Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 06:30

 

Département :   73 - SAVOIE 

 

Le bourg :  

Mon graal est là haut

  Situation   (--> le voir sur une carte)

      Le bourg de Beaufort est situé à 60km au Nord-Est de Chambéry, à 50km au Sud-Est d'Annecy et à 30km au Nord-Ouest de Bourg Saint Maurice et à  20km au Nord-Est d'Albertville..

    Coordonnées du château :

45° 43' 37.366" N 6° 33' 43.297" E
 45.727046°  6.562027°

 

   Quel est le nom de ce château ?

     Curieusement, ce site n'est pas clairement nommé. Il est identifié :

* Parfois en château de Beaufort,
* Puis château des Vanches,
* Et le plus souvent Notre Dame des Châteaux.

 Je ne me prononcerai pas.

 

Le château :  

      L'extérieur :

L'approche

     Depuis le village de Beaufort, prenez la direction du col des Saisies. Dans un virage sur la gauche une petite route goudronnée indique un chemin privé, avec une barrière (oui, le lieu n'est pas ouvert à la visite).

  Sur la colline des Vanches, à 997m d'altitude, dominant le confluent du Doron et du Dorinet est posé la ruine de l'ancien château de la famille Beaufort.

 

Dans les couleurs d'automne, cette tour semble être heureuse

La découverte

     Avec l'autorisation d'un des propriétaires du lieu, je gravis à pieds la petite route. Sur la droite, la colline s'élève, dans la dense forêt, aucune ruine est visible. Après un virage serré sur la droite, comme par magie un arc de pierre apparaît. La clé de voûte tient l'ensemble dans un équilibre incroyable.

Cela sent la ruine comme j'aime (et vous ?).

  Quelques pierres taillées assemblées correctement délimitent ce que je nommerais la basse-cour.

 

      L'intérieur :

La tour ronde

    Arrivée sur le plateau, sur le coté Ouest, une tour ronde me fait face fièrement. Les parois ne comportent aucune archère et encore moins de bouche à feu (voir vocabulaire). Par sa forme et sa construction, j'opte pour une origine du 13ème siècle.

  Approchons nous pour mieux comprendre sa réalisation.  Au niveau du sol, une porte grillagée empêche la visite de l'intérieur, mais en passant la tête à travers les barreaux, je constate l'absence d'escalier ou de support pour des marches. Cette trouée n'est pas médiévale mais du 19ème ou 20ème siècle (l'ajout de ciment et de pierres le confirme). Par contre l'ouverture en haut de la tour est bien l'entrée du "donjon" médiéval.

Mais, que vois je ?

 En haut de la tour 2 surprises :
     * Une archère petite et primitive semble avoir été ajoutée à la construction. Elle a vue sur l'accès au château.
     * Une bretèche, disons plutôt les vestiges d'une petite avancée qui pourrait aussi être des latrines (mais j'en doute).

 

La tour carrée

   A l'opposé de sa "consoeur" ronde, une puissante tour carrée est entourée de bâtiments plus modernes. Elle mesure 7m de coté pour une hauteur de 25m.

   L'opposition entre ces bâtiments classiques et ces tours médiévales donne une ambiance surnaturelle. Le silence amplifie mes sensations. Mais il me faut partir, car je ne veux pas importuner trop longtemps mon hôte. 

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, une famille Beaufort est citée dans un texte. Elle est devenue puissante et possède une grande seigneurie grâce aux combats de Barnard de Beaufort pour chasser l'envahisseur Sarrasin.
* Au 11ème siècle, le petit fils de Barnard, fortifie la colline et construit le donjon carré.
* Au 13ème siècle, elle rend hommage au sire de Faucigny.
* Vers 1271, contre une belle somme, les Beaufort cèdent une partie de la forteresse à Béatrice de Faucigny, fille du Comte Pierre II de Savoie (voir les Comtes de Savoie) et femme du Dauphin Guigues VIII (voir les seigneurs du Dauphiné).
* En 1277, la famille Beaufort obtient le droit de construire un autre château (sur la colline en face).
* Vers 1282, Guigues VII place une garnison dans le château, puis réalise quelques travaux améliorant la défense du site dont la tour ronde. Cet acte d'un Dauphinois en terre "Savoyarde" aura pour conséquence de nombreuses guerres Delphino-Savoyardes.
* En 1350, après de "transport du Dauphiné au Royaume de France, la seigneurie devient la propriété du Roi de France Jean II le Bon (voir liste des rois).
* En 1355, la seigneurie retourne en terre Savoyarde, grâce à la signature du traité de Paris avec le Comte Amédée VI de Savoie.
* En 1460, le Duc Louis de Savoie donne la seigneurie à son fils Janus.
* En 1536, le site est donné par Jacques de Savoie-Neumour, pour être transformé en couvent pour religieuses Dominicaines, chassées de Genève suite à la Réforme.
* En 1789, les Dominicaines sont chassées par les révolutionnaires.
* En 1792, le lieu est réquisitionné comme bien national, puis vendu. Il devient une exploitation agricole.
* Vers 1871, la congrégation des Augustins achète les ruines et aménage de nouveaux bâtiments.
* En 1937, le site change de propriétaire. Il est transformé en lieu de repos, de prière et de vacances.
* Au 21ème siècle, la visite est interdite car c'est une propriété privée. Mais si vous êtes invités, ouvrez grands vos yeux de privilégiés (comme je le fus).

 

Quelle vue !

 


Je voudrais remercier les personnes qui m'ont autorisé à découvrir ce site chargé d'histoire et de poésie.

 

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 73 Vers Menu châteaux de Savoie

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Savoie Médiévale : 01 73 74
commenter cet article

commentaires

DUC-GONINAZ André 12/04/2014 12:01

Bonjour
En recherchant le château des vanches auquel mon grand'père (Joseph, Louis DUC-GONINAZ) a été propriétaire de 1924 à 1935, je suis "tombé" sur votre site.
Auriez-vous d'autres précisions que celles portées, ne sachant pas où me renseigner pour en savoir plus. Merci de votre aide. Cordialement
André

Le Chevalier Dauphinois 13/04/2014 09:05



Bien le bonjour et merci pour votre passage sur mon modeste blog.


* Toutes les informations dont je dispose sont sur cet article.


* Lorsque mes lectures m'apportent quelques précisions, je m'empresse de compléter ma prose. Mais j'ai déjà épluché les 4 livres que je possède sur cette région de France.



Gazut Daniel 02/05/2011 18:27


Bonjour
J'ai eu la chance de visiter le château, bien que n'ayant pas eu d'invitation. J'ai profité de la présence du propriétaire (un religieux en retraite). J'ai pu visiter la chapelle, les bâtiments
d'habitation et même la tour ronde. Sur la dalle supérieure on a un panorama splendide à 360°, pour y monter on doit passer ce vestige d'ouverture, une échelle verticale et deux niveaux d'escalier
en colimaçon.
Pendant deux heures j'ai appris plein de choses intéressantes.
Cordialement.


Le Chevalier Dauphinois 02/05/2011 19:20



  Je comprends les sensations que tu as ressenties, je les éprouve souvent durant mes découvertes castrales.



Eliane Lionneton 17/04/2010 15:34


Bonjour, Je suis une mamie de 72 ans et je suis allée sur votre blog car je cherchais des photos de N.D. des Chateaux, où j'avais séjourné en colonies vacances (1949 et 1950). BIen que ne
m'intéressant pas spécialement aux vieilles pierres, cela m'a intéressée de lire l'historique de ce lieu dont je garde les souvenirs émerveillés. J'ai sous les yeux 2 cartes postales (façon
sépia)de là-bas : l'une à l'état actuel (1949), l'autre représente le chateau tél qu'il devait être à lorigine. Si cela vous intéresse, je me propose de vous les prêter(seulement : j'y tiens
beaucoup). Merci pour le plaisie que j'ai ressenti.


Le Chevalier Dauphinois 17/04/2010 19:16



Merci d'être venu sur ce blog poussiéreux des vieilles ruines de notre France.


Je suis preneur de toute documentation sur les châteaux médiévaux. Avoir une représentation et une image ancienne me plairais beaucoup.


Je vous envoie un courriel pour notre correspondance



laffargue 03/08/2008 08:12

je suis verrier et je restaure toute fenêtres de chateaux si mon offre intéresse quelqu'un me le faire savoir
merci mr laffargue

Le Chevalier Dauphinois 03/08/2008 15:42


Bien le bonjour messire Laffargue... Je mets votre adresse dans mes petits papiers et si j'ai une demande, je vous ferais suivre.
.... Mais je visite tant de ruines cassées et oubliées que je ne suis pas certains que leur propriétaire pense d'abord aux fenêtres.....


siratus 26/09/2007 21:49

J'aime beaucoup les visites ainsi guidées. Merci !
L'arc de pierre est comme "suspendu du ciel", il tient encore !Magique !
Je suis contente de connaître un peu ce Beaufort.
Gros bisous :0010:

Le Chevalier Dauphinois 26/09/2007 22:02

Chaque ruine cache une surprise.  Parfois une marque de tacheron, parfois une oriel sculptée, et là c'est un arc "magiquement" aérien..... J'adore ce moment de la découverte. Et toi ?