Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 07:30

 

Département :   39 - JURA

 

Le château :

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

   Château-Chalon est une petite cité Comtoise au sommet d'un piton rocheux située à 8km au Nord de Lons Le Saunier.

   Coordonnées du bourg :

46° 45' 16.884" N 5° 37' 25.55" E
 46.75469°  5.623764°

 

Le château :

    L'extérieur :

Je vais le voir !

   C'est en dehors de la ville, dans un endroit verdoyant, que les ruines du château m'attendent. Oui, elles m'attendent car tous les châteaux "cassés" de France connaissent mon nom et ma passion (quel menteur je suis ! ).

 

La découverte

    Il ne reste que peu de traces de ce château. Heureusement qu'en 1977  J. Téaldi a réalisé un plan, sinon sa forme serait tombée dans l'oubli.
 En arrivant sur le site, mon regard se heurte aux morceaux de mur tenant debout comme par magie. Sur ce fragment de l'ancienne enceinte polygonale, je distingue une tour ronde avec des pierres correctement taillées, et des archères courtes.

 

Quelques détails

    Comme à mon habitude, je contourne la ruine et je suis en admiration devant ces vielles pierres qui tentent encore de toucher le ciel. Puis, sur l'autre face, je découvre le secret de ce que je prenais pour de "la magie".

Avez vous vu ?

     Je vous aide un peu.

 Voici comment les Castelchalonnais ont conservé leur ruine médiévale. Un échafaudage en bois rigidifie l'ancienne tour. C'est formidable de vouloir conserver cette vieille forteresse debout et tenter de lui donner un peu de fierté. Bravo.

 

    L'intérieur :

  Évidemment, l'intérieur n'existe pas vraiment. Cette ruine "très ruinée" ne permet pas une visite des "appartement seigneuriaux". De plus, une barrière délimite la zone à risque et interdit l'entrée.
    Mais, en regardant avec le zoom de mon appareil photo numérique, je distingue quelques détails. Des trous de boulin (voir vocabulaire) prouve l'ancienneté de cette ruine, l'épaisseur des murs justifie la fonction de défense de cette tour, et surtout l'intérieur de l'archère assez "primitive". 

 

 

Histoire du château :

* Vers le 5ème siècle, le site est apprécié des Romains qui développent la culture de la vigne. Y avait il un poste fortifié ?
* Vers 670, une abbaye bénédictine est construite proche du sommet. Les cloches rythment la vie du village.
* Au 13ème siècle, une fortification est construite sur la demande des Comtes de Bourgogne.
* En 1595, les troupes du Roi Henri IV (voir liste des rois) détruisent le château, qui ne sera pas reconstruit.
* En 1790, les révolutionnaires détruisent l'abbaye.
* Vers 1792, les ruines sont confisquées comme bien national. Les pierres sont vendues.
* En 1943, le site est inscrit aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe.

 

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 39
Vers Menu châteaux du Jura 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Franche Comté : 25 39 70 90
commenter cet article

commentaires

Bénédicte 12/11/2011 20:23


D'après mes souvenirs d'enfance ces ruines s'appellent la tour Charlemagne car ce serait Charlemagne qui aurait fait construire ce château pour son neveu Charles le chauve.
Aux dernières nouvelles il s'agirait plutôt d'une ancienne porte pour entrer dans le bourg.


Le Chevalier Dauphinois 12/11/2011 20:33



   Ce qui est fascinant avec l'archéologie médiévale, c'est que la légende explique les évidences puis les universitaires trouven( une vérité (mais il faut parfois du temps pour
avoir LA vérité).


  Je vous remercie pour ces informations qui vont doucement reconstruire l'histoire de cette curiosité.



SUTOR 26/01/2011 21:36


Cinq ans déjà ! Sire n'êtes-vous point harassé par toutes ces croisades sans repos ? Pressé sans cesse par vos hôtes de conquérir de nouveaux territoires ? Ajouter a cela la gestion des affaires
courantes de votre royaume, vos recherches historiques dans les grimoires, vos écrits si clairs, l'huile dans les rouages de votre armure numérique...Et toujours si courtois avec les gentes
dames...LONGUE VIE CHEVALIER !


Le Chevalier Dauphinois 27/01/2011 18:31



Je n'ai mis dans ce blog que 14% des ruines et châteaux forts photographiés. J'ai encore beaucoup de prose à écrire.


Et puis, j'ai besoin de voir les châteaux de Normandie, qui se sont refusés à moi jusqu'à cet année, mais je les sens très proche.



siratus 28/12/2007 12:25

Délicieuse visite !
Le cliché de l'échafaudage est superbe.
Mets-tu un casque contre les chutes de pierres ;)
Gros bisous :0010:

Le Chevalier Dauphinois 28/12/2007 12:42

Armure médiévale et heaume avec plumes j'ai pour approcher "mes" ruines..... J'ai tant reçu de pierres dans le passé que.... le heaume est là pour ........... que les enfants n'aient point peur de mon visage défiguré.... Oui, je suis l'acteur sans trucage dans "Elephant Man"....hihihi

Ederza-Naturaimer 28/04/2007 14:25

Le chateau est très beau, et le vin est bon de ce nom ! Amitiés

le chevalier Dauphinois 28/04/2007 19:13

Il est vrai que si l'on abuse un peu de ce bon vin, nos yeux montrent de cette ruine une vision de... Versailles.... si,si, ... c'est vrai... et même plus... certains voient des éléphant roses... Je ne savais pas que Hannibal était venu jusque là !.

loralie 17/04/2007 20:47

Il est délicieusement en ruine. j'aime. et puis sous ce ciel bleu. Bon l'échafaudage moyen, mais ça à le mérite de le faire tenir debout. bonne soirée chevalier.

le chevalier Dauphinois 17/04/2007 21:01

Bonsoir "petite ange d'ob"..... Oui, l'échaffaudage est surprenant. C'est un peu le but de mon blog, montrer des châteaux (et surtout des ruines) différents....... Par exemple  le château de Koepfel http://chateau.over-blog.net/article-3935399.html  qui est plus un contour qu'une vraie ruine.....   Dans les semaines et mois à venir, Il y aura d'autres surprises !