Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 07:30

 

Département :   38 - ISERE

 

Le bourg : 

  Situation :    (--> le voir sur une carte)

     Le petit village de Revel est situé dans la chaîne de Belledonne (massif montagneux au sud de Grenoble), et à 6km au Sud-Est de Domène.

    Coordonnées du château :

45° 11' 12.7" N 5° 51' 35.554" E
 45.186861°  5.859876°

 

 Origine du nom :

     Revel est un terme dérivé du latin "Rebellum" signifiant : Rebelle  (Je n'ai pas trouvé la raison de ce qualificatif. Peut être est ce du aux velléités querelleuses des premiers seigneurs de ce château).

 

Le château : 

   Le château de Revel est posé sur un promontoire naturel  (à 560 mètres d'altitude) au NW du village, entre les petits torrents du Doménon et du Soldet.

 

    L'extérieur :

Important

  Etant un Chevalier Dauphinois, j'ai eu la chance de pouvoir visiter ce château Dauphinois sur l'invitation de ses propriétaires. Mais ce site n'est pas ouvert à la visite. Il est dans une propriété privée qu'il faut absolument respecter. Veuillez ne pas emprunter le sentier privé, ni pénétrer dans cette fragile ruine.

Vous avez la chance de le voir grâce à ce blog, n'est ce point déjà magnifique ?!

 

La découverte

   Après une petite marche agréable sur un sentier carrossable, je découvre la ruine entre les arbres. L'ancien château était entouré par un rempart dont on devine les contours :
      * Au Nord grâce au un ravin naturel, aux arbres et à quelques pierres,
      * Au Sud par un épais mur avec glacis.

 

Porte d'entrée

   On accède au château par un vestige de porte ogivale situé dans la partie Sud. Certes, il n'a plus son aura d'antan, mais quelques détails permettent de le reconstituer.  Par exemple :

* Sur la droite, un épais mur borgne ressemble à une barbacane,
* Au pied de l'ancienne porte, l'empreinte d'une herse est visible sur la droite.

 

La basse cour
    Au bout d'une légère montée, la basse cour apparaît.  Cette "place" est vide aujourd'hui et il est impossible de deviner l'emplacement des communs et des différentes bâtiments. Avec sa dimension (un texte parle de 3500m²), elle montre l'importance du château qui n'était pas un simple lieu de surveillance de la vallée.

   La présence d'une église au 15ème siècle est attestée mais son empreinte est invisible aujourd'hui. Peut être que les prochaines fouilles vont révéler "les mystères des ruines de Revel".


Les murs extérieurs du château

   Et maintenant, je vais vous montrer "le château de Revel"...... Etes vous prêts ?

 

    N'est il pas magnifique ?

  Je vous sens un peu déçu. Ne me dites pas que cette ruine est fade, elle vit de toutes parts !
   Regardons ensemble :

* Devant, il y a une partie de la cour hélas un peu vide aujourd'hui.
* Derrière, le château est composé de 2 bâtisses accolées.

  

    L'intérieur :

   A l'extérieur du premier bâtiment, apparaissent les vestiges d'une petite tour ronde. C'est probablement un escalier en vis construit au 15ème siècle desservant les étages de l'ancien donjon, et accédant au chemin de ronde du deuxième bâtiment.
 
    Une porte m'invite à visiter l'intérieur d'un bâtiment. Avez vous remarqué la qualité de l'encadrement de cette porte.
   Pour la franchir, il faut être humble et se baisser respectueusement; Evidemment, vous avez compris que cette ruine n'a pas encore été aménagée pour la visite, et les pierres des étages supérieures s'accumulent.
   J'entre dans la partie la plus ancienne du château. Ce devait être le donjon. Les parements des murs ont disparu laissant voir le remblai en galets roulés.
 
   Accolé à  l'Ouest, un bâtiment plus récent comporte 2 pièces dont les fonctions sont difficilement identifiable (quelle mystérieuse ruine secrète !). L'une d'elle possède une grande cheminée, deux fenêtres entourées de tuf et une jolie "porte" surmontée d'un arc brisé.
  Voilà une ruine comme j'aime........

   C'est avec regret que je quitte cette ruine médiévale car je ne veux pas abuser de l'hospotalité du propriétaire. Je me retourne une dernière fois pour admirer l'un des plus puissants châteaux du Sud Grenoblois.
   
Description de la "Tour de Revel" :

     A 1km au NNE du château, le village comporte un autre vestige médiéval (quelle chance vous avez, 2 bâtiments dans le même article.... Je vous gâte).
    Sur une hauteur dans le hameau de "LA TOUR", présence d'un donjon carré nommé  "Tour de Revel" et aussi "Tour des Sommiers".  Le "Lieu dit" semble daté du 11ème siècle. La tour doit être du 12ème. Il semble qu'elle n'a jamais été abandonnée ou dépouillée de ses pierres durant 800 ans, mais simplement peu entretenue.
   Avec la vue sur la vallée du Grésivaudan (voir ce livre), cette ruine devait servir de tour de guet contre les invasions (?) des Savoyards venant de Chambéry ou d'Albertville.

Nota : Cette tour est dans une propriété privée non visitable.

 

 

  Histoire du château :

* Au 12ème siècle, il est fait mention d'une famille nommée : "de Revel".
* Vers 1255, un de ses membres, Hugues de Revel a le titre de : "grand maître de l'ordre de Malte".
* Au 13ème siècle, la seigneurie de Revel passe aux mains d'une des branches de la puissante famille Alleman, seigneur d'Uriage. La seigneurie de Revel comprend les paroisses de :
      - Revel,
      - La Combe de Lancey,
      - Saint Jean le Vieux,
      - Saint Mury Monteymond, jusqu'au ruisseau de Vors.
  Les nouveaux propriétaires prennent alors le nom de : Alleman de Revel. Les armoiries de cette famille sont décrites ainsi: "de gueule semé de fleurs de lys d’or". Leur devise est : "Gare à la queue des Alleman".
* A la fin du 13ème siècle, la majorité des localités autour de Grenoble est contrôlée par la famille Alleman.
* En 1309, un château est mentionné à Revel.
* En 1349, Siboud de Revel accepte difficilement le "transport" (la vente) du Dauphiné au royaume de France. Le fils aîné du roi, étant nommé Dauphin absolu de la région, il a des pouvoirs importants sur les seigneuries Dauphinoises. Siboud essaie de négocier des privilèges.
* En 1395, le Dauphin devient suzerain direct des seigneurs de Revel. Il défend le château contre les tentatives des Comtes de Genève, résidant à Theys et possesseurs de nombreuses terres en Grésivaudan.
* Au milieu du 15ème siècle, le château est agrandi et une chapelle est signalée dans la basse cour.
* En 1630, la famille Alleman s'éteint. Le château est abandonné. La seigneurie de Revel revient à Félicien de Boffin, Baron d'Uriage (voir titre de noblesse) et conseiller du roi  (voir liste des rois).
* En 1707, la famille Francon devient seigneur de Revel.
* En 1789, le dernier représentant de la famille Francon, le marquis de Montauban, émigre. La seigneurie est démantelée par les "révolutionnaires".
* En 1801, le château est vendu comme bien national.
* Durant le 19ème siècle, le château devient une carrière de pierres.
* Vers 1915, pendant la guerre, le site est utilisé comme cache d'armes par le maquis du Grésivaudan. Ce fut sa dernière mission pour l'histoire.
* Le 20ème siècle oublie progressivement ces pierres.
* Au 21ème siècle, la découverte de loin à travers les arbres est possible. La propriété est privée et n'est pas ouverte à la visite.

 

 


  Je voudrais remercier :

* M° Bruno Joux pour son invitation et son chaleureux accueil.

* Ainsi que l'association "Le château de Revel" pour leurs informations si importantes sur la mémoire de cette ruine. 

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 38 Vers Menu châteaux de l'Isère

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Dauphiné : 05 26 38
commenter cet article

commentaires

Bonnaure 24/02/2015 15:10

Connaissant les anciens propriétaires, ceux là même qui ont effectué les travaux de rénovations, j'ai passé une partie de mon enfance dans ce lieu magique où nous allions parfois pour les fêtes où vacances. Nous avions même donné un petit spectacle dans une petite partie du château. Bien évidemment, tout était bien différent à cette époque (je vous parle de la fin des années 70/début80). Il y avait un atelier de menuiserie, le four à pain fonctionnait et nous y préparions le pain et parfois des pizzas...Je n'y suis plus jamais retourné mais ce lieu reste dans mon cœur et dans ma mémoire. A voir si possible !

Le Chevalier Dauphinois 26/02/2016 19:59

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog.
* Vous souhaitez voir toutes mes photos sur cette ruine. Elles sont toutes dans l'article.
* A l'époque, je ne possédais d'un petit appareil photo avec une mémoire minimale. Je n'ai donc réalisé que quelques clichés.
* Je ne peux donc pas satisfaire à votre saine curiosité.

kevin 26/02/2016 16:16

je confirme que le four a pain fonctionne toujours, pain ou pizza c'est très bon ! j'ai habité dans l'appart au pieds du chateau il y a 2/3 ans, c'est vraiment un lieu très agréable. Le château est vraiment en ruine par contre, j'ai passé un certain nombre d'heure a faire de la place dans la vegetation mais ca repousse *très*, la première année on est content de jardiner, mais quand on voit qu'au printemps suivant la nature a repris tous ses droits, il faut beaucoup de temps et de motivation pour que ca reste propre, plus que ce qu'une ou deux personnes peuvent donner ... En 2 ans on a aussi vu les murs s'affaisser voir des pans entiers tomber au moment du dégel ...
j'aimerai bien voir a quoi ressemblait le chateau/l'endroit quand vous y etiez, si vous voulez me contacter j'ai des photos (presque) recentes en echange !

Le Chevalier Dauphinois 24/02/2015 18:24

* Je vous remercie pour votre visite et pour votre témoignage.
* Je pense que chacun d'entre nous a dans son cœur ou ses souvenirs une ruine.
* Je suis heureux que mon modeste article ait fait ressurgir vos moments agréables.
* Les propriétaires actuels réalisent quelques travaux d'aménagement et de consolidation pour donner un peu de vie à cet ancêtre de pierre.
* Je suis certain que le château ne ressemble plus à vos souvenirs. Parfois, il est préférable de vivre avec son passé que de revoir (en vrai) le château de son enfance car les "choses" changent et nous aussi.

Un visiteur 01/07/2013 15:04

Attention chien méchant !

Le Chevalier Dauphinois 02/07/2013 12:29



  J'ai notifié dans l'article que la propriété est privée. Elle ne se visite que sur invitation des propriétaires. Qu'il y ait un chien de garde me semble logique.



G. de Revel 07/05/2008 18:32

Merci pour ce joli site!
Tu as raison chevalier, Revel est un nom très répendu en France, mais rien à voir avec le chateau dont tu parles! En effet le dérivé latin rebellum est courant. Et le collègue dont tu parles s'appelle sûrement Monsieur Revel. Mais la famille de Revel, descendant de Hugues de Revel, Grand Maître de St Jean de Jérusalem (devenu ordre de malte) existe toujours! D'après les vieilles chroniques du Deauphiné les Revol, devenus par corruption Revel, étaient de puissants Barons ayant droit de haute et basse justice sur une partie de la vallée du Grésivaudan.
A la fn du XIIIe, le Château de Revel passa dans la famille Flotte (illustre famille du Deauphiné actuellement éteinte) et les Flotte devinrent de ce fait seigneurs de Revel, tout en conservant leur nom patronimique. En 1332, Guillaume Flotte, Sénéchal de Toulouse, créa, sur l'ordre de Phillipe VI de Valois, une ville non loin de Villefranche de Lauragais et lui donna le nom de sa seigneurie de Revel en Deauphiné (d'où la ville de Revel près de Toulouse).
Bref je pourrait en écrire. Mais la famille de Revel existe toujours, certes plus dans le Deauphiné mais à Paris, en Bretagne et à Marseille.
Merci en tout cas pour cet article sur notre berceau familial (bien qu'il ne soit plus dans la famille depuis le XIII°....) :-)

Le Chevalier Dauphinois 07/05/2008 19:32


Merci à vous messire pour vos informations si précieuses sur cette famille.


valserine 05/02/2008 12:41

J'aime bien venir me ressourcer près de tes chères ruines, Chevalier. Et quand j'ai vu Revel j'ai pensé "forêt noire"... Je m'a trompé, mais ce chateau-ci est fort beau.

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2008 19:05

Hooo, j'ai "trompé" une princesse..... heu..... je ne recommencerais plus..... Revel est un nom très utilisé en France, j'ai même un collègue qui porte ce nom..... Alors, point grave est ta "trompation"

siratus 04/02/2008 21:42

Une ruine où l'on peut rêver ! Elle ne tient que par le lierre, l'ami des vieilles pierres...et de petites bêtes, joyeuses de vivre dans un château !
Mais est-il vraiment possible de la "rénover" ?
Belle soirée, Chevalier. Bisous.

Le Chevalier Dauphinois 04/02/2008 22:31

L'association qui s'occupe de cette ruine a peu de moyen. Le bénévolat a ses limites. Le but est de dégager le sol, avec de la chance ils trouveront quelques belles pierre et même de la vaiselle cassée. Et surtout, l'association va consolider le peu de murs restants....... mais le reconstruire, je n'y crois pas.