Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 07:30

 

Blason du canton de Fribourg

Pays :

 SUISSE

Canton :

 FRIBOURG

 
 

Orthographe

  Dans certains livres et cartes, le nom Gruyère s'écrit sans S, mais sur le site officiel, et dans certaines revues, le nom s'écrit : GruyèreS. Je ne sais que penser. Je ne vais pas mettre le S et j'attends vos remarques sur la raison de cette double écriture.

 

Le château et la citée fortifiée :  (les voir sur une carte)

 

  Situation :

    Gruyère est à 30km au Sud-Sud-Ouest de Fribourg et à 5km au Sud-Est de la ville de Bulle


   

  Description du château :

    En arrivant près de ce village, j'ai les "naseaux" en effervescences. Non, ce n'est pas une odeur de fromage qui me titille, mais celle caractéristique de la pierre médiévale.     Hummm...   La sentez vous ?
  Et curieusement, une illustration me revient en mémoire. Je vais voir, non pas un simple château, mais une cité fortifiée.

 

La cité fortifiée :

    Sur une belle colline verdoyante se dessinent les formes rondes du château de Gruyère. Une route carrossable monte vers la cité, mais je préfère la découvrir à pieds, par un chemin qui serpente au milieu des arbres.
     La cité est construite tout en longueur (500m) sur la colline. Le rempart de la cité est encore visible, et à l'intérieur quelques détails agrémentent la visite : Emplacement du pilori, une mesure à grain (impôt ou marché ?), tour de guet, etc...... Mais les commerces "très modernes" ont envahi les maisons, la place, et les ruelles; Il est tard, je ne vais pas m'attarder ici, et je me dépêche pour admirer le château.

  

L'extérieur du château :

   Le château de Gruyère n'est pas une ruine comme je vous en présente souvent, mais un ensemble de bâtiments ayant évolués durant 5 siècles. Son architecture médiévale est visible partout, nous allons nous "régaler". 


Le château :
 
La cour extérieure et la façade :

  Un premier rempart me fait face. Il a été restauré mais montre ce que devait être la défense d'un château. Après les quelques piastres données au guichet, j'entre dans la basse-cour. Elle est grande et pouvait sûrement protéger une partie du bétail en cas d'attaque.    La façade d'entrée est le reflet de ce qui m'attend durant toute la visite. Elle est très défensive par ses murs épais et par une porte défendue par un pont-levis (disparu); Mais très douce grâce à l'époque Renaissance qui a adouci un peu ses formes. De nombreuses fenêtres à accolade et à meneau en croix du 15ème siècle amènent la lumière aux étages.
  Le cercle en fer sur la gauche est une sculpure du 20ème siècle, le château est aussi une centre artistique.

 

La cour intérieure (ou cour d'honneur) :

    En entrant dans ce château, je me sens "tout bizarre". Bien sur, il y a le choc pour moi de ne pas voir une ruine à laquelle je suis si habituée (hihihi), mais c'est l'harmonie des styles et la légèreté de l'architecture qui me surprend.
    Certes, ce n'est pas une vrai demeure Renaissance comme Blois ou Chenonceau, mais il me semble que l'architecte a donné de l'air à cette vieille bâtisse médiévale.C'est le calme qui règne dans cette cour.
 
    Pour comprendre la visite, il faut regarder le plan :

  • - En Orange : le guichet,
  • - En Gris : La basse cour,
  • - En Jaune : La chapelle castrale,
  • - En vert clair : Le jardin à la Française,
  • - En bleu foncé : Le donjon "Savoyard",
  • - En violet : Les appartements,
  • - En vert foncé : La cour intérieure,
  • - En rouge des tours flanques entre le rempart.

 
   Pour faciliter l'axe de circulation vers les étages, il a été construit au 15ème siècle une tour escalier à l'extérieur des bâtiments d'habitation. Le rez de chaussée m'attend.
 

Le rez de chaussée :
   Je rentre dans un univers que je connais..... hummm, cela sent bon !...... Voici : La cuisine.
En pensant "cela sent bon", je ne pensais pas à l'odeur de la viande rôtie ni aux plats goûteux, car cette pièce n'est plus utilisée, je pensais à "l'odeur médiévale", bien sur.

Quelle pièce magnifique !       Et en plus elle est meublée.

 

  Le sol est mal nivelé, c'est une astuce architecturale classique. Le sol dans ce type de cuisine est souvent gras. Pour éviter les chutes, la solution est de "mettre" de la rugosité, et même parfois de créer des caniveaux en pente pour évacuer les saletés.
  
  Un peu plus loin, une pièce est nommée: "Salle des Gardes". Bien que reconstruite au 15ème siècle, elle garde sa maçonnerie originale du 13ème avec des murs épais.   Les salles de cet étage sont les communs et ne bénéficient d'aucune décoration et ressemble par leur rusticité, à mon époque favorite.


Les étages : 
   Changement de décors. Les nombreuses salles d'habitation sont très Renaissance. Murs et plafonds comportent des décors peints d'une grande finesse. Ce style "florale" est une constante dans beaucoup de châteaux (et même ruines) occupés par les Bernois ou les Fribourgeois. Je vous en montrerais d'autres.
 
 
La chapelle castrale
(en jaune sur le plan) : 
   Elle n'est pas proche de l'habitat seigneurial, mais construite dans le rempart Nord. La voûte et l'abside ronde sont de style roman.

 

Le jardin (en vert clair sur le plan) : 
   Entre le donjon Savoyard et le rempart Nord-Est, un joli jardin à la Française a été aménagé par les Fribourgeois. Ce contraste des styles est incroyablement esthétique.
 
Le chemin de ronde
(entre les 2 tours rouge sur le plan) :
   Il est rare qu'un château ayant évolué à la renaissance ait gardé un chemin de ronde, et il est encore plus rare qu'un visiteur puisse le découvrir. Gruyère offre ce double plaisir.  Et que fait un "soldat" sur un chemin de ronde ?   Comme moi, il regarde le paysage.
 
 
 
  
Histoire du château :

  • * Vers le 3ème siècle, un habitat faiblement fortifié est construit sur la colline contrôlant le passage des 2 vallées.
  • * Au 10ème siècle, une famille d'Ogoz, venant de Bourgogne s'établit sur la colline. Il semble que le seigneur porte le titre de Comte (voir titre de noblesse) et il rend hommage au Comte du Genevois.
  • * En 1139, un "Come de Gruere" est cité dans un texte.
  • * Au milieu du 12ème siècle, la colline est fortifiée par des rempart et château en pierres.
  • * A la fin du 12ème siècle, un marché hebdomadaire est autorisé et la cité devient prospère.
  • * Vers 1200, Rodolphe II de Gruyère est vassal du Comte de Savoie (voir liste des Comtes).
  • * En 1254, le Comte de Savoie autorise la construction d'une église avec un haut clocher (servant aussi de tour de guet).
  • * En 1272, devant les menaces des Habsbourg, Philippe (le futur Comte de Savoie) renforce la défense du bourg et du château. Il fait construire un puissant donjon circulaire dans l'angle Est.
  • * En 1474, début de "la guerre de Bourgogne". La population de Gruyère se rallie aux confédérés et entre en guerre contre les Savoyards.
  • * En 1476, le Duc de Bourgogne attaque Fribourg. Gruyère est aussi sous le feu de l'ennemie.
  • * En1480, un incendie ravage partiellement le château. Il est reconstruit sur les mêmes bases architecturales. Il semble que le comte dépense sans compter et organise de grandes fêtes.
  • * En 1555, Michel, Comte de Gruyère, est endetté. Il vend la seigneurie aux Fribourgeois. Gruyère devient le siège d'un baillival.
  • * En 1795, le bailli est remplacé par un préfet, habitant au château.
  • * En 1848, la préfecture est transférée au château de Bulle.
  • * Vers 1849, le château est vendu à un riche industriel de la Chaux de Fonds nommé John Bovy. Des restaurations sont entreprises.
  • * Quelques années plus tard, les Bovy revendent le château.
  • * Vers 1938, le château est vendu à la ville de Fribourg.  
  • * En 1969, après quelques années de restauration, le château devient le centre Européen de l'art fantastique. 
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et de la cité est libre et gratuite. La visite du château est payante. Renseignez vous sur les dates et heures d'ouverture.

 

Cliquez pour revenir au menu des Châteaux Suisse

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Suisse médiévale
commenter cet article

commentaires

Rol 08/05/2013 03:25

Excellent site, j'habite la région de Fribourg et pensais trouver un article vite fait sur ce château que j'apprécie mais en réalité il est très bien décrit, bravo! Je ne vais pas jouer au gros
boulet qui va répéter 30 x ce qui a déjà été dis dans les commentaires au niveau du S à la fin de Gruyère! Par contre j'en profite pour fair un peu de propagande pour mon site tout neuf qui colle
au thème médiéval!

http://medhiteck.unblog.fr

Courrez y, et si lors d'un futur séjour en Suisse vous désirez visiter nôtre belle ville de Fribourg avec ces murs fortifiés, ces tours et sa vieille ville je peu toujours m'improviser guide, der
Führer comme disent certains!

Le Chevalier Dauphinois 09/05/2013 08:54



Merci pour votre compliment et votre lien que je vais m'empresser de découvrir ce jour.



Jean-Philippe 25/12/2012 12:05

Merci pour votre blog très intéressant. J'ai juste une remarque (en tant que Suisse) concernant le château de Gruyères. La ville de Gruyères prend un "s" à la fin, alors que la région, la Gruyère,
non. Cela explique la différence d'orthographe que l'on retrouve sur diverses cartes topographiques. Ce n'est pas plus compliqué que cela ! Le château, étant celui de la ville, s'écrit donc
"château de Gruyères" ; cela dit, on dirait le "château des comtes de Gruyère" (vrai que ça peut être perturbant). Merci encore pour la qualité de votre travail et au plaisir de lire à nouveaux
quelques uns de vos articles. Amitiés

Le Chevalier Dauphinois 25/12/2012 15:01



   Je vous remercie pour votre passage sur mon modeste blog "poussiéreux" et je prends note de cette curiosité orthographique pour la ville et la région. Prochainement, je reprendrai ma
prose pour corriger mes quelques erreurs.



Anne la Dauphinoise 04/03/2012 23:15

Moi qui ne savais même pas il y a peu qu'il existait un château de Gruyères (mais de pierres...) je rencontre à nouveau un seigneur de ce lieu.
Je me suis replongée dans le livre sur la bataille de Varey - ces petits livres sur les batailles oubliées sont extraordinaires car même petits en taille ils foisonnent de détails - et j'ai
rencontré le comte de Gruyères de l'époque (las, point n'ai son nom) qui participa à la bataille de Varey, en 1325, côté savoyard bien entendu: malchance pour lui... il se trouvait du mauvais côté
!

Le Chevalier Dauphinois 05/03/2012 18:59



Heureux je suis que ce château presque inconnu soit pour vous la rencontre de personnages... vaincus par "nous". :P



Pierre 18/04/2011 12:12


Bonjour, un joli complément d'information historique . Moi qui n'ai que survolé en rêveur ce lieu magique. Pour le S après avoir discuté avec ma cousine et la serveuse du restau, il semblerai que
la ville proprement dit s'écrit avec un S: pour la vallée on parle de La Gruyère comme pour le fromage. Autre info devant la multiplicité des sites internet, des webmaster ont été obligé de varier
les orthographes afin de différencier tourisme, fromage, ville, administration, randonnées et autres
Très bel article où je reviendrai voir les liens. merci!


Le Chevalier Dauphinois 26/04/2011 12:31



Merci.... Je comprends maintenant mon erreur et je corrigerai l'article prochainement. ;)



Anne la Dauphinoise 21/03/2011 21:38


Au sujet du lien: point de ruines il montre, mais au moins 8 seigneurs différents il cite, sans compter les Aynard/Monteynard, avec le nom (les noms parfois) de leur seigneurie.
Je pensais que vous l'aviez gardé, car il cite, entre autres, 4 seigneurs différents de La Pierre, et 2 autres sans donner leur nom, de 1420 à 1726: voulez-vous que je vous envoie ce que j'ai noté
à leur sujet ? (puisque votre article n'est pas encore "sorti") Je n'ai pas gardé le lien: j'ai copié le document directement pour l'avoir "sous le coude" facilement.
C'est une petite mine d'or pour moi ! j'ai pratiquement fini de "l'exploiter" directement. Me reste à trouver les liens qui pourraient m'amener à d'autres seigneurs.


Le Chevalier Dauphinois 22/03/2011 19:48



  Je suis plus dans la recherche de ruines, la diversité des constructions fortifiées que dans l'histoire des seigneurs (mais il est important de la connaître car ce sont eux qui ont
construit l'histoire et fascinné les collines et villages.).


   Sachant que c'est votre passion j'ai tenu à vous faire connaitre ce document.