Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 07:55

 

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

Voyez vous cette beauté au  loin ?

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune d'Aulnois sous Laon est située à 40km au Sud-Est de Saint Quentin, à 35km au Nord-Est de Soissons et à 7km au Nord de Laon.

 

  Coordonnées du château :

49° 36' 46" N03° 36' 12" E
 49.6129393999° 3.6034420999°

 

 

Le château

     L'extérieur :

La découverte

* En cette région de plaine, les châteaux ne sont pas positionnés sur des buttes, même artificielles. Ils sont souvent au milieu de champs dont les fossés et marécages ont été comblés pour laisser paître des ruminants.Est ce le jardin d'Eden qui entoure le château ?

* C'est donc un peu à l'écart du centre bourg que je concentre mon attention.

* Soudain, comme par magie, une construction apparaît.

 

 

Que voir de loin

* Le château montre une forme de base rectangulaire ou plutôt quadrangulaire.

* De loin, à part une ronde tour située au Nord, les systèmes défensifs semblent inexistants.

* Je me dois de chausser ma longue vue pour mieux comprendre ce château parfois nommée "Maison Forte" dans quelques brochures.

 

 

 Que voila un beau donjon défensifUn donjon défensif

* La tour est arasée et ne montre plus de crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Hormis sa plateforme, elle possède 3 étages donnant une haute de 20 mètres.

* Chaque salle est éclairée par une haute fenêtre, ce qui est anomal pour un donjon défensif.

Sont ce des baies récentes ?

* Le 3ème étage possède une ouverture (porte à linteau droit) accessible depuis le chemin de ronde (partiellement disparu).

Avez vous remarqué l'épaisseur du mur du donjon ?

* Le donjon est construit avec des pierres correctement taillées disposées en lit régulier.

Avez vous remarqué l'ouverture obstruée à la base de la courtine ?

* J'imagine que ce fut la poterne.

 

 

Faut il être devin pour comprendre ce château ? Y a-t-il d'autres systèmes défensifs ?

* Pour mieux comprendre ce coté Nord-Est je prends un peu de recul.

* Au centre de la courtine je vois un contrefort.

* Il est surmonté de culots ayant portés une échauguette.

* Sur la gauche, un chaotique assemblage de murs me surprend.

* Les 2 pans de murs arrachés me semblent être les vestiges d'une tour carrée. Elle serait donc le pendant du donjon.

* A gauche du vestige de la tour, je suis surpris de voir un contrefort droit pour une si courte courtine. Je pressens que des reconstructions et des aménagements ont été réalisés sur plusieurs siècles.

* Presque dans l'angle, l'autre contrefort porte des culots, anciennes traces d'une échauguette d'angle.

* La façade Est montre quelques contreforts dont certains portaient une échauguette.

* Conclusion : Les cotés Est et Nord-Est se ressemblent (un peu) mais les courtines ont perdu leurs traces archères.

 

 

 Ces pierres ont été taillées il y a 700 ans Les 2 autres cotés ressemblent ils aux précédents ?

* La façade Sud a été très refaite et modernisée.

* Par contre, elle possède l'entrée fortifiée avec traces du pont levis et de la herse (je ne peux pas vous montrer une image car je l'ai vue de très loin avec des jumelles).

* Le coté Nord-Ouest possède à l'angle les traces d'une tour ronde très arasée.

* La façade montre 2 autres tours dans le même état que leur consoeur d'angle.

 

 

    L'intérieur :

L'enquête commence

* La propriété privée n'est pas ouverte à la visite.

* Je profite de la situation proche de l'entrée pour regarder quelques détails de la courtine Nord-Ouest.

1 - L'entrée actuelle n'est certainement pas l'entrée médiévale.

2 - Une courtine était présente il y a quelques siècles.

 

C'est la fin

* Ayant espionné ce château dans la limite du respect de la propriété privée.....

............Je rebrousse chemin vers mon destrier pour une nouvelle aventure en terres Picardes.

 

 

Le diaporama est visible ici - clic

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, construction du château par Hector II de Raincheval (à vérifier).

* Au 16ème siècle, durant les guerres de religion, les protestants se réfugient dans le château.

* A la fin du 16ème siècle, les Ligueurs puissamment armés bombardent le château et chassent les Protestants.

* En 1927, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 20ème siècle, le site est transformé en exploitation agricole.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite depuis la route et les sentiers. La visite de l'intérieur est interdite. Il semble que ce site médiéval soit partiellement ouvert durant les journées du Patrimoine. Renseignez vous..

 

Le château ne m'a pas montrer tous ses secrets

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 02

Vers Menu châteaux de l'Aisne

    

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Pierrote 24/04/2017 20:59

Merci pour vos explications, Chevalier. Mais il est vrai que je n’ai pas saisi du tout comment a pu être ce castel au départ.
… J’ai cru voir beaucoup de ces contreforts parce que je comptais aussi ceux supportant les échauguettes, ne sachant pas pourquoi ils étaient là, s’ils avaient été rajoutés après… et peut-être aussi parce que l’on en voit même à l’intérieur de la « cour » (par votre lien « l’entrée actuelle » et mieux vus dans l’image du diaporama).
… Car je croyais que des échauguettes étaient toujours « suspendues », si l’on peut dire ainsi, sans appui aucun au sol, donc (j’ai des progrès à faire !).

Le Chevalier Dauphinois 25/04/2017 18:38

* Même si elles ne représentent pas la majorité, des échauguettes sur contreforts existent.
* J'en ai montée une à l'église d'Angeduc : Département 16 Charente.
* Certaines sont dans un angle, en appui sur la courtine et très peu en encorbellement : Château de Fesigny à Cusy dans le 74....
...... ou à Saint-Laurent-la-Vernède dans le Gard..... ou à Quillan dans l'Aude (une est dans un angle rentrant).
* L'échauguette est une construction "facile" à réaliser et peu couteuse (aussi bien en pierre qu'en temps de construction).
* De plus, elle est facilement accessible depuis le chemin de ronde qui existe déjà dans un château.
*** Pour votre remarque sur l'entrée dans la cour, il me semble que c'est une "illusion d'optique".
*** L'entrée actuelle est récente. A l'époque médiévale et renaissance, il y avait une courtine (avec ou sans contrefort ?). J'avoue ne pas avoir complètement compris l'aménagement de ce mur disparu. Je ne l'ai vu que depuis mes "fameuses" jumelles......... de loin (ceci pour respecter la propriété privée).

Pierrote 24/04/2017 10:33

A i-je eu surprise, en ces lointaines terres,
U n bâtiment découvrir tout en pierre…
L ‘architecture, ensuite, m’a perdue :
N ombreux sont les contreforts aperçus.
O n sait que les courtines sont arasées :
I l semble étrange qu’aient dû être supportées
S ur tant de points, même hautes dans le passé.*

S outenues aussi échauguettes, tourelles.
O r, était nécessaire un appui tel ?
U ne vague d’aménagements, peut-être,
S ut des constructions changer le paraître ?**

L es tours flanquant moult de parois ne sont
A ide, à mes yeux, pour bonne compréhension.
O bservation d’un seul vestige sait
N e pas semer le doute : le donjon est

P our sûr, tour maîtresse qui n’a trop changé :
I mposante, bien qu’elle soit diminuée.
C ertes, n’auraient nui, du tout, moins d’ouvertures :
A urait-ce gardé grande prestance à ces murs
R udes à souhait, car seul un huis, antan,
D onnait accès à l’intérieur. Vaillant
I l fallait être, de la part d’ennemis,
E chalader ce lieu sans être occis…

P ar trop de remaniements n’est aisé
S aisir de ces vestiges leur vrai passé.

* non ? et même si certains contreforts ont été ajoutés plus tard… pour supporter les échauguettes… ?… je ne comprends pas trop…
** certainement même, je pense.

Le Chevalier Dauphinois 24/04/2017 20:13

* A cause des nombreuses guerres (au moyen âge, à la renaissance, à l'époque moderne puis au 20ème siècle) en cette province, les châteaux forts encore visibles sont rares.
* Vous comprenez mon émotion en découvrant cette construction durant ma croisade des églises fortifiées.
* Je pense que mon enthousiasme a transpercé l'écran dans cet article.
.
** Pour ce qui est des "nombreux" contreforts il y a certainement une explication :
- 1 - Beaucoup portaient des échauguettes dont il est possible de voir les bases. Il y a même 2 contreforts soutenant 2 échauguettes d'angle reliées entre elles.
- 2 - Certains contreforts sont des consolidations (après une attaque ?). Pour l'un d'entre eux, je pressens qu'il fut construit avant les contreforts à échauguette. La courtine ressemblait ainsi celle des églises Romanes.
** Mais en réalité, il y a peu de contrefort pour tenir une paroi. Peut être que mes images répétitives sous des angles différents font croire à un nombre important de contreforts droits sans échauguette au sommet.