Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 06:30


Pays : 
 SUISSE

Canton :

 FRIBOURG

 

Le bourg

J'ai les poils qui se dressent de plaisir en voyant cette ruine... Et vous ?  Situation :  (--> le voir sur une carte)

     Le petit hameau d'Illens se situe à 12km au Sud de la ville de Fribourg sur un plateau proche de la rivière Sarine.

 

Le château :

    L'extérieur :

La marche d'approche

    Je laisse mon destrier proche d'une ferme et c'est à pieds que je m'engage sur un chemin. Après avoir traversé une belle clairière, le sentier entre dans une épaisse forêt.

    Heureusement quelques panneaux m'indiquent la direction de l'ancien château de Illens.
   3 minutes plus tard, un solide mur en ruine correspondant au rempart extérieur titille mes sens.

Hummm, la ruine va être belle, je le pressens.

 

Le frisson

    Dans la découverte d'une ruine médiévale, il y a parfois des instants magiques :

* Un moment où le frisson me gagne,

* Où mes yeux s'envolent vers le rêve,

* Où mon imaginaire m'emporte et me fait perdre la notion de l'heure et du temps......

Ce moment, je viens de le vivre devant cette beauté de pierre.

  Je sais que je vais passer plusieurs heures dans un royaume du rêve. Je vous invite dans "mon" château d'Illens.

 

La découverte

   Le bâtiment au bout d'une cour aujourd'hui vide, parait massif au premier regard, mais quelques détails  architecturaux allègent sa rudesse médiévale.

La tour escalier semble avoir été ajoutée
La tour escalier - Extérieur

      En avançant, je découvre sur la gauche une tour-escalier ajoutée certainement à l'époque Renaissance. Les fenêtres à meneau en croix confortent ma rapide analyse d'une évolution vers le confort.

   L'encadrement de la porte devait être magnifique. Il est possible d'apercevoir quelques sculptures et sur le haut, les traces d'un blason.

Que représente il ?

    La qualité de la construction et la taille des pierres sont un bel exemple du savoir faire des tâcherons de l'époque.

Qu'en pensez vous ?

 

    L'intérieur :

La tour escalier - Intérieur

    J'arrête de rêver et j'entre dans ce que je crois être la tour-escalier.  A la renaissance, il était classique de desservir les étages par une tour extérieure laissant plus de surface dans les vieux donjons (il y a d'autres cas, par exemple à Raron en Valais).
   Ne vous moquez pas de sa fonction de "tour-escalier", l'absence de marche ne me fera pas changer d'avis. Pour les sceptiques, voici la preuve du fantôme des marches.
     Avec mon envie de dévorer cette ruine, je me transforme en "spider man" et je grimpe vers la porte du 2ème étage. Et là, je vois...... 

 

L'habitat

   .... Je vois les 4 étages de ce château.  Les murs sont très épais (puisque c'est une bâtisse du 13ème siècle) mais avec les nombreuses fenêtres, il parait léger. Evidemment, plafonds et murs intérieurs ont disparu mais il est facile de définir la fonction des salles.

  Quel pieds !

Il faut deviner

   Sur le mur du fond, une ouverture de style roman attire mon attention.

Qu'est ce ?

       Point une bretèche pour défendre une porte, mais..... simplement les latrines.
  Sur le mur adjacent, 3 magnifiques cheminées superposées prouvent que ce château n'était pas fait pour un petit seigneur ou un simple bailli.

Plusieurs familles vivaient elles ici ?

   En équilibre sur un pied, je regarde en bas. Évidemment, le sol n'a pas un beau dallage car des m3 de terre se sont amassés après des années sans toit. Mais au bout de la pièce, je distingue une poutre, et même....

Que pensez vous que cela soit ?

Il faut que j'aille voir de plus près.

 

Prise de risque

  Je ressors de la tour-escalier et je cherche une entrée dans le donjon habitable.

Mais où est elle ?

    Évidemment avec les années et l'afflut de terre, le rez de chaussée se retrouve au sous-sol.... Et c'est par une "chatière" en rampant que je pénètre dans la grande salle.


La grande salle  

  Wahouuu.....    Quelle salle magnifique ! ! ! 

   Évidemment, les amoureux du palais des glaces de Versailles diront que le sol ressemble à une cave et que les murs sont "poussiéreux", mais avec un peu d'imagination (en fermant les yeux  ) regardez cette "beauté".

 
L'art de deviner

    A ce niveau, ce devait être une salle voûtée, le mur garde encore les traces de construction. Aux étages, la pierre est mieux taillée, plus belle et parfois sculptée, ce manteau de cheminée en est un bel exemple ainsi que la cheminée qui la surplombe.

   Le rêve est partout ainsi que les mystère de construction. Par exemple, au fond de cette cheminée, il y a les traces d'une ancienne fenêtre romane obstruée.

Incroyable n'est ce pas ?

 

Le confort des fenêtres

    A l'opposé des cheminées, le mur comporte de belles fenêtres et dans la profondeur du mur, des cousièges (voir vocabulaire). 
    Il est temps que je vous laisse à vos déductions et pour moi, le temps que je divague seul dans mes rêves.

Avant de partir, je vous invite à découvrir quelques marques sur les murs.

 

 
Histoire du château :

  • * En 1032, à la mort du roi Rodolphe III, l'Empereur Conrad II intègre par la force le royaume dans celui du Saint Empire Romain Germanique.
  • * Au milieu du 11ème siècle (?), pour remercier le Comte (voir titre de noblesse) Oltingen de son soutien, l'Empereur Henry IV lui donne le domaine d'Arconciel près de la source de la Sarine.
  • * Au début du 12ème siècle, par héritage, le Baron de Glâne récupère les terres. Le déboisement et l'aménagement du site donne naissance à une seigneurie avec peut être construction d'une petite fortification (?).
  • * En 1127, Ulrich de Glâne et son fils aîné sont tués à la bataille de Payerne. Guillaume, le second fils, fonde une abbaye à Hauterive.
  • * En 1157, Guillaume décède. La seigneurie appartient au Comte de Neuchâtel.
  • * Au milieu du 12ème siècle, de chaque coté de la rivière sont construits deux châteaux, dont celui d'Illens qui appartient à la famille Aarberg.
  • * En 1251, le Comte Pierre II de Savoie (voir liste des Comtes de Savoie) s'empare par la force de nombreux châteaux. En voyant la destruction du 1er château, Ulrich d'Aarberg, seigneur de Illens préfère être vassal du Savoyard.
  • * Durant 35 ans, les terres et château d'Illens sont convoités par les puissants Fribourgeois.
  • * En 1292, la seigneurie d'Illens appartient à Nicolas Englisberg de Fribourg.
  • * En 1450 (?), le château est modernisé par les Bernois et les Fribourgeois.
  • * Durant 4 siècles, la seigneurie change de propriétaire plusieurs fois.
  • * Au 16ème siècle, la forme guerrière du château s'adoucit. Une tour escalier "renaissance" est construite et des fenêtres s'ouvrent dans les épais murs.
  • * Au 19ème siècle, le château est abandonné.
  • * En 1914, la commune de Rossens devient propriétaire de la ruine.
  • * Au 20ème siècle, le site est partiellement sécurisé et des arbres sont coupés pour redonner vie au site.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe. Le ravin étant proche, faites attention avec des enfants.

Chaque morceau de pierre est un plaisir des yeux. 

 
Cliquez pour revenir au menu des Châteaux Suisse

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Suisse médiévale
commenter cet article

commentaires

Sandra 06/04/2014 15:30

Bonjour Chevalier,
La ruine d'Illens n'est malheureusement pas très connue, bien que ce soit un endroit charmant pour les promenades et pour se ressourcer. Sachez que la chorale villageoise de Rossens a décidé de
mettre ce lieu en lumières, au sens propre comme au figuré! Elle organise en septembre 2014 un spectacle Voix et Lumières sur le site des ruines du château d'Illens. Un conteur vous narrera la
Légende d'Illens qui dit les amours tragiques de Conon d'Arconciel et Isaure d'Illens. Des projections archipicturales animeront la ruine et la feront revivre l'espace d'une soirée en l'habillant
des parures d'autrefois. La chorale et des musiciens médiévaux illustreront l'histoire. Visitez le site internet : www.choeurmixtederossensch!

Le Chevalier Dauphinois 06/04/2014 22:03



 Merci pour cette information. J'adore quand les hommes du 21ème siècle organisent des spectacles ou actions pour faire revivre ou faire connaître un vestige médiéval.


  Je solliciterai Facebook pour faire connaître votre initiative.



Anne la Dauphinoise 10/04/2011 20:36


... Point ne se situe vers Chirens, ce château d'Illens... malgré la jolie rime...
M'accorderez-vous de vous laisser chercher un petit peu..... dans mon Bas-Dauphiné, et non pas sur une motte castrale mais sur une colline, laquelle fait partie de "mes" Balmes Viennoises (NB: Eric
Tasset ne pourra vous être d'aucune utilité, de cela j'en suis sûre)
Et deux seigneurs d'Illens ai rencontrés:
Le premier en 1326 (mais point ne connais son nom) et le second, qui était Philibert de Groslée, entre 1473 et 1481. Quelques pans de ce château devraient encore être visibles... (point ne suis si
sûre de ces infos du XXIe siècle !)


Le Chevalier Dauphinois 12/04/2011 20:08



Cette région, je ne l'ai que peu visitée. Il n'y a pas encore de date de croisade prévue dans mon planning. Mais un jour... je le sais... toutes les ruines seront (partiellement) à moi.



Anne la Dauphinoise 04/04/2011 21:47


De prime abord ce château m'a paru "tout nu", aucunement semblable à ceux que vous nous montrez d'ordinaire. Mais pourquoi ?
Mes déductions sont telles: n'y ayant point reconnu le moindre système de défense - ni archères, ni créneaux, etc... - fut-il donc dès sa construction un château d'agrément ? la taille des pierres
que vous nous faites remarquer pourrait aller dans ce sens: propriété de riches personnages, uniquement à vocation d'habitation ?... Ou bien l'a t-on si grandement remanié ?...
... Et saviez-vous qu'il exista au Moyen-Âge un château d'Illens en Dauphiné ? en Isère même... Vous aurez ainsi deviné mon tourment: depuis fort longtemps j'ai des seigneurs d'Illens "en attente",
et me suis tout de même posé la question de savoir à quel Illens ils appartenaient...
... Dans ses mémoires, Commynes cite l'un de ces seigneurs d'Illens, proche de Louis XI, et qui plus est se nomme Philibert de Groslée (donc certainement en rapport avec Bressieux, mais là, je
cherche encore le lien!)
... Bien entendu, ne peut y avoir aucun lien avec votre château "suisse". Enfin, je pense que point ne me fourvoie... ces homonymes, quels casse-têtes médiévaux pour moi !


Le Chevalier Dauphinois 09/04/2011 18:56



Diantre !.. Un Illens aurait existé en Dauphiné ?


  Il devait être proche de Chirens peut être ?... Nombre de motte existait autour et proche de Paladru.



vikki 04/04/2011 09:18


bonjour cher Chevalier
vous voila rendu a ramper pour accéder aux
ruines de Château a présent ...
mais j'avoue que le résultat en valait la peine .
voila un Château qui a dû être beau a une époque .
merci de nous faire partager cette découverte .
a bientôt cher Chevalier !


Le Chevalier Dauphinois 05/04/2011 20:34



  Pour entrer parfois dans les ruines, j'ôte mon armure et me transforme en vers (gluant) pour entrer par de minuscule orifice.



anne laure 03/04/2011 19:39


quelle belle ruine !!!au temps de sa splendeur ça devait etre un tres beau chateau
bizzz
anne laure


Le Chevalier Dauphinois 03/04/2011 21:57



Cette ruines est petite en superficie. On sent bien la transformation de donjon en habitat de confort.


Y avait il une belle dame à la fenêtre ?