est un chef d'œuvre de l'architecture gothique inspirée d'Ile-de-France. Il allie élégance, luxe et aspect militaire. 

 Sa base presque carrée mesure 13 mètres par 12,50m. Ses défenses abondent :

* 4 échauguettes montées sur des contreforts comportent chacune 6 archères à bèches. Ces "tourelles" permettent une défense sans angle mort.* Chaque base d'échauguette est percée d’ouvertures formant des mâchicoulis.

* Les courtines Est, Nord, Ouest possèdent 4 archères à bèches aux étages et 2 à étriers au rez-de-chaussée.

* La courtine Sud (coté entrée) dispose de 5 archères à bèches aux étages et 2 à étriers au rez-de-chaussée.

* La porte d’entrée comporte au-dessus une dernière "surprise" : Un assommoir.

 

Le donjon comprend 4 niveaux desservis par un escalier à vis dans l'échauguette du sud-est.

* Au rez-de-chaussée, la salle est voûtée d'ogives.

* Au niveau 1, cette salle, voûtée d'ogives, dénote un certain niveau de confort.

*  Au niveau 2, la salle reçoit un plancher, et un plafond à poutre. Une grande cheminée apportait la chaleur nécessaire au confort de cet habitat.

* Le niveau 3 est l'étage principal de défense. Dans cette salle octogonale était logée la garnison. Les murs sont ajourés symétriquement d'archères et de baies rectangulaires. Une quarantaine de soldats pouvait défendre en même temps ce donjon.

 

 

 Histoire du village et du château :

* En 1011, Amiel Arques, probable seigneur du lieu, est cité dans un manuscrit. 

* Au 12ème siècle, un conflit oppose le vicomte de Carcassonne et plusieurs seigneurs dont Arques, Lagrasse. Les terres d'Arques deviennent la propriété des Seigneurs de Termes.

* En 1207, Béranger d'Arques (seigneur faidit ?) figure parmi les proches de Guillaume de Peyrepertuse.

* En 1211, après sa conquête du château de TERMES durant la croisade de Albigeois, Simon de Montfort s'attaque à Arques. Après avoir pillé et brûlé la ville, il donne les terres du Haut Razès à un de ses lieutenants, Pierre de Voisins. Il s'agissait de contrôler les voies de la transhumance vers les Corbières. Certains textes font référence au : "trajet des moutons".

* En 1260, le village se nomme: Villa de Arquis.

* En 1265, en visite dans ses sénéchaussées, Pierre de Voisin fait régner la terreur. En qualité de Sénéchal de Carcassonne, il est investit du pouvoir de haute et basse justice. Il accuse de sorcellerie plusieurs hommes et femmes et les fait brûler en place publique. Puis il retourne dans son habitat de Carcassonne.

* Vers 1266, Louis IX (Saint Louis) (voir liste des rois) doutant de la culpabilité de ces ex-cathares subissant la "chasse aux sorcières", ordonne à Pierre de Voisins de ne plus condamner pour sorcellerie.

* Vers 1280, Gilles 1er succède à son père, Pierre de Voisins. Il entame la construction d'un donjon à l'extérieur de la localité qui sera sa nouvelle résidence.

* En 1291, le seigneur rédige une charte de coutume pour Arques. La nouvelle bastide d'Arques est mentionnée. Ce document définit les règles entre la communauté villageoise et son seigneur en matière de justice et de vie économique. Les habitants subissent des pressions importantes.

* En 1316, Gilles II de Voisins (dit Gilet) remanie et achève la construction du château.

* En 1320, le village se nomme: Vallem de Arquis.

* En 1518, par le mariage de la dernière héritière Françoise de Voisins avec le vicomte de Joyeuse, "l'illustre" nom de Voisins s'éteignit. Le château fut délaissé au profit de Couiza.

* En 1538, le village se nomme: Arcas.

* En 1546, les Espagnols font une incursion dans le Languedoc, passent par Arques et incendient le village. Le donjon est épargné.

* En 1575, les protestants assiègent le château qui fut presque entièrement détruit. Seul le donjon résiste aux attaques des soldats des capitaines Rascles et Rastelrens. La façade de l'ancien prieuré porte encore les traces des balles.

* En 1781, le village se nomme: Arques.

* Vers 1790, le château est vendu comme bien national puis subit quelques dommages.

* En 1887, le château est classé monument historique.

* En 1910, le château et les restes de l'enceinte sont achetés par la commune.

* Fin du 20ème siècle, des sondages archéologique s'organisent, les vieilles pierres sont restaurées et le château s'ouvre aux visites.

* Au 21ème siècle, la visite est payante, mais quel plaisir de se promener librement dans un château aussi merveilleux.

 

Cette fenêtre à coussiège donne l'envie de rêve !

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

villa 19/01/2014 11:27

en 1231 Simon de Montfort n'a pas attaqué Arques et donné des terres à Pierre de Voisins,il a était tué au siège de Toulouse le 25 juin 1218.

Le Chevalier Dauphinois 19/01/2014 14:05



   Honte j'ai d'avoir commis une telle erreur. Raison vous avez sur les dates.


Cet article étant l'un des premiers que j'ai réalisé sur ce blog, il comporte aussi des problèmes de mise en forme et de description. Je vais d'ici Aout 2014 le reprendre.


  Merci pour votre commentaire et votre regard. 



Anne la Dauphinoise 31/07/2013 23:05

J'ai retrouvé ici un lien entre le Dauphiné et ce donjon d'Arques, par la famille de Joyeuse que vous citez dès 1518 : les seigneurs d'Arques et de Joyeuse donc, la 2e génération après, ont du sang
Dauphinois dans leurs veines ! (et même s'ils n'habitèrent plus ce château, ils en furent toujours les seigneurs)

Car cette famille est, par alliance, de la famille d'un de mes chevaliers Dauphinois préférés - après vous, cela s'entend ! - un très très proche de mon roi préféré (j'ai nommé Louis XI, bien sûr
!) : Ymbert de Batarnay, seigneur du Bouchage :

Le vicomte de Joyeuse et Françoise de Voisins eurent 1 fils Guillaume de Joyeuse qui se maria avec l'arrière-petite-fille d'Ymbert de Batarnay (et ces derniers engendrèrent, entre autre (et entre
parenthèses) celui qui deviendra le duc Anne de Joyeuse, qui est donc Dauphinois par sa mère!)
Une partie de ces renseignements provient d'un livre que je possède sur Ymbert de Batarnay. Le complément venant de la généalogie de La Chesnaye Desbois.

Et grâce à vos ruines et articles, je peux suivre ce "fil d'ariane" (ou tisser cette toile) qui part du Dauphiné (toujours, ou presque) pour s'étendre dans tout le royaume de France; et cela me
ravit de trouver des liens si distants et si inattendus parfois : grand merci à vous pour cela, Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 01/08/2013 13:59



  Mais... c'est moi qui vous remercie Princesse Anne pour vos informations sur les propriétaires de "mes" ruines. Lorsque je découvre un site fortifié et abandonné, je m'attache souvent à en
comprendre l'architecture. Ce n'est qu'au retour dans ma petite masure que j'essaie de connaître l'histoire de ces propriétaires. mais je n'ai point les livres retraçant les aventures des
familles.


  Notre complémentarité me ravit.



David / Débé 23/03/2009 23:11

Ce donjon est magnifique ! :0091: ca donne envie de le miniaturiser ;-)

Le Chevalier Dauphinois 23/03/2009 23:20


Je te comprends... Lorsque je l'ai visité, je ne voulais plus en ressortir. C'est le gardien qui m'a possé dehors !


Kelly 17/03/2009 02:18

Bonjour de Kelly ,mauvaise langue je suis (tiens je prends les manières de ..) , il n'y a pas QUE des ruines sur ton blog, la preuve ce bel article, toujours aussi riche en commentaire,bien agréable de voir ce genre d'article, et pas un article avec une seule photo! chacun conduit son char , euh , son blog comme il veut,bonne journée.
http://eglises.over-blog.fr/

Le Chevalier Dauphinois 17/03/2009 07:17


Les ruines me fascinent, mais j'apprécie de temps en temps (mais pas trop sinon je m'habituerais au kuxe hihihi) je vais voir un vrai château pas cassé !


Le Barde 23/01/2007 11:26

Donjon que j'ai visité, les salles sont magnifiques...

le chevalier du 38 23/01/2007 12:00

Ho, oui.... messire, ce château est vraiment unique par sa construction, sa conservation et l'ambiance dans chacunes des salles......... Il faut l'avoir vu !