Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 07:50

 

 

Département 09 - ARIEGE

   Voyez vous une église fortifiée ?

 

 

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

       La commune de Le Fossat est située à 55km à l'Est de Saint Gaudens, à 45km au Sud de Toulouse, à 30km au Nord-Ouest de Foix (voir son château) et à 20km au Sud-Est de Carbone.

 

     Coordonnées de l'église :

43° 10' 28" N01° 24' 28" E
 43.174539448° 1.4076822996°

 

 

 

L'église : 

        L'extérieur :

Je vois le chevet

* En arrivant dans le petit bourg, je remarque une construction dont les matériaux sont bien différents des maisons qui la bordent.

* Les pierres comportant des morceaux de brique m'informent que le bâtiment a été plusieurs fois réparé.

* L'église a souffert !

 

 Réparations et modifications ont fermé les ouvertures de cette église

Je suis à son chevet

* L'arrière de l'église est..... énigmatique pour moi.

* Les contreforts droits semblent avoir été construits à 2 époques différentes.

* Les pierres en partie supérieure n'ont pas la même couleur ni la même qualité de pose que la partie basse.

Y avait il une salle de repli ?

* Entre les contreforts, en partie supérieure, des ouvertures ont été bouchées.

* Ces rebouchages ne pouvaient pas être un crénelage (voir vocabulaire) car il est trop profond, ni des fenêtres médiévales car elles sont trop larges. D’ailleurs, la fenêtre bouchée sur la gauche me montre la différence.

Quel fut le rôle de ces curiosités ?

* Comme je ne remarque aucun trou de boulin ni de corbeau pouvant soutenir un hourdage, je suis encore plus surpris par ce chevet.

* Conclusion provisoire : L'église ne me semble pas avoir été fortifiée.

 

 Ce coté augure une merveilleuse découverte

Je la reçois en pleine face !

* Je contourne l'église qui ne possède pas de transept.

* Contre toute attente, je découvre coté rue principale du bourg, une haute construction "pointue".

* Lentement je m'approche et c'est avec stupéfaction que je vois deux cubiques tours.

* Ces cubiques constructions sont en brique, ce qui contraste avec le chevet.

* Je me penche (cela explique la photo penchée...hihi) pour voir la façade.

* Je me projette de l'autre coté pour mieux ressentir cette construction.

Quel incroyable système défensif !

 

 

Une symétrie asymétrique !

Une façade unique !

  * J'ose maintenant affirmer que cette église est fortifiée, pourtant je ne vois ni archère ni canonnière.

N'est ce pas incroyable ?

  * Quel contraste entre le blanc et le rouge.

  * La base est en pierre alors que la partie supérieure est en brique.

  * La protection de la porte est assurée par des mâchicoulis.

  * Au dessus de ceux-ci des pierres en encorbellement me font penser à des gargouilles (défensives ?).

  * En admirant cette façade, j'ai l'impression de jouer au jeu des 7 erreurs (ou des différences) :

1 - Les tours n'ont pas le même nombre d'ouvertures.

2 - Les baies (portes ?) de chaque coté du chemin de circulation entre les tours n'ont pas la même hauteur.

3 - Le contrefort de gauche n'est pas en pierre au dessus du larmier, de plus il s'élargit curieusement.

* Avec envie, je regarde le passage de la tour au chemin de ronde. Je veux le voir, le humer, le toucher !

* Il faut donc entrer dans l'église.

 

 

        L'intérieur :

Quelle lumière !Modernisées sont les entrailles du moutier

* Lentement, presque religieusement, je pousse la porte.

* En entrant je suis surpris par la lumière formant des ronds sur la voûte.

* En cette construction, point de contre-allée ni de chapelle latérale puisqu'il n'y a pas de transept.

* Pourtant, dans l'épaisseur du mur, une petite chapelle contredit ma précédente pensée.

* Le choeur très modernisé a effacé toute trace d'aménagement médiéval.

 

Où est l'entrée des fortifications ?

* N'étant point un touriste mais un castellologue amateur, je me dois de trouver l'accès aux tours et systèmes défensifs.

* Avec attention j'inspecte chaque mur. Mais ma recherche est infructueuse.

* Je reprends le chemin de la sortie quand un détail m'interpelle.

* A plusieurs mètres du sol, une porte.

* Il semble évident que ceci est l'entrée vers les tours de défense. Elle devait être accessible par une échelle amovible.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - clic

 

 

Histoire de l'église :

* Au 14ème siècle construction de l'église avec une façade fortifiée. Le petit village appartient à la châtellenie de Carla.

* Au 16ème siècle (1568 ?), durant les guerres de religion, les Huguenots attaquent la cité. L'église est très abîmée.

* En 1625, les Huguenots s'attaquent encore à Le Fossat, mais ils sont stoppés.

* Au 18ème siècle, la nef et le chœur sont transformés.

* En 1926, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Barthélemy) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

 

La brique et la pierre s’harmonisent pour défendre cette église

 

 

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 09Vers Menu châteaux de l'Ariège

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 19/01/2017 21:34

L es ouvertures sur chevet, rebouchées,
E urent don d’attiser ma curiosité,

F antaisie ne se permettant aïeux
O pérant travaux sur de religieux
S ites pour en faire, antan, bâtis guerriers.
S ur vous comptais-je pour réponse, Chevalier…
A typique est bien cette partie d’église
T ant austère, fermée, ne donnant emprise

A ucune aux assaillants, n’ayant fenêtres.
R ien qu’une, de chaque part, semble apparaître*…
I l est sûr que façade d’entrée n’a mie
E nigmatique aspect ! En elle se lit
G rand’volonté, bien affichée, vouloir
E ffrayer ennemis, montrer pouvoir.

C ertes, matériau qui ne me siet est là.
O r, ici, ne me gêne pas tant que ça :
M agnifiquement, défenses aperçues
T alent ont de ne me rendre point déçue.
E vidence est que tous les attributs**

D otant cette face ne sont ceux d’un moutier,
E xcepté portail et aussi clocher.

F antastique élévation harmonieuse
O ù est pourtant asymétrie : heureuse
I négalité qui ne choque mie.
X IV siècle maçons d’art produisit !

N ous pourrions devant un castel nous croire
O ù sécurités ont le même pouvoir :
T enir loin du bâtiment les intrus,
A ccueillir habitants,*** être à l’affut.

P our sûr, est-ce fort dommage que vous n’ayez
S u du « paradis », là, trouver les clefs…

* la petite fenêtre vue sur le coté, mais aucune sur l’arrondi du chevet : pas courant, non ?
** guerriers.
*** s’il y eut un repli.

Le Chevalier Dauphinois 20/01/2017 20:50

* Cette église Ariégeoise est fascinante par ses variétés (ou sa variété).
* Brique et pierre bien sur.
* Rehausse sur le chevet et la nef.
* Hautes ouvertures de lumière alors que défenses fermées (en notre siècle) en salle de repli.
* Façade puissante alors que nef délicate.
* Cette église semble unique par son architecture.
* J'avoue avoir passé beaucoup de temps à la regarder avant de la photographier.