Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 08:11

 

 

Pour découvrir l'extérieur du château,

veuillez cliquer ici.

 

 

Est ce l'entrée actuelle du donjon ?

      L'intérieur :

Fermé et pourtant ouvert..... grâce à ma documentation

* Le magnifique donjon n'est pas ouvert à la visite.

* Je me console en admirant le plan de l'intérieur du donjon réalisé par Denis Rolland.

* Ma documentation affirme que les murs (tours et courtines) ont une épaisseur de 2,5 à 3 mètres.

* Chaque étage était séparé par un planché en bois.

* L'accès aux étages s'effectuait par des échelles en bois certainement rétractiles.

* La partie centrale est une salle octogonale de 8m par 9m.

 

 

Les non dits de ma documentation

* Curieusement, les quelques feuillets dont je dispose ne font aucune référence à des cheminées.

* Pire, aucune mention est faites sur des latrines.

N'était ce qu'un donjon de repli ?

N'était ce qu'une construction marquant le pouvoir ?

 

 

La fin et la faim

* Cette merveille m'a ouvert l'appétit.

* Je quitte ce donjon pour chercher une auberge ouverte et espérer manger quelques ficelles Picardes.

 

 

Le DIAPORAMA du château est visible ici.

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, les terres d'Amblény appartiennent aux chanoines de la cathédrale de Soisson.

* Au milieu du 11ème siècle (vérifier), le seigneur de Pierrefonds récupère (par la force ?) les terres d'Ambleny.

* Vers 1089, Nevelon II de Pierrefonds vend les terres au chapitre cathédral de Soissons.

* Vers 1140, proche des marais, construction du château fort. Il est commandité par le seigneur de Pierrefonds avec l'autorisation des chanoines Soissonnais. C'est un avant poste défensif.

* Vers 1185, le seigneur de Pierrefonds décède sans héritier. Le donjon est rattaché à la couronne de France. Certains historiens supposent que l'actuel donjon est l'oeuvre du Roi Philippe Auguste.

Deux raisons expliqueraient que ce soit ce Roi qui fit construire le donjon :

1 - Ce Roi bâtisseur adorait construire des donjons et montrer sa présence sur ses terres nouvellement acquises.

2 - Ce donjon n'a pas le style Philippien qui caractérise les châteaux de ce Roi. Ce type d'architecture lui a été montré durant sa croisade au Moyen Orient en 1190. Avant cette date, les architectes Royaux réalisaient des tours maîtresses habitables et centrales, comme à Amblény.

Nota : Certains historiens comme Mesqui et Rolland doutent que Philippe Auguste ait pu faire construire le donjon. Ils pensent qu'il est antérieur à 1181.

* En 1214, lors du recensement des places fortes du Royaume ordonné par le Roi de France (voir liste des rois), le château d'Amblény est cité.

* En 1259, le représentant de la seigneurie d'Amblény a les droits de Haute Justice.

* En 1296, le Roi Philippe le Bel vend la seigneurie au Chapitre de Soissons. C'est un prévôt qui a la charge d'habiter le château et d'en récolter les "impôts".

* En 1359, Thibault de Moreil, seigneur d’Arcy est nommé Capitaine du château (c'est le 1er avec ce titre). Ce remplacement du prévôt par un homme d'arme, accompagné de quelques soldats, est prévu dans les accord du chapitre : En cas de menace, rébellion ou guerre. Ce capitaine peut quitter provisoirement le château mais doit officiellement nommer un remplaçant.

* En 1385, Enguerran de Cuise est nomme capitaine du château (c'est le 2ème avec ce titre).

* En 1400, les Bourguignons s'emparent de la tour. Ils utilisent Amblény comme point de base pour des attaques contre le château de Pierrefonds.

* En 1411, Gui de Lusignan, dit "Arménye", est nommé capitaine du château (c'est le 3ème avec ce titre). Peu de temps après cette nomination, le Comte de Saint Pol assiège Pierrefonds. Ce château se rend et toutes les places fortes dont Amblény cèdent.

* En 1420, durant la Guerre de Cent Ans, Ambleny est du parti Armagnac.

* En 1422, le château est possession des Anglais.

* En 1436, pour le compte du Roi de France, Guillaume de Flavy s'empare du château d'Amblény.

* En 1466, durant les Guerres de Religion, les Huguenots attaquent puis récupèrent Amblény.

* Au 16ème siècle, coté Nord (ou Ouest), une porte est aménagée à la base du donjon pour permettre l'accès au puits (à vérifier).

* En 1688, le chapitre cathédrale loue des terres et le donjon à Marie Prévost et Pierre Decque.

* Au 18ème siècle, un four est aménagé dans la salle basse du donjon. L'étage supérieur est aménagé pour devenir un pigeonnier.

* Au milieu de 18ème siècle, le donjon n'est plus habité, les moines font démonter les planchers de cette imposante tour pour réparer une grange. C'est à cette époque que Tavernier de Jonquières réalise une magnifique gravure.

* Vers 1792, les Révolutionnaires attaquent et détruisent le château puis saccagent/arasent le donjon. Le site est vendu à Charles Joannès qui le revend Martin Liénart.

* Au début du 19ème siècle, ordre est donné au propriétaire, la famille Liénart, de démolir le site.

* En 1864, le site est vendu aux enchères pour payer les dettes de Jean Marie Liénart. Le nouveau propriétaire se nomme : Craudelin.

* Entre 1914 et 1918, durant la première guerre mondiale, le donjon est pris pour cible. L'épaisseur de ses murs est telle que les obus Allemands ne détruisent pas la puissante tour.

* En 1929, le site est classé aux Monuments Historiques.

* En 1930, une campagne de consolidation est menée.

* En 1939, les travaux de consolidation sont stoppés à cause du déclenchement de la 2ème guerre mondiale.

* En 1969, une nouvelle campagne de consolidation est entreprise.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite depuis les rues du bourg. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

Quel incroyable donjon !

 

 

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour aller au menu des donjons remarquables Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 02

Vers Menu châteaux de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Pierrote 27/05/2017 20:36

A insi ne s’est offerte à vous la belle…
M agie du rêve rend cette citadelle
B ien plus attirante, n’est-ce pas, Chevalier ?
L es trésors intimes qu’a su vous cacher
E n sont magnifiés… De plus, mie secret
N ‘est vraiment son cœur : image en avait !*
Y a t-il, pourtant, quelques points obscurs,

T out du moins pour moi… N’ai-je compris, pour sûr,
H abillage de la Dame… tous ses dessous…**
I mpressionnant est « corsetage », j’avoue,***
E tanche, il semble, à toute forme d’intrusion.
R empart « près du corps » eut donc construction.
A vec celui extérieur et fossé,
C omme ont dû souffrir soldats pour oser
H arceler belle de jadis ! N’est-ce mie
E tonnant qu’il ne vous fut là permis

P oser regard plus avant. Mais : confiance !
I nvincible ne fut-elle !**** Aurez la chance,
C ertainement, la découvrir un jour.
A vous, sera vision de ses atours
R avageurs, et vous pourrez, Chevalier,
D e nouveau par article nous les conter…
I ncroyable image avez recueillie*****
E t long historique : à vous grand merci !

* je parle du plan
** sans quelques explications, le plan n’est pas tout à fait parlant pour moi. Je n’ai pas tout compris, et je n’aime pas ne pas comprendre ! Pour vous, il est aisé de lire ce plan ! Pour moi, certains détails m’échappent… comme les petits endroits rayés et le petit carré, dans l’épaisseur d’un mur du 2e niveau : ils représentent… ?
*** je veux dire : l’épaisseur des murs…
**** si on lit l’historique.
**** celle mirée par le lien dans l’historique : « une magnifique gravure ».

Le Chevalier Dauphinois 17/06/2017 19:20

* Bien que je soit un bel homme, bien que Chevalier, bien que Dauphinois merveilleux.... il arrive parfois qu'une belle me résiste.
* Alors, je l'immortalise et lui promets qu'un jour je reviendrais pour elle...... ("Haaa, les hommes et leur promesse" pense ma Pierrote).
* L’extérieur est unique, l'architecture de ce donjon est si ronde que je ne suis point déçu qu'elle ne m'ait point cédé (hihihi)
*** Pour ce qui est du plan, j'ai aussi quelques petit questionnement car une coupe horizontale n'est pas complètement lisible si l'on ne connait pas l'endroit de la coupe (au dessus des fenêtres ?... au niveau d'une porte ?.....).
* J'ai imaginé que certaines "hachures" étaient les marches des escaliers dans l'épaisseur des murs montant à la plateforme (par exemple) et l'autre, soit un puits de lumière soit les niveaux vers des latrines.