Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 16:30


Pays :

 ALLEMAGNE

Région :

 PALATINAT

 

Le château

  Situation  (--> le voir sur une carte)

       Le site est à 8km au Nord de Pirmasens et à 32km au Nord de Bitche (en France). Le château de Steinenschloss est posé sur une colline entre Waldfischbach et Thaleschweiler.

   Coordonnées du château :

49° 15′ 56.19″ N 7° 36′ 19.5″ E
 49.265608°  7.605417°

 

      Origine du nom :

   Steinenschloss signifie : Château de la pierre (ou en pierre).

Que dire de plus ?

   Certains linguistes pensent que ce nom est apparu au 19ème siècle et serait (peut être) la déformation de  Steegener Schloss signifiant : château de Steegen. ("Steegen" était un village proche aujourd'hui disparu). 

 

Le château :

    L'extérieur :

Mais où est il ?

    Oupsss, ma carte n'est pas assez précise pour trouver le village et j'ai omis de prendre mes coordonnées gps. Il me faut le secours d'un "pépé" parlant quelques mots de Français pour arriver sur le parking.

      Mon destrier a repéré le petit parking proche de la D170. Il broute l'herbe verte pendant que je cherche le site. Je sais que mon Graal ressemble à cela, mais :

Dans quel état est il ?
  (Evidemment, vous avez compris que si je n'ai qu'un plan, c'est que ruine il y aura..

Intelligents vous êtes mes lectrices et lecteurs.)

 

Je l'ai trouvé

  Après 5 minutes de marche, je découvre enfin les remparts. Surpris je suis par cette vision :

- Ce château est posé sur la roche, mais curieusement la solidité des rochers au sol n'est pas utilisée pour consolider ses courtines (voir cet exemple d'un autre château).
- Il n'y a aucune tour flanque (voir vocabulaire). Cela ressemble à une petite forteresse du 11ème siècle qui n'aurait pas évolué.
- Les remparts (très consolidés au 20ème siècle) et surtout peu haut donc dépourvus de créneaux et de bretèches.
- Évidemment, vous avez remarqué le manque d'archère et de bouche à feu.

Est ce du à la consolidation ou bien cette ruine est elle très vieille (11ème siècle) ?

 

  L'ensemble mesure 70m de long par 45m de large. A sa construction, ce n'est pas un simple château de surveillance. Pour entrer dans la forteresse il faut franchir un pont fixe, qui devrait être un pont-levis il y a quelques siècles.

 

    L'intérieur :

La découverte

   En entrant, comme je l'imaginais, je ne vois aucun bâtiment. Cette basse cour parait vaste sans les murs des écuries et des communs. Pour comprendre ce "château fort", je vous propose de découvrir le plan :

 

Le plan

  1 - Entrée de la forteresse (avec pont),
  2 - Les communs,
  3 - Mur avec panneau de mise en garde : "Verbotten" (comprenez vous les risques que je prends pour vous ?),
  4 - Entrepôts (?)
  5 - Maison commune (?)
  6 - Chemin d'accès à la Haute cour,
  7 - (?)
  8 - Citerne,
  9 - Palais
10 - Garnison (?)
11 - Donjon,
12 - Remparts,
13 - Fossé creusé.

 

Le palais

a - Chapelle,

b - Pièce de confort avec cheminée,
c - Cuisine,
d - "Cave" ou cellier,
e - (?)
f - Couloir desservant les salles du palais.

   La ruine est si endommagée par endroit et si reconstruite à d'autre qu'il m'est difficile de vous en décrire plus sans commettre d'erreur. Je vous laisser rêver,  je repars vers de nouvelles aventures !

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle, construction possible d'un site fortifié, mais aucun texte l'affirme.
* En 1168, les troupes de l'empereur Frédéric Barberousse détruisent 4 châteaux forts, non identifiés dans les textes. Beaucoup d'historiens pensent que Steinenschloss était l'un d'entre eux.
* Au 13ème siècle, bien qu'aucun texte affirme que le château soit reconstruit, un donjon circulaire est cité.
* Au 15ème siècle, le site semble oublié (abandonné ?).
* Au 19ème siècle, les pierres de la ruine servent à la construction de la voie ferrée.
* Au 20ème siècle, des travaux de consolidation sont réalisés pour garder la mémoire du site.
* Au 21èmesiècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre est faible.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Allemagne médiévale
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 01/08/2014 22:51

S ûr que gravure et plan sont attirants.
T résor à mirer ce dut être antan...
E n ne songeant point à ces pierres rosées
I ncroyablement bien appareillées !
N e sont faites pour me plaire; je n'y puis rien.
E n elles, vie de jadis je ne sens point.
N ul doute que pourtant cette forteresse
S ut se défendre sans mal, avec adresse.
C omme en témoigne son implantation,
H aut perchée, montrant sa domination.
L a roche dut être problème pour assaillants :
O n ne l'échaladait point aisément.
S ans compter qu'il fallait, côté entrée,
S écuritaire fossé déjà passer.

A eu aussi chemin de ronde couvert (?) :
L 'on prit soin, ici, des gens d'armes naguère...
L e donjon ainsi érigé savait
E tre efficace de tous côtés; était
M ajeur élément du rempart; aussi
A vait regard sur le palais, et puis
G ardien des cours du castel a été :
N e purent, je pense, qu'avec peine progresser
E nnemis qui avaient eu "l'heur" entrer...

N 'ai-je point restes de ce castel appréciés.
O r, je me suis mise à l'imaginer,
T out en écrivant : me semble qu'il me sied...
A donc... à mes yeux n'est, en fait, point laid... ?

B ien entendu : si ! son appareillage -
E st-il comme d'une personne le visage -
N 'est de mon goût, mais internes qualités
E n manière de beauté l'ont transformé.

Le Chevalier Dauphinois 04/08/2014 17:37



* Il est vrai que les consolidations Allemandes sont moins romantiques que nos aménagements Français.
* Il est vrai que l'arasement des murs et leur consolidations ultimes ne facilitent pas la rêverie.
* Mais j'ai appércié la réalité visuelle des communs et du logis.
* Il est vrai que je vis cette ruine il y a bien longtemps, et que l'appareil photo était très "minimal.


*Peut être qu'avec mon nouveau matériel, cette ruine serait plus vivante.



David/Serialmaquetteur 16/08/2009 11:18

Belle ruine, mais avec trop de pierres neuves.... snif! Mais bon , les consolidations sont nécéssaire aussi ;-)

Le Chevalier Dauphinois 16/08/2009 16:19



En Allemagne les ruines sont très bétonnées....Nombre d'entre elles abritent des tavernes (j'en montrerai dans quelques mois).
Une ruine sans thème, sans bierre, sans saucisse est rare... Je voulais la montrer



gene 07/08/2009 22:43

les ruines ont cette part de mystère qui nous font rêver, c'est aussi intéressant .

Le Chevalier Dauphinois 08/08/2009 07:34


Freud s'amuserait avec moi tant la ruine est un but "de loisir", de randonnée et de lecture.... (de vie ?). Alors, il est où le canapé ?


kontomichos 07/08/2009 19:53

comme dans ton habitude tu nous fait découvrir une belle et merveilleuse ruine.Pour les erreurs,comme l'on dit; ils n'y à que ceux qui ne fond rien qui n'en font pas.

Le Chevalier Dauphinois 07/08/2009 20:08



  Je suis un peu fou, je rafolle des châteaux cassés, des sites oubliés des guides et des revues traditionnelles. Ce château , certes trop consolidé, est fascinant par sa superficie et
l'aménagement des bâtiments.
   Il faudra que je me procure un camescope, car la photo ne donne pas l'ampleur du site.



Jacqueline 07/08/2009 10:22

A regarder tes images on se croirait dans un site romain où seule la passion des vieilles pierres nous permet de rever...comme tu nous le fais faire!!
Auf wieder sehen!!

Le Chevalier Dauphinois 07/08/2009 13:06



Parfois, un château médiéval utilise une ancienne fortification Romaine.... Il faut être vigilant devant une ruine car l'erreur d'époque est si vite faite..... J'espère ne pas trop me
tromper.
  La phrase en Allemand je la traduis par : "Je te fais un bisou sur le nez chevalier" (hihihi, mon traducteur est peu fiable hihihi).