Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 06:30

 

Blason du canton du Valais

Pays :

 SUISSE

Canton :

 VALAIS

 

 

Le bourg :La tour ne surveille plus les ennemis mais... notre estomac puisque c'est un restaurant

     Situation :   (--> le voir sur une carte)

       Venthône est un petit village à 805 m d'altitude en surplomb sur la rive droite du Rhône. Il est situé à 3km au Nord de Sierre sur la route en direction de la station de ski Cran-Montana. 

  Coordonnées du château :

46° 18′ 32.98″ N 7° 31′ 52.99″ E
 46.30916°  7.531387°

 

Le château :
     L'extérieur :

La découverte

    Au coeur du village, à quelques mètres de l'église, une curieuse tour attire mon attention.
  Comme souvent en Valais, un petit parking attend ma voiture à l'extérieur du village. La découverte doit se faire à pieds à travers les rues étroites.

Ce bâtiment rectangulaire est il le vestige du château de Venthône ?

 

Est ce un bâtiment du Moyen âge ?

     Évidemment oui, sinon il ne figurerait pas dans mon blog. Avouez qu'il ressemble plus à une maison du 19ème siècle qu'à un château du 13ème. Mais en approchant, de nombreux détails révèlent son âge.

 

Le planLa forme rectangulaire de la tour donne un plan facile à lire.
    Avant de le découvrir, je regarde le plan de cette tour à l'époque médiévale :
    A - Caves, en partie inférieur, et salles d'habitation à l'étage.
    B - Escalier intérieur,
    C - Latrines,
    D - "Basse cour" (?) - actuellement place de l'église,
    E - Terrasse,
    F - Baie romane géminée.
  
Face Nord-Est
     Si je fais abstraction du auvent moderne, et de l'escalier ajouté récemment, la face Nord-Est de cette tour a de nombreuses caractéristiques architecturales médiévales.
  * Le bâtiment est construit sur un rocher qui n'a pas été aplani (regardez au pied de l'escalier).
  * L'immense porte plein cintre de style roman est située à plusieurs mètres du sol. Il y a 700 ans, l'accès se faisait par une échelle amovible.
  * La façade comporte de nombreux trous de boulins (voir vocabulaire).
  * De petites fentes verticales trahissent des archères primitives et des fentes de lumière.
  * Au dessus du auvent, au centre de la façade, un vestige de fenêtre géminée aujourd'hui bouchée tente "de survivre".
 
Face Sud-Est
    Sur la façade Sud-Est, une belle surprise qui a traversé les siècles "pour nous", attend le visiteur qui sait lever la tête. Une véritable baie romane géminée à pilier central du 13ème siècle.

 

Face Sud-Ouest
    A la renaissance, les seigneurs avaient une envie de confort et de lumière. Une fenêtre trigéminée  avec baie centrale plus grande que les 2 autres a remplacé les petites ouvertures (que je distingue encore). Le tube de cheminée est récent, mais grâce à un propriétaire très respectueux du site, il s'intègre parfaitement dans son gainage de pierres.

 

Face Nord-Ouest
    Le plan m'indique la présence de latrines (voir vocabulaire). Comme souvent elles sont du coté d'un apic. Mais rien, je ne vois rien. Pourtant je suis du bon coté. Elles semblent avoir disparues.
  En réalité, cette avancé peu esthétique et inutile à notre siècle a été remplacée par une fenêtre moderne et s'intégrant parfaitement dans l'architecture. 

 

       L'intérieur :

   Comme vous l'imaginez, un restaurant ne se visite pas. En évitant l'heure de pointe du service, et avec mon sourire et ma passion qui se lisait dans mes yeux, j'ai pu entre-apercevoir quelques salles.
    Les règles d'hygiène d'un restaurant sont souvent incompatibles avec la vétusté des salles du Moyen Âge. Il y a donc peu de traces de mon époque préférée. Mais si l'on sait regarder il y a...... (chut, le lieu est privé et je me sens gêné à révéler des indices).
 

 
Histoire du château :

* A la fin du 12ème siècle, l'évêque de Sion investit Ulrich de Venthône du fief. Une tour fortifiée est construite. Ce n'est pas un vrai château mais une "aula magna" (maison seigneuriale).
* En 1243, Pierre de Venthône et son épouse Antoinette d'Anniviers sont cités dans un texte relatant un conflit contre Pierre II de Savoie (voir liste).
* En 1268, Pierre de Venthône renonce à tous ses avantages de seigneur et entre à l'abbaye de Hauterive. Sa femme se retire au couvent de Maigrauge. N'ayant pas d'héritier direct, la seigneurie revient à Guillaume de La Tour.
* En 1292, Christine de la Tour, fille de Guillaume donne la seigneurie à Rodolphe de Venthône, branche éloignée de la famille originale.
* Vers 1415 (ou 1421 ?), le dernier membre de la Famille Venthône meurt sans héritier direct. Le seigneur de Rarogne récupère le fief. Il fait construire un toit avec pignon.
* Mais quelques années plus tard, la puissance de cette famille décline. Durant 2 siècles, la tour appartient à de nombreux propriétaires successifs.
* En 1600, la bourgeoisie de Sierre s'installe dans le "château" et commence quelques travaux d'embellissement et surtout de confort.
* En 1609, une salle boisée est construite
* En 1619, un poêl est installé dans la salle.
* En 1634 puis en 1668, des vitraux représentant les propriétaires sont posés aux fenêtres.
* En 1972, restauration complète de la tour.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route ou le sentier est libre et gratuite. Le château étant devenu un restaurant, avec un sourire il est parfois possible de voir quelques salles. Le risque de recevoir une pierre est très faible.

 

Derrière cette fenêtre, une princesse est prisonnière..... des fourneaux, et non d'un horrible brigand !  

Cliquez pour revenir au menu des Châteaux Suisse

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Suisse médiévale
commenter cet article

commentaires

loralie 18/09/2007 22:15

Bon moi j'aime bien les vieilles pierres toutes cassées..va falloir partager . lol

Rien que pour la vue derrière je me suis régalée. Je me reprèsente bien le paysage. La suisse est un très beau pays ;-)

Anna k ne sait pas tenir sa langue, je sais ou va se restaurer notre chevalier maintenant huhuhu.

Le Chevalier Dauphinois 18/09/2007 23:01

Bonsoir "petite ange d'ob".   Ruiné ou recontruit ?  Quel est le château le plus beau ?    J'avoue que je préfère les ruines inaccessibles aux bâtiments à coté du parking. Mais prochainement je vais te montrer 2 châteaux "non cassés" d'une incroyable beauté..... patience..... patience.

Annak 18/09/2007 19:30

Quel beau parleur !!! au mieux, ce sera le Mac Do :P

Le Chevalier Dauphinois 18/09/2007 20:20

hihihihi............ Chuuuut Princesse AnnaK, ne dévoile pas mes secrets ..... hihihihi

floria 17/09/2007 15:05

Mmmmm...ça donne envie d'y manger :)

Le Chevalier Dauphinois 17/09/2007 19:07

Oui, moi aussi... Allez, je t'invite....  heu, mais pas ce WE, j'ai une rando en montagne planifiée..... "On se téléphone et on fait une boufffe ?"

Pascaly :0091: 16/09/2007 15:17

Si un jour, grand chevalier, vous décidez de venir chez les bretons, faîtes signe !!

Le Chevalier Dauphinois 16/09/2007 17:54

Emu est le chevalier de cette proposition, rouge il est sous son heaume maintenant.      Il y a une croisade (pacifique) prévue dans mes tablettes, je te préviendrais. Mais comme mes ruines ont 800 ans (et moi aussi), la notion de temps et de date est très variable pour moi.  Je me suis déjà renseigné sur les sites grace au livre "des imprimeries de la Mayenne" co-écrit par 11 spécialistes.  A bientôt maiKresse.

annak 16/09/2007 13:04

Toujours hors sujet...
Tu sais qui j'ai vu hier ? pour de vrai en faisant les courses !!! Bob Tari (pas sûre de l'orthographe). Hallucinant, non ? (ne viens pas me dire que tu ne sais pas qui c'est :D) Il a l'air tellement timide que je n'ai pas eu le courage de l'aborder (pour lui dire quoi de toutes façons;)

Le Chevalier Dauphinois 16/09/2007 17:52

Alors, ce Bob..... A part celui que j'ai sur la tête, qui est il ?.... J'ai regardé dans mon dictionnaire médiéval, point de personnage connu il y a de ce patronyme.... Peut être est ce un Sarrasin que les templiers ont combattu, et qui fut vaincoeur de nos croisés ?.... Mais point ce dictionnaire j'ai.  Je vais demander à messire Delarue de la Télé (n'est ce point un nom noble ?), nous sommes presque "pote" maintenant...... Attends, je reviens.