Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 08:40

 

Département 09 - ARIEGE

     Ce bourg fortifié va-t-il me donner des frissons médiévaux ?

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte

        La commune de Camon est située à 40km au Sud-Ouest de Carcassonne, à 30km Est-Nord-Est de Foix (voir son château) et à 15km au Sud-Est de Mirepoix.

 

     Coordonnées du bourg :

43° 01' 19" N01° 27' 27" E
 43.021915° 1.96590500°

 

 

Les fortifications : 

        L'extérieur :

Pourquoi suis je en ce lieu ?

* A l'origine, j'ai eu en main la reproduction d'une gravure représentant Camon en 1825.

* Le monastère fortifié et le château me paraissaient si beaux que croisade je me promis d'organiser, mais sans précipitation.

* Mon envie de visiter ce site fut encore plus importante lorsque j'appris que Camon est classé parmi les plus beaux villages de France.

 Il faut bien comprendre le plan avant de visiter cette cité

Stupéfaction !

* Il y a des remparts partout !

* Pour ne pas être perdu, il est nécessaire de lire le plan.

* Il semble qu'il y ait deux remparts d'âges différents avec des systèmes défensifs.... différents !

* Il me faut donc m'habituer à voyager dans le temps.

 

 

La marche coule vers le mâchicoulis

Quel beau vestige de mâchicoulis

* En longeant le rempart, mon premier réflexe est de lever les yeux.

Est ce pour chercher la lumière ?

* Que nenni, c'est pour admirer les multiples consoles ayant été des mâchicoulis (voir vocabulaire).

Le toit protège les vestiges de mâchicoulis

 

 

Fentes en tout genre

Que recele cette tour ?

* Dans la tour carrée (à droite) avec son ouverture de guet entre les consoles, une fente défensive date au moins du 16ème siècle puisqu'elle est dédiée au fusil.

* Sur l'autre tour (à gauche) l'ouverture défensive pour fusil possède, comme ses consoeurs, un ébrasement extérieur pour augmenter d'angle de tir.

* L'angle de l'ébrasement est plus ou moins important. Il facilite parfois le tir vers le bas.

* Flâner dans le bourg en regardant les fentes de tir est passionnant.

1 - Certaines montrent qu'elles ont été implantées après la construction du rempart.

2 - D'autres ont été construites pour servir de pot de fleur..... hihihi.

3 - Certaines ont été bouchées récemment par du ciment.

4 - Alors que d'autres sont obstruées par une plaque de verre.

Voyez vous un système de tir ?

 

Soudain, le rempart s'ouvre !

* Durant mon errance le long du rempart, je découvre une pente.

* Comme il n'y a pas de garde dans la tour, je tente une intrusion dans la cité.

 'Des petits trous, des petits trous' aurait pu chanter Gainsbourg

        L'intérieur :

Ils ont fait des trous partout

* En étant à l'intérieur des remparts, je peux comprendre l'aménagement défensif.

* Evidemment les fentes de tir possèdent un ébrasement intérieur.

* Le  système de tir permet à plusieurs défenseurs de viser des angles différents.

* En me retournant j'observe un mur fascinant :

- Certaines ouvertures carrées (du 18ème ?) ont été bouchées.

- Au sommet, les fentes verticales me font penser à des archères.

* Quelques mètres plus loin, un mur me montre de hautes et fines archères en bêche. Leur position (trop) basse me fait penser que le sol a été comblé.

* Grâce aux nombreuses ouvertures (fentes ou éboulements) je peux jouer les voyeurs. Ainsi je me délecte des vieilles cheminées.

 

Les bâtiments religieux

* Durant mon errance en cette cité montrant milles variétés de construction et de systèmes défensifs, je me retrouve face à l'église.

* Evidemment son haut clocher ressemble à une tour de guet.

* Mais mon attention est surtout portée sur le chevet de ce moutier.

* Au dessus des hautes fenêtres je remarque une multitudes de trous alignés.

Pensez vous que cette église comportait une salle défensive ?

 

C'est la fin et la faim

* Il y a tant à voir et à découvrir en ce lieu que je préfère le faire seul, sans vous.

* Puis, lorsque mes yeux seront rassasiés, je me ferai le plaisir de manger dans la merveilleuse auberge de Camon.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - clic

 

 

Histoire du bourg :

* Vers 778, durant son retour d'Espagne, Charlemagne (voir liste des rois) demande la construction d'un monastère en ce lieu (c'est ce que prétendent quelques textes non officiels).

* Au 10ème siècle, le site est transformé en abbaye fortifiée.

* Au 12ème siècle (à vérifier), le site devient un simple prieuré confié aux Bénédictins. Le site est/serait fortifié.

* En 1279, le barrage de Puivert (voir sa légende) se rompt ravageant de nombreux sites sur son passage dont Camon.

* En cette fin de 13ème siècle, le monastère est entièrement reconstruit.

* Au 14ème siècle, durant la Guerre de Cent ans, les religieux du monastère font aménager des remparts pour leur protection. Le village en est dépourvu.

* En 1494, le petit village ainsi que le monastère sont attaqués, pillés et partiellement détruits par des Routiers.

*  A la fin du 15ème siècle, après le saccage, l'évêque Philippe de Lévis Mirepoix demande la fortification du village. De nombreux aménagements sont réalisés dont la construction, dans un angle du rempart, d'une puissante tour carrée nommée de nos jours : Maison Haute.

* A la fin du 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, le Cardinal Georges d'Armagnac fait rehausser les remparts.

* Au début du 17ème siècle, l'imposante tour carrée est transformée en luxueuse habitation seigneuriale nommée en notre siècle : Maison haute.

* Au 17ème siècle, quelques temps avant son arrestation, le Duc de Montmorency loge dans l'habitation seigneuriale durant quelques jours (c'est ce que prétend une légende, mais aucun texte le prouve).

* Au début du 18ème siècle, avec la période de paix et l'accroissement de la démographie, certains remparts sont détruits pour libérer le bourg et d'autres sont aménagés en habitation.

* En 1964, une partie des remparts et du monastère sont inscrits aux Monuments Historiques.

* En 2007, la maison haute est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts et des tours est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des maisons et des tours fortifiée est interdite. L'abbaye est devenue un restaurant avec quelques chambres d'hôtes. Bien que ce bourg soit touristique, veuillez respecter le silence et la quiétude de ce site Ariégeois.

 

 

Quelle magnifique cachette !

 

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 09Vers Menu châteaux de l'Ariège

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 14/11/2016 20:46

Pas bien chevaleresque de ne rien vouloir me dire, Chevalier…
Vous allez donc m’obliger à croire à la magie et aux esprits !… moi qui suis si rationnelle et terre-à-terre… ça me contrarie fort !
… Dites-moi au moins si c’est bien un spot d’éclairage… et si vous avez « travaillé », ou non, cette image… je vous en prie !

Le Chevalier Dauphinois 18/11/2016 18:24

* Hihihi....... magie et esprits existent en ces lieux chargés d'histoire.
* Heureux je suis de vous titiller....... Être Chevalier, c'est aussi adorer faire "enrager" l'autre pour mieux.... le/la posséder.... hihihi

Pierrote 14/11/2016 13:58

B ien ai-je aimé ces fortifications
O bserver. On ressent cette passion
U nique qu’avez pour les sécurités.
R ares sont celles du Moyen-Âge restées ?
G uère n’en ai-je cure, ici ; j’ai apprécié

F entes de tir à mirer, tant nombreuses !
O n en voit encore, et j’en suis heureuse,
R appelant quatorzième siècle ; d’autres aussi
T ardives plus, mais sont défenses si
I ndispensables ! Remaniées peut-être
F urent certaines.* Est sûr que je ne suis maître -
I l s’en faut de beaucoup ! – es fentes-archères !
E n tous cas, dans ce bourg, toutes surent me plaire !

D ommage, bien sûr, qu’on voit en pot de fleurs
E voluer d’aucunes ! Est-ce mal mineur

C ontrairement à celui effaçant
A tout jamais leurs traces au fil du temps…**
M erveilleuse tour carrée vous nous montrez :
O uvrage qui a su mon œil attirer.
N e me suis-je mie sentie dépaysée,***

A vec les vestiges de mâchicoulis
R etenant toiture pointue aujourd’hui…
I ntemporelles sont consoles aperçues
E n plusieurs endroits ; ne sont incongrues,
G racieuses plutôt, dirais-je, sur très vieux murs.
E t appareillage m’a séduite, pour sûr !

N e puis-je, aussi, le moutier oublier,
O ù l’on décèle éléments fortifiés.
T out l’inverse de l’article précédent !****
A i-je été surprise, enfin, par volant,

B ien identifié objet !… Est-ce magie ?*****
E n apesanteur semble ce spot-ci !…
N ous avez ensuite là abandonnés !
E st-ce indigne d’un Dauphinois Chevalier !

* celles de l’enceinte du XIVe siècle… (les archères-fentes de tir pour fusils) ; Il me semble, non ? ou alors elles furent toutes ajoutées au rempart au XVIe siècle ? seules étant du XIVe les longues archères droites… ?
** pas ici, apparemment, certaines ayant été juste bouchées mais on les voit encore.
*** je veux dire : je me suis cru au Moyen-Âge vraiment.
**** celui sur Roquelaure, dans lequel le moutier, à mon avis, ne présentait aucun intérêt… guerrier !
***** sur la 7e image de l’article (§ « l’intérieur »)… et si c’est un spot vu… Je n’ai pas tout compris !…

Le Chevalier Dauphinois 14/11/2016 19:11

* Entre l'abbaye primitive, le bourg fortifié qui s'y greffa puis les aménagements du 16ème, l'architecture défensive a beaucoup évolué et changé.
* Toutes les ouvertures avec un ébrasement extérieur sont du 16ème siècle. Elles ont été créées pour les armes à poudre.
* Les archères droites sont du 14ème, bien que je pressente que nombre d'entre elles furent du 13ème (ce qui me fait croire que le plan soit partiellement (in)correct).
* Cette abbaye fut beaucoup plus fortifiée que le site de "Laval en Laonnois", mais ce dernier a été très défiguré par l'agrandissement de l'église et l'ajout d'une longue nef.
* Pour "l'objet magique".... je ne vous dirai rien... hihihi. Les images sont parfois trompeuses ou ne montrent que partiellement une vérité.
* Et puis, j'adore jouer. Je pressens qu'avec les diaporama, je vais montrer autrement ou partiellement ou .......
* Cette cité est vraiment à découvrir surtout durant la période des roses !

Pierrote 12/11/2016 21:15

Juste un petit détail : dans votre § « fentes en tous genres », vous n’auriez pas inversé les 2 photos ? (droite étant gauche, et gauche étant droite, d’après vos descriptions).

Le Chevalier Dauphinois 13/11/2016 10:17

* Durant ma Guerre de Cent Ans, lorsque je regardais l'armée des Maudits Anglois......
...... leur flan droit était à ma gauche et inversement.
* Comment voulez vous que je m'y retrouve !.... hihihi
* J'ai corrigé ce que votre regard persan a détecté.... Mais... Est ce une erreur volontaire pour vérifier que mes lecteurs/lectrices lisent ?...hihihi