Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 06:30

Blason du canton du Valais

Pays :

 SUISSE

Canton :

 VALAIS

 

Le château - "tour de Vidômne" :

 

Je ne me moque pas de vous, ceci est bien une tour médiévale.  Situation :   (--> le voir sur une carte)

   Le village de Leuk se situé en zone linguistique Alémanique. Sur ma carte achetée en France, il se nomme Loèche.
 Leuk est à 6km à l'Est de Sierre, sur un promontoire de la rive droite du fleuve Rotten (c'est le nom que prend le Rhône en amont de Sierre). 

 

 

 Origine des noms :

   Loèche vient du latin LEUCA FORTIS, signifiant Place forte. La présence de ces 2 constructions est justifiée. Dans certains textes, le village est nommé : "Loèche La Forte".

  Un Vidômne est un administrateur épiscopal, qui a aussi la fonction de juge des procès civils et l'instruction des affaires pénales. Cette tour est donc leur logis.


  

  Description du château (au premier plan) :

    Proche du centre ville actuel, au bord d'une petite pente aujourd'hui recouverte de vignes, deux curieux bâtiments d'origine médiévale surveillent la vallée. Le plus éloigné est  le château Episcopal et celui que je vais tenter de vous décrire est : la Tour des Vidômnes.

 

    L'extérieur :

   Depuis la route du bas, la Tour des Vidômnes ressemble à une massive construction quadrangulaire. Ses dimensions sont réellement imposantes : 13m par 16m.  Etait elle le donjon d'un château ?   Rien ne le confirme; Les modifications des siècles ont caché tous les indices, et sans un relevé archéologique du sous-sol, il est impossible de connaître sa fonction exacte.
   En m'approchant, je constate sur les murs que les traces médiévales ont pratiquement disparu au profit d'un confort de lumière. De nombreuses fenêtres semblent datées du 16ème siècle. Avec une telle vue sur le Rhône et les montagnes, il aurait été dommage de ne pas ouvrir des fenêtres.

 

   Evidemment vous avez remarqué ces curieuses échauguettes aux 4 angles avec fentes de tir pour arme à feu, et ce toit si..... pointu. Elles semblent plus décoratives que défensives et sont des ajouts tardifs.

  Sur la face Nord, une avancé triangulaire attire mon attention. Etait ce un mur bouclier médiéval ?
Hélas non, en regardant le plan vue de dessus (observez ce détail en haut), ce rajout, donnant une forme pentagonale à la tour, a été fait au 16ème siècle par les "bourgeois" pour loger un escalier.

   

    L'intérieur :

  Cette tour était fermée le jour de ma venue. Il est sûrement possible de voir les salles les jours d'audiences. Mais j'ai une botte secrète, un livre avec un plan en coupe qui me renseigne sur l'architecture des salles. Les voûtes à croisées d'ogive du rez-de-chaussée (que certains textes nomment l'Aula) sont bien conservées. Les nervures retombent sur un gros pilier central. Mon instinct médiéval se réveille un peu.
     Au 1er étage, la pièce se nomme : La salle des Dizains (Nom des anciennes subdivisions territoriales du Comté, puis de la république du Valais dont la première mention date de 1355).
     Au 2ème étage, la pièce se nomme : La salle du tribunal (une des fonctions réalisée par le Vidômne). D'après un habitant, les salles comportent un plafond à caissons et des lambris Renaissance (Cela ne vous rappelle pas "nos" châteaux de la Loire ?).

  "Curieusement" (mais vous connaissez mon flair pour les pierres ayant 1000 ans), je suis attiré à l'Ouest par une autre "ruine" se trouvant à  .......... 60 mètres plus loin. La randonnée sera courte.

 
Histoire du château :

  • * Avant le 3ème siècle, le site de Loèche appartient à la couronne des Rois de Burgonde.
  • * En 515, le village de Loèche est donné par le Roi Sigismond au monastère de Saint Maurice.
  • * Au 13ème siècle, l'évêque de Sion décide de la fortification de cette ville, certainement à cause des guerres incessantes entre l'évêque et le Comte de Savoie (voir liste des Comtes). .....
  • * En 1388 à la bataille de Viège (Visp en alémanique) les troupes Savoyardes sont vaincues. Cela va être le début de destruction de nombreux bâtiments dans la région.
  • * Vers 1415, après la défaite des puissantes familles De La Tour et Raron, la bourgeoisie tente de récupérer le pouvoir. La Tour de Vidômne est détruite partiellement durant un de ces conflits 
  • * Vers 1540, la bourgeoisie achète les ruines et reconstruit une tour pour en faire un "hôtel de ville". Les épais murs sont percés de fenêtres à meneaux (voir vocabulaire) L'architecte Ulrich Ruffiner posent des échauguettes aux angles et deux pignons à redents (très à la mode).
  • * Durant les siècles suivants, les salles intérieures sont modifiées.
  • * En 1934, la commune achète la tour, puis la restaure.
  • * Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route est libre et gratuite. La propriété est communale et n'est pas ouverte à la visite. Mais les jours d'audience, peut être est il possible d'admirer ce qui est l'une des plus belles salles du Valais.  
  •  

 

Quelle incroyable échauguette avec les pignons à redents.

Cliquez pour revenir au menu des Châteaux Suisse

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Suisse médiévale
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 18/08/2009 22:47

Ila èté surement modifié...mais il en impose !!

Le Chevalier Dauphinois 19/08/2009 00:01


J'ai eu l'impresion que les "Suisses" utilisaient souvent les ruines pour leur redonner une nouvelle vie. Beaucoup de constructions médiévales ont été transformées en musée ou en bâtiment
administratif.


A - Danielle 04/10/2007 21:38

Votre blog est très original ! bravo !

Le Chevalier Dauphinois 04/10/2007 22:37

Qu'est ce que je suis heureux !   Une belle princesse venant visiter mon blog "ruiné"...  mais je n'ai rien fait, ce sont les pierres qui posent, et elles me racontent leur histoire. Je ne suis que leur traducteur !

Annak 03/10/2007 18:42

Vidomne, jamais entendu ce mot là.

Le Chevalier Dauphinois 03/10/2007 19:23

J'avoue qu'avant de préparer mes vacances en Helvétie, je n'avais pas connaissance de "cette fonction". Tu comprends ma passion médiévale maintenant : Marche, recherche, photos, lectures et visite de princesses sur mon blog... hummm.

valserine 02/10/2007 11:33

J'imagine que pour un puriste comme toi ces échauguettes sont malvenues... Moi je les trouve très mignonnes.
Tiens, les feuilles jaunissent !!!

Le Chevalier Dauphinois 02/10/2007 12:06

"Mignonne" !  Voila bien un mot de princesse pour décrire une échauguette... Point pensé je n'avais.   Durant mes vacances en Suisse, je fus souvent surpris par l'évolution architecturale des châteaux médiévaux..... Durant 5 semaines, je vais montrer des réalisations peu classiques..... Mais prochainement, le chevalier va retrouver son VRAI monde médiéval..... et là.... le choc sera extrème !